État de santé des Canadiens 2016 : Rapport de l'administrateur en chef de la santé publique

couverture du PDF

Télécharger le format de rechange
(Format PDF, 10,43 Mo, 68 pages)

Organisation : Agence de la santé publique du Canada

Type : Rapport

Date publiée : 2016-12-15

Message de l'administrateur en chef de la santé publique du Canada

La santé est essentielle à notre qualité de vie et à la prospérité du Canada sur la scène mondiale. Je crois que la plupart des Canadiens conviennent que leur santé et celle de leurs proches est d'une grande importance.

À l'aide d'un ensemble d'indicateurs de santé, nous surveillons l'état de santé de la population pour ainsi cerner les secteurs où les choses vont bien et ceux où des améliorations doivent être apportées. Le rapport nous apprend que les Canadiens sont en bonne santé à plusieurs égards. En effet, près de 90 % des Canadiens déclarent que leur santé est excellente ou bonne. Se sentir en santé signifie habituellement être en santé. L'espérance de vie moyenne au Canada est de 82 ans, ce qui fait de la population canadienne l'une des populations les plus en santé au monde. Une longue espérance de vie témoigne du succès de nombreux facteurs sociaux et environnementaux au Canada qui ont une incidence sur notre santé.

Cependant, on observe certaines tendances inquiétantes. Au cours d'une période relativement courte, la proportion de Canadiens atteints de diabète a presque doublé, passant de 6 % en 2000 à 10 % en 2011. Cette hausse est préoccupante, car nous savons qu'un taux élevé de diabète de type 2 signifie qu'une plus grande proportion de personnes ont une mauvaise alimentation, sont sédentaires, présentent un surpoids ou souffrent d'obésité, des facteurs qui sont tous liés à des taux supérieurs d'autres troubles et maladies.

De plus, certains Canadiens ne sont pas aussi en santé que d'autres ou risquent davantage d'avoir une mauvaise santé.

  • En 2008-2010, plus de la moitié des foyers des réserves des Premières Nations ont déclaré ne pas avoir accès à suffisamment d'aliments salubres, abordables et nutritifs;
  • En 2011, près du tiers des mères monoparentales ont déclaré vivre dans un logement qui n'est pas abordable ou dont la taille ou la qualité n'est pas convenable;
  • Entre 1991 et 2006, le taux de décès attribuables au cancer était deux fois plus élevé chez les hommes du groupe dont le revenu est le plus faible que chez les femmes du groupe dont le revenu est le plus élevé.
  • En 2014, le taux de nouveaux cas et de cas de retraitement de tuberculose était presque 50 fois plus élevé au sein de la population inuite que dans l'ensemble de la population canadienne.

Cet aperçu est un outil utile qui nous aidera à réduire les écarts sur le plan de la santé au Canada et à prévenir les maladies chez les personnes les plus vulnérables.

Pour terminer, j'espère que ce rapport fournira à tous les Canadiens un aperçu de la santé de notre population tout en illustrant l'interaction des nombreux facteurs qui contribuent à notre santé.

Table des matières

Remerciements

De nombreuses personnes et organismes ont collaboré à la préparation de l'État de santé des Canadiens : Rapport de l'administrateur en chef de la santé publique.

J'aimerais d'abord exprimer ma gratitude aux spécialistes qui nous ont conseillés :

  • Dr David Mowat, Partenariat canadien contre le cancer;
  • Dr Daryl Pullman, Université Memorial;
  • Dre Elizabeth Saewyc, Université de la Colombie-Britannique;
  • Dr Jeff Reading, Université de Victoria;
  • Dr John Frank, Université d'Édimbourg;
  • Dr Michael Routledge, médecin-hygiéniste en chef, Manitoba;
  • Dr Peter Donnelly, président et chef de la direction de Santé publique Ontario;
  • Dr Peter Glynn, consultant en systèmes de santé.

J'aimerais également mentionner la contribution de nos partenaires et collaborateurs, consultés dans des délais serrés dont : Dre Louise Pelletier, Dre Beth Jackson et Dre Malgorzata Goshia Miszkurka ainsi que Alain Demers, Catherine Pelletier, Cynthia Robitaille, Karen Roberts et Lousie McRae de la Direction générale de la promotion de la santé et de la prévention des maladies chroniques de l'Agence de la santé publique du Canada; Jennifer Pennock et Lyne Cantin de la Direction générale de la prévention et du contrôle des maladies infectieuses de l'Agence de la santé publique du Canada; Bill Martin, Cameron Coulby, Grace Huang, Heather Tait, Isabelle Ouellet, Jessica Dwyer, Julie Stokes, Kathleen Lydon-Hassen, Kerri Watkins, Nany Grimard-Ouellette, Sabrina Chung, Veeran-Anne Singh et Victoria Smith de la Direction générale de la santé des Premières Nations et des Inuits de Santé Canada, et; Dr Ricardo Batista-Moliner.

Je voudrais enfin remercier mon unité et personnel de soutien : Dre Stephanie Rees-Tregunno, Michael Halucha, Judith O'Brien, Rhonda Fraser, Meheria Arya, Fatimah Elbarrani, Crystal Stroud, Michelle MacRae et Lori Engler-Todd.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :