Approvisionnement – Force terrestre

Véhicules blindés de soutien au combat

  • En septembre 2019, le gouvernement a signé un contrat avec l’entreprise General Dynamics Land Systems – Canada portant sur l’achat de 360 véhicules blindés de soutien au combat.
  • Ces véhicules apporteront un appui tactique indispensable aux militaires opérant dans des environnements à risques élevés en leur servant de poste de commandement ou d’ambulance ou en leur offrant des services mobiles de réparations, de dépannage de véhicule et de soutien technique.
  • Ce projet vise à soutenir 1 650 emplois à London (Ontario) et plus de 8 500 emplois liés à la chaîne d’approvisionnement de l’industrie de la défense à l’échelle du Canada.
  • De plus, l’accord avec General Dynamics exige que la compagnie réinvestisse la totalité de la valeur du contrat dans l’économie canadienne.
  • Les premiers véhicules devraient être livrés dès décembre 2020, la flotte totale devant être livrée d’ici 2025.
  • La protection et la mobilité qu’offrent ces véhicules permettront aux membres des Forces armées canadiennes de mener à bien leurs opérations.

Faits saillants

  • La fourchette de coûts estimée de ce projet pourrait s’étendre jusqu’à 3 milliards de dollars.
    • Cela comprend le contrat d’une valeur de 2 milliards de dollars pour l’acquisition de 360 véhicules ainsi que d’autres coûts liés notamment à la gestion du projet, au soutien logistique intégré et à l’infrastructure.
  • COVID-19 : le calendrier du projet n’a pas été touché par la pandémie, mais un effet est possible compte tenu des répercussions observées ailleurs dans l’ensemble de l’industrie de la défense. Nous continuons de surveiller la situation de près.
  • Budget principal des dépenses – demande pour 2020-2021 : 269,4 millions de dollars
    • Les fonds serviront à la conception et à l’élaboration des huit modèles de véhicules ainsi qu’à la production et aux premières livraisons des véhicules.

Détails

  • Le 16 août 2019, le ministre de la Défense nationale a annoncé que le gouvernement achèterait 360 véhicules blindés de soutien au combat de l’entreprise General Dynamics Land Systems – Canada. Les fonds requis pour cet achat sont compris dans le budget approuvé de la politique de défense du Canada Protection, Sécurité, Engagement.
    • Cette annonce a soulevé des questions dans les médias au sujet de l’octroi d’un contrat à fournisseur unique et de l’augmentation des coûts du projet.
    • Dans sa réponse, la Défense nationale a fait remarquer que les coûts du projet comprennent non seulement les véhicules, mais aussi le soutien logistique et de nouvelles infrastructures pour installer et entretenir l’équipement.
    • La Défense nationale a également expliqué comment cette approche permettrait d’économiser les coûts associés au maintien ou à la prolongation de la durée de vie de la flotte actuelle.
    • Enfin, le gouvernement a décidé d’accorder ce contrat sans appel d’offres, car General Dynamics construit la plupart des autres véhicules blindés pour les Forces armées canadiennes, et le fait de disposer d’un véhicule monté sur le même châssis permet de réaliser des économies en matière de maintenance et d’instruction.
  • General Dynamics Land Systems – Canada, une filiale de l’entreprise américaine General Dynamics Land Systems, est la plus grande entreprise de l’industrie de la défense du Canada. Sa vaste chaîne d’approvisionnement canadienne compte notamment sur une entreprise de transformation de métaux appartenant à des Autochtones.
  • Afin de produire un maximum de retombées économiques pour la population canadienne, le fournisseur réinvestira une somme égale à la valeur de ce contrat dans l’économie canadienne.
  • Ces nouveaux véhicules, dont le modèle est fondé sur celui du véhicule blindé léger 6.0, sont destinés à remplacer les véhicules blindés légers chenillés et les véhicules blindés légers II (Bison).
  • La similitude de la flotte de véhicules blindés de soutien au combat à la flotte de véhicules blindés légers 6.0 réduira le niveau d’instruction requis pour les opérations et la maintenance et simplifiera la logistique, de sorte que l’Armée canadienne pourra intégrer la flotte dans les opérations plus tôt.

Version 1 – 10 juin 2020 – Source : notes du budget principal des dépenses du SMA (fin)

Haut de page

Modernisation des véhicules blindés légers III

  • Le gouvernement a effectué des mises à niveau sur les 550 véhicules blindés légers – soit la flotte complète – de l’Armée canadienne.
  • Le dernier des véhicules mis à niveau a été livré en juillet 2019.
  • Conformément à la Politique des retombées industrielles et régionales, la valeur totale de ce contrat a été réinvestie dans l’économie canadienne.
  • Nous allons maintenant de l’avant avec la mise à niveau des composantes finales pour achever le projet.
  • Ces mises à niveau comprennent de nouveaux télémètres laser, des câbles de communication, des sièges atténuateurs d’impact et de nouveaux moteurs à soufflerie de système de climatisation.
  • Ensemble, ces mises à niveau fourniront au personnel de l’Armée une meilleure protection et de meilleures capacités offensives en patrouille et au combat.

Faits saillants

  • Entrepreneur : General Dynamics Land Systems – Canada, une entreprise située à London, en Ontario.
  • Le coût total prévu est de 1,75 milliard de dollars, à l’exclusion des taxes.
  • COVID-19 : les échéanciers des livraisons de ces mises à niveau au printemps 2020 ont été retardés en raison de la pandémie. Les échéanciers révisés seront disponibles une fois que la situation aura été stabilisée.
  • Budget principal des dépenses – demande pour 2020-2021 : 34 millions de dollars pour payer les mises à jour des composants qui assureront la viabilité de la flotte jusqu’en 2035.

Détails

  • General Dynamics Land Systems (Canada) a obtenu le contrat initial pour une mise à niveau complète (tourelle et châssis) de la flotte de véhicules blindés légers (VBL) III afin d’améliorer la protection, la mobilité et la létalité, tout en maximisant le soutien du commandement et en améliorant l’ergonomie pour l’équipage. Le contrat a par la suite été modifié pour inclure la flotte complète, y compris les véhicules qui ne devaient initialement recevoir que les mises à niveau des tourelles.
  • Les mises à niveau finales de la flotte sont en cours d’élaboration et comprennent 118 nouveaux télémètres laser, des câbles de communication, des sièges atténuateurs d’impact pour le poste de commandement et de nouveaux systèmes de climatisation. Ce programme de mises à niveau permettra de s’assurer que les véhicules blindés légers seront viables sur le plan opérationnel jusqu’en 2035.
  • Les échéanciers des livraisons de ces mises à niveau au printemps 2020 ont été retardés en raison de la pandémie. General Dynamics ne s’est pas encore prononcé sur un nouveau calendrier en raison de l’incertitude entourant les restrictions en matière de déplacements, tant au pays qu’à l’étranger.

Activités réalisées à ce jour

  • Octobre 2011 : le gouvernement du Canada a annoncé l’attribution d’un marché de 1,064 milliard de dollars pour la mise en œuvre du projet à General Dynamics Land Systems – Canada, une entreprise de London, en Ontario.
  • Novembre 2012 : Le contrat a été modifié afin de se prévaloir de l’option de moderniser 66 autres VBL III pour un coût additionnel de 151 millions de dollars dans le cadre du projet de modernisation du système de surveillance de reconnaissance des véhicules blindés légers.
  • Janvier 2013 : cérémonie de livraison du premier VBL III mis à niveau à London (Ontario).
  • Juillet 2016 : le commandant de l’Armée canadienne a accepté les VBL III modernisés à titre de flotte déployable de l’Armée canadienne. L’exercice « Maple Resolve 16 », qui a eu lieu à Wainwright en mai 2016, a permis de mettre à l’essai avec succès plus de 110 VBL III mis à niveau.
  • Février 2017 : le gouvernement a annoncé une modification au contrat, d’une valeur de 404 millions de dollars (taxes incluses), qui comprend la mise à niveau complète de 141 VBL III destinés aux tâches d’intégration des besoins opérationnels (LORIT). Ces 141 véhicules, sur le total de 550, ne devaient recevoir qu’une mise à niveau partielle selon la portée initiale du contrat.
  • Juillet 2019 : le dernier des 550 véhicules a été mis à niveau et livré à l’Armée canadienne, ce qui a satisfait à l’exigence de capacité opérationnelle totale. Il reste quelques produits livrables aux termes du contrat en suspens.

Version 1 – 9 juin 2020 – Source : notes du budget principal des dépenses du SMA (fin)

Haut de page

Système de véhicule de soutien moyen (SVSM)

  • Dans le cadre du Projet de système de véhicule de soutien moyen, la Défense nationale a acquis une nouvelle flotte de camions logistiques de moyenne capacité.
  • Les camions de modèle militaire normalisé ont tous été livrés et distribués à des bases à l’échelle du pays, y compris Montréal, Edmonton, Shilo, Gagetown, Petawawa et Valcartier.
  • Ces nouveaux camions fourniront un soutien logistique et de transport au sol et transporteront l’équipement et les fournitures à l’endroit où ils sont le plus nécessaires.
  • Au cours de la prochaine phase de ce projet, la Défense nationale achètera des pièces de rechange, des outils et des systèmes de protection blindée pour ces véhicules.
  • Aux termes de la Politique des retombées industrielles et régionales, la valeur totale de ce contrat sera réinvestie dans l’économie du Canada, ce qui profitera à l’industrie canadienne et soutiendra les emplois canadiens.

Faits saillants

  • Le budget total est de 1,5 milliard de dollars, comprenant 50 millions de dollars pour les principaux contrats de soutien en service.
  • Douze camions ont été déployés depuis janvier 2020 pour l’opération REASSURANCE.
  • COVID-19 : les échéanciers suivants de ce projet ne devraient pas être touchés par la pandémie de COVID-19, mais nous continuons de surveiller de près la situation.
  • Budget principal des dépenses – demande pour 2020-2021 : 68 millions de dollars.
    • Les fonds seront utilisés pour acheter des pièces de rechange, des outils et des systèmes de protection blindée.

Détails

  • Le projet de système de véhicule de soutien moyen (SVSM) vise à acquérir une nouvelle capacité logistique de taille moyenne qui sera utilisée par la Force régulière et la Force de réserve dans une vaste gamme de rôles de soutien, à l’échelle nationale et à l’étranger. Il modernisera et améliorera la capacité de maintien en puissance des Forces armées canadiennes.
  • Le projet de système de véhicule de soutien moyen est un projet à phases multiples qui comprend cinq volets :
    • Phase 1 – camions militarisés en vente sur le marché (MilCOTS) (terminée);
    • Phase 2 – abris (terminée);
    • Phase 3 – Équipement des abris (terminée);
      • Les « abris équipés » sont des espaces de travail mobiles qui offrent des services médicaux, dentaires, d’atelier, de cuisine de campagne et de poste de commandement, entre autres.
    • Phase 4 – camions de modèle militaire normalisé, y compris les remorques du système de manutention de la charge, les systèmes de protection blindée et le soutien en service (en cours);
    • Phase 5 – mises à niveau mineures de l’infrastructure (en cours).

Activités réalisées à ce jour

  • Mars 2011 : 1 300 camions MilCOTS en service et répartis dans l’ensemble du Canada.
  • Février 2015 : 994 abris livrés et répartis dans l’ensemble du Canada.
  • Juin 2015 : contrats décernés pour l’acquisition de camions de modèle militaire normalisé, de systèmes de protection blindée, de remorques de système de manutention de charge et de soutien en service.
  • Novembre 2016 : 846 abris équipés livrés et répartis dans l’ensemble du Canada.
  • Avril 2018 à février 2020 : des camions de modèle militaire normalisé ont été distribués aux bases des Forces canadiennes à Montréal, à Edmonton, à Shilo, à Gagetown, à Petawawa et à Valcartier.
  • Février 2020 : les 1 587 camions et les 322 remorques ont été livrés et sont en service dans l’ensemble du Canada.
  • Juin 2020 : 145 des 161 systèmes de protection blindée ont été livrés jusqu’à maintenant. Le contrat de soutien en service des camions de modèle militaire normalisé a été prolongé de cinq ans.

Version 0 – 10 juin 2020 – Source : notes du SMA (fin)

Haut de page

Véhicule blindé tactique de patrouille (VBTP)

  • Le gouvernement a acheté 500 nouveaux véhicules blindés tactiques de patrouille pour l’Armée canadienne.
  • Le dernier de ces véhicules a été livré en décembre 2018.
  • Cette année, la Défense nationale achète de l’équipement et des produits logistiques supplémentaires pour la flotte, notamment :
    • simulateurs d’effets d’armes (intégration);
    • infrastructure (rénovations);
    • grenades fumigènes de 76 mm;
    • simulateurs de poste de tir télécommandé;
    • outils et équipement d’essai spécialisés.
  • Dans le souci de se conformer à la Politique des retombées industrielles et régionales, ce projet injecte directement 727 millions de dollars dans l’économie canadienne au moyen de contrats d’acquisition et de soutien.
  • On prévoit que la flotte sera entièrement opérationnelle d’ici la fin de l’année.
  • Ces véhicules polyvalents et mobiles assureront un haut niveau de protection pour nos membres des Forces armées canadiennes.

Faits saillants

  • Entrepreneur : Textron Systems Canada Inc., à Ottawa (Ontario).
  • Le budget approuvé total est de 1,25 milliard de dollars, à l’exclusion des taxes.
  • En 2019, le véhicule blindé tactique de patrouille a été utilisé dans le cadre de l’exercice MAPLE RESOLVE, l’événement le plus complet de l’année relativement à l’instruction de l’Armée canadienne.
  • COVID-19 : les échéanciers ne devraient pas être touchés par la pandémie de COVID-19, mais nous continuons de surveiller de près la situation.
  • Budget principal des dépenses pour 2020-2021 : 32,9 millions de dollars.
    • Les fonds seront utilisés pour payer l’équipement supplémentaire et les produits logistiques de la flotte.

Détails

  • Le véhicule blindé tactique de patrouille (VBTP) est un véhicule polyvalent et extrêmement mobile qui offre un très haut niveau de protection à son équipage.
  • En juin 2012, dans le cadre d’un processus concurrentiel, le gouvernement a décerné à Textron Systems Canada Inc. un contrat d’acquisition pour 500 véhicules, ainsi qu’un contrat de soutien à long terme.
  • La livraison de VBTP a commencé en août 2016, et le dernier des 500 véhicules a été livré en décembre 2018.
  • Dans le cadre du programme d’approvisionnement en munitions de ce projet, des munitions 40 mm ont également été livrées.
  • En février 2020, la date de fin de la capacité opérationnelle prévue a été prolongée de décembre 2019 à octobre 2020. La clôture prévue du projet a également été prolongée de mars 2021 à décembre 2021. Ce retard découle de la nécessité d’effectuer des mises à niveau de l’infrastructure et de fournir des systèmes pour les véhicules. La Défense nationale continue de surveiller la possibilité de retards supplémentaires pour ce projet en raison de la pandémie de COVID-19.
    • Des mises à niveau des infrastructures sont en cours aux bases suivantes :
      • Base des Forces canadiennes Valcartier – achèvement estimé en juillet 2020;
      • Base des Forces canadiennes Shilo – achèvement estimé en décembre 2021;
      • Base des Forces canadiennes Meaford – achèvement estimé en décembre 2021.
    • La livraison des systèmes suivants est en cours :
      • Équipement respiratoire à ventilateur – livraison en octobre 2021;
      • Grenades fumigènes de 76 mm – livraison en novembre 2021;
      • Simulateurs d’effets d’armes (intégration) – livraison en mai 2021.

Version 0 – 10 juin 2020 – Source : notes du SMA (fin)

Haut de page

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :