Groupe des thiocarbamates – fiche d'information

Disulfanediylbis(diméthylcarbamothioyle) ([((CH3)2N)C(S)]2S2)  (TMTD, aussi appelé thirame)
Numéro de registre du CAS 137-26-8

1,1'-(Tétrasulfanediyl)biscarbonothioylbispipéridine  (DPTT)
Numéro de registre du CAS 120-54-7

Sur cette page

Aperçu

  • Le gouvernement du Canada a réalisé une évaluation scientifique, appelée évaluation préalable de 2 substances du Groupe des thiocarbamates (TMTD et DPTT) afin de déterminer le potentiel de risque posé aux Canadiens et à l'environnement. La présente évaluation préalable est centrée sur des utilisations non pesticides de ces substances. Les utilisations du TMTD (connue sous le nom Thiram) comme pesticide sont en cours de réévaluation par l'Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA) de Santé Canada.
  • En vertu de la Loi canadienne sur la protection de l'environnement (1999) [LCPE (1999)], le risque que pose une substance est déterminé en considérant à la fois ses propriétés dangereuses (la capacité de causer les effets nocifs sur la santé humaine ou l'environnement) et les niveaux d'exposition des personnes ou de l'environnement. Une substance peut avoir un potentiel de danger élevé, mais le risque pour la santé humaine et l'environnement dépend du niveau d'exposition à la substance.
  • Le TMTD est associé à des effets préoccupants sur la santé et l'environnement. Suite à cette évaluation préalable, il est proposé que le TMTD est dangereux pour l'environnement, mais pas pour la santé humaine quand il est utilisé pour des applications non pesticides (l'objet de cette évaluation). Il a été proposé aussi que le DPTT n'est pas dangereux pour la santé humaine ni pour l'environnement, le risque posé par cette substance étant faible.

À propos de ces substances

  • Cette évaluation préalable porte sur 2 substances, le disulfanediylbis(diméthylcarbamothioyle) ([(H2N)C(S)]2S2) et la 1,1'‑(tétrasulfanediyl)biscarbonothioylbispipéridine, aussi appelées respectivement TMTD (ou thirame) et DPTT. Ces 2 substances ont été évaluées dans le cadre de la troisième phase du Plan de gestion des produits chimiques (PGPC).
  • Le TMTD et le DPTT sont des produits chimiques industriels qui ne sont pas présents naturellement dans l'environnement.
  • Les données de l'industrie recueillies par le gouvernement indiquent que du TMTD et du DPTT sont importés au Canada, mais n'y sont pas produits. Plus de renseignements sur les données collectées par le gouvernement peuvent se retrouver dans les Initiatives de collecte de renseignements pertinentes.
  • Au Canada, le TMTD est utilisé pour la production de produits à base de caoutchouc et dans un nombre limité de matériaux d'emballage alimentaire. Il est aussi utilisé comme composant de pièces pour automobile, dans des produits d'étanchéité, des adhésifs et des rubans adhésifs disponibles pour les consommateurs. Le TMTD TMTD (connue sous le nom Thiram) est également utilisé comme ingédient actif dans des produits antiparasitaires.
  • Au Canada, le DPTT n'est utilisé que pour la production de produits à base de caoutchouc.

Exposition des Canadiens et de l'environnement

  • L'exposition des Canadiens au TMTD due à des produits disponibles pour les consommateurs (par exemple, produits à base de caoutchouc, rubans adhésifs, pièces pour automobile ou emballage alimentaire) est minime ou ne devrait pas avoir lieu.
  • Les Canadiens peuvent être exposés à du TMTD lors de son utilisation comme pesticide. Ces sources d'exposition sont en cours d'étude à l'ARLA dans le cadre de la réévaluation des utilisations pesticides du TMTD (thirame).
  • Les risques posés à la santé humaine par le DPTT ont été caractérisés en suivant l'Approche fondée sur le seuil de préoccupation toxicologique (SPT) pour certaines substances. L'estimation d'exposition au DPTT était inférieure à la valeur du SPT, signifiant qu'il est peu préoccupant pour la santé humaine aux niveaux actuels d'exposition.
  • Du TMTD et du DPTT peuvent être rejetés dans l'environnement par des systèmes de traitement des eaux usées associés à des installations de production de produits à base de caoutchouc. De tels rejets devraient entraîner une exposition des organismes aquatiques vivant près des points de rejet.

Effets principaux (dangers) sur la santé et l'environnement

  • Afin de déterminer les effets préoccupants sur la santé et l'environnement, des rapports nationaux et internationaux sur le TMTD ont été examinés et utilisés pour étayer la présente évaluation préalable.
  • En 2016, l'ARLA a publié un projet de décision de réévaluation relatif aux utilisations pesticides du TMTD (thirame). Cette évaluation a permis d'identifier des effets préoccupants du TMTD sur la santé, dont des effets sur le développement, des effets neurotoxiques et des effets carcinogènes (capacité de causer le cancer).
  • Les données empiriques suggèrent que le TMTD est hautement toxique pour les organismes aquatiques.
  • Le DTPP au niveau de sa limite de solubilité dans l'eau ne cause aucun effet sur les organismes aquatiques. 

Résultats de l'évaluation des risques

  • En suivant l'Approche fondée sur le seuil de préoccupation toxicologique (SPT) pour certaines substances, il a été déterminé que le DPTT est peu préoccupant pour la santé humaine aux niveaux actuels d'exposition.
  • En tenant compte de tous les renseignements présentés dans l'évaluation préalable, il existe un faible risque d'effets nocifs posés par le DPTT aux organismes et à l'environnement.
  • En se basant sur les renseignements présentés dans l'évaluation préalable, il a été déterminé que le risque posé par les applications non pesticides du TMTD à la santé humaine est faible.
  • Le TMTD ne devrait pas persister dans l'environnement pendant une longue période ni s'accumuler dans des organismes. Cependant, le TMTD est hautement toxique pour les organismes aquatiques. L'exposition associée aux utilisations actuelles de cette substance peut entraîner un risque d'effets nocifs sur des organismes.
  • Le gouvernement du Canada a publié l'Ébauche d'évaluation préalable pour le Groupe des thiocarbamates le 3 février 2018. Cette publication est suivie d'une période de commentaires du public de 60 jours qui se termine le 4 avril 2018.

Conclusions de l'évaluation préalable proposées

  • Par suite de cette évaluation, le gouvernement propose que le TMTD pénètre ou peut pénétrer dans l'environnement à des niveaux qui peuvent être nocives pour l'environnement en raison de ses utilisations pour la production des produits à base de caoutchouc.
  • Toutefois, le gouvernement propose que le TMTD n'est pas nocif pour la santé humaine aux niveaux actuels d'exposition dus à ses utilisations non pesticides.
  • Le gouvernement propose aussi que le DPTT ne pénètre pas dans l'environnement à des niveaux qui peuvent être nocives pour la santé humaine ou l'environnement.

Mesures préventives et réduction des risques

  • Le gouvernement du Canada a publié le Cadre de gestion des risques pour le  TMTD le 3 février 2018. Cette publication est suivie d'une période de commentaires du public de 60 jours qui se termine le 4 avril 2018.
  • Le gouvernement entend inscrire le TMTD à l'Annexe 1, aussi appelé Liste des substances toxiques, de la LCPE (1999).
  • Si la conclusion proposée est confirmée lors de l'évaluation préalable finale, le gouvernement étudiera la mise en œuvre de mesures de contrôle réglementaires et/ou non réglementaires afin de réduire au minimum les rejets de TMTD dans l'environnement au Canada.
  • L'ARLA a proposé de déclarer que le pesticide thirame présente des risques potentiels pour la santé humaine et l'environnement. En conséquence, elle propose d'interdire les utilisations du thirame (TMTD) dans tous les produits antiparasitaires. La décision finale de réévaluation de l'ARLA devrait être publiée à l'été de 2018.
  • Bien que le TMTD ne soit pas considéré nocif pour la santé humaine aux niveaux actuels d'exposition due à des utilisations non pesticides, cette substance est reconnue comme ayant des effets potentiels préoccupants (neurotoxicité pour le développement et capacité de causer le cancer). En conséquence, elle pourrait être préoccupante pour la santé humaine si les expositions venaient à croître.
  • Des activités de suivi visant à surveiller des modifications des profils d'utilisation commerciale et/ou d'exposition sont à l'étude pour le TMTD.
  • Pendant la période de commentaires du public de 60 jours suivant cette évaluation, les parties intéressées sont encouragées à fournir tout renseignement pertinent sur cette substance. Ceci pourrait inclure des renseignements sur l'importation, la production ou l'utilisation prévue ou nouvelle de cette substance qui n'auraient pas déjà été soumis.
  • D'autres renseignements et mises à jour sur les mesures de gestion des risques peuvent être obtenus dans le tableau du PGPC sur les mesures de gestion des risques et dans l'échéancier des activités de gestion des risques et des consultations sur un horizon mobile de deux ans.

Important à savoir

  • Les Canadiens pouvant être exposés à du TMTD ou à du DPTT en milieu de travail devraient consulter leur employeur et leur représentant en santé et sécurité au travail (SST) en ce qui a trait aux pratiques de manutention sécuritaires et aux lois et exigences applicables en vertu de la législation en matière de SST et du Système d'information sur les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT).
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :