Groupe des thiocarbamates – fiche d'information

Thirame (aussi appelé TMTD)
Numéro de registre du CAS 137-26-8

Tétrasulfure de bis(pipéridinothiocarbonyle) (DPTT)
Numéro de registre du CAS 120-54-7

Sur cette fiche

Aperçu

  • Le gouvernement du Canada a réalisé une évaluation scientifique, appelée une évaluation préalable, en vertu de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement 1999 [LCPE (1999)], afin de déterminer le potentiel d’effets nocifs sur les Canadiens et l’environnement de 2 substances (TMTD et DPTT), appelées Groupe des thiocarbamates.  L’évaluation préalable visait les utilisations non pesticides de ces substances.
  • En vertu de la LCPE (1999), le risque posé par une substance est déterminé en tenant compte de ses propriétés dangereuses (son potentiel d’effets nocifs sur la santé humaine ou l’environnement) et des niveaux d’exposition des personnes et de l’environnement.  
  • Suite à l’évaluation préalable, le gouvernement a conclu que le TMTD est dangereux pour l’environnement mais pas pour la santé humaine, en se basant sur les utilisations non pesticides prises en compte pour l’évaluation. Bien que le TMTD soit associé à des effets préoccupants pour la santé humaine, le risque est jugé faible aux niveaux d’exposition pris en compte pour l’évaluation. Il a aussi été conclu que le DPTT n’est pas dangereux pour la santé humaine ni pour l’environnement, le risque posé par cette substance étant faible aux niveaux d’exposition pris en compte pour l’évaluation.

À propos de ces substances

  • L’évaluation préalable visait 2 substances : le thirame et le tétrasulfure de bis(pipéridinothiocarbonyle), appelé respectivement TMTD et DPTT.
  • Ces deux substances ont été évaluées dans la cadre de la Troisième phase du Plan de gestion des produits chimiques (PGPC).
  • D’après la collecte de renseignements faite par le gouvernement, le TMTD et le DPTT sont des produits chimiques industriels qui ne sont pas présents naturellement dans l’environnement.
  • Au Canada, le TMTD est principalement utilisé comme régulateur de procédés (accélérateur et agent de durcissement) pour la fabrication de produits en caoutchouc plein. Il est utilisé comme composant dans des pièces pour automobile, dans des produits d’étanchéité et des adhésifs et pour la fabrication d’un nombre limité de matériaux d’emballage alimentaire.
  • Le TMTD est aussi homologué comme ingrédient actif de produits antiparasitaires au Canada, sous le nom de thirame. La décision finale de réévaluation du thirame de l’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA) de Santé Canada comprend une évaluation des risques et des mesures d’atténuation des risques pour protéger la vie humaine et l’environnement contre les utilisations pesticides du TMTD, en vertu de la Loi sur les produits antiparasitaires. Les expositions au TMTD dues à des sources de pesticides et des utilisations du thirame n’ont pas été plus caractérisées pour l’évaluation préalable présentement résumée.
  • Au Canada, le DPTT n’est utilisé que pour la production de produits à base de caoutchouc.

Expositions des humains et de l’environnement

  • L’exposition des Canadiens au TMTD due aux produits disponibles pour les consommateurs (par exemple, produits en caoutchouc, rubans adhésifs, pièces d’automobile) ou à des matériaux d’emballage alimentaire devrait être minime ou nulle.
  • Le risque posé à la santé humaine par le DPTT a été caractérisé au moyen de l’Approche fondée sur le seuil de préoccupation toxicologique (SPT) pour certaines substances. L’estimation de l’exposition due au DPTT était inférieure au SPT, indiquant que cette substance est peu préoccupante pour la santé humaine aux niveaux actuels d’exposition.
  • Le TMTD et le DPTT peuvent potentiellement se retrouver dans l’environnement suite au rejet de l’effluent de systèmes de traitement des eaux usées associés à des installations de fabrication de produits en caoutchouc plein. De tels rejets devraient probablement conduire à une exposition des organismes aquatiques près des points de rejet.

Effets principaux (dangers) sur la santé et l’environnement

  • Afin d’obtenir des renseignements sur les effets sur la santé humaine et l’environnement, des rapports nationaux et internationaux sur le TMTD ont été étudiés. Ces renseignements ont été utilisés pour éclairer l’évaluation préalable. Ces rapports incluent l’examen du thirame de l’ARLA, ainsi que ceux, entre autres, du TMTD faits au niveau international dans le cadre du Programme d’évaluation coopérative des produits chimiques de l’Organisation de coopération et de développement économiques et par l’Agence européenne des produits chimiques.
  • Les effets sur la santé préoccupants identifiés pour le TMTD incluent une neurotoxicité pour le développement et une cancérogénicité (peut potentiellement causer le cancer).
  • Des données empiriques suggèrent que le TMTD est hautement toxique pour les organismes aquatiques.
  • Les données sur les effets (danger) du DPTT sur l’environnement étaient limitées. Une approche comparative, appelée lecture croisée, au moyen d’une substance similaire a été suivie pour éclairer l’évaluation ayant trait à l’environnement. D’après les données de lecture croisée, le DPTT ne devrait pas avoir d’effet sur les organismes aquatiques jusqu’à la limite de solubilité dans l’eau de cette substance.

Résultats de l’évaluation des risques

  • En suivant l’Approche fondée sur le seuil de préoccupation toxicologique (SPT) pour certaines substances, il a été déterminé que le DPTT est peu préoccupant pour la santé humaine aux niveaux d’exposition pris en compte pour l’évaluation.
  • En tenant compte de tous les renseignements présentés dans l’évaluation préalable, il existe un faible risque d’effets nocifs du DPTT sur l’environnement.
  • En se basant sur les renseignements présentés dans l’évaluation préalable, le risque pour la santé humaine dû à des utilisations non pesticides du TMTD est faible.
  • Bien que le TMTD ne devrait pas persister longtemps dans l’environnement ni s’accumuler dans les organismes, il est hautement toxique pour les organismes aquatiques. L’exposition associée aux utilisations de cette substance prises en compte pour l’évaluation pose un risque d’effets nocifs sur l’environnement.
  • Le gouvernement du Canada a publié l’Évaluation préalable finale du groupe des thiocarbamates le 9 janvier 2021.

Conclusions de l’évaluation préalable

  • Le gouvernement a conclu que le TMTD n’est pas dangereux pour la santé humaine aux niveaux d’exposition pris en compte pour l’évaluation.  
  • Toutefois, le gouvernement a conclu que le TMTD pénètre ou peut pénétrer dans l’environnement à des niveaux dangereux pour l’environnement lors de ses utilisations pour la fabrication de produits en caoutchouc.
  • Le gouvernement a aussi conclu que le DPTT n’est pas dangereux pour la santé humaine aux niveaux d’exposition pris en compte pour l’évaluation et qu’il ne pénètre pas dans l’environnement à des niveaux dangereux pour l’environnement.
  • Il a aussi été déterminé que le TMTD ne satisfait pas aux critères de persistance ou de bioaccumulation du Règlement sur la persistance et la bioaccumulation de la LCPE (1999).

Mesures de prévention et réduction des risques

  • Le gouvernement du Canada a publié le Cadre de gestion du risque pour le TMTD le 9 janvier 2021. Le public est invité à faire des commentaires sur ce document pendant la période de 60 jours se terminant le 10 mars 2021.
  • Le gouvernement a l’intention d’inscrire le TMTD à l’Annexe 1, aussi appelé Liste des substances toxiques, de la LCPE (1999). L’inscription d’une substance sur la Liste des substances toxiques ne restreint pas son utilisation, ni sa production ni son importation, mais permet plutôt au gouvernement de prendre des mesures de gestion du risque en vertu de la LCPE (1999).
  • Le gouvernement envisage les mesures suivantes pour prendre en compte les préoccupations environnementales :
    • mettre en place un code de pratiques en vertu de l’article 54 de la LCPE (1999) afin de réduire les rejets de TMTD dus à son utilisation par le secteur de la fabrication de produits en caoutchouc;
    • appliquer les dispositions relatives aux nouvelles activités (NAc) de la LCPE (1999) afin que le gouvernement soit avisé de toute nouvelle activité de production mettant en jeu du TMTD. Les risques posés à la santé humaine ou à l’environnement pourraient alors être évalués avant que l’activité ne commence.
    • De plus, des instruments réglementaires ou non réglementaires (par exemple, des Ententes sur la performance environnementale (EPE), des avis de plans de prévention de la pollution), qui pourraient inclure des seuils et des limites de rejets, sont à l’étude dans le cadre d’une approche à la grandeur du secteur.
  • Le gouvernement cherche à obtenir des renseignements pour éclairer la prise de décision pour la gestion du risque. Des détails sont donnés dans le cadre de gestion du risque, y compris les coordonnées pour soumettre des renseignements pendant la période de commentaires du public se terminant le  27 janvier 2021.
  • Des benzothiazoles, comme le 2-sulfanylbenzothiazole (SBT), peuvent être utilisés comme substances de remplacement du TMTD pour certaines applications. Ce groupe de substances chimiques est actuellement en cours d’évaluation dans le cadre du PGPC. En fonction de la conclusion de l’évaluation préalable, les benzothiazoles pourraient ne pas être des substances de remplacement pertinentes. Pour plus de renseignements sur les substances de remplacement, veuillez consulter la section 6.1 du Cadre de gestion du risque proposé pour le TMTD.
  • Des renseignements sur la gestion des risques des substances chimiques faite dans le cadre du PGPC sont disponibles.  

Autres éléments pris en compte

  • Bien que le TMTD n’ait pas été considéré dangereux pour la santé humaine aux niveaux d’exposition dus à des utilisations non pesticides au moment de l’évaluation, cette substance est reconnue comme ayant des effets potentiellement préoccupants (neurotoxicité pour le développement et cancérogénicité). Elle pourrait donc devenir préoccupante si les expositions venaient à augmenter.
  • Pour ces raisons, il est proposé de faire un suivi additionnel du TMTD pour étudier des modifications de l’exposition. Par exemple, des renseignements collectés au moyen du mécanisme de Mise à jour de l’inventaire de la Liste intérieure des substances peuvent être utilisés pour suivre des modifications de l’exposition au TMTD et/ou des profils de son utilisation commerciale.

Renseignements connexes

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :