Activités internationales

Maintien de la paix et engagements conjoints

[Des renseignements supplémentaires figurent sous l’onglet 13]

  • Le Canada est fier de la contribution de ses femmes et de ses hommes en uniforme dans les missions de maintien de la paix des Nations Unies partout dans le monde.
  • En 2018-2019, nous avons concrétisé notre premier engagement conjoint en effectuant des évacuations sanitaires aériennes et du transport aérien en soutien aux forces des Nations Unies au Mali.
  • Nous avons également aidé la Roumanie, qui nous a remplacés en cette capacité, à effectuer le déploiement de son personnel et de son équipement au Mali.
  • Cette approche permet à des pays de travailler avec les Nations Unies pour cibler les capacités militaires particulières qui peuvent être les plus utiles d’une façon fiable et prévisible.
  • Le Canada remplit actuellement un autre engagement conjoint en transportant du personnel, de l’équipement et de l’approvisionnement destinés aux opérations des Nations Unies dans la région à partir d’Entebbe, en Ouganda.

Faits saillants

  • Le Canada a pris des engagements conjoints en vue de fournir des capacités militaires aux opérations de maintien de la paix des Nations Unies, dont :
    • une force opérationnelle aérienne composée d’hélicoptères polyvalents armés de taille moyenne;
    • du transport aérien tactique pour transporter des troupes, de l’équipement et des provisions destinés aux missions des Nations Unies;
    • une force de réaction rapide, formée d’une compagnie renforcée dotée de l’équipement correspondant.

Précisions

Mission de maintien de la paix des Nations Unies et engagements conjoints

  • Le Canada s’est engagé à soutenir les missions de maintien de la paix des Nations Unies en fournissant des capacités militaires de grande valeur afin de combler les écarts de capacités dans les opérations de maintien de la paix des Nations Unies, le tout en partenariat avec d’autres pays.
  • Les 14 et 15 novembre 2017, la Réunion des ministres de la Défense sur le maintien de la paix des Nations Unies a eu lieu à Vancouver. Le Canada a alors annoncé des engagements conjoints pour fournir des capacités militaires spécialisées aux opérations de soutien de la paix des Nations Unies, dont :
    • une force opérationnelle aérienne composée d’hélicoptères polyvalents armés de taille moyenne;
    • du transport aérien tactique pour les troupes, l’équipement et l’approvisionnement destinés aux missions des Nations Unies;
    • une force de réaction rapide, formée d’une compagnie renforcée dotée de l’équipement correspondant.
  • De plus, le Canada s’est engagé à créer et mettre en œuvre un entraînement novateur pour les opérations de soutien de la paix, notamment par l’entremise d’une équipe consultative en matière d’instruction canadienne chargée de travailler avec les forces armées ghanéennes avant et pendant leur déploiement pour les Nations Unies dans le cadre de l’Initiative Elsie pour la participation des femmes aux opérations de paix, et dans le cadre des activités et des équipes d’instruction mobiles pour répondre aux besoins des Nations Unies dans différents centres et écoles de formation.
  • D’août 2018 à août 2019, le Canada a concrétisé son premier engagement conjoint en fournissant six hélicoptères, deux Chinook et quatre Griffon, et 250 militaires pour effectuer des missions d’évacuation sanitaire aérienne et de transport aérien tactique en appui aux forces des Nations Unies au Mali. Pendant cette période, le Canada a transporté environ 2 millions de livres de fret et 3 700 passagers. Les Forces armées canadiennes ont également aidé la Roumanie à prendre la relève des opérations au Mali en assurant le transport aérien dans le théâtre des opérations pour déployer son personnel et en fournissant une équipe de transition pour les aider dans leurs préparatifs opérationnels.
  • Les FAC sont actuellement en train de concrétiser un autre engagement en fournissant un avion Hercules qui effectuera le transport aérien tactique à partir d’Entebbe, en Ouganda, en appui aux opérations des Nations Unies en République démocratique du Congo et au Soudan du Sud. Il s’agit actuellement d’une mission épisodique de 30 heures par mois.

Version 5; 2020-02-26 – Source : Notes pour la période de questions sur le maintien de la paix et les engagements conjoints

Haut de page

Opération IMPACT

  • La contribution du Canada à l’opération IMPACT a été essentielle pour contrer Daesh et favoriser la sûreté, la sécurité et la stabilité au Moyen-Orient.
  • La mission de l’OTAN en Irak et certaines activités de la coalition sont temporairement suspendues en raison de la situation actuelle dans la région.
  • Le Canada respecte pleinement la souveraineté de l’Irak et reste en communication constante avec les responsables irakiens afin d’écouter les préoccupations du gouvernement irakien et d’y répondre.
  • Le Canada reste déterminé à fournir une formation précieuse en vue de favoriser et de renforcer la sécurité de l’Irak, et se tient prêt à reprendre les activités lorsque les conditions seront favorables.

Si l’on insiste sur la mission du commandement des Forces d’opérations spéciales canadiennes en Irak :

  • Les forces d’opérations spéciales canadiennes forment, conseillent et aident les forces de sécurité irakiennes dans leur lutte contre Daesh dans le nord de l’Irak.
  • Nos forces d’opérations spéciales fournissent :
    • une formation sur les compétences militaires fondamentales et spécialisées;
    • des conseils sur la planification des opérations;
    • de l’aide et des conseils pendant que les forces partenaires mènent des opérations.
  • Ces activités aident les forces partenaires à appliquer de nouvelles compétences militaires aux opérations et à produire un résultat tangible sur le terrain.

Si l’on insiste sur le rôle élargi de l’OTAN en Irak :

  • La mission de formation de l’OTAN en Irak joue un rôle important dans la mise en place des conditions pour la stabilité à long terme de la région.
  • Nous sommes heureux de la décision du gouvernement irakien d’autoriser la poursuite de la mission de formation de l’OTAN.

Faits saillants

  • Personnel déployé : jusqu’à 850
  • Les activités essentielles à la mission, y compris les opérations de maintien en puissance de la Force aérienne à l’appui de la force opérationnelle interarmées IMPACT, et les activités limitées de formation, de conseils et d’aide avec les forces de sécurité irakiennes (ISF) ont repris.
  • Les efforts de renforcement des capacités des partenaires en Jordanie et au Liban sont en cours.

Précisions

  • La mission de l’OTAN en Irak et certaines activités de la coalition sont temporairement suspendues en raison de la situation actuelle dans la région. Les Forces armées canadiennes (FAC) restent prêtes à reprendre leurs activités dans le cadre de la mission de l’OTAN en Irak et de la coalition lorsque la Force opérationnelle interarmées-IMPACT déterminera que les conditions sont favorables pour le faire.
  • Certaines activités essentielles à la mission, telles que les opérations de maintien en puissance de la Force aérienne à l’appui de la force opérationnelle interarmées IMPACT, ainsi que des activités limitées de formation, de conseils et d’aide au sein des forces de sécurité irakiennes ont repris. Les efforts de renforcement des capacités des partenaires en Jordanie et au Liban sont en cours.
  • Le gouvernement irakien a confirmé qu’il permettra la poursuite de la présence de l’OTAN en Irak. Les alliés de l’OTAN et les autorités irakiennes travaillent actuellement ensemble pour déterminer la voie à suivre en ce qui concerne les activités de formation et de conseils de l’OTAN.

Aperçu de l’opération IMPACT

  • Le Canada travaille avec ses partenaires dans la région pour établir des conditions de stabilité et de sécurité en Iraq. Les Forces armées canadiennes soutiennent la Coalition mondiale pour affaiblir et défaire Daesh et participent à la mission de formation de l’OTAN en Iraq.
  • Pour y parvenir, jusqu’à 850 membres des Forces armées canadiennes participent simultanément à la mission dans plusieurs rôles de commandement, de soutien, de formation, de consultation et d’assistance.

Soutien du Canada à la coalition mondiale

  • Les Forces armées canadiennes en Iraq contribuent à l’opération INHERENT RESOLVE dirigée par les États‑Unis en envoyant du personnel au quartier général, en soutenant les opérations aériennes de la Coalition, notamment par le déploiement d’appareils de transport aérien tactique (Hercules), et en assurant l’instruction technique des forces de sécurité iraquiennes. Des équipes d’infanterie et des sapeurs de combat participent à la formation des forces de sécurité iraquiennes dans les installations d’entraînement et les champs de tir.
  • De plus, le personnel du Commandement – Forces d’opérations spéciales du Canada forme, conseille et aide les forces de sécurité iraquiennes dans leur mission de lutte contre Daesh.  

Mission de formation de l’OTAN en Iraq

  • Dans le cadre de la mission de l’OTAN en Irak, les membres des FAC sont déployés à Bagdad et dans les environs.
  • Le Canada fournit à la mission de l’OTAN en Irak : l’équipe de commandement, une compagnie de protection de la force, des conseillers et des formateurs, le personnel du quartier général de la mission et un détachement d’hélicoptères.
  • Le 26 juin 2019, le Canada a annoncé la prolongation de son commandement de la force de l’OTAN en Irak jusqu’au 30 novembre 2020. Après l’achèvement de son commandement, les FAC continueront de fournir des ressources militaires à la mission de formation de l’OTAN en Irak jusqu’au 31 mars 2021.

Activités militaires bilatérales

  • Le Canada continue de déployer des équipes de formation et d’assistance en Jordanie et au Liban pour renforcer les capacités de nos partenaires régionaux par la formation, l’infrastructure et l’équipement.

Version 5; 2020-02-25 – Source : Notes pour la période de questions sur l’opération IMPACT

Haut de page

Opération UNIFIER

  • Le soutien du Canada à l’Ukraine ne faiblit pas.
  • Depuis 2015, date à laquelle le Canada a lancé sa mission d’entraînement militaire en Ukraine, environ 200 membres des Forces armées canadiennes ont été déployés selon un système de rotations.
  • Les Forces armées canadiennes offrent des programmes d’instruction spécialisée aux forces de sécurité ukrainiennes pour les aider à maintenir la stabilité et la sécurité, notamment :
  • entraînement militaire spécialisé;
  • instruction de la police militaire;
  • entraînement médical au combat.
  • Les Forces armées canadiennes ont formé 16 446 membres des forces de sécurité ukrainienne jusqu’à ce jour, et nous sommes fiers de cette réussite.

Si l’on insiste sur une éventuelle mission de maintien de la paix des NU :

  • Nous restons concentrés sur le travail important de notre mission d’instruction pour aider à promouvoir la paix et la sécurité en Ukraine.

Si l’on insiste sur la fourniture d’une aide létale :

  • Le Canada reste engagé à fournir à l’Ukraine d’importants équipements militaires non létaux.
  • Cela comprend des équipements vitaux comme :
    • des systèmes de communication pour les opérations sur le terrain;
    • des équipements d’élimination des explosifs;
    • des trousses médicales pour les opérations militaires sur le terrain;
    • des lunettes de vision nocturne.

Faits saillants

  • Le 18 mars 2019, le Canada a annoncé le renouvellement de l’opération UNIFIER jusqu’au 31 mars 2022.
  • Réalisation : Depuis 2015, les Forces armées canadiennes ont offert plus de 380 cours à 16 446 membres des Forces de sécurité ukrainiennes.

Précisions

  • En 2015, le Canada a lancé l’opération UNIFIER en réponse à la demande du gouvernement ukrainien. Les Forces armées canadiennes (FAC) offrent des programmes d’instruction spécialisés aux forces de sécurité ukrainiennes pour les aider à améliorer leur capacité.
  • Les FAC continuent de travailler en collaboration avec les États-Unis, le Royaume‑Uni, la Lutianie, la Pologne, le Danemark et la Suède afin de coordonner les efforts en matière d’instruction, d’équipement et de renforcement des capacités.

Rapports du Comité permanent de la Défense nationale (NDDN)

  • Au cours de la 42e législature, le NDDN a déposé deux rapports sur l’Ukraine.
  • L’aide du Canada à l’Ukraine en période de crise et de conflit armé : En 2017, après une visite en Ukraine, le NDDN a déposé son étude sur l’Ukraine. Le comité recommandait une mission de maintien de la paix des Nations Unies en Ukraine. Dans sa réponse au rapport, le gouvernement a indiqué que bon nombre des recommandations du Comité sont conformes à l’approche actuelle du Canada en matière de soutien à l’Ukraine.
  • Réponse à l’agression russe contre l’Ukraine, la Moldavie et la Géorgie dans la région de la mer Noire : En décembre 2018, le NDDN a présenté son étude sur l’agression russe. Bien que la majorité des recommandations concernent le ministère des Affaires internationales, le NDDN a recommandé d’élargir le type d’instruction offerte dans le cadre de l’opération UNIFIER. La réponse du gouvernement a été déposée le 9 avril 2019. Elle souligne la détermination du Canada à continuer de travailler avec l’Ukraine afin de mieux répondre aux besoins d’entraînement des forces de sécurité ukrainiennes.

Version 5; 2020-02-24 – Source : Notes pour la période de questions sur le projet de mission de maintien de la paix en Ukraine

Haut de page

Opération NEON

  • Le Canada soutient l’effort multinational coordonné pour faire appliquer les sanctions imposées à la Corée du Nord par le Conseil de sécurité des Nations Unies.
  • C’est pourquoi nous avons fourni des navires, des aéronefs et du personnel militaires pour mener des opérations de surveillance dans le Nord-Est de l’Asie.
  • En collaboration avec nos alliés, et dans le cadre de l’opération NEON, le Canada a aidé à repérer et à surveiller les cas apparents de contournement des sanctions maritimes de la Corée du Nord.
  • Le 28 avril 2019, le Canada a annoncé le renouvellement de l’opération NEON pour deux années supplémentaires.
  • Le Canada continuera à collaborer avec ses alliés et ses partenaires pour aider à assurer la sécurité dans la région.

Faits saillants

  • Le 18 décembre 2019 : Le NCSM OTTAWA est revenu de la région Asie-Pacifique après un déploiement de quatre mois et demi, notamment en soutien à l’opération NEON.

Précisions

  • L’opération NEON est la contribution canadienne à un effort multinational coordonné pour soutenir l’application des sanctions imposées à la Corée du Nord par le Conseil de sécurité des Nations Unies.
  • La série de sanctions des Nations Unies, imposées entre 2006 et 2017, vise à faire pression sur la Corée du Nord afin qu’elle abandonne son programme d’armes de destruction massive. Ces sanctions sont aussi une réaction aux essais d’armes nucléaires et aux lancements de missiles balistiques de la Corée du Nord.
  • Depuis 2019, et jusqu’en 2021, le Canada déploie périodiquement des navires, des aéronefs et du personnel militaires pour mener des opérations de surveillance visant à repérer les activités de contournement des sanctions maritimes, particulièrement le recours au transbordement entre navires de carburant, de charbon et d’autres marchandises interdites par les résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies.
  • Les membres des Forces armées canadiennes participeront à cet effort aux côtés de leurs alliés et de leurs partenaires.

Effort multinational

  • Lors de la réunion des ministres des Affaires étrangères sur la sécurité et la stabilité dans la péninsule coréenne, qui a eu lieu à Vancouver en janvier 2018, le Canada et d’autres partenaires se sont engagés à :
    • travailler de concert avec les partenaires de la région et d’ailleurs dans le monde pour assurer l’application efficace des sanctions du Conseil de sécurité des Nations Unies contre la Corée du Nord;
    • communiquer de l’information aux autres partenaires et au Groupe d’experts des Nations Unies responsable des sanctions imposées à la Corée du Nord afin de lutter contre le contournement des sanctions;
    • lutter contre les activités de contrebande par voie maritime de la Corée du Nord, conformément aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Version 5; 2020-02-24 – Source : Notes pour la période de questions sur la contribution à l’application des sanctions des Nations Unies contre la Corée du Nord (opération NEON)

Haut de page

Opération REASSURANCE (Lettonie et Europe)

[Des renseignements détaillés figurent sous l’onglet 13.]

  • Le Canada reconnaît le lien important qui existe entre la sécurité européenne et la sécurité nord-américaine.
  • Notre leadership en appui à la défense collective de l’OTAN au moyen de l’opération REASSURANCE est un autre exemple de l’engagement indéfectible du Canada envers l’Alliance et le lien transatlantique.
  • Sur terre, en mer et dans le ciel de l’Europe centrale et orientale, le Canada travaille aux côtés de ses alliés pour accroître la sécurité et la stabilité. Nous sommes fiers de :
    • diriger un groupement tactique multinational de l’OTAN en Lettonie, jusqu’en 2023;
    • contribuer aux activités du 2e Groupe maritime permanent de l’OTAN en Méditerranée;
    • déployer une force opérationnelle aérienne selon un système de rotations pour soutenir les activités renforcées de police aérienne de l’OTAN.
  • Le Canada continuera, de concert avec ses alliés de l’OTAN, à renforcer notre sécurité collective et à promouvoir la paix et la stabilité dans le monde.

Faits saillants

  • Le 4 décembre 2019, le premier ministre a dit « Ces dernières années, le Canada a renforcé son engagement au sein de l’OTAN, en assumant des rôles de leadership essentiels. Aujourd’hui, le Canada dirige les missions de l’OTAN en Lettonie… ».
  • Nombre de militaires qui participent à un déploiement dans les forces terrestres, aériennes et maritimes : environ 750.
  • Le Canada dirige en Lettonie un groupement tactique multinational réunissant huit autres pays.
    • Le Canada a récemment déployé ses camions de modèle militaire normalisé en Lettonie.
  • Le NCSM FREDERICTON est actuellement déployé en Méditerranée; des avions Cyclone sont à bord afin d’apporter un soutien.
    • Le commodore Josée Kurtz a été la première femme à commander le 2e Groupe maritime permanent de l’OTAN.
  • Chaque année, le Canada déploie une force opérationnelle aérienne afin de participer à la police aérienne renforcée de l’OTAN.
  • La dernière rotation qui est revenue de Roumanie en janvier 2020 comprenait environ 135 membres des Forces armées canadiennes et cinq CF18 Hornet.

Précisions

  • Les Forces armées canadiennes soutiennent les mesures d’assurance et de dissuasion de l’OTAN en Europe centrale et orientale dans le cadre de l’opération REASSURANCE. Les Forces armées canadiennes prennent part aux mesures terrestres, maritimes et aériennes de l’OTAN.

Groupement tactique de la présence avancée renforcée de l’OTAN en Lettonie

  • Le Canada dirige le groupement tactique de l’OTAN en Lettonie avec des militaires de huit autres pays, soit l’Albanie, la République tchèque, l’Italie, le Monténégro, la Pologne, la Slovaquie, la Slovénie et l’Espagne.
  • Environ 540 membres des Forces armées canadiennes participent au déploiement dans le groupement tactique, y compris du personnel affecté au quartier général, une compagnie d’infanterie dotée de véhicules blindés légers, des membres de la police militaire, d’une troupe de reconnaissance et du soutien en matière de logistique et de communication. Le groupement tactique donne des séances d’instruction collectives afin d’accroître l’intégrité territoriale, les capacités de défense et l’interopérabilité des forces armées de l’OTAN.
  • En juillet 2018, le premier ministre a annoncé que le Canada prolongerait son engagement envers l’OTAN en Lettonie de quatre années supplémentaires, soit jusqu’en mars 2023, et qu’il ferait passer le nombre de militaires dans le pays de 455 à 540 pour témoigner de sa solidarité avec l’Alliance.

Force opérationnelle maritime

  • Le Canada fournit une frégate au 2e Groupe maritime permanent de l’OTAN pour les mesures d’assurance et de surveillance de la Méditerranée. Sous le commandement du commodore Josée Kurtz, le Canada a dirigé le 2e Groupe maritime permanent de l’OTAN dans la Méditerranée jusqu’au 16 décembre 2019. Le 24 janvier 2020, le NCSM HALIFAX est revenu d’un déploiement de six mois en tant que navire amiral du 2e Groupe maritime permanent de l’OTAN.
  • Le NCSM FREDERICTON soutiendra le 2e Groupe maritime permanent de l’OTAN jusqu’en mai 2020, en Méditerranée orientale. Le NCSM FREDERICTION soutiendra ensuite le 1er Groupe maritime permanent de l’OTAN et participera à des exercices en Méditerranée occidentale et dans l’Atlantique jusqu’à ce qu’il soit remplacé par le NCSM TORONTO en juillet 2020.

Force opérationnelle aérienne

  • Le Canada contribue aux activités de police du ciel dans le cadre d’une mission de défense collective en temps de paix pour protéger l’intégrité de l’espace aérien de l’OTAN.
  • Le 3 janvier 2020, la Force opérationnelle aérienne – Roumanie a achevé une mission de police aérienne renforcée de quatre mois en Roumanie.
  • La Force opérationnelle aérienne du Canada était composée de cinq CF188 Hornet et d’environ 135 membres de l’Aviation royale canadienne.

Version 5; 2020-02-26 – Source : Notes pour la période de questions sur la direction du groupement tactique de l’OTAN en Lettonie et d’autres activités en Europe de l’Est (opération REASSURANCE)

Haut de page

Opération PROJECTION

  • Les Forces armées canadiennes travaillent main dans la main avec leurs alliés et leurs partenaires pour soutenir la paix et la sécurité dans le monde.
  • Dans le cadre de l’opération PROJECTION, les Forces armées canadiennes soutiennent les efforts diplomatiques en déployant des navires en vue de participer à des exercices et des activités d’entraînement multilatéraux avec les forces maritimes étrangères.
  • Par ces activités, les militaires aident le Canada à tisser des liens avec d’autres pays et à améliorer la collaboration avec les forces armées étrangères.
  • Le NCSM GLACE BAY et le NCSM SHAWINIGAN sont actuellement déployés pour travailler avec les nations africaines afin de renforcer les capacités des partenaires, de promouvoir la sécurité maritime et de favoriser les relations dans la région.
  • Le NCSM OTTAWA est récemment revenu au Canada de la région Indo-Asie-Pacifique, où il a visité six ports afin de promouvoir la collaboration et l’amitié avec les homologues civils et locaux.  
  • Le Canada continuera à collaborer avec ses partenaires et alliés pour soutenir la paix et la sécurité internationales.

Faits saillants

  • Deux navires de défense côtière de la classe Kingston sont actuellement déployés en Afrique, dans le cadre de l’opération PROJECTION.
  • Entre janvier et avril 2020, les navires visiteront six pays (Cap-Vert, Sierra Leone, Ghana, Côte d’Ivoire, Maroc et Tunisie) pour mener des opérations de présence navale avancée et des engagements stratégiques avec des partenaires régionaux.

Précisions

  • Les Forces armées canadiennes (FAC) déploient des navires, des sous-marins, des aéronefs et du personnel pour accroître l’interopérabilité, soutenir les opérations de présence navale et les engagements avec les partenaires étrangers.
  • Les FAC effectuent des visites portuaires en coordination avec Affaires mondiales Canada et les ambassades canadiennes. Les activités à terre comprennent l’engagement communautaire et les efforts d’assistance tels que les visites d’écoles, les dons et les réparations, ainsi que la participation à des événements spéciaux. Ces visites soutiennent les efforts diplomatiques du Canada et les efforts diplomatiques élargis.
  • Le NCSM GLACE BAY et le NCSM SHAWINIGAN sont actuellement déployés en Afrique dans le cadre de l’opération PROJECTION jusqu’à la mi-avril; ils ont l’intention d’effectuer des visites portuaires (Cap-Vert, Sierra Leone, Côte-Ivoire, Ghana, Maroc et Tunisie) et de participer aux exercices navals multilatéraux gérés par les États-Unis Obangame Express et Phoenix Express dans le golfe de Guinée et la mer Méditerranée.
  • En 2019, les FAC ont déployé trois navires dans la région Indo-Asie-Pacifique :
    • le NCSM OTTAWA au Japon, en Corée du Sud, en Thaïlande et à Guam;
    • le NCSM REGINA aux Philippines, à Singapour, aux Seychelles, au Vietnam, au Japon, en Australie, à Fidji et à Guam;
    • le NM ASTERIX à Guam, à Singapour, au Japon, au Vietnam et en Australie.
  • En 2019, les FAC ont également déployé deux navires pour effectuer des visites portuaires, réaliser des activités de relations communautaires et des exercices conjoints en Afrique:
    • le NCSM SHAWINIGAN et le NCSM KINGSTON aux endroits suivants : Cap-Vert, Côte d’Ivoire, Bénin, Togo, Ghana, Sénégal et Maroc.

Version 5; 2020-02-24 – Source : Notes pour la période de questions sur les visites et la présence navale dans les ports internationaux (opération PROJECTION)

Haut de page

Opération ARTEMIS

  • Le Canada contribue grandement à la paix et à la sécurité dans le monde.
  • Dans le cadre de l’opération ARTEMIS, les Forces armées canadiennes travaillent couramment de concert avec nos alliés et partenaires internationaux afin de prévenir la criminalité et le terrorisme en mer.
  • Pour participer à l’effort, l’année dernière le Canada a assuré le commandement d’une Force opérationnelle multinationale chargée de lutter contre la contrebande de drogues et d’armes.
  • Sous le leadership canadien, la Force opérationnelle a confisqué plus de 33 000 kg de drogues illégales dans la mer d’Arabie entre décembre 2018 et avril 2019.
  • Nous reprendrons le commandement de cette Force opérationnelle en janvier 2021.
  • Ces activités renforcent la sûreté de certaines des voies maritimes les plus fréquentées et les plus importantes du monde.

Faits saillants

  • Militaires envoyés en mission : 7
  • Le renouvellement de l’opération ARTEMIS jusqu’en avril 2021 autorise les Forces armées canadiennes à :
    • Envoyer jusqu’à 375 membres en mission dans la zone d’opérations, qui couvre la mer Rouge, le golfe d’Aden, le golfe d’Oman et l’océan Indien.
    • Commander la Force opérationnelle multinationale à deux reprises pendant le mandat de quatre ans.
    • Fournir une frégate de classe Halifax une fois tous les deux ans, et un avion de patrouille maritime CP140 Aurora chaque année.
  • Depuis 2014, le Canada a assumé le commandement de la force opérationnelle multinationale trois fois.

Précisions

  • Les Forces armées canadiennes travaillent à contrer le terrorisme et à assurer la stabilité en mer dans le cadre de l’opération ARTÉMIS.
  • Par cette opération, les Forces armées canadiennes contribuent à un partenariat naval de 33 nations menant des missions de lutte contre le terrorisme en mer et les activités criminelles qui financent le terrorisme.
  • Ce partenariat naval multinational établi par les États‑Unis en 2001 est composé de trois forces opérationnelles multinationales : la Force opérationnelle multinationale 150 (sécurité maritime), la Force opérationnelle multinationale 151 (lutte contre la piraterie) et la Force opérationnelle multinationale 152 (sécurité et coopération dans le golfe Persique).
  • Le Canada a pris le commandement de la Force opérationnelle multinationale 150 en novembre 2018, et le Pakistan a pris la relève en avril 2019.
  • En date du 5 décembre 2019, sept membres des Forces armées canadiennes se trouvent au quartier général de la Force opérationnelle multinationale 150, situé au Bahreïn, pour aider l’Australie qui  commande la Force jusqu’en avril 2020.

Version 5 : 2020-02-24 – Source : Notes du comité plénier sur l’opération ARTEMIS

Haut de page

Opération GLOBE

  • Les Forces armées canadiennes continuent de soutenir la quarantaine dirigée par l’Agence de la santé publique à la BFC Trenton.
  • Le personnel des FAC a accueilli et reçu les passagers lorsque l’avion a atterri à Trenton en provenance de Californie tôt hier matin.
  • Le personnel des FAC a aidé au dépistage des rapatriés et fournira une fois de plus un soutien logistique.
  • Nos efforts actuels consistent également à s’assurer que le personnel des FAC est pris en charge, tant au Canada qu’à l’étranger.

Si l’on insiste sur la sécurité des habitants de la région de Trenton :

  • L’Agence de la santé publique du Canada est chargée de mettre en place les dispositifs de sécurité et d’application de la loi nécessaires.
  • Des protocoles de sécurité sont en place pour garantir qu’il n’y a aucun risque pour les résidents et les familles de la région de Trenton.

Faits saillants

  • Aperçu de l’aide fournie par les Forces armées canadiennes :
    • BFC Trenton : Environ 136 membres des Forces armées canadiennes sont déployés à la BFC Trenton pour soutenir l’opération GLOBE.
    • Centre NAV : Il n’y a pas de personnel des Forces armées canadiennes pour assurer le soutien organisationnel et logistique.
    • Japon : Les professionnels de la santé des Forces armées canadiennes qui aidaient le ministère des Affaires internationales à s’occuper des Canadiens hospitalisés sont rentrés au Canada le 4 mars 2020.
  • La BFC Trenton héberge actuellement 231 civils et 6 membres des Forces armées canadiennes.
  • Le 4 mars 2020, le chef d’état-major de la Défense a annoncé que les FAC avaient adopté un mode de « planification prépandémique » afin de se protéger contre la propagation de la COVID-19 au Canada et dans ses rangs.

Précisions

Opération GLOBE

  • Il arrive parfois qu’on demande aux membres des Forces armées canadiennes (FAC) d’aider d’autres ministères du gouvernement fédéral à accomplir diverses tâches ou de participer à des activités du gouvernement du Canada à l’étranger. Lorsque ces tâches nécessitent du travail à l’étranger, les membres des FAC sont déployés dans le cadre de l’opération GLOBE.

Aide des Forces armées canadiennes pour le rapatriment des canadiens en raison du coronavirus

  • Les équipes médicales des FAC ont fourni du soutien à Affaires mondiales Canada et à d’autres effectifs du gouvernement du Canada (p. ex., apporter un soutien de surveillance médicale en route à bord d’un avion affrété canadien responsable des efforts de rapatriement).
  • À l’arrivée des rapatriés, l’Agence de la santé publique du Canada doit coordonner les services de santé publique et les services sociaux, et elle doit adopter des dispositions relatives à la sécurité et les faire appliquer. Les FAC ont fourni de l’aide à cet effet.
  • Les évacués sont hébergés à la BFC Trenton pour une période de quatorze jours, selon les indications de l’Agence de la sécurité publique du Canada.
  • Santé Canada est responsable de la coordination des efforts après la quarantaine, y compris le déplacement des évacués à Trenton; les FAC fourniront de l’aide relativement à la coordination et à la logistique.

Restriction de voyage pour le personnel des Forces armées canadiennes

  • Le 4 mars 2020, le chef d’état-major de la Défense a ordonné l’activation de la phase 2 de l’opération LASER, qui permet aux FAC d’adopter une planification prépandémique afin de se protéger contre la propagation de la COVID-19 au sein des FAC et d’utiliser les ressources requises pour assurer le maintien de la disponibilité opérationnelle et de la confiance du public et pour soutenir l’assurance de la mission.
  • Dans le cadre de l’activation de la phase 2 de l’opération LASER, les FAC ont mis en place des mesures strictes de voyage. Ainsi, tous les déplacements des membres des FAC dans les pays où des foyers de COVID-19 se sont déclarés, que ce soit pour les affaires ou pour le plaisir, seront évalués et approuvés au cas par cas par la chaîne de commandement.
  • Les membres des FAC seront autorisés à voyager dans un pays frappé par une épidémie de la COVID-19 uniquement à des fins opérationnelles essentielles.
  • L’objet de cet ordre de mission est de nous assurer que les FAC mettent en œuvre des mesures permettant de maintenir leur efficacité et leur état de préparation opérationnels, de préserver les services de santé essentiels pour les militaires et de continuer d’offrir un soutien opportun aux autorités civiles dans le cadre de l’intervention du gouvernement canadien.
  • Les FAC ont également participé au plan d’intervention face à la COVID-19 du gouvernement du Canada, en fournissant des commentaires exhaustifs.

Surveillance effectuée par les FAC

  • Les FAC continuent d’assurer la surveillance des régions où les membres des FAC sont déployés. Un membre de la Première réserve des FAC qui était en voyage en Espagne à des fins personnelles a obtenu un résultat positif. Il est actuellement en observation à Madrid.
  • La coalition et les forces de sécurité irakiennes ont suspendu certaines activités d’entraînement jusqu’au 15 mars 2020.

Version 7; 2020-03-11 – Source : Notes pour la période de questions sur l’opération GLOBE (Aide des Forces armées canadiennes pour le rapatriement des Canadiens qui sont en Chine)

Haut de page

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :