Groupe des oxydes d'éthane-1,2-diol - fiche d'information

Sur cette page

Aperçu

  • Le gouvernement du Canada a réalisé une évaluation scientifique, appelée une évaluation préalable, de 7 substances du Groupe des oxydes d'éthane-1,2-diol afin de déterminer le potentiel de risque posé aux Canadiens et à l'environnement.
  • En vertu de la Loi canadienne sur la protection de l'environnement (1999) [LCPE (1999)] le risque que pose une substance est déterminé en considérant à la fois ses propriétés dangereuses (la capacité de causer les effets nocifs sur la santé humaine ou l'environnement) et les niveaux d'exposition des personnes ou de l'environnement. Une substance peut avoir un potentiel de danger élevé, mais le risque pour la santé humaine et l'environnement dépend du niveau d'exposition à la substance.
  • Le potentiel de danger pour l'environnement et d'exposition de l'environnement de ces 7 substances ont été classé en suivant l'approche de Classification des risques écologiques des substances organiques.
  • Bien que l'éthane-1,2-diol puisse avoir des effets sur la santé humaine, il a été déterminé que le risque pour les Canadiens est faible aux niveaux d'exposition actuels. Le risque posé à la santé humaine et à l'environnement par les 6 autres substances est basse. Par conséquent, il est conclu que ces 7 substances ne sont pas nocives pour la santé humaine et l'environnement.

À propos de ces substances

  • Cette évaluation préalable porte sur 7 des 9 substances appelées collectivement le Groupe des oxydes d'éthane-1,2-diol dans le cadre du Plan de gestion des produits chimiques (PGPC).
  • Les substances visées par cette évaluation préalable du PGPC sont le 1,2-Diméthoxyéthane (EGDME), 3-Oxapentane-1,5-diol ou 2,2’ oxybiséthanol (DEG), 3,6-Dioxaoctane-1,8-diol ou 2,2’-(éthane-1,2-dioxy)biséthanol (TEG), 3,6,9-Trioxaundécane-1,11-diol (TTEG), 3,6-Dioxaoctane-1-ol ou 2 (2 éthoxyéthoxy)éthanol (DEGEE), Acétate de 2-butoxyéthyle (EGBEA) and 3,6-Dioxadécane-1-ol ou 2 (2 butoxyéthoxy)éthanol (DEGBE).
  • Deux autres substances du Groupe des oxydes d'éthane-1,2-diol se sont révélées être peu préoccupantes pour la santé humaine et l'environnement par d'autres approches. Les conclusions, pour No CAS 111-96-6 et 112-49-2, sont fournies dans le L'Évaluation préalables pour les substances jugées comme étant peu préoccupantes au moyen de l'approche de la Classification du risque écologique des substances organiques et de l'approche fondée sur le seuil de préoccupation toxicologique (SPT) pour certaines substances.
  • Le gouvernement collecte des renseignements sur les substances, y compris des détails sur leurs statuts commerciaux au Canada, afin d'étayer l'évaluation des risques et la gestion des risques des substances en vertu du PGPC.
  • On ne s'attend pas à ce que ces 7 substances soient naturellement présentes dans l'environnement.
  • Au Canada, ces substances sont des produits commerciaux  et sont utilisé dans une variété de produits offerts aux consommateurs, y compris les produits cosmétiques et les médicaments sans ordonnance, la peinture et les produits de revêtement, les purificateurs d'air, les adhésifs, les piles et les textiles

Exposition des Canadiens et de l'environnement

  • L'exposition des Canadiens à ces 7 substances par l'air, l'eau, le sol ou la nourriture est considéré minime.
  • Les Canadiens peuvent être exposés à de faibles quantités de ces substances par l'utilisation de produits offerts aux consommateurs, comme les produits cosmétiques, les médicaments sans ordonnance, peintures et revêtements, purificateurs d'air et les produits d'entretien ménager.
  • Tous les 7 substances se sont révélés avoir un potentiel d'exposition faible pour l'environnement.

Effets principaux (dangers) sur la santé et l'environnement

  • Pour identifier les effets préoccupants sur la santé humaine, les rapports internationaux et d'autres publications scientifiques ont été examinés. Les renseignements disponibles indiquent que ces substances peuvent avoir des effets néfastes sur les organes, comme le foie et les reins.
  • Comme les données sur ces substances étaient limitées, les effets potentiels sur la santé ont été évalué à l'aide d'une approche comparative, appelée méthode d'extrapolation, en utilisant les données de produits chimiques similaires.
  • Pour le 1,2-Diméthoxyéthane, les effets sur le développement ont été identifiés comme l'effet important ou «critique» qui a été étudié dans le cadre de cette évaluation afin de déterminer le risque pour la santé humaine. Les effets potentiels sur les testicules, le sang, le thymus et des glandes surrénales ont également été identifiés.
  • Toutes les 7 substances ont été identifiées comme ayant un faible potentiel de danger pour l'environnement.

Résultats de l'évaluation des risques

  • D'après une comparaison des niveaux auxquels les Canadiens peuvent être exposés à ces 7 substances et les concentrations associées aux effets sur la santé, le risque pour la santé humaine associé à ces substances est considéré comme faible.
  • L'Approche de classification des risques écologiques des substances organiques a caractérisée ces 7 substances comme présentant un faible risque de nocivité pour l'environnement.
  • Le gouvernement du Canada a publié l'Évaluation préalable pour le Groupe des oxydes d'éthane-1,2-diol le 1 septembre 2018.

Conclusions de l'évaluation préalable

  • Par suite de cette évaluation, le gouvernement a conclu que ces 7 substances ne sont pas nocives pour la santé humaine aux niveaux d'exposition actuels.
  • Le gouvernement a aussi conclu que ces 7 substances ne pénètrent pas dans l’environnement à des niveaux qui sont nocives pour l’environnement

Mesures préventives et réduction des risques

  • Bien que le 1,2-diméthoxyéthane ne soit pas considéré comme nocif pour la santé humaine et l'environnement, on estime que cette substance cause un effet préoccupant sur la santé, étant donné ses effets potentiels sur le développement. L'exposition pourrait devenir préoccupante si elle devait augmenter.
  • Par conséquent, le gouvernement a publié un avis d'intention d'appliquer les dispositions relatives aux nouvelles activités (NAc) de la LCPE (1999) au 1,2-diméthoxyéthane. Cette publication est suivie d'une période de commentaires du public de 60 jours se terminant le 31 octobre 2018.
  • Le NAc exigerait que le gouvernement soit averti de toute nouvelle activité proposée relativement au 1,2-diméthoxyéthane. Une nouvelle activité serait assujettie à une évaluation avant qu'elle commence.

Important à savoir

  • Ces 7 substances peuvent être présentes dans les produits offerts aux consommateurs. Les Canadiens devraient respecter les mises en garde et les instructions inscrites sur les étiquettes des produits, et éliminer les produits de manière responsable.
  • Les Canadiens qui pourraient être exposés à ces substances en milieu de travail devraient consulter leur employeur et leur représentant en santé et sécurité au travail (SST) en ce qui a trait aux pratiques de manutention sécuritaires et aux lois et exigences applicables en vertu de la législation en matière de SST et du Système d'information sur les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT).
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :