Maladie à coronavirus (COVID 19) : Préparation

Sur cette page

Soyez prêt

L'Organisation mondiale de la santé (l'OMS) a qualifié la situation liée à la COVID-19 de pandémie. Cette décision de l'OMS n'est pas inattendue.

Au Canada, notre système de santé est prêt à cette situation. Dès le début, l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) a collaboré avec les autorités sanitaires de tous les ordres de gouvernement à l'échelle du pays pour que nos mesures de préparation et d'intervention soient appropriées et adaptables et pour qu'elles soient guidées par les dernières données scientifiques.

La COVID-19 représente une menace grave pour la santé, et la situation évolue quotidiennement. Le risque variera à l’intérieur d’une même communauté et d’une communauté à l’autre, mais étant donné le nombre grandissant de cas au Canada, le risque que courent les Canadiens est considéré comme élevé.

Cela ne signifie pas que l’ensemble des Canadiens contracteront la maladie. Cela signifie qu'il y a déjà un impact significatif sur notre système de soins de santé. Si nous n'aplatissons pas la courbe épidémique dès maintenant, l'augmentation des cas de COVID-19 pourrait avoir un impact sur les ressources de soins de santé disponibles pour les Canadiens.

Le risque de conséquences plus graves est accru pour les Canadiens :

Sur le plan de la santé publique, nous continuerons de nous employer à endiguer la situation pour retarder la propagation dans la communauté en dépistant rapidement les cas, en retraçant méticuleusement les contacts étroits et en utilisant des mesures éprouvées de santé publique comme la mise en isolement et la distanciation sociale.

Si la maladie devait se propager dans la communauté, ces mesures se poursuivront aussi longtemps que possible pour interrompre la chaîne de transmission dans la collectivité et pour retarder une éclosion ou en atténuer l'ampleur, là où ce sera possible.

Nous avons tous un rôle à jouer pour réduire les répercussions de la COVID-19. Il faut plus que des interventions du gouvernement et du secteur de la santé pour protéger la santé et la sécurité des Canadiens. Chacun de nous peut aider notre pays à se préparer en cas d'urgence en s'informant sur le mode de propagation du coronavirus et les moyens de prévenir la maladie.

Mesures individuelles

Les Canadiens devraient continuer de réfléchir à l'avance aux mesures qu'ils peuvent prendre pour rester en santé et prévenir la propagation de toute maladie, particulièrement les infections respiratoires.

En tout temps pendant la saison du rhume et de la grippe, restez à la maison si vous êtes malade. Encouragez les personnes malades que vous connaissez à rester à la maison jusqu'à ce qu'elles n'aient plus de symptômes.

Étant donné que les virus respiratoires comme celui de la COVID-19 sont transmis par contact, il est temps de changer comment vous saluez les gens. Au lieu de donner une poignée de main, un baiser ou une accolade, saluez les gens en agitant la main ou avec un coup de coude pour réduire votre risque d'être exposé aux virus respiratoires.

Pratiquer une hygiène fréquente, ce qui inclut un bon lavage des mains et l'étiquette en matière de toux et d'éternuements. Nettoyez et désinfectez les objets et les surfaces fréquemment touchés, comme les jouets et les poignées de porte.

Ces mesures sont les meilleures pour vous protéger, vous et votre famille, contre les maladies respiratoires, y compris la COVID-19.

Préparez un plan

Si la COVID-19 se répand dans votre collectivité, il sera important d'avoir pensé à modifier vos comportements et vos habitudes pour réduire le risque d'infection.

Dans votre plan, prévoyez comment vous pouvez modifier vos habitudes pour réduire le risque d'être exposé dans les endroits bondés. Par exemple, vous pouvez :

  • faire votre épicerie en dehors des heures d'achalandage
  • faire de l'exercice à l'extérieur plutôt que vous entraîner en salle
  • utiliser les transports en commun en dehors des heures de pointe

Votre plan devrait aussi comporter les mesures à prendre si vous tombez malade. Si vous avez des enfants ou d'autres personnes à votre charge, il sera important de planifier l'embauche de soignants pour vous remplacer.

Vous devriez aussi réfléchir à ce que vous ferez si un membre de votre famille tombe malade et a besoin de soins. Parlez à votre employeur de la possibilité de travailler à la maison au cas où vous auriez besoin d'y être pour vous occuper d'un membre de la famille. Si vous tombez malade, restez à la maison jusqu'à ce que vous n'ayez plus de symptômes. Les employeurs ne devraient pas exiger un certificat de congé médical, car cela augmenterait le fardeau des services de santé déjà débordés.

Votre plan devrait comprendre une liste de fournitures que vous devriez avoir en tout temps. Cela vous évitera de sortir pendant que vous êtes malade ou en train de vous occuper d'un membre de la famille qui est malade.

Votre plan devrait se fonder sur les trousses que vous avez préparées en cas d'autres urgences potentielles. Pour de plus amples renseignements sur la façon de vous préparer et de préparer votre famille à des situations d'urgence, visitez préparez-vous.ca.

Faites exécuter vos prescriptions

Faites exécuter vos prescriptions dès maintenant, de manière à ne pas devoir vous rendre dans une pharmacie bondée en cas de maladie. Songez à consulter à l'avance votre professionnel de la santé pour faire renouveler vos prescriptions.

Approvisionnez-vous en biens essentiels, mais évitez les achats en panique

À l'heure actuelle, il est avisé de remplir vos armoires de denrées non périssables, de manière à ne pas devoir sortir pour faire des achats si vous tombez malade.

Pour réduire les pressions sur la chaîne d'approvisionnement, il est conseillé de bâtir vos réserves progressivement plutôt que de faire tous vos achats d'un coup. Pour ce faire, ajoutez quelques articles dans votre panier d'épicerie chaque fois que vous sortez. Privilégiez les aliments faciles à préparer, par exemple :

  • soupes en conserve
  • pâtes sèches et sauce
  • légumes et légumineuses en conserve

Il est aussi conseillé de faire des réserves des articles suivants :

  • papier hygiénique
  • papiers-mouchoirs
  • produits d'hygiène féminine
  • aliments pour animaux de compagnie
  • couches (si vous avez des enfants qui en portent)

Ces réserves ne serviront pas uniquement si vous devez vous isoler. Le fait d'avoir ces réserves vous évitera d'avoir à sortir de la maison au sommet de l'éclosion ou pendant que vous êtes malade.

Comment prendre soin des personnes malades

Si vous ou un membre de votre famille êtes atteints de la COVID-19, sachez qu'il existe des précautions à prendre à la maison. Votre professionnel de la santé saura vous indiquer si une hospitalisation est préférable.

Pour vous préparer à cette situation potentielle, assurez-vous de disposer des articles suivants :

  • savon
  • essuie-tout
  • papiers-mouchoirs
  • produits d'entretien ménager
  • désinfectant pour les mains à base d'alcool
  • détergents réguliers, pour laver la vaisselle et faire la lessive
  • sacs à ordures en plastique, pour contenir les mouchoirs souillés et les autres déchets
  • eau de Javel domestique, pour créer un mélange de 1 part d'eau de Javel et de 9 parts d'eau qui servira à désinfecter les surfaces
  • médicaments contre la fièvre, comme l'acétaminophène ou l'ibuprofène (y compris des médicaments pour enfants si vous êtes un parent ou un soignant)
Obtenez des renseignements fiables

Informez-vous sur la COVID-19 en obtenant des renseignements de qualité provenant de sources fiables. L'Agence de la santé publique du Canada est une source d'information fiable, tout comme les autorités de santé publique provinciales et territoriales.

Si vous sentez que les reportages des médias vous rendent anxieux, évitez-les.

Communiquez avec votre famille, vos amis et vos voisins

Informez votre famille, vos amis et vos voisins des mesures que vous prenez pour vous préparer à la COVID-19. Faites-leur part de votre plan; cela pourrait les motiver à concevoir le leur.

Parlez-leur d'établir un système de pairage où vous convenez de veiller les uns sur les autres et de faire les courses essentielles si l'un de vous tombe malade.

Mesures communautaires

Les mesures de l’éloignement physique sont l'une des façons de réduire la transmission du coronavirus dans la communauté. Ces mesures consistent à réduire autant que possible les contacts étroits avec d'autres personnes, surtout celles qui sont les plus susceptibles d’être gravement malades si elles contractent la COVID-19, durant la période de pointe d'une éclosion.

Certaines mesures de la distanciation physique requièrent une préparation considérable. Les planificateurs communautaires doivent se préparer à des :

Les planificateurs, les administrateurs et les employeurs doivent collaborer en vue de mettre en œuvre des mesures communautaires qui permettront de protéger :

Éviter les foules

Les maladies respiratoires comme la COVID-19 se propagent rapidement dans les lieux achalandés. Il est judicieux d'éviter les foules pour réduire la propagation d'une infection. Ce type de précaution peut avoir un effet considérable sur le fonctionnement d'une communauté.

Les communautés doivent être prévoyantes et tenir compte des éléments ci-dessous.

  • La nécessité d'arrêter le transport en commun.
    • En cas d'arrêt, il faut veiller au maintien du transport pour :
      • le personnel des infrastructures essentielles
      • les services médicaux d'urgence ou les traitements comme la dialyse et la chimiothérapie
  • La collaboration avec les employeurs et les entreprises pour la mise en vigueur d'horaires de travail échelonnés.
    • Cette mesure permet de réduire l'achalandage dans les transports en commun durant les heures de pointe ainsi que dans les lieux de travail de grande taille durant les heures de travail normales.
  • La mise en quarantaine volontaire d'une communauté d'après une évaluation des risques.
  • La pertinence de demander aux personnes, aux organisations et aux entreprises d'annuler ou de repousser les rassemblements de masse, notamment les :
    • mariages
    • unérailles
    • services religieux
    • concerts, les conférences, les événements sportifs et d'autres formes de divertissements
  • La nécessité de demander aux gens de ne pas se rendre à l'école, au travail ou dans d'autres milieux communautaires, comme les centres commerciaux et les cinémas.
Rassemblements de masse

Les rassemblements de masse peuvent avoir des conséquences considérables en matière de santé publique s'ils ne sont pas planifiés et gérés convenablement. Les rassemblements tenus durant une éclosion peuvent accroître la propagation de maladies infectieuses et exercer des pressions supplémentaires sur le système de soins de santé.

De plus, les maladies peuvent être transmises durant le transport à destination ou en provenance de l'événement de même que dans les collectivités d'origine des participants suivant leur retour.

Les organisateurs d'événements doivent tenir compte de l'éclosion de la COVID-19 dans le cadre de leur planification d'événements et suivre les recommandations d'annuler ou de reporter les rassemblements de 50 personnes ou plus. Ce nombre peut être inférieur dans certaines juridictions. Les organisateurs doivent consulter leurs autorités locales de santé publique qui peuvent fixer d'autres critères en fonction des circonstances spécifiques.

Mis à part l'annulation ou le report d'un événement, voici certaines des autres mesures permettant de réduire les risques d'infection durant les rassemblements de masse :

  • éviter les poignées de main
  • éviter les dortoirs communs
  • suivre les mesures d'une bonne hygiène
  • dissuader les participants de partager des aliments ou des boissons
  • éliminer les buffets libre-service dans les rassemblements sociaux ou religieux
  • accroître la distance physique entre les personnes (distance idéale d'au moins 2 mètres) en :
    • diffusant les événements
    • offrant la participation visuelle
    • tenant l'événement à l'extérieur plutôt qu'à l'intérieur
  • encourager les personnes malades et celles qui sont susceptibles d’être gravement malades atteintes d'affections à haut risque à ne pas participer aux rassemblements
  • favoriser l'hygiène des mains en fournissant des distributeurs de désinfectant pour les mains dans des endroits bien en vue
  • informer clairement les participants des risques et les orienter vers nos conseils relatifs à la réduction de la propagation de maladies
  • veiller à ce que les organisateurs d'événements prennent des dispositions pour isoler et transporter de manière sécuritaire les personnes qui deviennent malades sur place

Pour en savoir davantage, consultez nos conseils sur la prise de décisions éclairées relatives à la COVID-19 dans le cadre de rassemblements de masse.

Communautés éloignées et isolées

Les communautés éloignées ou isolées devraient envisager de faire des provisions d'articles de première nécessité, comme les aliments et les médicaments. En effet, la chaîne d'approvisionnement pourrait être interrompue ou devenir instable.

Il faut tenir compte des difficultés supplémentaires. Par exemple, certaines communautés éloignées ont parfois un accès limité à de l'eau courante propre permettant un lavage fréquent des mains.

Communautés autochtones

La page le coronavirus et les communautés autochtones contient plus de renseignements sur la préparation de la COVID-19.

Organismes au service de la population en situation d’itinérance

Les personnes qui se trouvent en situation d’itinérance peuvent courir un risque accru de contracter la COVID-19 ou de développer des complications dues à la COVID-19, car elles peuvent avoir de la difficulté à se prévaloir des services traditionnels et des ressources générales.

Les organisations, les agents de santé communautaires et les bénévoles jouent un rôle important dans la prévention de la propagation de la COVID-19 chez la population en situation d’itinérance. Pour plus d'informations, reportez-vous à nos lignes directrices à l’intention des fournisseurs de services aux personnes en situation d’itinérance.

Pour les écoles et les services de garde

Les mesures pour les écoles et les services de garde peuvent être simples (augmentation de la distance entre les pupitres) ou plus importantes (fermetures).

La fermeture d'écoles généralisée appliquée comme mesure pour freiner une maladie a généralement des coûts économiques et sociaux élevés. En effet, les fermetures d'écoles ont des répercussions pour de nombreuses familles ayant un ou deux parents travaillant à l'extérieur du foyer.

Les mesures de santé publique pour les écoles et les services de garde visent à améliorer la sécurité en milieu scolaire, en encourageant :

Les mesures ci dessous peuvent être adoptées dans les écoles et les services de garde à la place des fermetures.

En milieu de travail

Partout au Canada, nous prenons des mesures extraordinaires pour empêcher la propagation de la COVID-19. Pour certains lieux de travail, cela peut se traduire par la modification des heures d'ouverture, par la fermeture pendant un certain temps ou de travailler à domicile. D’autres continuent à se rendre au travail parce que leur travail est essentiel pour que le Canada puisse continuer à fonctionner pendant cette épidémie.

Les travailleurs des services essentiels sont jugés indispensables pour préserver la vie, la santé et le fonctionnement de base de la société. Ceux-ci comprennent, entre autres, les :

Tous les employés doivent comprendre et respecter les politiques et les pratiques de prévention des infections en vigueur sur leur lieu de travail. Les employeurs doivent utiliser les lignes directrices relatives à la prise de décisions fondées sur les risques pour les lieux de travail et les entreprises pendant la pandémie de COVID-19.

Les employeurs et les employés devront travailler ensemble pour protéger leur propre santé et celle de leurs clients, ainsi que pour fournir les services essentiels.

Conseils généraux
  • Communiquer avec les employés pour les sensibiliser à la COVID-19.
  • Accroître la distance entre les bureaux et les postes de travail ainsi qu'entre les employés et les clients (distance idéale de 2 mètres).
    • Les barrières physiques comme les cubicules ou les fenêtres en Plexiglas sont une autre bonne façon d'augmenter la distance entre les personnes.
  • Évaluer le lieu de travail pour déterminer les zones où les employés entrent fréquemment en contact entre eux et avec des objets partagés.

De plus amples informations sont disponibles concernant COVID-19 sur le lieu de travail pour les employeurs, les employés et les travailleurs des services essentiels (y compris les déplacements liés au travail).

Hygiène
  • Encourager les employés à se laver fréquemment les mains, à respecter les règles d'hygiène en cas d'éternuement ou de toux et à rester à la maison lorsqu'ils sont malades.
    • En cas d'apparition de symptômes de la COVID-19, l'employé devrait être immédiatement isolé des autres et renvoyé chez lui par un moyen autre que le transport en commun, si possible.
  • Assurer un nettoyage fréquent et accorder une attention particulière aux surfaces fréquemment touchées, comme les :
    • bureaux
    • téléphones
    • ordinateurs
    • mains courantes
    • objets de cuisine
    • boutons d'ascenseur
    • caisses enregistreuses
    • tables et les menus de restaurant
  • S'assurer d'un accès à des aires pour le lavage des mains et placer des désinfectants pour les mains dans des endroits bien en vue dans le lieu de travail, si possible.
Modalités de travail flexibles et congés de maladie
  • Dans la mesure du possible, adapter les politiques de façon à réduire les contacts sociaux, en adoptant des mesures telles que :
    • les ententes de télétravail
    • l'horaire de travail variable
    • l'utilisation du courriel et de la téléconférence
    • l'étalement de l'heure de début de la journée de travail
  • Assouplir les politiques en matière de congés de maladie pour permettre aux employés de rester à la maison lorsqu'ils sont malades ou pratiquent l'auto-surveillance afin de déceler leurs symptômes.
    • Cette mesure inclut la suspension de l'obligation de présenter des notes médicales et allège les pressions sur le système de soins de santé déjà surchargé.
  • Se préparer à une hausse de l'absentéisme pour des raisons de maladie chez les employés ou des membres de leur famille, ou de fermetures d'école.
    • Consulter le plan de continuité des activités pour déterminer comment maintenir les principales fonctions opérationnelles en cas d'absentéisme élevé.
    • Évaluer le besoin d'offrir une formation polyvalente aux employés pour qu'ils puissent être fonctionnels dans les postes clés.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :