Benzophénone – fiche d’information

Diphénylméthanone
Numéro de registre du CAS 119-61-9

Sur cette page

Aperçu

À propos de cette substance

  • Cette évaluation préalable porte sur la diphénylméthanone, aussi appelée benzophénone. Cette substance a été évaluée dans le cadre de la troisième phase du Plan de gestion des produits chimiques (PGPC).
  • Le gouvernement collecte des renseignements sur les substances, y compris des détails sur leurs statuts commerciaux au Canada, afin d'étayer l'évaluation des risques et la gestion des risques des substances en vertu du PGPC.
  • La benzophénone est une substance chimique synthétique qui peut également être naturellement présente dans l’environnement (par exemple, dans certains fruits et certains végétaux).
  • Au Canada, la benzophénone est utilisée dans une vaste gamme de produits de consommation, notamment les cosmétiques, les peintures et les revêtements, les adhésifs et les produits d’étanchéité et les produits antiparasitaires. Elle est utilisée dans les encres, les toners et les colorants, dont les encres utilisées dans certains emballages d’aliments. Elle peut également servir d’aromatisant dans la nourriture.

Exposition des Canadiens et de l’environnement

  • La population générale du Canada peut-être exposée à la benzophénone par l’air intérieur, la poussière et les aliments, y compris l'utilisation des biberons.
  • Les Canadiens peuvent également être exposés à la benzophénone lorsqu’ils utilisent du vernis à ongles ainsi que des peintures et des revêtements d’intérieurs.
  • Il a été déterminé que le potentiel d’exposition de l’environnement à la benzophénone est faible.

Effets principaux (dangers) sur la santé et l’environnement

  • Afin de déterminer les effets sur la santé humaine, des rapports internationaux de données sur la benzophénone ont été examinés. Ces rapports comprennent les examens du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) et l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA).
  • Le CIRC a classé la benzophénone comme « potentiellement cancérogène pour l’homme ». Plus particulièrement, des études de laboratoire ont déterminé que la benzophénone est un cancérogène potentiel (un agent qui cause le cancer).
  • Des études de laboratoire ont également indiqué que l’exposition à la benzophénone entraîne des effets sur les reins.
  • Ces effets ont été considérés comme les effets importants ou « critiques » utilisés pour la caractérisation des risques pour la santé humaine dans cette évaluation.
  • La benzophénone a été identifiée d’avoir un faible potentiel de danger pour l’environnement.

Résultats de l’évaluation des risques

  • D’après une comparaison des niveaux de benzophénone auxquelles les Canadiens peuvent être exposés et les concentrations associées aux effets sur la santé, il a été déterminé que la benzophénone peut poser un risque pour la santé humaine. Les expositions préoccupantes ont été associées à l’utilisation du vernis à ongles ainsi que des peintures et des revêtements d’intérieurs.  
  • L’approche de Classification des risques écologiques des substances organiques a caractérisé la benzophénone comme présentant un faible risque de nocivité pour l’environnement.
  • Le gouvernement du Canada publié l’Ébauche d’évaluation préalable de la benzophénone le 4 août 2018. Cette publication est suivie d’une période de commentaires du public de 60 jours se terminant le 3 octobre 2018.

Conclusions de l’évaluation préalable proposées

  • Par suite de cette évaluation, le gouvernement propose de conclure que la benzophénone est nocive pour la santé humaine aux niveaux d’exposition actuels.
  • Cependant, le gouvernement du Canada propose de conclure que la benzophénone ne pénètre pas dans l’environnement aux niveaux qui sont nocives pour l’environnement.

Mesures préventives et réduction des risques

  • Le gouvernement du Canada a publié le Cadre de gestion des risques pour la benzophénone le 4 août 2018. Cette publication est suivie d’une période de commentaires du public de 60 jours se terminant le 3 octobre 2018.
  • Si la conclusion proposée est confirmée dans l’évaluation préalable finale, le gouvernement envisagera de prendre des mesures de gestion du risque pour atténuer les préoccupations en matière de santé humaine, notamment :
    • Ajout possible de la benzophénone à la Liste critique des ingrédients des cosmétiques de Santé Canada. La liste critique est utilisée pour faire savoir que certaines substances peuvent ne pas être conformes à la Loi sur les aliments et drogues ou au Règlement sur les cosmétiques. Conformément à la législation canadienne, il est interdit de vendre des cosmétiques qui contiennent des substances qui sont nocives pour l’utilisateur.
    • L’application des dispositions relatives aux nouvelles activités exigeant que toute nouvelle production, importation ou utilisation de la benzophénone dans certains cosmétiques fassent l’objet d’une évaluation plus poussée afin de déterminer s’il faut d’autres mesures de gestion du risque pour cette nouvelle activité.
    • Une mesure visant à réduire l’exposition potentielle des Canadiens à la benzophénone par l’utilisation de la peinture et/ou de revêtements, comme réduire sa concentration dans la peinture et/ou les revêtements qui sont offerts comme produits de consommation au Canada.
  • Le gouvernement est à la recherche d’autres renseignements pour étayer la prise de décisions en matière de gestion du risque. Pour de plus amples renseignements, notamment sur l’endroit où envoyer l’information pendant la période de commentaires du public se terminant le 3 octobre 2018, veuillez consulter le cadre de gestion du risque.
  • Le gouvernement a l’intention d’inscrire la benzophénone à l’annexe 1 de la LCPE (1999), aussi appelée la Liste des substances toxiques.
  • Pour de plus amples renseignements et des mises à jour sur les mesures de gestion des risques, veuillez consulter le tableau de gestion des risques du PGPC et l'échéancier des activités de gestion des risques et des consultations.

Important à savoir

  • La benzophénone est présente dans certains produits offerts aux consommateurs. Les Canadiens devraient respecter les mises en garde et les instructions inscrites sur les étiquettes des produits et éliminer les produits de manière responsable.
  • Les Canadiens qui pourraient être exposés à la benzophénone en milieu de travail devraient consulter leur employeur et leur représentant en santé et sécurité au travail (SST) en ce qui a trait aux pratiques de manutention sécuritaires et aux lois et exigences applicables en vertu de la législation en matière de SST et du Système d’information sur les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT).
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :