Mars 2020 - Opération ARTEMIS (Eaux du Moyen-Orient)

Contenu archivé

Cette page a été publiée de manière proactive pour répondre aux exigences de la Loi sur l'accès à l'information. Il s'agit d'un document historique qui était valide lors de sa publication, mais qui peut maintenant contenir des informations obsolètes.

Résumé

  • L’opération ARTEMIS est la contribution du Canada à la Force opérationnelle multinationale 150 (CTF 150), un effort multinational visant à combattre le terrorisme et à promouvoir la sécurité maritime dans la mer Rouge, le golfe d’Aden, le golfe d’Oman et l’océan Indien. La Force opérationnelle multinationale 150 est l’une des trois flottilles d’opération des Forces maritimes multinationales, une coalition navale de 33 pays dirigée par les États-Unis et basée à Bahreïn.
  • L’opération ARTEMIS promeut la sécurité maritime, tout en contribuant aux efforts internationaux de lutte contre le terrorisme et à l’application de diverses résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies en empêchant les terroristes de mener des opérations et de transporter du personnel, des armes et des stupéfiants sans courir de risques.

Contexte

  • L’opération ARTEMIS est un déploiement périodique d’un maximum de 375 membres des Forces armées canadiennes et comprend les activités suivantes :
    • Commandement de la Force opérationnelle multinationale 150, normalement d’une durée de quatre mois, et fourniture de personnel de soutien, tous les deux ans, à compter de 2018.
    • Déploiement d’une frégate de la classe Halifax de la Marine royale canadienne pendant le commandement canadien de la Force opérationnelle multinationale 150, pour une période maximale de six mois, tous les deux ans, à compter de 2018.
    • Déploiement de personnel d’état-major à l’appui du commandant de la Force opérationnelle multinationale 150 lorsque le commandement est assuré par un autre pays participant.
    • Le déploiement d’un avion de patrouille maritime CP140 Aurora pendant une période maximale de quatre mois par année.
    • Appui à la mise en œuvre de la résolution no 2317 du Conseil de sécurité des Nations Unies (2016) concernant l’embargo sur les armes et l’interdiction d’exporter du charbon de bois visant la Somalie. 
  • De plus, les navires de la Marine royale canadienne qui transitent par la zone d’opérations de la Force opérationnelle multinationale 150 sont autorisés à fournir un soutien connexe à la Force opérationnelle, lorsque cela est possible. 
  • À l’heure actuelle, aucun membre des Forces armées canadiennes ne participe à l’opération ARTEMIS. Le Canada a récemment commandé la Force opérationnelle multinationale 150 de décembre 2018 à avril 2019. Pour appuyer le commandement du Canada, le Navire canadien de Sa Majesté Regina et le MV ASTERIX ont été déployés au sein de la Force opérationnelle multinationale 150 du 26 mars au 30 mai 2019. [CAVIARDÉ]
  • Un avion de patrouille maritime CP140 Aurora a fourni un soutien de surveillance à la Force opérationnelle multinationale 150 dans le cadre de l’opération ARTEMIS du 8 mars au 26 avril 2019.
  • Sous la direction du Canada et avec l’appui de l’Australie, la Force opérationnelle multinationale 150 a effectué des saisies de drogues dans la mer d’Oman totalisant 33 000 kg de drogues illicites.
  • On prévoit que le Canada fournira jusqu’à sept militaires pour appuyer l’Australie [CAVIARDÉ]

Considérations

  • L’instabilité dans la région du Moyen-Orient découle d’un certain nombre d’acteurs, de conflits et de crises différents, qui créent un environnement propice aux activités d’appui direct et indirect au terrorisme.
  • Les Forces armées canadiennes contribuent à la sécurité maritime dans la région de la mer d’Oman et de l’océan Indien depuis 2001. 
  • La contribution du Canada à la Force opérationnelle multinationale 150 fait partie de l’objectif actuel de la politique de défense du Canada, qui consiste à s’attaquer à la menace terroriste mondiale. Par l’entremise de l’opération ARTEMIS, le Canada contribue aux efforts visant à empêcher le financement du terrorisme et assure également la liberté de navigation et la libre circulation du commerce pour les activités légitimes.
  • Le mandat actuel de l’opération ARTEMIS prend fin le 30 avril 2021.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :