Rapport sur la biosurveillance humaine des substances chimiques de l’environnement au moyen d’échantillons groupés

Télécharger le format de rechange
(format PDF, 3.2 Mo, 383 pages)

Organization : Santé Canada

Date publiée : 2020 décembre

Résultats des cycles 1 (2007 à 2009), 3 (2012 à 2013), 4 (2014 à 2015) et 5 (2016 à 2017) de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé

Table des matières

Remerciements

La rédaction de ce document a été rendue possible grâce aux efforts du personnel du Programme de biosurveillance nationale de Santé Canada : Annie St-Amand (Chef de section), Kate Werry (Responsable du rapport), Jeff Willey (Coordonnateur du rapport), Tyler Pollock (Coordonnateur des données), Alexandre Crew, Sarah Faure, Subramanian Karthikeyan, Christine MacKinnon-Roy, Julie Yome.

Le développement et la mise en œuvre du volet de la biosurveillance de l'Enquête canadienne sur les mesures de la santé ont été possible grâce à la grande contribution des divers programmes et des employés de Santé Canada et de Statistique Canada. Un grand merci très spécial aux participants de l'Enquête sans qui cette étude n'aurait pu être possible.

1 Introduction

L’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (ECMS) est une enquête nationale en cours, dirigée par Statistique Canada en partenariat avec Santé Canada et l’Agence de la santé publique du Canada, qui porte sur les mesures directes de la santé. Lancée en 2007, son principal objectif est de recueillir des données sur la santé et le mieux-être ainsi que des échantillons biologiques auprès d’un échantillon représentatif de la population canadienne. L’analyse de ces échantillons biologiques permet d’obtenir des indicateurs de l’état de santé, des maladies chroniques et infectieuses, de l’état nutritionnel et de la présence de substances chimiques de l’environnement. Cette information permet de mieux comprendre et de faire ressortir les tendances émergentes relatives aux facteurs de risque et aux expositions, et de faire progresser la surveillance et la recherche en santé au Canada. L’ECMS est menée en cycles de deux ans, chaque cycle comportant les données de quelque 5800 Canadiens âgés de 3 à 79 ans recueillies dans 16 sites de collecte répartis à travers le Canada. Ces sites de collecte varient d’un cycle à l’autre et sont stratifiés selon cinq régions canadiennes (c.-à-d. les provinces de l’Atlantique, le Québec, l’Ontario, les provinces des Prairies et la Colombie-Britannique). L’ECMS est une enquête transversale représentative de 96 à 97 % de la population canadienne (Statistique Canada, 2010; Statistique Canada, 2015; Statistique Canada, 2017; Statistique Canada, 2019). Sa raison d’être, sa conception, la population cible, les considérations d’ordre éthique et la stratégie d’échantillonnage ont été abordées en détail dans d’autres publications (Beck et coll., 2018; Day et coll., 2007; Giroux, 2007; Labrecque et Quigley, 2014; Labrecque et Quigley, 2016; Statistique Canada, 2010; Statistique Canada, 2015; Statistique Canada, 2017; Statistique Canada, 2019; Tremblay et coll., 2007).

Échantillon biologique : échantillon de matériel biologique, comme le sang, l’urine, la salive, l’ADN, les cheveux ou les bouts d’ongles, recueilli auprès d’un participant à l’enquête

Substance chimique de l’environnement : substance chimique d’origine anthropique ou naturelle, qui est présente dans l’environnement et à laquelle l’homme peut être exposé dans l’air, l’eau, les aliments, les sols, la poussière et les produits de consommation

Échantillon individuel : échantillon biologique provenant d’un seul participant à l’enquête

Polluant organique persistant : composé d’origine anthropique ou naturelle qui demeure intact dans l’environnement pendant de longues périodes et qui s’y dissémine, qui s’accumule dans les tissus adipeux de l’homme et de la faune et qui a des effets néfastes sur la santé humaine et/ou l’environnement

Échantillon groupé : échantillon unique composé d’un mélange d’échantillons individuels sélectionnés en fonction de critères de regroupement comme l’âge ou le sexe; dans ce rapport, il est à noter que les termes « échantillon groupé » et « mélange sérique » sont considérés comme des termes interchangeables ayant la même signification dans le contexte de cette étude

Sérum : partie liquide du plasma sanguin obtenue après la formation d’un caillot

Le volet de biosurveillance de l’ECMS effectue le dosage de substances chimiques de l’environnement ou de leurs métabolites dans le sang, l’urine et les cheveux des participants à l’enquête. Des données relatives à près de 200 substances chimiques de l’environnement ont été recueillies dans les échantillons individuels prélevés au cours des cinq premiers cycles de l’ECMS. Ces données ainsi que des renseignements de base se rapportant à la sélection et à la priorisation des substances chimiques de l’environnement se trouvent dans les rapports de Santé Canada sur la biosurveillance humaine des substances chimiques de l’environnement (Santé Canada, 2010; Santé Canada, 2015; Santé Canada, 2017; Santé Canada, 2019). Le dosage de certains polluants organiques persistants, dont les biphényles polychlorés (BPC) et les polybromodiphényléthers (PBDE), a été effectué dans les échantillons individuels de plasma du cycle 1 (2007 à 2009) (Santé Canada, 2010). Les concentrations détectées dans ces échantillons étaient souvent inférieures aux limites de détection, limitant ainsi la capacité d’établir des moyennes nationales de plusieurs de ces composés. Le groupement d’échantillons a donc été proposé comme solution rentable au problème de faibles niveaux de détection.

Ce rapport présente les données nationales relatives aux concentrations de substances chimiques de l’environnement mesurées dans les échantillons groupés de sérum prélevés auprès de Canadiens entre 2007 et 2017. Le volet de biosurveillance des cycles 1, 3 (2012 à 2013), 4 (2014 à 2015) et 5 (2016 à 2017) de l’ECMS a fait appel aux échantillons groupés de sérum. Ainsi, le dosage de 84 substances chimiques de l’environnement a été effectué dans les échantillons groupés de sérum prélevés au cours du cycle 1 et de 54 substances chimiques de l’environnement au cours des cycles 3, 4 et 5. Des échantillons groupés de sérum ont également été utilisés au cours du cycle 6 (2018 à 2019). La collecte du cycle 6 s’est terminée fin 2019 et la planification des prochains cycles est en cours.

Le tableau 1.1 présente la liste de toutes les substances chimiques mesurées dans les échantillons groupés de sérum au cours de quatre cycles de l’ECMS s’échelonnant de 2007 à 2017. Il convient de noter que les échantillons groupés de sérum n’ont pas fait partie du cycle 2 (2009 à 2011).

Tableau 1.1
Substances chimiques mesurées dans les échantillons groupés de sérum de 2007 à 2017 au cours de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé
Substance chimique (Cycle 1)
2007 à 2009
(Cycle 3)
2012 à 2013
(Cycle 4)
2014 à 2015
(Cycle 5)
2016 à 2017
Dioxines
2,3,7,8-Tétrachlorodibenzo-p-dioxine (TCDD) Oui Oui Oui Oui
1,2,3,7,8-Pentachlorodibenzo-p-dioxine (PeCDD) Oui Oui Oui Oui
1,2,3,4,7,8-Hexachlorodibenzo-p-dioxine (HxCDD) Oui Oui Oui Oui
1,2,3,6,7,8-Hexachlorodibenzo-p-dioxine (HxCDD) Oui Oui Oui Oui
1,2,3,7,8,9-Hexachlorodibenzo-p-dioxine (HxCDD) Oui Oui Oui Oui
1,2,3,4,6,7,8-Heptachlorodibenzo-p-dioxine (HpCDD) Oui Oui Oui Oui
1,2,3,4,6,7,8,9-Octachlorodibenzo-p-dioxine (OCDD) Oui Oui Oui Oui
Furanes
2,3,7,8-Tétrachlorodibenzofurane (TCDF) Oui Oui Oui Oui
1,2,3,7,8-Pentachlorodibenzofurane (PeCDF) Oui Oui Oui Oui
2,3,4,7,8-Pentachlorodibenzofurane (PeCDF) Oui Oui Oui Oui
1,2,3,4,7,8-Hexachlorodibenzofurane (HxCDF) Oui Oui Oui Oui
1,2,3,6,7,8-Hexachlorodibenzofurane (HxCDF) Oui Oui Oui Oui
1,2,3,7,8,9-Hexachlorodibenzofurane (HxCDF) Oui Oui Oui Oui
2,3,4,6,7,8-Hexachlorodibenzofurane (HxCDF) Oui Oui Oui Oui
1,2,3,4,6,7,8-Heptachlorodibenzofurane (HpCDF) Oui Oui Oui Oui
1,2,3,4,7,8,9-Heptachlorodibenzofurane (HpCDF) Oui Oui Oui Oui
1,2,3,4,6,7,8,9-Octachlorodibenzofurane (OCDF) Oui Oui Oui Oui
Ignifugeants
Tétrabromobisphénol A (TBBPA) Non Oui Oui Oui
Ignifugeants : Hexabromocyclododécane
alpha-Hexabromocyclododécane (α-HBCD) Oui Oui Oui Oui
bêta-Hexabromocyclododécane (β-HBCD) Oui Oui Oui Oui
gamma-Hexabromocyclododécane (γ-HBCD)          Oui Oui Oui Oui
Ignifugeants : Polybromodiphényléthers
4,4'-Dibromodiphényléther (PBDE 15) Oui Non Non Non
2,2',4-Tribromodiphényl éther (PBDE 17) Oui Non Non Non
2,4,4'-Tribromodiphényl éther (PBDE 28) Oui Non Non Non
3,4,4'-Tribromodiphényl éther (PBDE 37) Oui Non Non Non
2,2',4,4'-Tétrabromodiphényl éther (PBDE 47) Oui Oui Oui Oui
2,3',4,4'-Tétrabromodiphényl éther (PBDE 66) Oui Non Non Non
2,3',4',6-Tétrabromodiphényl éther (PBDE 71) Oui Non Non Non
2,4,4',6-Tétrabromodiphényl éther (PBDE 75) Oui Non Non Non
3,3',4,4'-Tétrabromodiphényl éther (PBDE 77) Oui Non Non Non
2,2',3,4,4'-Pentabromodiphényl éther (PBDE 85) Oui Non Non Non
2,2',4,4',5-Pentabromodiphényl éther (PBDE 99) Oui Oui Oui Oui
2,2',4,4',6-Pentabromodiphényl éther (PBDE 100) Oui Oui Oui Oui
2,3',4,4',6-Pentabromodiphényl éther (PBDE 119) Oui Non Non Non
3,3',4,4',5-Pentabromodiphényl éther (PBDE 126) Oui Non Non Non
2,2',3,4,4',5'-Hexabromodiphényl éther (PBDE 138) Oui Non Non Non
2,2',4,4',5,5'-Hexabromodiphényl éther (PBDE 153) Oui Oui Oui Oui
2,2',4,4',5,6'-Hexabromodiphényl éther (PBDE 154) Oui Non Non Non
2,3,3',4,5,6-Hexabromodiphényl éther (PBDE 160) Oui Non Non Non
2,2',3,4,4',5,6-Heptabromodiphényl éther (PBDE 181) Oui Non Non Non
2,2',3,4,4',5',6-Heptabromodiphényl éther (PBDE 183) Oui Non Non Non
2,3,3',4,4',5,6-Heptabromodiphényl éther (PBDE 190) Oui Non Non Non
2,3,3',4,4',5,5',6-Octabromodiphényl éther (PBDE 205) Oui Non Non Non
2,2',3,3',4,4',5,5',6,6'-Décabromodiphényl éther (PBDE 209) Oui Oui Oui Oui
Pesticides organochlorés
Hexachlorobenzène Oui Oui Oui Oui
Mirex Oui Non Non Non
Pesticides organochlorés : Chlordane
trans-Nonachlore Oui Oui Oui Oui
Oxychlordane Non Oui Oui Oui
Pesticides organochlorés : Dichlorodiphényltrichloroéthane
o,p'-Dichlorodiphényldichloréthylène (o,p'-DDE) Non Oui Oui Oui
p,p'-Dichlorodiphényldichloréthylène (p,p'-DDE) Oui Oui Oui Oui
p,p'-Dichlorodiphényltrichloroéthane (p,p'-DDT) Oui Non Non Non
Pesticides organochlorés : Endosulfan
α-Endosulfan (endosulfan I) Non Oui Oui Oui
β-Endosulfan (endosulfan II) Non Oui Oui Oui
Biphényles polychlorés
2,2',5-Trichlorobiphényle (BPC 18) Oui Non Non Non
2,4,4'-Trichlorobiphényle (BPC 28) Oui Non Non Non
2,2',4,5'-Tétrachlorobiphényle (BPC 49) Oui Non Non Non
2,2',5,5'-Tétrachlorobiphényle (BPC 52) Oui Non Non Non
2,3',4,4'-Tétrachlorobiphényle (BPC 66) Oui Non Non Non
2,4,4',5-Tétrachlorobiphényle (BPC 74) Oui Oui Oui Oui
3,3',4,4'-Tétrachlorobiphényle (BPC 77) Oui Oui Oui Oui
3,4,4',5-Tétrachlorobiphényle (BPC 81) Oui Oui Oui Oui
2,2',4,4',5-Pentachlorobiphényle (BPC 99) Oui Oui Oui Oui
2,2',4,5,5'-Pentachlorobiphényle (BPC 101) Oui Non Non Non
2,3,3',4,4'-Pentachlorobiphényle (BPC 105) Oui Oui Oui Oui
2,3,3',4',6-Pentachlorobiphényle (BPC 110) Oui Non Non Non
2,3,3',4,4'-Pentachlorobiphényle (BPC 114) Oui Oui Oui Oui
2,3',4,4',5-Pentachlorobiphényle (BPC 118) Oui Oui Oui Oui
2',3,4,4',5-Pentachlorobiphényle (BPC 123) Oui Oui Oui Oui
3,3',4,4',5-Pentachlorobiphényle (BPC 126) Oui Oui Oui Oui
2,2',3,3',4,4'-Hexachlorobiphényle (BPC 128) Oui Non Non Non
2,2',3,4,4',5'-Hexachlorobiphényle (BPC 138) Oui Oui Oui Oui
2,2',3,4,5,5'-Hexachlorobiphényle (BPC 141) Oui Non Non Non
2,2',3,4',5,5'-Hexachlorobiphényle (BPC 146) Non Oui Oui Oui
2,2',4,4',5,5'-Hexachlorobiphényle (BPC 153) Oui Oui Oui Oui
2,3,3',4,4',5-Hexachlorobiphényle (BPC 156) Oui Oui Oui Oui
2,3,3',4,4',5'-Hexachlorobiphényle (BPC 157) Oui Oui Oui Oui
2,3',4,4',5,5'-Hexachlorobiphényle (BPC 167) Oui Oui Oui Oui
3,3',4,4',5,5'-Hexachlorobiphényle (BPC 169) Oui Oui Oui Oui
2,2',3,3',4,4',5-Heptachlorobiphényle (BPC 170) Oui Oui Oui Oui
2,2',3,3',5,5',6-Heptachlorobiphényle (BPC 178) Oui Non Non Non
2,2',3,4,4',5,5'-Heptachlorobiphényle (BPC 180) Oui Oui Oui Oui
2,2',3,4,4',5',6-Heptachlorobiphényle (BPC 183) Oui Non Non Non
2,2',3,4',5,5',6-Heptachlorobiphényle (BPC 187) Oui Oui Oui Oui
2,3,3',4,4',5,5'-Heptachlorobiphényle (BPC 189) Oui Oui Oui Oui
2,2',3,3',4,4',5,5'-Octachlorobiphényle (BPC 194) Oui Oui Oui Oui
2,2',3,3',4,4',5,6-Octachlorobiphényle (BPC 195) Oui Non Non Non
2,2',3,3',4,5,5',6-Octachlorobiphényle (BPC 201) Oui Non Non Non
2,2',3,4,4',5,5',6-Octachlorobiphényle (BPC 203) Oui Non Non Non
2,2',3,3',4,4',5,5',6-Nonachlorobiphényle (BPC 206) Oui Non Non Non
2,2',3,3',4,4',5,5',6,6'-Décachlorobiphényle (BPC 209) Oui Non Non Non

Les sections 2 à 6 du présent rapport décrivent la conception et la mise en œuvre du volet de biosurveillance de l’ECMS au moyen d’échantillons groupés de sérum. Elles sont suivies de sommaires descriptifs pour chaque substance chimique ou groupe chimique, présentant ses dénominations chimiques, ses utilisations courantes, ses présences dans l’environnement, les sources potentielles d’exposition pour la population humaine, sa toxicocinétique et ses effets sur la santé, son statut réglementaire au Canada et les données canadiennes de biosurveillance existantes s’y rapportant. Des informations générales sur l’ECMS et le volet de biosurveillance (échantillons individuels) figurent dans des publications antérieures (Santé Canada, 2010; Santé Canada, 2013; Santé Canada, 2015; Santé Canada, 2017; Santé Canada, 2019; Statistique Canada, 2020). La liste complète des substances chimiques qui ont été mesurées ou qui devraient faire l’objet d’un dosage dans les échantillons groupés ou individuels de sang et d’urine prélevés au cours de l’ECMS peut être consultée en ligne (Santé Canada, 2020).

Des tableaux de données propres à chaque substance chimique, classés par groupe d’âge et par sexe, suivent le résumé correspondant et donnent des statistiques descriptives sur la distribution de ses concentrations dans les échantillons groupés de sérum de l’échantillon de population. Les tableaux présentent les données de tous les cycles afin d’en faciliter la comparaison. Il est possible de télécharger les tableaux au format CSV depuis le portail des données ouvertes du gouvernement du Canada.

Les scientifiques peuvent accéder aux données des différents volets de l’ECMS par l’entremise du Programme des centres de données de recherche de Statistique Canada et les soumettre à de nouvelles analyses scientifiques. De plus amples renseignements sur l’ECMS peuvent être obtenus auprès de Statistique Canada à l’adresse infostats@canada.ca.

Références

Beck, K., Giroux, S., et Tremblay, M. (2018). Documentation du plan d’échantillonnage du cycle 5 de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé. Document interne, Statistique Canada.

Day, B., Langlois, R., Tremblay, M., et Knoppers, B. (2007). Enquête canadienne sur les mesures de la santé : aperçu de la stratégie d’échantillonnage. Supplément aux Rapports sur la santé (numéro spécial), volume 18, 31–35.

Giroux, S. (2007). Enquête canadienne sur les mesures de la santé : aperçu de la stratégie d’échantillonnage. Supplément aux Rapports sur la santé (numéro spécial), volume 18, 31–35. Statistique Canada, no 82-003-S au catalogue.

Labrecque, F., et Quigley, A. (2014). Documentation du plan d’échantillonnage du cycle 3 de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé. Document interne, Statistique Canada.

Labrecque F., et Quigley, A. (2016). Documentation du plan d’échantillonnage du cycle 4 de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé. Document interne, Statistique Canada.

Santé Canada (2010). Rapport sur la biosurveillance humaine des substances chimiques de l'environnement au Canada : Résultats de l'Enquête canadienne sur les mesures de la santé Cycle 1 (2007 à 2009). Ottawa (Ont.) : ministre de la Santé. (Consulté le 4 février 2020).

Santé Canada (2013). Deuxième rapport sur la biosurveillance humaine des substances chimiques de l'environnement au Canada : Résultats de l'Enquête canadienne sur les mesures de la santé Cycle 2 (2009 à 2011). Ottawa (Ont.) : ministre de la Santé. (Consulté le 4 février 2020).

Santé Canada (2015). Troisième rapport sur la biosurveillance humaine des substances chimiques de l'environnement au Canada : Résultats de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé Cycle 3 (2012 à 2013). Ottawa (Ont.) : ministre de la Santé. (Consulté le 4 février 2020).

Santé Canada (2017). Quatrième rapport sur la biosurveillance humaine des substances chimiques de l'environnement au Canada : Résultats de l'Enquête canadienne sur les mesures de la santé Cycle 4 (2014 à 2015). Ottawa (Ont.) : ministre de la Santé. (Consulté le 4 février 2020).

Santé Canada (2019). Cinquième rapport sur la biosurveillance humaine des substances chimiques de l'environnement au Canada : Résultats de l'Enquête canadienne sur les mesures de la santé cycle 5 (2016 à 2017). Ottawa (Ont.) : ministre de la Santé. (Consulté le 4 février 2020).

Santé Canada (2020). Résumé du contenu de biosurveillance de l'Enquête canadienne sur les mesures de la santé : Cycles 1 à 6 (2007 à 2019). Ottawa (Ont.) : ministre de la Santé. (Consulté le 14 octobre 2020).

Statistique Canada (2010). Guide de l’utilisateur des données de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (ECMS) : cycle 1. Ottawa (ont.). Disponible sur demande à l’adresse infostats@canada.ca.

Statistique Canada (2015). Guide de l’utilisateur des données de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (ECMS) : cycle 3. Ottawa (Ont.). Disponible sur demande à l’adresse infostats@canada.ca.

Statistique Canada (2017). Guide de l’utilisateur des données de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (ECMS) : cycle 4. Ottawa (Ont.). Disponible sur demande à l’adresse infostats@statcan.gc.ca.

Statistique Canada (2019). Guide de l’utilisateur des données de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (ECMS) : cycle 5. Ottawa (Ont.). Disponible sur demande à l’adresse infostats@canada.ca.

Statistique Canada (2020). Enquête canadienne sur les mesures de la santé (ECMS). Ottawa (Ont.).

Tremblay, M., Wolfson, M., et Connor Gorber, S. (2007). Enquête canadienne sur les mesures de la santé : raison d’être, contexte et aperçu. Supplément aux Rapports sur la santé (numéro spécial), volume 18, 7–20. Statistique Canada, no 82-003-S au catalogue.

2 Objectifs

Le but premier du volet de biosurveillance de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (ECMS) au moyen d’échantillons groupés de sérum est de fournir des estimations de concentrations de substances chimiques de l’environnement dans la population canadienne. Ces estimations serviront à évaluer les expositions aux substances chimiques et à élaborer des politiques visant à réduire les expositions aux substances chimiques toxiques de la population canadienne afin de protéger sa santé.

L’ajout du volet de biosurveillance au moyen d’échantillons groupés de sérum à l’enquête a permis de doser certaines substances chimiques de l’environnement, à savoir les composés organohalogénés persistants, qui sont difficiles à quantifier dans les échantillons individuels. Le peu de sang disponible et la présence de faibles concentrations produisent généralement peu de résultats détectables au niveau des échantillons individuels. De plus, le coût rattaché à la mise au point de méthodes de dosage sensibles qui s’appliquent à ces composés organohalogénés persistants peut être prohibitif. Ces limites disparaissent lors de la mise en commun des échantillons : leur regroupement accroît le volume des échantillons et réduit le nombre d’échantillons à analyser. Il est alors possible d’avoir recours à des méthodes de dosage plus sensibles, de réduire le coût global et d’augmenter la fréquence de détection, ce qui donne lieu à des estimations des concentrations de substances chimiques à l’échelle nationale.

Les données de biosurveillance au moyen d’échantillons groupés de sérum de l’ECMS serviront notamment à :

3 Conception des mélanges sériques et collecte

Le volet de biosurveillance de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (ECMS) au moyen d’échantillons groupés de sérum vise à combler les besoins en données représentatives à l’échelle nationale sur les expositions actuelles de la population canadienne aux composés organohalogénés persistants. Ces données permettent de mieux comprendre l’exposition à des facteurs de risque, de faire ressortir les tendances émergentes relatives à ces facteurs de risque et aux expositions, et de faire progresser la surveillance et la recherche en santé au Canada.

La stratégie de formation des mélanges sériques a été élaborée par Statistique Canada (Verret et Giroux, 2010) pour répondre aux trois critères particuliers suivants :

Cette section fournit un aperçu de la taille et de la répartition de l’échantillon, de la collecte de sang, de la formation des mélanges sériques et de la méthodologie, et de l’estimation de la variance.

3.1 Taille et répartition de l’échantillon

Pour atteindre son objectif de production d’estimations fiables à l’échelle nationale par groupe d’âge et par sexe, l’ECMS nécessite un échantillon d’au moins 500 personnes pour chacun des six groupes d’âge (3 à 5 ans, 6 à 11 ans, 12 à 19 ans, 20 à 39 ans, 40 à 59 ans et 60 à 79 ans) et de chaque sexe (à l’exception du groupe des 3 à 5 ans), pour un total de 11 groupes. Le cycle 1 (2007 à 2009) ne visait pas le groupe d’âge des 3 à 5 ans, et les cycles suivants n’ont fourni aucune estimation selon le sexe pour ce groupe d’âge.

Pour chaque cycle, les participants ont été sélectionnés à partir de 16 sites de collecte répartis entre les cinq grandes régions canadiennes en fonction de la taille de leur population. Ainsi, deux sites ont été attribués à la région de l’Atlantique (à l’exception du cycle 1 qui ne s’en est vu attribuer qu’un seul), quatre au Québec, six à l’Ontario, deux aux Prairies et deux à la Colombie-Britannique.

3.2 Collecte de sang

La collecte des échantillons biologiques de l’ECMS a été effectuée auprès des participants consentants lors des visites aux centres d’examen mobile (CEM). Les aspects opérationnels et logistiques de ces CEM ont déjà été abordés en détail pour les cycles 1, 3 (2012 à 2013), 4 (2014 à 2015) et 5 (2016 à 2017) (Bryan et coll., 2007; Statistique Canada, 2010; Statistique Canada, 2015; Statistique Canada, 2017; Statistique Canada, 2019).

Des participants à l’ECMS sélectionnés au hasard ont dû jeûner pendant au moins 10 heures avant leur rendez-vous au CEM. Des jeûnes plus courts ont été permis à tous les autres participants. Il n’a pas été demandé aux femmes enceintes, aux personnes diabétiques, aux enfants de moins de six ans et à certaines autres personnes de jeûner même s’ils avaient été désignés pour le jeûne au départ. Le sous-groupe cible de jeûneurs de chaque cycle était constitué de 2500 participants âgés de 6 à 79 ans.

Tous les échantillons de sang prélevés aux CEM ont été traités et aliquotés sur place. Des phlébotomistes agréés ont effectué les prélèvements sanguins, dont le volume maximum dépendait de l’âge du participant et de son consentement éventuel à la conservation des échantillons. Les volumes approximatifs prélevés au cours des cycles 1, 3, 4 et 5 se situaient entre 22,0 mL (3 à 5 ans) et 83,0 mL (20 à 79 ans) (Santé Canada, 2010; Santé Canada, 2015; Santé Canada, 2017; Santé Canada, 2019).

En ce qui a trait au volet de biosurveillance au moyen d’échantillons groupés de sérum, le sang a été prélevé dans des tubes à séparation sérique rapide BD Vacutainer et le sérum recueilli par centrifugation. Au cours des cycles 3, 4 et 5, un volume minimum de sérum de 0,5 mL a été aliquoté pour chaque participant, et les échantillons ont été conservés congelés aux CEM. Tous les échantillons ont été entreposés dès la fin du traitement pour en préserver l’intégrité. Un délai maximum de quatre heures a été fixé entre la collecte des échantillons de sang et leur traitement et leur entreposage, bien que ces étapes aient été réalisées en moins de deux heures pour la plupart des échantillons. Les échantillons ont été expédiés une fois par semaine sur de la glace sèche au Laboratoire aliments Toronto de la Direction générale des opérations réglementaires et de l’application de la loi de Santé Canada où ils ont été conservés à une température de ‑80 °C avant d’être mélangés et analysés.

Au cours du cycle 1, le volet de biosurveillance au moyen d’échantillons groupés de sérum a été mené en parallèle à l’enquête. Les échantillons de sérum servant à la formation des mélanges étaient constitués du volume (environ 0,4 mL par personne) résiduel après l’analyse des biomarqueurs nutritionnels. Ces échantillons de sérum ont été expédiés sur de la glace sèche au laboratoire de référence de la Division de la recherche sur les aliments de la Direction générale des produits de santé et des aliments de Santé Canada (Ontario, Canada) pour être mélangés et analysés. Les échantillons ont été conservés à une température de -80 °C avant extraction et dosage.

3.3 Formation des mélanges sériques et méthodologie

Pour simplifier la manipulation en laboratoire et réduire au maximum les erreurs liées au groupement des échantillons, les mélanges sériques ont été créés à partir d’une même quantité de spécimens par participant, ce qui a eu pour effet de limiter la quantité de spécimens disponible à la formation de ces mélanges. Il a été déterminé que 0,35 mL de sérum était disponible par participant au cours du cycle 1. Comme il était nécessaire d’obtenir un minimum de 25 mL de sérum par mélange sérique pour mesurer la concentration des contaminants, les mélanges sériques devaient être composés du sérum d’au moins 71 personnes. Pour prendre en compte toute forme de non-réponse, le sérum de 80 participants a été combiné. La « non-réponse » inclut un volume insuffisant, la perte d’échantillons au cours des manipulations et le refus de certains participants de prendre part à d’autres études ou de partager leurs données avec Santé Canada. Compte tenu de toutes ces contraintes, 59 mélanges sériques ont été créés au cours du cycle 1, ventilés par sexe et par groupe d’âge (6 à 11 ans, 12 à 19 ans, 20 à 39 ans, 40 à 59 ans et 60 à 79 ans), et n’ont pas pris en considération l’état de jeûne. Les mélanges étaient chacun constitués de 20 à 42 mL (moyenne de 27,2 mL) de sérum provenant de 57 à 120 personnes, pour un total de 4583 participants. Le nombre minimum de 71 personnes n’a pu être atteint pour certains mélanges sériques, puisqu’un grand nombre de participants ne possédait pas le volume de sérum requis.

Un protocole similaire pour la formation des mélanges sériques a été adopté pour les cycles 3, 4 et 5, 80 participants et plus ayant chacun contribué 0,35 mL de sérum pour former des mélanges d’au moins 25 mL. Pour s’assurer d’atteindre 71 personnes pour chaque mélange sérique, les participants n’ayant pas donné de sang ou pour qui le volume de sérum résiduel était inférieur à 0,35 mL ont été éliminés avant la formation des mélanges. C’est ainsi que 65 mélanges sériques ont été créés pour le cycle 3 et 67 pour les cycles 4 et 5. Ces mélanges ont été ventilés par groupes d’âge (3 à 5 ans, 6 à 11 ans, 12 à 19 ans, 20 à 39 ans, 40 à 59 ans et 60 à 79 ans) et par sexe (à l’exception du groupe des 3 à 5 ans). Chaque mélange sérique était composé du sérum de 71 à 133 personnes provenant d’un groupe d’environ 5500 participants.

Le tableau 3.3.1 présente le nombre de participants à l’étude ainsi que le nombre de mélanges sériques formés pour chaque groupe cible de l’enquête.

Tableau 3.3.1
Nombre de participants et de mélanges sériques par groupe d’âge et par sexe des cycles 1 (2007 à 2009), 3 (2012 à 2013), 4 (2014 à 2015) et 5 (2016 à 2017) de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé
Cycle Participants Mélanges sériques Participants/mélange
sérique
Total, 3 à 79 ans
1 (2007 à 2009) ND ND ND
3 (2012 à 2013) 5528 65 75 – 133
4 (2014 à 2015) 5504 67 71 – 127
5 (2016 à 2017) 5409 67 71 – 123
Total, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 4583 59 57 – 120
3 (2012 à 2013) 5063 59 75 – 133
4 (2014 à 2015) 5027 61 71 – 127
5 (2016 à 2017) 4930 61 71 – 123
Femmes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 2407 30 57 – 108
3 (2012 à 2013) 2521 29 75 – 125
4 (2014 à 2015) 2517 31 71 – 121
5 (2016 à 2017) 2456 31 71 – 119
Hommes, 6 à 79 ans 
1 (2007 à 2009) 2176 29 61 – 120
3 (2012 à 2013) 2542 30 75 – 133
4 (2014 à 2015) 2510 30 75 – 127
5 (2016 à 2017) 2474 30 74 – 123
3 à 5 ans
1 (2007 à 2009) ND ND ND
3 (2012 à 2013) 465 6 75 – 85
4 (2014 à 2015) 477 6 75 – 92
5 (2016 à 2017) 479 6 74 – 104
6 à 11 ans
1 (2007 à 2009) 801 10 67 – 105
3 (2012 à 2013) 934 11 75 – 117
4 (2014 à 2015) 924 12 75 – 84
5 (2016 à 2017) 909 12 71 – 85
12 à 19 ans
1 (2007 à 2009) 786 10 64 – 108
3 (2012 à 2013) 978 12 75 – 112
4 (2014 à 2015) 982 12 75 – 100
5 (2016 à 2017) 986 12 72 – 123
20 à 39 ans
1 (2007 à 2009) 992 13 68 – 102
3 (2012 à 2013) 1038 12 75 – 125
4 (2014 à 2015) 1075 13 71 – 118
5 (2016 à 2017) 1047 13 71 – 114
40 à 59 ans
1 (2007 à 2009) 1079 14 64 – 90
3 (2012 à 2013) 1071 12 75 – 133
4 (2014 à 2015) 1050 12 75 – 127
5 (2016 à 2017) 1001 12 75 – 116
60 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 925 12 57 – 120
3 (2012 à 2013) 1042 12 75 – 124
4 (2014 à 2015) 996 12 75 – 107
5 (2016 à 2017) 987 12 75 – 108
ND : données non disponibles, les participants âgés de moins de six ans n’ayant pas été inclus dans le cycle 1

Cette méthode de formation des mélanges sériques a été élaborée par Statistique Canada (Verret et Giroux, 2010) et approuvée par le Comité d’éthique de la recherche de Santé Canada. Elle prend en compte le plan d’enquête et a pour but de produire des estimations de la moyenne aussi proches que possible de celles obtenues à partir de données individuelles (Verret et Giroux, 2010).

L’ECMS est une enquête sur échantillon, ce qui signifie que les participants représentent un grand nombre d’autres Canadiens qui n’ont pas été interrogés. Pour que ses résultats soient représentatifs de l’ensemble de la population, Statistique Canada a établi des poids pour chaque combinaison d’échantillons groupés, qu’il a intégrés à l’ensemble des estimations présentées dans les tableaux de données (p. ex., moyennes arithmétiques). Les poids de sondage des mélanges sériques ont été établis à partir des poids de sondage de chaque participant contribuant au mélange. Un facteur d’ajustement a été appliqué pour tenir compte des poids de sondage des participants omis. Les participants ont été omis s’ils étaient considérés comme « non-répondants », généralement à cause d’un volume insuffisant, d’une perte d’échantillons au cours des manipulations ou d’un refus de prendre part à d’autres études ou de partager des données avec Santé Canada.

3.4 Estimation de la variance

Des groupes aléatoires dépendants ont été formés pour estimer la variance avec un biais prudent (Särndal et coll., 1992; Verret et Giroux, 2010). Dans cette méthode, deux répliques (groupes aléatoires dépendants) ont été formées, chacune d’entre elles comprenant tous les groupes d’âge et de sexe ainsi que le même nombre de sites de collecte choisis au hasard parmi les cinq régions de l’ECMS (les provinces de l’Atlantique, le Québec, l’Ontario, les provinces des Prairies et la Colombie-Britannique). Au cours du cycle 1, l’unique site de collecte de la région de l’Atlantique a été regroupé avec les sites de collecte du Québec avant son assignation à une réplique. Il n’a pas été nécessaire de regrouper ces deux régions au cours des cycles 3, 4 et 5, la région de l’Atlantique comprenant dorénavant deux sites de collecte. Une fois formées, les répliques ont été ajustées de façon à ce que l’estimation s’y rattachant soit le reflet de la population canadienne. Les mélanges sériques ont alors été créés, par groupe d’âge et de sexe, à partir du sérum des personnes provenant des sites assignés à cette réplique.

Une étude par simulation a permis de mesurer la stabilité des estimations ponctuelles (moyenne arithmétique) et des estimations de la variance (coefficient de variation ou CV) liées aux données obtenues à partir des échantillons groupés (Verret et Giroux, 2010). La stratégie de formation des mélanges sériques a été simulée à partir d’un sous-échantillon de mesures individuelles du cycle 1. Selon cette étude, le CV de la moyenne arithmétique est stable, ce qui indique que les estimations ponctuelles sont également stables. Toutefois les estimations de la variance obtenues à partir des groupes aléatoires dépendants se sont avérées très instables. Par conséquent, la précision du CV devrait être de l’ordre d’un facteur de 10. Il est recommandé d’éviter l’utilisation d’autres mesures d’estimation de la variance (p. ex., les intervalles de confiance) ou d’approches statistiques fondées sur la variance (p. ex., les tests d’hypothèses). Il ne faudrait pas non plus tirer de conclusions définitives à partir de la comparaison des résultats de différents cycles ou d’autres enquêtes de biosurveillance. Bien que le groupement d’échantillons produise une estimation instable de la variance, les estimations ponctuelles présentées ici sont considérées comme précises et fiables.

3.5 Données manquantes

Les données manquantes de biosurveillance dans les mélanges sériques de l’ECMS font référence aux mélanges pour lesquels la concentration d'une substance chimique est inconnue en raison de la perte d'échantillon résultant de problèmes rencontrés lors des analyses de laboratoire. Malgré tous les efforts déployés pour diminuer le plus possible la perte d’échantillons, ces problèmes résultaient souvent d’erreurs humaines. La perte d’échantillons découlait notamment de problèmes liés à la manipulation et à la préparation des échantillons et aux appareils de mesure. Les méthodes de dosage de certaines substances chimiques étaient plus susceptibles d’augmenter la perte d’échantillons. Par exemple, au cours de chaque cycle de l’ECMS, le dosage des dioxines, des furanes et des biphényles polychlorés de type dioxine a entraîné des données manquantes pour sept mélanges sériques au maximum, alors que le dosage des biphényles polychlorés a entraîné des données manquantes dans tout au plus un seul mélange sérique.

Des valeurs imputées remplaçant les données manquantes ont permis de déterminer les concentrations des substances chimiques affectées par la perte d’échantillons qui apparaissent dans les tableaux de données du présent rapport. Plus précisément, les valeurs de ces mélanges sériques ont été imputées à l'aide de la moyenne pondérée des résultats disponibles pour le groupe d'âge / sexe que représentait le mélange sérique manquant. Pour garantir l’exactitude et la fiabilité des estimations ponctuelles, l’imputation par la moyenne a été appliquée à un maximum pondéré de 10 % des mélanges sériques pour chaque population cible pour laquelle des données sont présentées. L’imputation influe également sur l’estimation de la variance; le CV des groupes affectés par des données manquantes d et l’imputation de données devrait être interprété avec prudence. Les moyennes arithmétiques et d’autres statistiques descriptives et indicateurs de qualité n’ont pas été calculés pour les groupes de population touchés par d’importantes pertes d’échantillons.

Références

Bryan, S., St-Denis, M., Wojtas, D. (2007). Enquête canadienne sur les mesures de la santé : aspects opérationnels et logistiques de la clinique. Supplément aux Rapports sur la santé (numéro spécial), volume 18, 53–69. Statistique Canada, no 82-003-S au catalogue.

Santé Canada (2010). Rapport sur la biosurveillance humaine des substances chimiques de l'environnement au Canada : Résultats de l'Enquête canadienne sur les mesures de la santé Cycle 1 (2007 à 2009). Ottawa (Ont.) : ministre de la Santé. (Consulté le 6 janvier 2020).

Santé Canada (2015). Troisième rapport sur la biosurveillance humaine des substances chimiques de l'environnement au Canada : Résultats de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé Cycle 3 (2012 à 2013). Ottawa (Ont.) : ministre de la Santé. (Consulté le 4 février 2020).

Santé Canada (2017). Quatrième rapport sur la biosurveillance humaine des substances chimiques de l'environnement au Canada : Résultats de l'Enquête canadienne sur les mesures de la santé Cycle 4 (2014 à 2015). Ottawa (Ont.) : ministre de la Santé. (Consulté le 4 février 2020).

Santé Canada (2019). Cinquième rapport sur la biosurveillance humaine des substances chimiques de l'environnement au Canada : Résultats de l'Enquête canadienne sur les mesures de la santé cycle 5 (2016 à 2017). Ottawa (Ont.) : ministre de la Santé. (Consulté le 4 février 2020).

Särndal, C.-E., Swensson, B., Wretman, J. (1992). Model assisted survey sampling. New York : Springer-Verlag, Inc.

Statistique Canada (2010). Guide de l’utilisateur des données de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (ECMS) : cycle 1. Disponible sur demande à l’adresse infostats@canada.ca.

Statistique Canada (2015). Guide de l’utilisateur des données de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (ECMS) : cycle 3. Ottawa (Ont.). Disponible sur demande à l’adresse infostats@canada.ca.

Statistique Canada (2017). Guide de l’utilisateur des données de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (ECMS) : cycle 4. Ottawa (Ont.). Disponible sur demande à l’adresse infostats@statcan.gc.ca.

Statistique Canada (2019). Guide de l’utilisateur des données de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (ECMS) : cycle 5. Ottawa (Ont.). Disponible sur demande à l’adresse infostats@canada.ca.

Verret, F., et Giroux, S. (2010). La formation de pools de sérums de sang pour l’analyse dans l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé. Assemblée annuelle de la SSC.

4 Analyses en laboratoire

Le dosage des substances chimiques de l’environnement a été effectué dans les laboratoires d’analyse de Santé Canada. Les laboratoires ont établi des procédures normalisées d’exploitation pour chaque méthode de dosage des substances chimiques de l’environnement ou de leurs métabolites dans les mélanges sériques. L’exactitude et la précision des méthodes de dosage ont été évaluées dans chacun des laboratoires grâce à des programmes rigoureux de validation des méthodes.

Plusieurs mesures de contrôle de la qualité ont été employées dans l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (ECMS) pour garantir l’exactitude et la précision des résultats tout au long de l’enquête. Les méthodes et les protocoles de contrôle de la qualité servant à analyser les substances chimiques de l’environnement suivent.

4.1 Dioxines, furanes et biphényles polychlorés de type dioxine

Le dosage des polychlorodibenzoparadioxines (dioxines), des polychlorodibenzofuranes (furanes) et des biphényles polychlorés (BPC) de type dioxine dans les mélanges sériques du cycle 1 (2007 à 2009) a été effectué par la Division de la recherche sur les aliments de la Direction générale des produits de santé et des aliments de Santé Canada (Ontario, Canada). Les méthodes de dosage et les procédures de contrôle de la qualité adoptées au cours du cycle 1 ont été abordées en détail dans d’autres publications (Rawn et coll., 2012). Le dosage des dioxines, des furanes et des BPC de type dioxine dans les mélanges sériques des cycles 3 (2012 à 2013), 4 (2014 à 2015) et 5 (2016 à 2017) a été effectué au Laboratoire aliments Toronto de la Direction générale des opérations réglementaires et de l’application de la loi de Santé Canada (Ontario, Canada) (Santé Canada, 2019a).

Sept congénères de dioxines, dix congénères de furanes et quatre BPC coplanaires de type dioxine ont été mesurés au cours des quatre cycles. Des étalons marqués de dioxines, de furanes et de BPC de type dioxine ont été ajoutés aux échantillons groupés de sérum après qu’ils aient été divisés en aliquotes. Les échantillons ont ensuite été homogénéisés dans une solution préparée par mélange d’éthanol, de solution aqueuse saturée de sulfate d’ammonium et d’hexane. Le solvant a été extrait, puis soumis à une digestion dans de l’acide sulfurique concentré pour éliminer les lipides. Après un nettoyage secondaire, les échantillons ont été soumis à un fractionnement sur colonnes de silicate de césium et de Florisil, puis sur colonnes de carbone. Des étalons de récupération ont été ajoutés à l’extrait final des échantillons. Des analyses qualitatives et quantitatives ont été effectuées par chromatographie en phase gazeuse à haute résolution couplée à une spectrométrie de masse à haute résolution en mode de détection d’ions sélectionnés (CGHR-SMHR). Le contrôle de la qualité s’est appuyé sur l’examen d’une solution témoin et d’un matériau de référence certifié (MRC) du National Institute of Standards and Technology (NIST) pour chaque lot d’échantillons. Le laboratoire a également participé au Programme d’assurance qualité externe pour les dioxines et furanes dans le sérum offert par le Centre de toxicologie du Québec (CTQ) de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ, 2020b). Les résultats des mesures de contrôle de la qualité obtenus à partir des matériaux de référence et des programmes externes d’évaluation se situaient systématiquement dans les plages acceptables fixées par les fournisseurs d’essais d’aptitude.

4.2 Ignifugeants

4.2.1 Hexabromocyclododécane et tétrabromobisphénol A

Le dosage de l’hexabromocyclododécane (HBCD) dans les mélanges sériques du cycle 1 a été effectué par la Division de la recherche sur les aliments de la Direction générale des produits de santé et des aliments de Santé Canada (Ontario, Canada). Les méthodes de dosage et les procédures de contrôle de la qualité adoptées au cours du cycle 1 ont été abordées en détail dans d’autres publications (Rawn et coll., 2014). Le dosage de l’HBCD et du tétrabromobisphénol A (TBBPA) dans les mélanges sériques des cycles 3, 4 et 5 a été effectué au Laboratoire aliments Toronto de la Direction générale des opérations réglementaires et de l’application de la loi de Santé Canada (Ontario, Canada) (Santé Canada, 2018a). Trois isomères de l’HBCD (α‑HBCD, β‑HBCD et γ-HBCD) ont été mesurés au cours des quatre cycles, alors que le TBBPA a été mesuré seulement au cours des cycles 3, 4 et 5. Des étalons marqués de chaque analyte ont été ajoutés aux échantillons groupés de sérum après qu’ils aient été divisés en aliquotes. Les échantillons ont ensuite été extraits par une solution d’hexane et d’éther de méthyle et de butyle tertiaire. L’extrait obtenu a été filtré au moyen d’une colonne de gel de silice acide pour prélever une première fraction contenant de l’HBDC éluée avec de l’hexane et une seconde fraction contenant du TBBPA éluée avec du dichlorométhane. Après un nettoyage secondaire avec de l’acide sulfurique, les deux fractions ont été reconstituées dans une solution aqueuse de méthanol. Des analyses qualitatives et quantitatives ont été effectuées par chromatographie en phase liquide couplée à une spectrométrie de masse en tandem (CPL-SM/SM) réalisée en mode suivi de réactions multiples (MRM). Le contrôle de la qualité s’est appuyé sur l’évaluation d’étalons internes de sérums groupés additionnés d’HBCD et de TBBA pour chaque lot d’échantillons. Les résultats des mesures internes de contrôle de la qualité se situaient systématiquement dans les plages acceptables fixées par le laboratoire (± 30 %).

4.2.2 Polybromodiphényléthers

Le dosage des polybromodiphényléthers (PBDE) dans les mélanges sériques du cycle 1 a été effectué par la Division de la recherche sur les aliments de la Direction générale des produits de santé et des aliments de Santé Canada (Ontario, Canada). Les méthodes de dosage et les procédures de contrôle de la qualité adoptées au cours du cycle 1 ont été abordées en détail dans d’autres publications (Rawn et coll., 2014). Le dosage des PBDE dans les mélanges sériques des cycles 3, 4 et 5 a été effectué au Laboratoire aliments Toronto de la Direction générale des opérations réglementaires et de l’application de la loi de Santé Canada (Ontario, Canada) (Santé Canada, 2019b). Vingt-trois PBDE ont été mesurés au cours du cycle 1 et cinq au cours des cycles 3, 4 et 5. Des étalons marqués de PBDE ont été ajoutés aux échantillons groupés de sérum après qu’ils aient été divisés en aliquotes. Les échantillons ont ensuite été homogénéisés dans une solution préparée par mélange d’éthanol, de solution aqueuse saturée de sulfate d’ammonium et d’hexane. Le solvant a été extrait, puis soumis à une digestion dans de l’acide sulfurique concentré pour éliminer les lipides. Après un nettoyage secondaire, les échantillons ont été soumis à un fractionnement sur colonnes de silicate de césium et de Florisil, puis sur colonnes de carbone. Des étalons de récupération ont été ajoutés à l’extrait final des échantillons. Des analyses qualitatives et quantitatives ont été effectuées par CGHR-SMHR. Le contrôle de la qualité s’est appuyé sur l’examen d’une solution témoin et d’un MRC du NIST pour chaque lot d’échantillons. Le laboratoire a également participé au programme AMAP Ring Test pour les polluants organiques persistants dans le sérum humain offert par le CTQ de l’INSPQ (2020a) (Québec, Canada). Les résultats des mesures de contrôle de la qualité obtenus à partir des matériaux de référence et des programmes externes d’évaluation se situaient systématiquement dans les plages acceptables fixées par les fournisseurs d’essais d’aptitude.

4.3 Pesticides organochlorés

Le dosage des pesticides organochlorés et de leurs métabolites dans les mélanges sériques du cycle 1 a été effectué par la Division de la recherche sur les aliments de la Direction générale des produits de santé et des aliments de Santé Canada (Ontario, Canada). Les méthodes de dosage et les procédures de contrôle de la qualité adoptées au cours du cycle 1 étaient les mêmes que celles adoptées pour les BPC et ont été abordées en détail dans d’autres publications (Rawn et coll., 2012). Le dosage des organochlorés dans les mélanges sériques des cycles 3, 4 et 5 a été effectué au Laboratoire aliments Toronto de la Direction générale des opérations réglementaires et de l’application de la loi de Santé Canada (Ontario, Canada) (Santé Canada, 2018b). L’hexachlorobenzène, le trans-nonachlore (un composé du chlordane), l’oxychlordane (un métabolite du chlordane), et le p,p'‑dichlorodiphényldichloroéthylène (un métabolite du dichlorodiphényltrichloroéthane) ont été mesurés au cours des quatre cycles. Le mirex et le le p,p'-dichlorodiphényldichloroéthane ont également été mesurés au cours du cycle 1 ainsi que l’endosulfan (les endosulfan I et II) et un autre métabolite du dichlorodiphényltrichloroéthane (l’o,p'-dichlorodiphényldichloroéthylène) au cours des cycles 3, 4 et 5. Des étalons marqués de chaque analyte ont été ajoutés aux échantillons groupés de sérum après qu’ils aient été divisés en aliquotes. Les échantillons ont ensuite été extraits par une solution préparée par mélange d’éthanol, de solution aqueuse saturée de sulfate d’ammonium et d’hexane. La fraction organique a été séparée par extraction liquide-liquide. Après un nettoyage secondaire par chromatographie sur gel à l’aide d’un polymère de polystyrène poreux de type gel et de cyclohexane-dichlorométhane, les échantillons ont été transférés dans des flacons pour échantillonneurs automatiques, puis réhydratés dans du nonane. Des analyses qualitatives et quantitatives ont été effectuées par chromatographie en phase gazeuse couplée à la spectrométrie de masse triple quadripolaire (CG-SM/SM) réalisée en MRM. Le contrôle de la qualité s’est appuyé sur l’examen d’une solution témoin et d’un MRC du NIST pour chaque lot d’échantillons. Le laboratoire a également participé au programme AMAP Ring Test pour les polluants organiques persistants dans le sérum humain offert par le CTQ de l’INSPQ (2020a), situé au Québec, Canada. Les résultats des mesures de contrôle de la qualité obtenus à partir des matériaux de référence et des programmes externes d’évaluation se situaient systématiquement dans les plages acceptables fixées par les fournisseurs d’essais d’aptitude.

4.4 Biphényles polychlorés

Le dosage des biphényles polychlorés (BPC) dans les mélanges sériques du cycle 1 a été effectué par la Division de la recherche sur les aliments de la Direction générale des produits de santé et des aliments de Santé Canada (Ontario, Canada). Les méthodes de dosage et les procédures de contrôle de la qualité adoptées au cours du cycle 1 ont été abordées en détail dans d’autres publications (Rawn et coll., 2012). Le dosage des BPC dans les mélanges sériques des cycles 3, 4 et 5 a été effectué au Laboratoire aliments Toronto de la Direction générale des opérations réglementaires et de l’application de la loi de Santé Canada (Ontario, Canada) (Santé Canada, 2019c). Trente-deux BPC ont été mesurés au cours du cycle 1 et 17 au cours des cycles 3, 4 et 5. Des étalons marqués de BPC ont été ajoutés aux échantillons groupés de sérum après qu’ils aient été divisés en aliquotes. Les échantillons ont ensuite été homogénéisés dans une solution préparée par mélange d’éthanol, de solution aqueuse saturée de sulfate d’ammonium et d’hexane. Le solvant a été extrait, puis soumis à une digestion dans de l’acide sulfurique concentré pour éliminer les lipides. Après un nettoyage secondaire, les échantillons ont été soumis à un fractionnement sur colonnes de silicate de césium et de Florisil. Des étalons de récupération ont été ajoutés à l’extrait final des échantillons. Des analyses qualitatives et quantitatives ont été effectuées par CGHR-SMHR. Le contrôle de la qualité s’est appuyé sur l’examen d’une solution témoin et d’un MRC du NIST pour chaque lot d’échantillons. Le laboratoire a également participé au programme AMAP Ring Test pour les polluants organiques persistants dans le sérum humain offert par le CTQ de l’INSPQ (2020a), situé au Québec, Canada. Les résultats des mesures de contrôle de la qualité obtenus à partir des matériaux de référence et des programmes externes d’évaluation se situaient systématiquement dans les plages acceptables fixées par les fournisseurs d’essais d’aptitude.

4.5 Lipides

Le dosage des lipides dans les mélanges sériques du cycle 1 a été effectué par la Division de la recherche sur les aliments de la Direction générale des produits de santé et des aliments de Santé Canada (Ontario, Canada). Celui dans les mélanges sériques des cycles 3, 4 et 5 a été effectué au Laboratoire aliments Toronto de la Direction générale des opérations réglementaires et de l’application de la loi de Santé Canada (Ontario, Canada). Le poids des lipides a été déterminé par rapport à celui du sérum. La teneur en lipides a été établie par gravimétrie au cours des cycles 1, 3 et 5. Les échantillons bruts ont été extraits avec de l’hexane, puis séchés sous un léger courant d’azote à haute pureté jusqu’à poids constant. Une fois la teneur en lipides établie, les échantillons ont été remis en solution dans de l’hexane avant d’être analysés. La teneur en lipides a été déterminée par une version modifiée de la méthode AOAC 996.06 au cours du cycle 4, (AOAC, 2001). Après la division des mélanges sériques en aliquotes, les lipides ont été hydrolysés avec une solution d’acide chlorhydrique et d’éthanol, puis extraits par une solution d’hexane et d’éther éthylique. Les acides gras extraits ont ensuite été méthylés par transestérification avec le trifluorure de bore dans le méthanol. La quantification a été réalisée par chromatographie en phase gazeuse avec détection par ionisation de flamme avant l’application d’un facteur de correction empirique (reposant sur l’analyse des matériaux d’essais d’aptitude de l’AMAP) pour prendre en compte les lipides qui n’ont pas été captés par le procédé de transestérification mentionné plus haut. Les teneurs en lipides mesurées au cours des quatre cycles étaient comparables.

Références

AOAC International (2001). Fat (total, saturated and unsaturated) in foods, hydrolytic extraction gas chromatographic method, 18th Edition, AOAC Official Method 996.06.

INSPQ (Institut national de santé publique Québec) (2020a). AMAP : AMAP Ring Test pour les polluants organiques persistants dans le sérum humain. (Consulté le 19 mars 2020).

INSPQ (Institut national de santé publique Québec) (2020b). Programme d’assurance qualité externe pour les dioxines et furanes dans le sérum. (Consulté le 19 mars 2020).

Santé Canada (2018a). Analytical method report for the determination of α, β, γ–Hexabromocyclododecane and tetrobromobisphenol A in human serum. Laboratoire aliments Toronto, Direction générale des opérations réglementaires et de l’application de la loi. Toronto (Ont.) : Santé Canada.

Santé Canada (2018b). Analytical method report for the determination of organochlorine pesticides and metabolites in human serum. Laboratoire aliments Toronto, Direction générale des opérations réglementaires et de l’application de la loi. Toronto (Ont.) : Santé Canada.

Santé Canada (2019a). Method of analysis for polychlorinated dibenzo-para-dioxins (PCDDs), polychlorinated dibenzofurans (PCDFs) and coplanar polychlorinated biphenyls (coplanar-PCBs). Laboratoire aliments Toronto, Direction générale des opérations réglementaires et de l’application de la loi. Toronto (Ont.) : Santé Canada.

Santé Canada (2019b). Method of analysis for polybrominated diphenyl ethers (PBDEs). Laboratoire aliments Toronto, Direction générale des opérations réglementaires et de l’application de la loi. Toronto (Ont.) : Santé Canada.

Santé Canada (2019c). Method of analysis for polychlorinated biphenyls (PCBs). Laboratoire aliments Toronto, Direction générale des opérations réglementaires et de l’application de la loi. Toronto (Ont.) : Santé Canada.

Rawn, D.K.F., Ryan, J.J., Sadler, A.R., Sun, W.-F., Haines, D., Macey, K., van Oostdam, J. (2012). PCDD/F and PCB concentrations in sera from the Canadian Health Measures Survey (CHMS) from 2007 to 2009. Environment International, 47, 48–55.

Rawn, D.K.F., Ryan, J.J., Sadler, A.R., Sun, W.-F., Weber, D., Laffey, P., Haines, D., Macey, K., van Oostdam, J. (2014). Brominated flame retardant concentrations in sera from the Canadian Health Measures Survey (CHMS) from 2007 to 2009. Environment International, 63, 26–34.

5 Analyses des données statistiques

Les statistiques descriptives et les indicateurs de qualité liés aux concentrations des substances chimiques de l’environnement dans les échantillons groupés de sérum ont été produits à l’aide du logiciel Statistical Analysis System (SAS Institute Inc., version 9.4, 2013).

Des tableaux de données sont présentés pour chaque substance chimique mesurée dans les échantillons groupés de sérum au cours des cycles 1 (2007 à 2009), 3 (2012 à 2013), 4 (2014 à 2015) et 5 (2016 à 2017). Ils comportent le nombre total de mélanges sériques, les concentrations minimums, les concentrations maximums, les moyennes arithmétiques pondérées, et les coefficients de variation (CV) associés à ces moyennes arithmétiques. Les résultats sont présentés par substance chimique pour la population âgée de 6 à 79 ans du cycle 1, pour celle âgée de 3 à 79 ans des cycles 3, 4 et 5, et dans certains cas pour les deux afin d’en permettre la comparaison. Ces résultats sont également présentés par groupe d’âge et par sexe. Les LD sont fournies par substance chimique et par cycle de l’enquête avec les tableaux de données correspondants ainsi que collectivement à l’annexe A. Elles sont corrigées en fonction des lipides. La LD de certaines substances chimiques est la même d’un échantillon groupé de sérum à l’autre. Il s’agit des pesticides organochlorés et de leurs métabolites, de l’hexabromocyclododécane et du tétrabromobisphénol A dans les cycles 3, 4 et 5. La LD accompagne le tableau de données de chacune de ces substances chimiques et apparaît également à l’annexe A. La LD de certaines autres substances chimiques varie d’un échantillon groupé de sérum à l’autre en raison de la quantité de mélanges sériques à analyser et des variations quotidiennes de la performance des instruments de mesure. Il s’agit de toutes les substances chimiques dans le cycle 1, et des polychlorodibenzoparadioxines, des polychlorodibenzofuranes, des biphényles polychlorés et des polybromodiphényléthers dans les cycles 3, 4 et 5. Pour ces substances chimiques, les valeurs moyennes de la limite de détection pour les cycles 1, 3, 4 et 5 sont fournies au bas des tableaux de données respectifs et dans l'annexe A. La plage des LD (du minimum au maximum) est également indiquée à l'annexe A pour les cycles 3, 4 et 5.

Une valeur égale à la moitié de la LD, qu’elle soit constante ou individuelle, a été attribuée aux mesures inférieures à la LD de la méthode d’analyse en laboratoire. Les mélanges sériques présentant des données manquantes, en raison de la perte d’échantillon, se sont vus attribuer une valeur égale à la moyenne pondérée des résultats disponibles pour le groupe d'âge/sexe que le mélange sérique manquant représentait. Si la proportion de résultats sous la LD était supérieure à 40 % ou si la proportion pondérée de résultats avec des données manquantes était supérieure à 10 %, les moyennes arithmétiques n’ont pas été calculées. La concentration minimum a été désignée par la mention « < LD » lorsque le résultat d’un mélange sérique était inférieur à LD. La concentration maximum a également été désignée par la mention « < LD » lorsque les résultats de tous les mélanges sériques étaient inférieurs à la LD. Pour la plupart des substances chimiques, la concentration maximale présentée est une valeur mesurée. Cependant, dans certains cas, la limite de détection maximale était supérieure au double de la concentration mesurée la plus élevée et, par conséquent, la concentration maximale présentée est une limite de détection imputée.

Les substances chimiques de l’environnement mesurées dans les mélanges sériques sont lipophiles et se concentrent dans les réserves lipidiques de l’organisme, y compris le sérum. La teneur en lipides des mélanges sériques a été mesurée au moment de l’analyse des échantillons. Les données relatives à ces substances chimiques ont été corrigées en fonction de la teneur en lipides et sont exprimées en poids de substance chimique par gramme de lipide. Les données non corrigées exprimées en poids de substance chimique par poids total du sérum sont présentées à part pour en permettre la comparaison avec les études se servant de ces unités.

En vertu de la Loi sur la statistique, Statistique Canada doit garantir la confidentialité des participants. La plupart des estimations apparaissant dans les tableaux de données reposent sur un petit nombre d’échantillons groupés. Par contre, comme plusieurs participants sont représentés dans ces échantillons groupés, il n’est possible d’extraire aucun élément d’information sur une personne en particulier. Les estimations ponctuelles reposant sur un petit nombre d’échantillons groupés n’ont donc pas été supprimées.

6 Considérations pour l’interprétation des données de biosurveillance au moyen d’échantillons groupés de sérum

Le volet de biosurveillance de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (ECMS) au moyen d’échantillons groupés de sérum permet d’obtenir des estimations des concentrations de substances chimiques de l’environnement présentes dans la population canadienne. Cette enquête est représentative à l’échelle nationale. Le premier cycle couvre environ 96 % de la population canadienne âgée de 6 à 79 ans, tandis que les cycles suivants couvrent environ 96 à 97 % de la population canadienne âgée de 3 à 79 ans. Les mélanges sériques proviennent de plusieurs sites de collecte, et la stratégie de formation de ces mélanges ne permet pas la ventilation des données par région, par province ou par site de collecte. De plus, comme la conception de l’ECMS ne porte pas sur des scénarios d’exposition particuliers, aucun participant n’a été exclu ni sélectionné en fonction de son risque d’exposition faible ou élevée aux substances chimiques de l’environnement.

La biosurveillance au moyen d’échantillons groupés permet d’estimer la quantité d’une substance chimique présente dans une population. L’absence de détection d’une substance chimique n’est pas nécessairement synonyme d’absence d’exposition. Bien que la capacité de mesurer de très faibles concentrations de substances chimiques de l’environnement se soit améliorée depuis quelques années, la technologie ne permet toujours pas de détecter les expositions courantes à certaines d’entre elles.

Alors que la plupart des composés organohalogénés sont mesurés sous forme de composé parent ou de congénère particulier, certains d’entre eux sont mesurés sous forme de métabolites. Les composés parents peuvent être transformés ou métabolisés en un ou plusieurs métabolites dans l’organisme. Par exemple, le pesticide organochloré dichlorodiphényltrichloroéthane est transformé en plusieurs métabolites, comme le dichlorodiphényldichloréthylèneet le dichlorodiphényldichloroéthane.

La biosurveillance ne nous renseigne ni la source ni sur la voie d’exposition. La quantité de substance chimique mesurée indique la quantité totale qui s’est introduite dans la population, toutes voies d’exposition (ingestion, inhalation et contact cutané) et toutes sources (air, eau, sols, aliments et produits de consommation) confondues. La détection d’une substance chimique peut découler d’une exposition à une ou plusieurs sources. De même, dans la plupart des cas, la biosurveillance ne permet pas de distinguer les sources naturelles des sources anthropiques. Certaines substances chimiques comme les polychlorodibenzoparadioxines (dioxines) et les polychlorodibenzofuranes (furanes) sont naturellement présentes dans l’environnement ainsi que dans des produits d’origine anthropique. Bien qu’il n’est pas possible d’attribuer les expositions à des sources ou des voies particulières, les données relatives à l’ECMS provenant d’échantillons individuels ont servi à appuyer la recherche sur les prédicteurs d’exposition à certaines substances chimiques, y compris les biphényles polychlorés (BPC) (Singh et coll., 2019). Le groupement d’échantillons limite toutefois la possibilité d’étudier ces liens, puisque les prédicteurs de l’exposition n’ont pas été pris en compte dans la conception du groupement des échantillons.

La seule présence d’une substance chimique dans une population n’entraîne pas nécessairement d’effets sur la santé. Ce sont des facteurs comme la dose, la toxicité de la substance chimique, et la durée et le moment de l’exposition qui permettent d’établir le risque d’effets nocifs. Les données relatives à l’ECMS provenant d’échantillons individuels ont servi à appuyer la recherche sur les liens possibles entre l’exposition à certaines substances chimiques et des effets sur la santé. Le groupement d’échantillons limite toutefois la possibilité d’étudier ces liens, puisque les effets sur la santé n’ont pas été pris en compte dans la conception du groupement des échantillons.

Les études de recherche menées sur certaines substances chimiques comme les BPC ont contribué à une compréhension globale des risques pour la santé encourus par la population liés à différentes concentrations de ces substances chimiques dans le sang (Anses, 2010). Du point de vue de l’évaluation, des équivalents de biosurveillance ont été établis à partir de valeurs guides d’exposition existantes et constituent un outil d’interprétation des données de biosurveillance à l’échelle de la population dans un contexte de risque pour la santé (Hays et coll., 2008). Ces équivalents de biosurveillance ont servi à évaluer les données de biosurveillance existantes de l’ECMS (Faure et coll., 2020; St-Amand et coll., 2014). Les recherches doivent cependant se poursuivre pour mieux comprendre les effets potentiels sur la santé associés à différentes concentrations sanguines de nombreuses substances chimiques. En outre, certaines populations, comme les enfants, les femmes enceintes, les personnes âgées et les personnes immunosupprimées, peuvent être plus sensibles aux effets d’une exposition.

6.1 Considérations pour l’analyse des données

Les données provenant d’échantillons groupés de sérum du cycle 1 (2007 à 2009) ont déjà été publiées pour les BPC, les dioxines, les furanes, les polybromodiphényléthers et l’hexabromocyclododécane (Rawn et coll., 2012; Rawn et coll., 2014). La méthode statistique dont s’est servie Statistique Canada pour générer les données présentées dans ces publications antérieures n’est toutefois pas la même que celle employée dans le présent rapport. Un problème relevé au niveau de l’imputation des mesures inférieures aux limites de détection (LD) employée par Rawn et coll. a également été résolu. Par conséquent, les données antérieures ne peuvent pas être directement comparées aux données présentées dans le présent rapport.

6.1.1 Instabilité des estimations de la variance

Les estimations d’une enquête sur échantillon comme la moyenne arithmétique comportent inévitablement des erreurs d’échantillonnage. L’ampleur d’éventuelles erreurs d’échantillonnage repose sur l’erreur type des estimations calculées à partir des résultats de l’enquête. Pour se faire une meilleure idée de l’importance de l’erreur type, il est souvent plus utile d’exprimer cette erreur type en fonction de l’estimation mesurée. La mesure ainsi obtenue, soit le coefficient de variation (CV), est calculée en divisant l’écart type de l’estimation par l’estimation elle-même et s’exprime en pourcentage de l’estimation. En ce qui a trait au volet de biosurveillance de l’ECMS au moyen d’échantillons groupés de sérum, les estimations de la variance (incluant les CV) sont instables en raison du faible nombre de mélanges sériques (57 à 69) et de sites de collectes (15 ou 16) par cycle. Il n’est pas recommandé de produire des estimations de l’intervalle de confiance ou de faire des tests d’hypothèses en l’absence de CV stables.

L’instabilité des CV limite l’étendue des analyses effectuées à partir des données provenant des échantillons groupés de sérum de l’ECMS. Les données de biosurveillance au moyen d’échantillons groupés de sérum de l’ECMS comprennent les moyennes arithmétiques et les CV correspondants des substances mesurées au cours des cycles 1 (2007 à 2009), 3 (2012 à 2013), 4 (2014 à 2015) et 5 (2016 à 2017) pour l’ensemble de la population et des sous-populations (sexe et groupe d’âge). Bien que les moyennes arithmétiques puissent être comparées d’un cycle ou d’une sous-population à l’autre, il convient de noter qu’il est impossible de conclure qu’elles sont statistiquement ou significativement différentes les unes des autres sans produire d’intervalles de confiance ou réaliser des tests d’hypothèses. Par conséquent, les données doivent être interprétées avec prudence, surtout lors de comparaisons de moyennes arithmétiques avec CV élevés.

Les lignes directrices suivantes, adaptées de celles de Statistique Canada, permettent d’interpréter les moyennes arithmétiques en fonction de leur CV :

Certaines moyennes arithmétiques ont été calculées à partir de données imputées pour tenir compte des mélanges sériques manquants. Il convient d'être encore plus prudent dans l'interprétation du CV pour ces moyennes arithmétiques, car l'imputation peut avoir un impact sur l'estimation de la variance.

6.1.2 Différences entre les cycles

Il convient de noter que les modifications apportées d’un cycle à l’autre aux méthodes de dosage peuvent entraîner des différences au niveau des résultats de certaines substances chimiques mesurées au cours de plusieurs cycles. Les LD de certaines méthodes de dosage ont varié d’un cycle à l’autre en raison des améliorations apportées à ces méthodes (annexe A). Il se peut donc dans certains cas que des résultats désignés par la mention « < LD » au cours d’un cycle antérieur correspondent à une concentration supérieure à la LD au cours d’un cycle plus récent. Ces changements au niveau des LD devraient être pris en compte au moment d’interpréter les données de plusieurs cycles.

6.1.3 Comparabilité des données individuelles

Les données provenant d’échantillons groupés de sérum sont équivalentes à la moyenne arithmétique des résultats obtenus pour chaque échantillon individuel du mélange sérique. La moyenne géométrique donne une meilleure estimation de la tendance centrale dans le cas des échantillons individuels en raison de la distribution log-normale des données. En d’autres termes, il est préférable d’utiliser la moyenne géométrique lorsqu’il s’agit de données provenant d’échantillons individuels, car elle subit moins l’influence des quelques valeurs élevées qui surviennent couramment lors du dosage des substances chimiques dans les échantillons biologiques. La moyenne arithmétique devrait être plus élevée que la moyenne géométrique lorsque les données suivent une loi log-normale. La moyenne arithmétique calculée à partir des données provenant d’échantillons groupés devrait être par conséquent plus élevée que la moyenne géométrique calculée à partir des données provenant d’échantillons individuels, y compris dans les rapports de Santé Canada sur la biosurveillance humaine des substances chimiques de l’environnement. Cette différence entre moyenne arithmétique et moyenne géométrique devrait être prise en compte lors de la comparaison des résultats découlant d’échantillons groupés avec ceux découlant d’échantillons individuels.

6.1.4 Ajustement en fonction des lipides

Les substances chimiques de l’environnement mesurées dans les échantillons groupés de sérum (c.-à-d. les composés organohalogénés persistants) sont lipophiles et se concentrent dans les réserves lipidiques de l’organisme. Les données ont donc été corrigées en fonction de la teneur en lipides sériques et sont exprimées en fonction du poids des lipides, comme cela se fait couramment et régulièrement pour ces substances chimiques (HHEAR, 2020). Les données sont aussi exprimées par poids de sérum pour pouvoir être comparées à celles d’autres études dans lesquelles les lipides n’ont pas été mesurés. Il convient de noter que des variables comme le sexe, l’âge, l’état de jeûne et l’IMC peuvent influer sur les taux de lipides sériques, ce qui pourrait entraîner des différences au sein des groupes démographiques et d’échantillonnage d’un même cycle (Costanza et coll., 2005). En outre, un sous-groupe (soit près de la moitié) des participants à l’ECMS âgés de 6 à 79 ans a jeûné pendant au moins 10 heures avant les prélèvements sanguins. Pour les données exprimées par poids de sérum, les concentrations des substances chimiques lipophiles sont généralement plus élevées dans les échantillons prélevés auprès de personnes non à jeun que dans ceux prélevés auprès de personnes à jeun (Phillips et coll., 1989). Une fois corrigées en fonction des lipides sériques totaux, ces concentrations sont toutefois similaires pour ces deux types d’échantillons (Phillips et coll., 1989).

Références

Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) (2010). Avis de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments relatif à l'interprétation sanitaire des niveaux d'imprégnation de la population française en PCB. Paris, France. (Consulté le 3 mars 2020).

Costanza, M.C., Cayanis, E., Ross, B.M., Flaherty, M.S., Alvin, G.B., Das, K., Morabia, A. (2005). Relative contributions of genes, environment, and interactions to blood lipid concentrations in a general adult population. American Journal of Epidemiology, 161 (8), 714-724.

Faure, S., Noisel, N., Werry, K., Karthikeyan, S., Aylward, L.L, St-Amand, A. (2020). Evaluation of human biomonitoring data in a health risk based context: An updated analysis of population level data from the Canadian Health Measures Survey. International Journal of Hygiene and Environmental Health, 223 (1), 267-280.

Hays, S.M., Aylward, L.L., LaKind, J.S., Bartels, M.J., Barton, H.A., Boogaard, P.J., Brunk, C., DiZio, S., Dourson, M., Goldstein, D.A., et coll. (2008). Guidelines for the derivation of biomonitoring equivalents: report from the biomonitoring equivalents expert workshop. Regulatory Toxicology and Pharmacology, 51 (3), S4-S15.

HHEAR (Human Health Exposure Analysis Resource) (2020). Lipid Adjustment of Persistent Organic Pollutants. (Consulté le 20 mars 2020).

Phillips, D.L., Pirkle, J.L., Burse, V.W., Bernert Jr., J.T., Henderson, L.O., Needham, L.L. (1989). Chlorinated hydrocarbon levels in human serum: Effects of fasting and feeding. Archives of Environmental Contamination and Toxicology, 18 (4), 495-500.

Rawn, D.F., Ryan, J.J., Sadler, A.R., Sun, W.F., Haines, D., Macey, K., Van Oostdam, J. (2012). PCDD/F and PCB concentrations in sera from the Canadian Health Measures Survey (CHMS) from 2007 to 2009. Environment International, 47, 48–55.

Rawn, D.K.F., Ryan, J.J., Sadler, A.R., Sun, W.-F., Weber, D., Laffey, P., Haines, D., Macey, K., van Oostdam, J. (2014). Brominated flame retardant concentrations in sera from the Canadian Health Measures Survey (CHMS) from 2007 to 2009. Environment International, 63, 26–34.

Singh, K., Karthikeyan, S., Vladisavljevic, D., St-Amand, A., Chan, H.M. (2019). Factors associated with plasma concentrations of polychlorinated biphenyls (PCBs) and dichlorodiphenyldichloroethylene (p,p’-DDE) in the Canadian population. International Journal of Environmental Health Research, 29(3), 326–347.

St-Amand, A., Werry, K., Aylward, L.L., Hays, S.M., Nong, A. (2014). Screening of population level biomonitoring data from the Canadian Health Measures Survey in a risk-based context. Toxicology Letters, 231 (2), 126-134.

7 Sommaires et résultats liés aux dioxines et aux furanes

7.1 Dioxines et furanes

Les dioxines et les furanes sont des substances organiques chlorées qui présentent une toxicité et une structure similaires. Ce groupe comprend 75 polychlorodibenzoparadioxines (dioxines) et 135 polychlorodibenzofuranes (furanes) (ATSDR, 1994; ATSDR, 1998). Dix-sept de ces 210 congénères sont considérés comme très préoccupants pour la santé humaine. Ils ont été mesurés au cours de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (ECMS) et sont présentés dans le tableau 7.1.1 et le tableau 7.1.2.

Tableau 7.1.1
Polychlorodibenzoparadioxines mesurées dans les échantillons groupés de sérum au cours du cycle 1 (2007 à 2009), du cycle 3 (2012 à 2013), du cycle 4 (2014 à 2015) et du cycle 5 (2016 à 2017) de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé
Nom du composé No CAS
2,3,7,8-Tétrachlorodibenzo-p-dioxine (TCDD) 1746-01-6
1,2,3,7,8-Pentachlorodibenzo-p-dioxine (PeCDD) 40321-76-4
1,2,3,4,7,8-Hexachlorodibenzo-p-dioxine (HxCDD) 39227-28-6
1,2,3,6,7,8-Hexachlorodibenzo-p-dioxine (HxCDD) 57653-85-7
1,2,3,7,8,9-Hexachlorodibenzo-p-dioxine (HxCDD) 19408-74-3
1,2,3,4,6,7,8-Heptachlorodibenzo-p-dioxine (HpCDD) 35822-46-9
1,2,3,4,6,7,8,9-Octachlorodibenzo-p-dioxine (OCDD) 3268-87-9
Tableau 7.1.2
Polychlorodibenzofuranes mesurés dans les échantillons groupés de sérum au cours du cycle 1 (2007 à 2009), du cycle 3 (2012 à 2013), du cycle 4 (2014 à 2015) et du cycle 5 (2016 à 2017) de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé
Nom du composé No CAS
2,3,7,8-Tétrachlorodibenzofurane (TCDF) 51207-31-9
1,2,3,7,8-Pentachlorodibenzofurane (PeCDF) 57117-41-6
2,3,4,7,8-Pentachlorodibenzofurane (PeCDF) 57117-31-4
1,2,3,4,7,8-Hexachlorodibenzofurane (HxCDF) 70648-26-9
1,2,3,6,7,8-Hexachlorodibenzofurane (HxCDF) 57117-44-9
1,2,3,7,8,9-Hexachlorodibenzofurane (HxCDF) 72918-21-9
2,3,4,6,7,8-Hexachlorodibenzofurane (HxCDF) 60851-34-5
1,2,3,4,6,7,8-Heptachlorodibenzofurane (HpCDF) 67562-39-4
1,2,3,4,7,8,9-Heptachlorodibenzofurane (HpCDF) 55673-89-7
1,2,3,4,6,7,8,9-Octachlorodibenzofurane (OCDF) 39001-02-0

Les dioxines et les furanes résultent de processus naturels, comme les feux de forêt et les éruptions volcaniques, ainsi que d’activités anthropiques (Santé Canada, 2006). Les procédés d’incinération constituent une importante source anthropique et comprennent les incendies de transformateurs et d’appareils électriques ainsi que le brûlage de matières comme les déchets domestiques, les déchets ménagers et médicaux, le bois traité et les combustibles fossiles. Le traitement du métal, le blanchiment au chlore des pâtes à papier, la production d’électricité, la fumée du tabac et la fabrication de produits chimiques comme les pesticides en sont d’autres sources d’émissions anthropiques (Santé Canada, 2006). Les dioxines et les furanes ne sont pas utilisés à des fins commerciales ou produits intentionnellement par l’industrie (sauf à des fins scientifiques), mais sont plutôt générés sous forme d’impuretés au cours de la fabrication de divers produits dont certains produits chimiques (ATSDR, 1994).

Les dioxines et les furanes sont présents dans le monde entier dans l’environnement où ils s’introduisent principalement par l’air (OMS, 2010). Une fois dans l’atmosphère, ils peuvent parcourir de longues distances (Santé Canada, 2006). Leurs concentrations les plus élevées sont observées dans les sols, les sédiments et les aliments (OMS, 2010). Les dioxines et les furanes se bioaccumulent et sont persistants dans l’environnement. Ces propriétés sont plus marquées chez les congénères hautement chlorés et chez ceux ayant des atomes de chlore en certaines positions (OMS, 2010). La demi-vie de la TCDD est de 9 à 15 ans dans les sols en surface et de 25 à 100 ans dans la couche de sol végétale (Paustenbach et coll., 1992). D’anciens rejets et des accidents industriels ou agricoles contribuent toujours à leur présence dans l’environnement malgré une baisse de leurs concentrations (EPA, 2019; OMS, 2016).

La consommation d’aliments, y compris le lait maternel, en constitue la principale voie d’exposition pour la population générale (Santé Canada, 2006). Du fait de leurs propriétés lipophiles, les dioxines et les furanes se retrouvent plus particulièrement dans certains aliments gras comme les viandes, les produits laitiers, les œufs et les poissons (ATSDR, 1998; Consonni et coll., 2012; EPA, 2019). Bien que très faible, l’exposition aux dioxines et aux furanes par l’air, l’eau potable et les produits de consommation est également possible (ATSDR, 1994; ATSDR, 1998).

Les dioxines et les furanes sont facilement absorbés par voie orale, mais ce taux d’absorption dépend du congénère et du véhicule d’administration (ATSDR, 1994; ATSDR, 1998). Une fois dans le sang, ces composés sont transportés par les lipides sériques et les lipoprotéines. Ils sont stockés principalement dans les tissus riches en lipides, les plus fortes concentrations se trouvant dans le foie, les tissus adipeux, la peau et les muscles (ATSDR, 1994; ATSDR, 1998; Aylward et coll., 2008). Les données d’études expérimentales ont démontré que les fœtus peuvent être exposés aux dioxines et aux furanes par le placenta (ATSDR, 1994; ATSDR, 1998; Lampa et coll., 2018). Le métabolisme et l’accumulation dépendent du degré de substitution par les atomes de chlore, les substances chimiques plus chlorées démontrant une plus grande accumulation (ATSDR, 1994; ATSDR, 1998). Les dioxines et les furanes peuvent être mesurés dans le lait maternel, les tissus adipeux et le sang ou ses composants, y compris le sang total, le plasma et le sérum (Patterson et coll., 1988). Ils sont éliminés de l’organisme lentement, principalement dans les matières fécales, et peuvent également être éliminés de façon efficace dans le lait maternel. Leur demi-vie varie d’un congénère à l’autre et se situe entre 2 et 5 ans chez l’adulte (ATSDR, 1994; ATSDR, 1998; Aylward et coll., 2008). Les concentrations sériques de dioxines et de furanes servent à évaluer l’exposition de la population générale à ces substances chimiques (Aylward et coll., 2008).

La plupart, sinon tous les effets toxiques des dioxines et des furanes passent par l’activation du récepteur aux hydrocarbures aromatiques. L’ingestion aiguë de dioxines et de furanes provoque l’hépatotoxicité et la chloracné qui se caractérise par des lésions cutanées persistantes (Marinković et coll., 2010; OMS, 2010). L’exposition chronique peut causer des effets sur la reproduction, le développement et le développement neurologique ainsi qu’une toxicité pour les systèmes endocrinien et immunitaire (OMS, 2010). Le Centre international de Recherche sur le Cancer (2012) a classé la TCDD et le 2,3,4,7,8-PeCDF dans le Groupe 1 (l’agent est cancérogène pour l’homme) et d’autres dioxines et furanes dans le Groupe 3 (l’agent est inclassable quant à sa cancérogénicité pour l’homme). Les toxicités des mélanges de dioxines et de furanes peuvent s’exprimer en équivalents toxiques (ET) pour évaluer les risques pour la santé humaine liés à ces mélanges complexes (Consonni et coll., 2012; OMS, 2010). L’annexe B présente un aperçu de l’approche des équivalents toxiques.

Les dioxines et les furanes figurent sur la Liste des substances toxiques : annexe 1 de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999) (LCPE [1999]). Ils sont aussi classés comme polluants organiques persistants par la Convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants (Canada, 1999; Environnement Canada, 2013a; Environnement Canada, 2013b; PNUE, 2008). Le gouvernement du Canada estime que les dioxines et les furanes sont des substances persistantes, bioaccumulables et toxiques, et devraient donc faire l’objet d’une gestion intégrale (substances de la voie 2) (Environnement Canada, 2013a; Environnement Canada, 2013b; Environnement Canada et Santé Canada, 1990). Les mesures de gestion des risques suivantes ont été élaborées en vertu de la LCPE (1999) pour réduire, voire éliminer, les rejets de ces substances dans l’environnement (Santé Canada, 2006) : des standards pancanadiens pour réduire au maximum les rejets de dioxines et de furanes par les incinérateurs de déchets ménagers et de déchets dangereux, les chaudières de pâtes et papiers du littoral, les usines de frittage du fer et les fours électriques à arc; des règlements imposant la quasi‑élimination des rejets de dioxines et de furanes par les usines de pâtes et papiers; et des approches visant plusieurs polluants d’autres secteurs comme les fonderies de métaux communs, la combustion de carburant diesel, la production d’électricité et le traitement du bois. La TCDD figure aussi à titre d’ingrédient interdit dans la Liste critique des ingrédients dont l’utilisation est interdite ou restreinte dans les cosmétiques (communément appelée Liste critique des ingrédients de cosmétiques ou tout simplement Liste critique). Santé Canada utilise la Liste critique comme outil administratif pour informer les fabricants et autres intervenants que certaines substances, lorsqu’elles sont présentes dans un produit cosmétique, peuvent ne pas satisfaire aux exigences de la Loi sur les aliments et drogues ou du Règlement sur les cosmétiques (Santé Canada, 2019). Cette liste fournit également les limites d’autres dioxines et furanes pouvant être présents à l’état d’impuretés au cours de la fabrication de triclosan (Santé Canada, 2019). Le dosage des dioxines et des furanes a été réalisé par Santé Canada au cours de l’Étude canadienne sur l’alimentation totale toujours en cours (Santé Canada, 2016) ainsi que par l’Agence canadienne d’inspection des aliments dans le cadre de ses activités courantes de suivi et de surveillance. Ces activités démontrent que les concentrations de dioxines et de furanes présentes dans les aliments vendus au Canada ont diminué au cours des 25 dernières années. Sur le plan international, le Canada œuvre avec les Nations Unies à réduire les rejets accidentels de dioxines et de furanes dans le cadre de la Convention sur la pollution atmosphérique transfrontière à longue distance et la Convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants.

Le dosage des dioxines et des furanes a été effectué dans les échantillons groupés de sang prélevés chez des femmes enceintes dans le cadre des études de biosurveillance menées à l’échelle régionale en Alberta, dans le nord de la Saskatchewan et dans le Nunavik. En 2005, l’Alberta Biomonitoring Program a réalisé une étude de biosurveillance auprès de femmes enceintes de la province (Alberta Health and Wellness, 2008). Ainsi, 158 mélanges sériques ont été formés à partir d’échantillons de sérum prélevés auprès de 28 484 personnes. Trois congénères de dioxines (1,2,3,6,7,8‑HxCDD, HpCDD et OCDD) et six congénères de furanes (1,2,3,7,8-PeCDF, 2,3,4,7,8-PeCDF, 1,2,3,4,7,8-HxCDF, 1,2,3,6,7,8‑HxCDF, 1,2,3,4,6,7,8‑HpCDF et OCDF) ont présenté des niveaux détectables. La HpCDD et l’OCDD étaient les congénères les plus fréquemment détectés, leur concentration moyenne se situant respectivement entre 5,5 et 55 pg/g de lipide et entre 5,3 et 280 pg/g de lipide. La Northern Saskatchewan Biomonitoring Study a été menée entre 2011 et 2013 auprès de femmes enceintes habitant dans le nord de la Saskatchewan (Ministère de la Santé de la Saskatchewan, 2019). Ainsi, 6 mélanges sériques ont été formés à partir d’échantillons prélevés auprès de 841 personnes. Trois congénères de dioxines (1,2,3,6,7,8-HxCDD, HpCDD et OCDD) et trois congénères de furanes (1,2,3,4,7,8-HxCDF, 1,2,3,6,7,8-HxCDF et 1,2,3,4,6,7,8-HpCDF) ont présenté des niveaux détectables. Comme pour les autres études de biosurveillance menées à l’échelle régionale, la HpCDD et l’OCDD étaient les congénères les plus fréquemment détectés, leur concentration se situant respectivement entre 8,9 et 16 pg/g de lipide et entre 90 et 110 pg/g de lipide. En 2013, une étude a été réalisée dans le Nunavik dans le cadre du MercuNorth Project sur les contaminants émergents de l’Arctique du Programme de surveillance et d’évaluation de l’Arctique (Caron et coll., 2019). Le dosage des dioxines et des furanes a été effectué dans 5 échantillons groupés de plasma prélevés auprès de 78 femmes enceintes. Trois congénères des dioxines (1,2,3,6,7,8-HxCDD, HpCDD et OCDD) et deux des furanes (2,3,4,7,8-PeCDF et 1,2,3,4,6,7,8-HpCDF) ont présenté des niveaux détectables. La HpCDD et l’OCDD étaient les congénères les plus fréquemment détectés, la moyenne géométrique des concentrations étant de 5,33 pg/g de lipide pour la HpCDD et de 60,18 pg/g de lipide pour l’OCDD.

Le dosage de 17 congénères de dioxines et de furanes (tableaux 7.1.1 et 7.1.2) a été effectué dans les échantillons groupés de sérum des participants âgés de 6 à 79 ans du cycle 1 (2007 à 2009) et de ceux âgés de 3 à 79 ans des cycles 3 (2012 à 2013), 4 (2014 à 2015) et 5 (2016 à 2017) de l’ECMS. Les données de ces cycles sont exprimées en pg/g de lipide et en pg/g de sérum. La présence d’une quantité mesurable de congénères de dioxines et de furanes dans le sérum est un indicateur d’une exposition à ces substances. Elle n’entraîne pas nécessairement d’effets nocifs.

Rawn et coll. (2012) ont présenté des données relatives aux dioxines et aux furanes présents dans les échantillons groupés de sérum prélevés au cours du cycle 1 de l’ECMS. Ces résultats ont toutefois été obtenus par l’application d’une autre méthode statistique. Par conséquent, ils ne peuvent pas être directement comparés aux données présentées dans le présent rapport.

Tableau 7.1.3
2,3,7,8-Tetrachlorodibenzo-p-dioxine (TCDD) (concentration corrigée en fonction des lipides) — Moyenne arithmétique, concentrations minimum et maximum dans les échantillons groupés de sérum (pg/g de lipide) pour la population générale de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (2007 à 2017)
Cycle Nombre total
de mélanges
sériquesNote de bas du tableau a
Minimum Maximum Moyenne arithmétique CV (%)Note de bas du tableau b
Total, 3 à 79 years
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 65 <LD 2,1 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 67 <LD 1,9 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 67 <LD 1,3 NC-L NC-L
Total, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 59 <LD 2,8 0,91 13
3 (2012 à 2013) 59 <LD 2,1 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 61 <LD 1,9 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 61 <LD 1,3 NC-L NC-L
Femmes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 30 <LD 2,8 0,93 34
3 (2012 à 2013) 29 <LD 2,1 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 31 <LD 1,9 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 31 <LD 1,3 NC-L NC-L
Hommes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 29 <LD 2,2 0,90 8
3 (2012 à 2013) 30 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 30 <LD 1,7 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 30 <LD <LD NC-L NC-L
3 à 5 ans
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 6 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 6 <LD <LD NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 6 <LD <LD NC-L NC-L
6 à 11 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 1,8 0,74 46
3 (2012 à 2013) 11 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 1,5 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 12 <LD <LD NC-L NC-L
12 à 19 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 1,9 0,66 20
3 (2012 à 2013) 12 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD <LD NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 12 <LD <LD NC-L NC-L
20 à 39 ans
1 (2007 à 2009) 13 <LD 1,9 1,0 36
3 (2012 à 2013) 12 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 13 <LD 1,7 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 13 <LD <LD NC-L NC-L
40 à 59 ans
1 (2007 à 2009) 14 0,17 2,2 0,64 16
3 (2012 à 2013) 12 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 1,3 0,70 14
5 (2016 à 2017) 12 <LD <LD NC-L NC-L
60 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 12 0,51 2,8 1,5 10
3 (2012 à 2013) 12 <LD 2,1 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 1,9 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 <LD 1,3 NC-L NC-L
LD : limite de détection; ND : données non disponibles, les participant âgés de moins de 6 ans n’ayant pas été inclus dans le cycle 1; NC-L : données non calculées puisque plus de 40 % des résultats pour les mélanges sériques étaient inférieurs à la LD; NC-M : données non calculées puisque les mélanges sériques manquants, dû à des échantillons perdus, représentaient plus de 10 % de la population cible
Note : Les moyennes des LD des cycles 1, 3, 4 et 5 sont respectivement de 1,1, 0,65, 0,27 et 0,38 pg/g de lipide.
Tableau 7.1.4
2,3,7,8-Tetrachlorodibenzo-p-dioxine (TCDD) (poids total) — Moyenne arithmétique, concentrations minimum et maximum dans les échantillons groupés de sérum (pg/g de sérum) pour la population générale de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (2007 à 2017)
Cycle Nombre total
de mélanges
sériquesNote de bas du tableau a
Minimum Maximum Moyenne arithmétique CV (%)Note de bas du tableau b
Total, 3 à 79 years
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 65 <LD 0,013 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 67 <LD 0,0089 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 67 <LD 0,0074 NC-L NC-L
Total, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 59 <LD 0,020 0,0058 11
3 (2012 à 2013) 59 <LD 0,013 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 61 <LD 0,0089 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 61 <LD 0,0074 NC-L NC-L
Femmes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 30 <LD 0,020 0,0060 31
3 (2012 à 2013) 29 <LD 0,013 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 31 <LD 0,0089 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 31 <LD 0,0074 NC-L NC-L
Hommes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 29 <LD 0,016 0,0056 11
3 (2012 à 2013) 30 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 30 <LD 0,0080 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 30 <LD <LD NC-L NC-L
3 à 5 ans
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 6 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 6 <LD <LD NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 6 <LD <LD NC-L NC-L
6 à 11 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 0,0092 0,0038 46
3 (2012 à 2013) 11 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,0068 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 12 <LD <LD NC-L NC-L
12 à 19 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 0,010 0,0033 21
3 (2012 à 2013) 12 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD <LD NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 12 <LD <LD NC-L NC-L
20 à 39 ans
1 (2007 à 2009) 13 <LD 0,011 0,0061 33
3 (2012 à 2013) 12 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 13 <LD 0,0075 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 13 <LD <LD NC-L NC-L
40 à 59 ans
1 (2007 à 2009) 14 0,0011 0,016 0,0045 15
3 (2012 à 2013) 12 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,0060 0,0041 31
5 (2016 à 2017) 12 <LD <LD NC-L NC-L
60 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 12 0,0034 0,020 0,010 10
3 (2012 à 2013) 12 <LD 0,013 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,0089 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 <LD 0,0074 NC-L NC-L
LD : limite de détection; ND : données non disponibles, les participant âgés de moins de 6 ans n’ayant pas été inclus dans le cycle 1; NC-L : données non calculées puisque plus de 40 % des résultats pour les mélanges sériques étaient inférieurs à la LD; NC-M : données non calculées puisque les mélanges sériques manquants, dû à des échantillons perdus, représentaient plus de 10 % de la population cible
Note : Les moyennes des LD des cycles 1, 3, 4 et 5 sont présentées dans le tableau 7.1.3.
Tableau 7.1.5
1,2,3,7,8-Pentachlorodibenzo-p-dioxine (PeCDD) (concentration corrigée en fonction des lipides) — Moyenne arithmétique, concentrations minimum et maximum dans les échantillons groupés de sérum (pg/g de lipide) pour la population générale de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (2007 à 2017)
Cycle Nombre total
de mélanges
sériquesNote de bas du tableau a
Minimum Maximum Moyenne arithmétique CV (%)Note de bas du tableau b
Total, 3 à 79 years
1 (2007 à 2009)

ND

ND

ND

ND

ND

3 (2012 à 2013)

65

<LD

13

NC-L

NC-L

4 (2014 à 2015)

67

<LD

9,0

3,7

24

5 (2016 à 2017)

67

<LD

5,9

NC-L

NC-L

Total, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009)

59

<LD

7,8

3,1

3

3 (2012 à 2013)

59

<LD

13

NC-L

NC-L

4 (2014 à 2015)

61

<LD

9,0

3,8

24

5 (2016 à 2017)

61

<LD

5,9

NC-L

NC-L

Femmes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009)

30

<LD

7,8

3,0

8

3 (2012 à 2013)

29

<LD

13

NC-L

NC-L

4 (2014 à 2015)

31

<LD

9,0

3,5

22

5 (2016 à 2017)

31

<LD

5,9

NC-L

NC-L

Hommes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009)

29

0,81

6,4

3,2

2

3 (2012 à 2013)

30

<LD

12

NC-L

NC-L

4 (2014 à 2015)

30

<LD

8,2

NC-M

NC-M

5 (2016 à 2017)

30

<LD

5,7

2,8

7

3 à 5 ans
1 (2007 à 2009)

ND

ND

ND

ND

ND

3 (2012 à 2013)

6

<LD

6,1

1,1

39

4 (2014 à 2015)

6

<LD

3,3

1,7

65

5 (2016 à 2017)

6

<LD

4,3

NC-L

NC-L

6 à 11 ans
1 (2007 à 2009)

10

0,81

2,8

2,3

11

3 (2012 à 2013)

11

<LD

3,0

NC-L

NC-L

4 (2014 à 2015)

12

<LD

4,7

NC-L

NC-L

5 (2016 à 2017)

12

<LD

5,7

NC-L

NC-L

12 à 19 ans
1 (2007 à 2009)

10

1,3

2,4

1,8

15

3 (2012 à 2013)

12

<LD

12

NC-L

NC-L

4 (2014 à 2015)

12

<LD

3,3

NC-L

NC-L

5 (2016 à 2017)

12

<LD

3,6

NC-L

NC-L

20 à 39 ans
1 (2007 à 2009)

13

<LD

2,7

2,2

3

3 (2012 à 2013)

12

<LD

13

NC-L

NC-L

4 (2014 à 2015)

13

1,8

7,1

2,8

25

5 (2016 à 2017)

13

<LD

4,2

NC-L

NC-L

40 à 59 ans
1 (2007 à 2009)

14

3,0

5,1

3,7

1

3 (2012 à 2013)

12

<LD

9,5

NC-L

NC-L

4 (2014 à 2015)

12

2,7

9,0

5,2

41

5 (2016 à 2017)

12

<LD

4,2

NC-M

NC-M

60 à 79 ans
1 (2007 à 2009)

12

1,3

7,8

4,6

23

3 (2012 à 2013)

12

<LD

11

4,2

16

4 (2014 à 2015)

12

<LD

7,0

NC-M

NC-M

5 (2016 à 2017)

12

3,6

5,9

4,8

4

LD : limite de détection; ND : données non disponibles, les participant âgés de moins de 6 ans n’ayant pas été inclus dans le cycle 1; NC-L : données non calculées puisque plus de 40 % des résultats pour les mélanges sériques étaient inférieurs à la LD; NC-M : données non calculées puisque les mélanges sériques manquants, dû à des échantillons perdus, représentaient plus de 10 % de la population cible
Note : Les moyennes des LD des cycles 1, 3, 4 et 5 sont respectivement de 1,3, 0,75, 0,39 et 0,57 pg/g de lipide.
Tableau 7.1.6
1,2,3,7,8-Pentachlorodibenzo-p-dioxine (PeCDD) (poids total) — Moyenne arithmétique, concentrations minimum et maximum dans les échantillons groupés de sérum (pg/g de sérum) pour la population générale de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (2007 à 2017)
Cycle Nombre total
de mélanges
sériquesNote de bas du tableau a
Minimum Maximum Moyenne arithmétique CV (%)Note de bas du tableau b
Total, 3 à 79 years
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 65 <LD 0,062 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 67 <LD 0,042 0,019 10
5 (2016 à 2017) 67 <LD 0,034 NC-L NC-L
Total, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 59 <LD 0,054 0,020 2
3 (2012 à 2013) 59 <LD 0,062 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 61 <LD 0,042 0,019 10
5 (2016 à 2017) 61 <LD 0,034 NC-L NC-L
Femmes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 30 <LD 0,054 0,020 9
3 (2012 à 2013) 29 <LD 0,062 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 31 <LD 0,042 0,018 11
5 (2016 à 2017) 31 <LD 0,034 NC-L NC-L
Hommes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 29 0,0045 0,043 0,020 4
3 (2012 à 2013) 30 <LD 0,058 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 30 <LD 0,038 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 30 <LD 0,025 0,014 1
3 à 5 ans
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 6 <LD 0,024 0,0046 32
4 (2014 à 2015) 6 <LD 0,015 0,0085 64
5 (2016 à 2017) 6 <LD 0,018 NC-L NC-L
6 à 11 ans
1 (2007 à 2009) 10 0,0045 0,015 0,012 12
3 (2012 à 2013) 11 <LD 0,014 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,021 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 12 <LD 0,021 NC-L NC-L
12 à 19 ans
1 (2007 à 2009) 10 0,0068 0,012 0,0093 15
3 (2012 à 2013) 12 <LD 0,043 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,013 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 12 <LD 0,012 NC-L NC-L
20 à 39 ans
1 (2007 à 2009) 13 <LD 0,017 0,013 1
3 (2012 à 2013) 12 <LD 0,062 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 13 0,010 0,026 0,014 9
5 (2016 à 2017) 13 <LD 0,024 NC-L NC-L
40 à 59 ans
1 (2007 à 2009) 14 0,020 0,036 0,026 1
3 (2012 à 2013) 12 <LD 0,057 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 0,017 0,042 0,028 25
5 (2016 à 2017) 12 <LD 0,025 NC-M NC-M
60 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 12 0,010 0,054 0,032 22
3 (2012 à 2013) 12 <LD 0,058 0,024 13
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,034 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 0,018 0,034 0,026 1
LD : limite de détection; ND : données non disponibles, les participant âgés de moins de 6 ans n’ayant pas été inclus dans le cycle 1; NC-L : données non calculées puisque plus de 40 % des résultats pour les mélanges sériques étaient inférieurs à la LD; NC-M : données non calculées puisque les mélanges sériques manquants, dû à des échantillons perdus, représentaient plus de 10 % de la population cible
Note : Les moyennes des LD des cycles 1, 3, 4 et 5 sont présentées dans le tableau 7.1.5.
Tableau 7.1.7
1,2,3,4,7,8-Hexachlorodibenzo-p-dioxine (HxCDD) (concentration corrigée en fonction des lipides) — Moyenne arithmétique, concentrations minimum et maximum dans les échantillons groupés de sérum (pg/g de lipide) pour la population générale de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (2007 à 2017)
Cycle Nombre total
de mélanges
sériquesNote de bas du tableau a
Minimum Maximum Moyenne arithmétique CV (%)Note de bas du tableau b
Total, 3 à 79 years
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 65 <LD 6,5 2,6 1
4 (2014 à 2015) 67 <LD 8,1 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 67 <LD 10 2,5 8
Total, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 59 <LD 5,3 2,7 2
3 (2012 à 2013) 59 <LD 6,5 2,7 0
4 (2014 à 2015) 61 <LD 8,1 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 61 <LD 10 2,6 8
Femmes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 30 <LD 5,0 2,4 6
3 (2012 à 2013) 29 <LD 6,5 2,8 7
4 (2014 à 2015) 31 <LD 8,1 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 31 <LD 4,2 NC-M NC-M
Hommes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 29 <LD 5,3 3,0 8
3 (2012 à 2013) 30 <LD 5,7 2,5 8
4 (2014 à 2015) 30 0,70 5,8 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 30 <LD 10 2,6 14
3 à 5 ans
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 6 1,0 2,6 2,0 20
4 (2014 à 2015) 6 <LD 2,1 1,3 33
5 (2016 à 2017) 6 <LD 2,7 1,6 39
6 à 11 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 2,8 1,7 10
3 (2012 à 2013) 11 <LD 2,5 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 3,7 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 <LD 3,4 2,0 22
12 à 19 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 2,1 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD 6,1 NC-M NC-M
4 (2014 à 2015) 12 1,2 4,4 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 <LD 2,6 1,8 8
20 à 39 ans
1 (2007 à 2009) 13 1,5 3,4 2,4 1
3 (2012 à 2013) 12 <LD 4,0 2,9 11
4 (2014 à 2015) 13 1,2 4,4 1,9 29
5 (2016 à 2017) 13 1,3 3,6 2,6 12
40 à 59 ans
1 (2007 à 2009) 14 1,9 4,6 3,1 13
3 (2012 à 2013) 12 <LD 5,7 2,1 18
4 (2014 à 2015) 12 1,9 5,8 3,3 32
5 (2016 à 2017) 12 1,0 2,2 NC-M NC-M
60 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 12 1,8 5,3 3,8 16
3 (2012 à 2013) 12 3,0 6,5 4,2 6
4 (2014 à 2015) 12 2,7 8,1 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 2,1 10 4,3 15
LD : limite de détection; ND : données non disponibles, les participant âgés de moins de 6 ans n’ayant pas été inclus dans le cycle 1; NC-L : données non calculées puisque plus de 40 % des résultats pour les mélanges sériques étaient inférieurs à la LD; NC-M : données non calculées puisque les mélanges sériques manquants, dû à des échantillons perdus, représentaient plus de 10 % de la population cible
Note : Les moyennes des LD des cycles 1, 3, 4 et 5 sont respectivement de 1,7, 0,74, 0,39 et 0,49 pg/g de lipide.
Tableau 7.1.8
1,2,3,4,7,8-Hexachlorodibenzo-p-dioxine (HxCDD) (poids total) — Moyenne arithmétique, concentrations minimum et maximum dans les échantillons groupés de sérum (pg/g de sérum) pour la population générale de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (2007 à 2017)
Cycle Nombre total
de mélanges
sériquesNote de bas du tableau a
Minimum Maximum Moyenne arithmétique CV (%)Note de bas du tableau b
Total, 3 à 79 years
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 65 <LD 0,039 0,014 2
4 (2014 à 2015) 67 <LD 0,048 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 67 <LD 0,049 0,013 4
Total, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 59 <LD 0,036 0,017 3
3 (2012 à 2013) 59 <LD 0,039 0,014 2
4 (2014 à 2015) 61 <LD 0,048 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 61 <LD 0,049 0,013 3
Femmes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 30 <LD 0,035 0,015 5
3 (2012 à 2013) 29 <LD 0,039 0,015 5
4 (2014 à 2015) 31 <LD 0,048 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 31 <LD 0,024 NC-M NC-M
Hommes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 29 <LD 0,036 0,019 10
3 (2012 à 2013) 30 <LD 0,032 0,014 8
4 (2014 à 2015) 30 0,0031 0,027 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 30 <LD 0,049 0,013 7
3 à 5 ans
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 6 0,0048 0,010 0,0088 12
4 (2014 à 2015) 6 <LD 0,010 0,0064 34
5 (2016 à 2017) 6 <LD 0,010 0,0069 43
6 à 11 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 0,015 0,0089 11
3 (2012 à 2013) 11 <LD 0,011 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,017 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 <LD 0,012 0,0075 18
12 à 19 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 0,011 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD 0,024 NC-M NC-M
4 (2014 à 2015) 12 0,0048 0,022 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 <LD 0,0094 0,0070 2
20 à 39 ans
1 (2007 à 2009) 13 0,0087 0,021 0,014 2
3 (2012 à 2013) 12 <LD 0,021 0,015 18
4 (2014 à 2015) 13 0,0077 0,019 0,0096 13
5 (2016 à 2017) 13 0,0057 0,017 0,012 8
40 à 59 ans
1 (2007 à 2009) 14 0,013 0,032 0,021 14
3 (2012 à 2013) 12 <LD 0,032 0,012 18
4 (2014 à 2015) 12 0,012 0,027 0,018 14
5 (2016 à 2017) 12 0,0059 0,013 NC-M NC-M
60 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 12 0,014 0,036 0,026 16
3 (2012 à 2013) 12 0,017 0,039 0,024 6
4 (2014 à 2015) 12 0,012 0,048 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 0,0097 0,049 0,023 10
LD : limite de détection; ND : données non disponibles, les participant âgés de moins de 6 ans n’ayant pas été inclus dans le cycle 1; NC-L : données non calculées puisque plus de 40 % des résultats pour les mélanges sériques étaient inférieurs à la LD; NC-M : données non calculées puisque les mélanges sériques manquants, dû à des échantillons perdus, représentaient plus de 10 % de la population cible
Note : Les moyennes des LD des cycles 1, 3, 4 et 5 sont présentées dans le tableau 7.1.7.
Tableau 7.1.9
1,2,3,6,7,8-Hexachlorodibenzo-p-dioxine (HxCDD) (concentration corrigée en fonction des lipides) — Moyenne arithmétique, concentrations minimum et maximum dans les échantillons groupés de sérum (pg/g de lipide) pour la population générale de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (2007 à 2017)
Cycle Nombre total
de mélanges
sériquesNote de bas du tableau a
Minimum Maximum Moyenne arithmétique CV (%)Note de bas du tableau b
Total, 3 à 79 years
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 65 <LD 40 14 5
4 (2014 à 2015) 67 <LD 49 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 67 4,2 32 13 1
Total, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 59 3,0 51 21 2
3 (2012 à 2013) 59 <LD 40 14 5
4 (2014 à 2015) 61 <LD 49 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 61 4,2 32 13 1
Femmes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 30 5,5 51 20 7
3 (2012 à 2013) 29 <LD 40 15 5
4 (2014 à 2015) 31 <LD 49 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 31 4,2 32 NC-M NC-M
Hommes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 29 3,0 50 23 9
3 (2012 à 2013) 30 4,1 36 13 7
4 (2014 à 2015) 30 4,4 39 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 30 4,6 30 13 0
3 à 5 ans
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 6 8,0 13 9,9 4
4 (2014 à 2015) 6 7,0 11 8,6 8
5 (2016 à 2017) 6 6,9 10 8,3 7
6 à 11 ans
1 (2007 à 2009) 10 3,0 11 8,7 9
3 (2012 à 2013) 11 2,7 13 7,7 1
4 (2014 à 2015) 12 <LD 8,2 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 4,6 10 7,2 17
12 à 19 ans
1 (2007 à 2009) 10 5,5 9,6 7,6 3
3 (2012 à 2013) 12 3,2 11 NC-M NC-M
4 (2014 à 2015) 12 4,8 7,2 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 4,2 7,4 6,0 6
20 à 39 ans
1 (2007 à 2009) 13 12 23 15 10
3 (2012 à 2013) 12 <LD 14 9,7 12
4 (2014 à 2015) 13 6,1 12 8,0 19
5 (2016 à 2017) 13 4,7 8,6 7,2 4
40 à 59 ans
1 (2007 à 2009) 14 23 50 27 9
3 (2012 à 2013) 12 11 19 13 5
4 (2014 à 2015) 12 12 22 18 13
5 (2016 à 2017) 12 8,3 14 NC-M NC-M
60 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 12 5,8 51 37 22
3 (2012 à 2013) 12 23 40 29 2
4 (2014 à 2015) 12 16 49 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 22 32 27 7
LD : limite de détection; ND : données non disponibles, les participant âgés de moins de 6 ans n’ayant pas été inclus dans le cycle 1; NC-M : données non calculées puisque les mélanges sériques manquants, dû à des échantillons perdus, représentaient plus de 10 % de la population cible
Note : Les moyennes des LD des cycles 1, 3, 4 et 5 sont respectivement de 1,7, 0,86, 0,40 et 0,49 pg/g de lipide.
Tableau 7.1.10
1,2,3,6,7,8-Hexachlorodibenzo-p-dioxine (HxCDD) (poids total) — Moyenne arithmétique, concentrations minimum et maximum dans les échantillons groupés de sérum (pg/g de sérum) pour la population générale de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (2007 à 2017)
Cycle Nombre total
de mélanges
sériquesNote de bas du tableau a
Minimum Maximum Moyenne arithmétique CV (%)Note de bas du tableau b
Total, 3 à 79 years
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 65 <LD 0,24 0,077 4
4 (2014 à 2015) 67 <LD 0,24 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 67 0,017 0,18 0,066 2
Total, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 59 0,017 0,37 0,14 2
3 (2012 à 2013) 59 <LD 0,24 0,078 5
4 (2014 à 2015) 61 <LD 0,24 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 61 0,017 0,18 0,068 2
Femmes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 30 0,029 0,35 0,13 7
3 (2012 à 2013) 29 <LD 0,24 0,085 4
4 (2014 à 2015) 31 <LD 0,24 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 31 0,017 0,18 NC-M NC-M
Hommes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 29 0,017 0,37 0,15 11
3 (2012 à 2013) 30 0,018 0,18 0,071 6
4 (2014 à 2015) 30 0,019 0,20 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 30 0,018 0,15 0,064 6
3 à 5 ans
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 6 0,032 0,062 0,044 5
4 (2014 à 2015) 6 0,035 0,049 0,042 9
5 (2016 à 2017) 6 0,031 0,040 0,035 2
6 à 11 ans
1 (2007 à 2009) 10 0,017 0,061 0,046 10
3 (2012 à 2013) 11 0,013 0,062 0,035 6
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,035 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 0,017 0,034 0,025 15
12 à 19 ans
1 (2007 à 2009) 10 0,029 0,048 0,039 3
3 (2012 à 2013) 12 0,014 0,044 NC-M NC-M
4 (2014 à 2015) 12 0,021 0,030 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 0,017 0,030 0,023 12
20 à 39 ans
1 (2007 à 2009) 13 0,071 0,14 0,089 12
3 (2012 à 2013) 12 <LD 0,073 0,050 5
4 (2014 à 2015) 13 0,032 0,053 0,040 3
5 (2016 à 2017) 13 0,022 0,047 0,034 1
40 à 59 ans
1 (2007 à 2009) 14 0,16 0,37 0,19 9
3 (2012 à 2013) 12 0,057 0,11 0,078 5
4 (2014 à 2015) 12 0,072 0,11 0,098 6
5 (2016 à 2017) 12 0,049 0,083 NC-M NC-M
60 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 12 0,044 0,35 0,25 22
3 (2012 à 2013) 12 0,12 0,24 0,17 2
4 (2014 à 2015) 12 0,072 0,24 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 0,11 0,18 0,15 3
LD : limite de détection; ND : données non disponibles, les participant âgés de moins de 6 ans n’ayant pas été inclus dans le cycle 1; NC-M : données non calculées puisque les mélanges sériques manquants, dû à des échantillons perdus, représentaient plus de 10 % de la population cible
Note : Les moyennes des LD des cycles 1, 3, 4 et 5 sont présentées dans le tableau 7.1.9.
Tableau 7.1.11
1,2,3,7,8,9-Hexachlorodibenzo-p-dioxine (HxCDD) (concentration corrigée en fonction des lipides) — Moyenne arithmétique, concentrations minimum et maximum dans les échantillons groupés de sérum (pg/g de lipide) pour la population générale de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (2007 à 2017)
Cycle Nombre total
de mélanges
sériquesNote de bas du tableau a
Minimum Maximum Moyenne arithmétique CV (%)Note de bas du tableau b
Total, 3 à 79 years
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 65 <LD 9,3 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 67 <LD 7,3 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 67 <LD 5,5 3,1 4
Total, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 59 <LD 7,1 3,2 10
3 (2012 à 2013) 59 <LD 9,3 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 61 <LD 7,3 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 61 <LD 5,5 3,1 4
Femmes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 30 <LD 7,1 3,6 5
3 (2012 à 2013) 29 <LD 8,9 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 31 <LD 7,2 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 31 <LD 5,1 NC-M NC-M
Hommes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 29 <LD 4,9 2,8 16
3 (2012 à 2013) 30 <LD 9,3 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 30 <LD 7,3 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 30 <LD 5,5 3,0 10
3 à 5 ans
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 6 <LD 2,6 1,6 46
4 (2014 à 2015) 6 <LD 3,5 2,2 21
5 (2016 à 2017) 6 <LD 4,5 3,3 1
6 à 11 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 4,0 2,6 26
3 (2012 à 2013) 11 <LD 4,3 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 7,3 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 <LD 5,5 3,3 34
12 à 19 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 3,4 2,6 10
3 (2012 à 2013) 12 <LD 5,5 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 3,5 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 <LD 4,8 2,5 34
20 à 39 ans
1 (2007 à 2009) 13 <LD 3,9 2,6 12
3 (2012 à 2013) 12 <LD 9,3 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 13 2,0 4,4 2,6 19
5 (2016 à 2017) 13 2,3 4,6 3,1 1
40 à 59 ans
1 (2007 à 2009) 14 3,0 4,8 3,8 2
3 (2012 à 2013) 12 <LD 8,9 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 4,0 2,1 33
5 (2016 à 2017) 12 1,1 3,6 NC-M NC-M
60 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 12 <LD 7,1 3,8 50
3 (2012 à 2013) 12 <LD 6,5 4,0 0
4 (2014 à 2015) 12 <LD 7,2 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 2,0 5,2 4,5 1
LD : limite de détection; ND : données non disponibles, les participant âgés de moins de 6 ans n’ayant pas été inclus dans le cycle 1; NC-L : données non calculées puisque plus de 40 % des résultats pour les mélanges sériques étaient inférieurs à la LD; NC-M : données non calculées puisque les mélanges sériques manquants, dû à des échantillons perdus, représentaient plus de 10 % de la population cible
Note : Les moyennes des LD des cycles 1, 3, 4 et 5 sont respectivement de 2,1, 0,79, 0,38 et 0,49 pg/g de lipide.
Tableau 7.1.12
1,2,3,7,8,9-Hexachlorodibenzo-p-dioxine (HxCDD) (poids total) — Moyenne arithmétique, concentrations minimum et maximum dans les échantillons groupés de sérum (pg/g de sérum) pour la population générale de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (2007 à 2017)
Cycle Nombre total
de mélanges
sériquesNote de bas du tableau a
Minimum Maximum Moyenne arithmétique CV (%)Note de bas du tableau b
Total, 3 à 79 years
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 65 <LD 0,050 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 67 <LD 0,035 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 67 <LD 0,029 0,016 8
Total, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 59 <LD 0,051 0,020 10
3 (2012 à 2013) 59 <LD 0,050 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 61 <LD 0,035 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 61 <LD 0,029 0,016 8
Femmes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 30 <LD 0,051 0,023 6
3 (2012 à 2013) 29 <LD 0,050 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 31 <LD 0,035 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 31 <LD 0,029 NC-M NC-M
Hommes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 29 <LD 0,033 0,018 15
3 (2012 à 2013) 30 <LD 0,046 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 30 <LD 0,033 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 30 <LD 0,027 0,015 16
3 à 5 ans
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 6 <LD 0,012 0,0073 53
4 (2014 à 2015) 6 <LD 0,018 0,011 20
5 (2016 à 2017) 6 <LD 0,022 0,014 8
6 à 11 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 0,020 0,014 26
3 (2012 à 2013) 11 <LD 0,019 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,033 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 <LD 0,020 0,012 33
12 à 19 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 0,017 0,013 11
3 (2012 à 2013) 12 <LD 0,024 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,015 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 <LD 0,019 0,0097 29
20 à 39 ans
1 (2007 à 2009) 13 <LD 0,023 0,015 10
3 (2012 à 2013) 12 <LD 0,046 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 13 0,011 0,018 0,013 2
5 (2016 à 2017) 13 0,010 0,027 0,014 4
40 à 59 ans
1 (2007 à 2009) 14 0,021 0,031 0,026 1
3 (2012 à 2013) 12 <LD 0,050 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,022 0,013 48
5 (2016 à 2017) 12 0,0059 0,020 NC-M NC-M
60 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 12 <LD 0,051 0,026 49
3 (2012 à 2013) 12 <LD 0,039 0,023 0
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,035 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 0,0092 0,029 0,024 3
LD : limite de détection; ND : données non disponibles, les participant âgés de moins de 6 ans n’ayant pas été inclus dans le cycle 1; NC-L : données non calculées puisque plus de 40 % des résultats pour les mélanges sériques étaient inférieurs à la LD; NC-M : données non calculées puisque les mélanges sériques manquants, dû à des échantillons perdus, représentaient plus de 10 % de la population cible
Note : Les moyennes des LD des cycles 1, 3, 4 et 5 sont présentées dans le tableau 7.1.11.
Tableau 7.1.13
1,2,3,4,6,7,8-Heptachlorodibenzo-p-dioxine (HpCDD) (concentration corrigée en fonction des lipides) — Moyenne arithmétique, concentrations minimum et maximum dans les échantillons groupés de sérum (pg/g de lipide) pour la population générale de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (2007 à 2017)
Cycle Nombre total
de mélanges
sériquesNote de bas du tableau a
Minimum Maximum Moyenne arithmétique CV (%)Note de bas du tableau b
Total, 3 à 79 years
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 65 5,1 34 18 3
4 (2014 à 2015) 67 7,0 32 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 67 7,3 30 17 4
Total, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 59 3,3 46 22 1
3 (2012 à 2013) 59 5,1 34 18 2
4 (2014 à 2015) 61 7,0 32 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 61 7,4 30 18 4
Femmes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 30 7,7 46 22 5
3 (2012 à 2013) 29 5,7 34 19 5
4 (2014 à 2015) 31 7,4 32 18 10
5 (2016 à 2017) 31 8,7 26 NC-M NC-M
Hommes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 29 3,3 35 22 2
3 (2012 à 2013) 30 5,1 25 17 1
4 (2014 à 2015) 30 7,0 24 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 30 7,4 30 16 2
3 à 5 ans
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 6 8,6 16 12 25
4 (2014 à 2015) 6 9,0 13 11 7
5 (2016 à 2017) 6 7,3 14 12 8
6 à 11 ans
1 (2007 à 2009) 10 3,3 19 12 18
3 (2012 à 2013) 11 5,7 18 10 29
4 (2014 à 2015) 12 7,0 14 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 7,4 20 13 29
12 à 19 ans
1 (2007 à 2009) 10 7,7 17 13 5
3 (2012 à 2013) 12 5,1 19 NC-M NC-M
4 (2014 à 2015) 12 7,4 14 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 8,7 15 14 2
20 à 39 ans
1 (2007 à 2009) 13 16 25 19 8
3 (2012 à 2013) 12 11 25 18 6
4 (2014 à 2015) 13 9,0 21 14 19
5 (2016 à 2017) 13 13 30 18 3
40 à 59 ans
1 (2007 à 2009) 14 19 34 26 10
3 (2012 à 2013) 12 12 25 16 9
4 (2014 à 2015) 12 12 23 17 17
5 (2016 à 2017) 12 10 23 NC-M NC-M
60 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 12 13 46 31 20
3 (2012 à 2013) 12 19 34 26 8
4 (2014 à 2015) 12 18 32 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 15 30 23 4
LD : limite de détection; ND : données non disponibles, les participant âgés de moins de 6 ans n’ayant pas été inclus dans le cycle 1; NC-M : données non calculées puisque les mélanges sériques manquants, dû à des échantillons perdus, représentaient plus de 10 % de la population cible
Note : Les moyennes des LD des cycles 1, 3, 4 et 5 sont respectivement de 1,7, 0,53, 0,26 et 0,43 pg/g de lipide.
Tableau 7.1.14
1,2,3,4,6,7,8-Heptachlorodibenzo-p-dioxine (HpCDD) (poids total) — Moyenne arithmétique, concentrations minimum et maximum dans les échantillons groupés de sérum (pg/g de sérum) pour la population générale de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (2007 à 2017)
Cycle Nombre total
de mélanges
sériquesNote de bas du tableau a
Minimum Maximum Moyenne arithmétique CV (%)Note de bas du tableau b
Total, 3 à 79 years
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 65 0,024 0,20 0,096 3
4 (2014 à 2015) 67 0,032 0,16 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 67 0,027 0,18 0,088 7
Total, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 59 0,018 0,32 0,14 0
3 (2012 à 2013) 59 0,024 0,20 0,098 3
4 (2014 à 2015) 61 0,032 0,16 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 61 0,027 0,18 0,089 7
Femmes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 30 0,042 0,32 0,14 4
3 (2012 à 2013) 29 0,027 0,20 0,10 6
4 (2014 à 2015) 31 0,032 0,16 0,094 1
5 (2016 à 2017) 31 0,033 0,15 NC-M NC-M
Hommes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 29 0,018 0,24 0,14 4
3 (2012 à 2013) 30 0,024 0,15 0,093 1
4 (2014 à 2015) 30 0,032 0,13 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 30 0,027 0,18 0,082 7
3 à 5 ans
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 6 0,041 0,066 0,054 17
4 (2014 à 2015) 6 0,041 0,064 0,056 6
5 (2016 à 2017) 6 0,031 0,056 0,049 4
6 à 11 ans
1 (2007 à 2009) 10 0,018 0,10 0,064 19
3 (2012 à 2013) 11 0,027 0,072 0,047 25
4 (2014 à 2015) 12 0,032 0,063 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 0,027 0,067 0,046 27
12 à 19 ans
1 (2007 à 2009) 10 0,042 0,085 0,064 5
3 (2012 à 2013) 12 0,024 0,081 NC-M NC-M
4 (2014 à 2015) 12 0,032 0,069 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 0,036 0,060 0,052 4
20 à 39 ans
1 (2007 à 2009) 13 0,094 0,16 0,11 6
3 (2012 à 2013) 12 0,057 0,13 0,096 12
4 (2014 à 2015) 13 0,055 0,084 0,069 3
5 (2016 à 2017) 13 0,060 0,18 0,086 7
40 à 59 ans
1 (2007 à 2009) 14 0,13 0,22 0,18 11
3 (2012 à 2013) 12 0,062 0,15 0,095 9
4 (2014 à 2015) 12 0,075 0,12 0,095 1
5 (2016 à 2017) 12 0,057 0,14 NC-M NC-M
60 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 12 0,099 0,32 0,21 19
3 (2012 à 2013) 12 0,11 0,20 0,15 8
4 (2014 à 2015) 12 0,081 0,16 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 0,087 0,15 0,12 1
LD : limite de détection; ND : données non disponibles, les participant âgés de moins de 6 ans n’ayant pas été inclus dans le cycle 1; NC-M : données non calculées puisque les mélanges sériques manquants, dû à des échantillons perdus, représentaient plus de 10 % de la population cible
Note : Les moyennes des LD des cycles 1, 3, 4 et 5 sont présentées dans le tableau 7.1.13.
Tableau 7.1.15
1,2,3,4,6,7,8,9-Octachlorodibenzo-p-dioxine (OCDD) (concentration corrigée en fonction des lipides) — Moyenne arithmétique, concentrations minimum et maximum dans les échantillons groupés de sérum (pg/g de lipide) pour la population générale de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (2007 à 2017)
Cycle Nombre total
de mélanges
sériquesNote de bas du tableau a
Minimum Maximum Moyenne arithmétique CV (%)Note de bas du tableau b
Total, 3 à 79 years
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 65 <LD 310 130 5
4 (2014 à 2015) 67 55 300 120 10
5 (2016 à 2017) 67 59 220 120 3
Total, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 59 2,3 360 160 5
3 (2012 à 2013) 59 61 310 130 5
4 (2014 à 2015) 61 55 300 120 10
5 (2016 à 2017) 61 59 220 120 3
Femmes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 30 63 360 180 4
3 (2012 à 2013) 29 61 310 150 5
4 (2014 à 2015) 31 55 300 140 9
5 (2016 à 2017) 31 59 220 NC-M NC-M
Hommes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 29 2,3 220 130 6
3 (2012 à 2013) 30 72 210 120 4
4 (2014 à 2015) 30 55 180 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 30 65 140 100 3
3 à 5 ans
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 6 <LD 91 78 10
4 (2014 à 2015) 6 66 86 77 4
5 (2016 à 2017) 6 59 100 76 4
6 à 11 ans
1 (2007 à 2009) 10 2,3 130 89 25
3 (2012 à 2013) 11 64 110 85 1
4 (2014 à 2015) 12 58 100 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 61 140 93 13
12 à 19 ans
1 (2007 à 2009) 10 79 120 96 4
3 (2012 à 2013) 12 61 110 NC-M NC-M
4 (2014 à 2015) 12 55 82 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 59 140 86 8
20 à 39 ans
1 (2007 à 2009) 13 82 210 130 12
3 (2012 à 2013) 12 84 170 110 16
4 (2014 à 2015) 13 55 150 91 17
5 (2016 à 2017) 13 74 170 110 8
40 à 59 ans
1 (2007 à 2009) 14 130 260 190 3
3 (2012 à 2013) 12 97 210 130 0
4 (2014 à 2015) 12 77 180 120 14
5 (2016 à 2017) 12 69 140 NC-M NC-M
60 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 12 63 360 220 24
3 (2012 à 2013) 12 140 310 220 7
4 (2014 à 2015) 12 140 300 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 120 220 160 0
LD : limite de détection; ND : données non disponibles, les participant âgés de moins de 6 ans n’ayant pas été inclus dans le cycle 1; NC-M : données non calculées puisque les mélanges sériques manquants, dû à des échantillons perdus, représentaient plus de 10 % de la population cible
Note : Les moyennes des LD des cycles 1, 3, 4 et 5 sont respectivement de 4,4, 3,4, 0,69 et 1,1 pg/g de lipide.
Tableau 7.1.16
1,2,3,4,6,7,8,9-Octachlorodibenzo-p-dioxine (OCDD) (poids total) — Moyenne arithmétique, concentrations minimum et maximum dans les échantillons groupés de sérum (pg/g de sérum) pour la population générale de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (2007 à 2017)
Cycle Nombre total
de mélanges
sériquesNote de bas du tableau a
Minimum Maximum Moyenne arithmétique CV (%)Note de bas du tableau b
Total, 3 à 79 years
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 65 <LD 1,9 0,73 6
4 (2014 à 2015) 67 0,23 1,4 0,61 2
5 (2016 à 2017) 67 0,24 1,1 0,59 6
Total, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 59 0,013 2,5 1,0 4
3 (2012 à 2013) 59 0,29 1,9 0,74 6
4 (2014 à 2015) 61 0,23 1,4 0,61 2
5 (2016 à 2017) 61 0,24 1,1 0,59 6
Femmes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 30 0,43 2,5 1,2 4
3 (2012 à 2013) 29 0,29 1,9 0,84 6
4 (2014 à 2015) 31 0,23 1,4 0,72 1
5 (2016 à 2017) 31 0,24 1,1 NC-M NC-M
Hommes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 29 0,013 1,5 0,85 5
3 (2012 à 2013) 30 0,33 1,3 0,64 5
4 (2014 à 2015) 30 0,27 0,99 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 30 0,26 0,82 0,49 3
3 à 5 ans
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 6 <LD 0,37 0,34 2
4 (2014 à 2015) 6 0,28 0,42 0,38 3
5 (2016 à 2017) 6 0,25 0,36 0,32 1
6 à 11 ans
1 (2007 à 2009) 10 0,013 0,72 0,47 27
3 (2012 à 2013) 11 0,33 0,48 0,39 4
4 (2014 à 2015) 12 0,24 0,41 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 0,26 0,37 0,32 9
12 à 19 ans
1 (2007 à 2009) 10 0,43 0,59 0,49 5
3 (2012 à 2013) 12 0,29 0,46 NC-M NC-M
4 (2014 à 2015) 12 0,23 0,36 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 0,24 0,45 0,32 1
20 à 39 ans
1 (2007 à 2009) 13 0,50 1,3 0,79 9
3 (2012 à 2013) 12 0,41 0,95 0,59 22
4 (2014 à 2015) 13 0,34 0,56 0,46 1
5 (2016 à 2017) 13 0,38 0,77 0,50 12
40 à 59 ans
1 (2007 à 2009) 14 0,86 1,9 1,3 3
3 (2012 à 2013) 12 0,58 1,3 0,77 0
4 (2014 à 2015) 12 0,46 0,90 0,66 3
5 (2016 à 2017) 12 0,39 0,82 NC-M NC-M
60 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 12 0,48 2,5 1,5 24
3 (2012 à 2013) 12 0,78 1,9 1,3 6
4 (2014 à 2015) 12 0,66 1,4 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 0,64 1,1 0,88 4
LD : limite de détection; ND : données non disponibles, les participant âgés de moins de 6 ans n’ayant pas été inclus dans le cycle 1; NC-M : données non calculées puisque les mélanges sériques manquants, dû à des échantillons perdus, représentaient plus de 10 % de la population cible
Note : Les moyennes des LD des cycles 1, 3, 4 et 5 sont présentées dans le tableau 7.1.15.
Tableau 7.1.17
2,3,7,8-Tetrachlorodibenzofurane (TCDF) (concentration corrigée en fonction des lipides) — Moyenne arithmétique, concentrations minimum et maximum dans les échantillons groupés de sérum (pg/g de lipide) pour la population générale de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (2007 à 2017)
Cycle Nombre total
de mélanges
sériquesNote de bas du tableau a
Minimum Maximum Moyenne arithmétique CV (%)Note de bas du tableau b
Total, 3 à 79 years
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 65 <LD 2,0 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 67 <LD 5,8 2,1 16
5 (2016 à 2017) 67 <LD 4,5 1,1 8
Total, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 59 <LD 1,9 0,67 8
3 (2012 à 2013) 59 <LD 2,0 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 61 <LD 5,8 2,1 15
5 (2016 à 2017) 61 <LD 4,5 1,1 7
Femmes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 30 <LD 1,9 0,69 10
3 (2012 à 2013) 29 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 31 <LD 5,8 2,6 11
5 (2016 à 2017) 31 <LD 4,5 NC-M NC-M
Hommes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 29 <LD 1,4 0,65 5
3 (2012 à 2013) 30 <LD 2,0 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 30 <LD 5,8 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 30 <LD 4,1 1,2 1
3 à 5 ans
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 6 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 6 <LD 4,6 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 6 <LD 2,6 1,7 13
6 à 11 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 1,4 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 11 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 5,8 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 12 <LD 3,8 NC-L NC-L
12 à 19 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 1,3 0,61 44
3 (2012 à 2013) 12 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 1,1 2,8 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 <LD 4,5 NC-L NC-L
20 à 39 ans
1 (2007 à 2009) 13 <LD 1,2 0,67 10
3 (2012 à 2013) 12 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 13 <LD 3,7 2,3 44
5 (2016 à 2017) 13 <LD 2,7 1,3 22
40 à 59 ans
1 (2007 à 2009) 14 0,026 1,4 0,73 21
3 (2012 à 2013) 12 <LD 2,0 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 5,8 2,7 0
5 (2016 à 2017) 12 <LD 1,6 NC-M NC-M
60 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 12 <LD 1,9 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 5,0 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 <LD 2,1 1,5 11
LD : limite de détection; ND : données non disponibles, les participant âgés de moins de 6 ans n’ayant pas été inclus dans le cycle 1; NC-L : données non calculées puisque plus de 40 % des résultats pour les mélanges sériques étaient inférieurs à la LD; NC-M : données non calculées puisque les mélanges sériques manquants, dû à des échantillons perdus, représentaient plus de 10 % de la population cible
Note : Les moyennes des LD des cycles 1, 3, 4 et 5 sont respectivement de 1,3, 0,49, 0,19 et 0,27 pg/g de lipide.
Tableau 7.1.18
2,3,7,8-Tetrachlorodibenzofurane (TCDF) (poids total) — Moyenne arithmétique, concentrations minimum et maximum dans les échantillons groupés de sérum (pg/g de sérum) pour la population générale de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (2007 à 2017)
Cycle Nombre total
de mélanges
sériquesNote de bas du tableau a
Minimum Maximum Moyenne arithmétique CV (%)Note de bas du tableau b
Total, 3 à 79 years
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 65 <LD 0,012 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 67 <LD 0,034 0,011 2
5 (2016 à 2017) 67 <LD 0,019 0,0054 2
Total, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 59 <LD 0,014 0,0042 6
3 (2012 à 2013) 59 <LD 0,012 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 61 <LD 0,034 0,011 0
5 (2016 à 2017) 61 <LD 0,019 0,0054 1
Femmes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 30 <LD 0,014 0,0044 10
3 (2012 à 2013) 29 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 31 <LD 0,034 0,014 3
5 (2016 à 2017) 31 <LD 0,019 NC-M NC-M
Hommes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 29 <LD 0,0094 0,0040 2
3 (2012 à 2013) 30 <LD 0,012 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 30 <LD 0,026 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 30 <LD 0,016 0,0057 10
3 à 5 ans
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 6 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 6 <LD 0,020 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 6 <LD 0,012 0,0074 21
6 à 11 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 0,0073 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 11 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,026 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 12 <LD 0,019 NC-L NC-L
12 à 19 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 0,0064 0,0031 43
3 (2012 à 2013) 12 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 0,0049 0,014 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 <LD 0,016 NC-L NC-L
20 à 39 ans
1 (2007 à 2009) 13 <LD 0,0071 0,0039 13
3 (2012 à 2013) 12 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 13 <LD 0,016 0,011 30
5 (2016 à 2017) 13 <LD 0,013 0,0062 15
40 à 59 ans
1 (2007 à 2009) 14 0,00019 0,0094 0,0050 20
3 (2012 à 2013) 12 <LD 0,012 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,034 0,015 17
5 (2016 à 2017) 12 <LD 0,0083 NC-M NC-M
60 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 12 <LD 0,014 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,027 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 <LD 0,011 0,0082 14
LD : limite de détection; ND : données non disponibles, les participant âgés de moins de 6 ans n’ayant pas été inclus dans le cycle 1; NC-L : données non calculées puisque plus de 40 % des résultats pour les mélanges sériques étaient inférieurs à la LD; NC-M : données non calculées puisque les mélanges sériques manquants, dû à des échantillons perdus, représentaient plus de 10 % de la population cible
Note : Les moyennes des LD des cycles 1, 3, 4 et 5 sont présentées dans le tableau 7.1.17.
Tableau 7.1.19
1,2,3,7,8-Pentachlorodibenzofurane (PeCDF) (concentration corrigée en fonction des lipides) — Moyenne arithmétique, concentrations minimum et maximum dans les échantillons groupés de sérum (pg/g de lipide) pour la population générale de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (2007 à 2017)
Cycle Nombre total
de mélanges
sériquesNote de bas du tableau a
Minimum Maximum Moyenne arithmétique CV (%)Note de bas du tableau b
Total, 3 à 79 years
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 65 <LD 3,1 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 67 <LD 5,6 1,3 33
5 (2016 à 2017) 67 <LD 1,9 NC-L NC-L
Total, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 59 <LD 1,3 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 59 <LD 3,1 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 61 <LD 5,6 1,4 32
5 (2016 à 2017) 61 <LD 1,9 NC-L NC-L
Femmes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 30 <LD 1,2 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 29 <LD 2,4 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 31 <LD 4,3 1,2 8
5 (2016 à 2017) 31 <LD 1,9 NC-L NC-L
Hommes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 29 <LD 1,3 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 30 <LD 3,1 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 30 <LD 5,6 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 30 <LD 1,4 NC-L NC-L
3 à 5 ans
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 6 <LD 0,49 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 6 <LD 0,82 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 6 <LD <LD NC-L NC-L
6 à 11 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 1,3 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 11 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 2,1 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 12 <LD 1,5 NC-L NC-L
12 à 19 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 1,2 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD 3,1 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 1,3 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 <LD 1,9 NC-L NC-L
20 à 39 ans
1 (2007 à 2009) 13 <LD 1,1 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD 2,4 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 13 0,59 2,8 1,1 42
5 (2016 à 2017) 13 <LD 1,4 NC-L NC-L
40 à 59 ans
1 (2007 à 2009) 14 <LD 1,0 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD 1,1 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 0,66 5,6 2,4 40
5 (2016 à 2017) 12 <LD 1,4 NC-M NC-M
60 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 12 <LD 1,1 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD 0,31 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 1,4 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 <LD 1,1 0,75 6
LD : limite de détection; ND : données non disponibles, les participant âgés de moins de 6 ans n’ayant pas été inclus dans le cycle 1; NC-L : données non calculées puisque plus de 40 % des résultats pour les mélanges sériques étaient inférieurs à la LD; NC-M : données non calculées puisque les mélanges sériques manquants, dû à des échantillons perdus, représentaient plus de 10 % de la population cible
Note : Les moyennes des LD des cycles 1, 3, 4 et 5 sont respectivement de 1,1, 0,33, 0,17 et 0,23 pg/g de lipide.
Tableau 7.1.20
1,2,3,7,8-Pentachlorodibenzofurane (PeCDF) (poids total) — Moyenne arithmétique, concentrations minimum et maximum dans les échantillons groupés de sérum (pg/g de sérum) pour la population générale de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (2007 à 2017)
Cycle Nombre total
de mélanges
sériquesNote de bas du tableau a
Minimum Maximum Moyenne arithmétique CV (%)Note de bas du tableau b
Total, 3 à 79 years
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 65 <LD 0,012 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 67 <LD 0,026 0,0067 19
5 (2016 à 2017) 67 <LD 0,0077 NC-L NC-L
Total, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 59 <LD 0,0080 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 59 <LD 0,012 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 61 <LD 0,026 0,0069 18
5 (2016 à 2017) 61 <LD 0,0077 NC-L NC-L
Femmes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 30 <LD 0,0080 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 29 <LD 0,012 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 31 <LD 0,025 0,0065 5
5 (2016 à 2017) 31 <LD 0,0068 NC-L NC-L
Hommes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 29 <LD 0,0069 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 30 <LD 0,012 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 30 <LD 0,026 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 30 <LD 0,0077 NC-L NC-L
3 à 5 ans
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 6 <LD 0,0020 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 6 <LD 0,0040 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 6 <LD <LD NC-L NC-L
6 à 11 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 0,0065 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 11 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,0095 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 12 <LD 0,0060 NC-L NC-L
12 à 19 ans
1 (2007 à 2009) 14 14 14 14 14
3 (2012 à 2013) 14 14 14 14 14
4 (2014 à 2015) 14 14 14 14 14
5 (2016 à 2017) 14 14 14 14 14
20 à 39 ans
1 (2007 à 2009) 13 <LD 0,0068 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD 0,012 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 13 0,0034 0,012 0,0052 27
5 (2016 à 2017) 13 <LD 0,0077 NC-L NC-L
40 à 59 ans
1 (2007 à 2009) 14 <LD 0,0069 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD 0,0066 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 0,0040 0,026 0,012 24
5 (2016 à 2017) 12 <LD 0,0074 NC-M NC-M
60 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 12 <LD 0,0080 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD 0,0016 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,0074 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 <LD 0,0054 0,0040 1
LD : limite de détection; ND : données non disponibles, les participant âgés de moins de 6 ans n’ayant pas été inclus dans le cycle 1; NC-L : données non calculées puisque plus de 40 % des résultats pour les mélanges sériques étaient inférieurs à la LD; NC-M : données non calculées puisque les mélanges sériques manquants, dû à des échantillons perdus, représentaient plus de 10 % de la population cible
Note : Les moyennes des LD des cycles 1, 3, 4 et 5 sont présentées dans le tableau 7.1.19.
Tableau 7.1.21
2,3,4,7,8-Pentachlorodibenzofurane (PeCDF) (concentration corrigée en fonction des lipides) — Moyenne arithmétique, concentrations minimum et maximum dans les échantillons groupés de sérum (pg/g de lipide) pour la population générale de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (2007 à 2017)
Cycle Nombre total
de mélanges
sériquesNote de bas du tableau a
Minimum Maximum Moyenne arithmétique CV (%)Note de bas du tableau b
Total, 3 à 79 years
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 65 <LD 15 3,7 22
4 (2014 à 2015) 67 <LD 15 6,6 19
5 (2016 à 2017) 67 3,0 8,6 5,8 5
Total, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 59 <LD 8,8 4,2 15
3 (2012 à 2013) 59 <LD 15 3,7 21
4 (2014 à 2015) 61 <LD 15 6,7 19
5 (2016 à 2017) 61 3,0 8,6 5,8 5
Femmes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 30 <LD 8,8 4,1 12
3 (2012 à 2013) 29 <LD 14 3,3 26
4 (2014 à 2015) 31 <LD 10 6,1 18
5 (2016 à 2017) 31 3,2 8,3 NC-M NC-M
Hommes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 29 <LD 7,3 4,2 19
3 (2012 à 2013) 30 <LD 15 4,1 17
4 (2014 à 2015) 30 <LD 15 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 30 3,0 8,6 6,5 6
3 à 5 ans
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 6 <LD 6,0 2,8 44
4 (2014 à 2015) 6 3,0 7,7 4,5 18
5 (2016 à 2017) 6 5,5 7,5 5,8 4
6 à 11 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 3,6 2,2 38
3 (2012 à 2013) 11 <LD 5,9 2,9 46
4 (2014 à 2015) 12 <LD 6,3 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 3,0 7,8 5,7 11
12 à 19 ans
1 (2007 à 2009) 10 1,8 4,6 3,0 2
3 (2012 à 2013) 12 <LD 15 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 1,9 6,6 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 3,4 5,8 4,6 0
20 à 39 ans
1 (2007 à 2009) 13 <LD 6,8 3,4 33
3 (2012 à 2013) 12 <LD 14 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 13 2,8 8,1 4,8 30
5 (2016 à 2017) 13 3,2 6,3 4,9 9
40 à 59 ans
1 (2007 à 2009) 14 3,4 7,1 5,4 2
3 (2012 à 2013) 12 <LD 9,7 4,7 37
4 (2014 à 2015) 12 4,8 15 8,7 25
5 (2016 à 2017) 12 3,8 8,0 NC-M NC-M
60 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 12 <LD 8,8 4,7 55
3 (2012 à 2013) 12 6,8 11 8,2 4
4 (2014 à 2015) 12 6,4 10 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 6,4 8,6 7,7 1
LD : limite de détection; ND : données non disponibles, les participant âgés de moins de 6 ans n’ayant pas été inclus dans le cycle 1; NC-L : données non calculées puisque plus de 40 % des résultats pour les mélanges sériques étaient inférieurs à la LD; NC-M : données non calculées puisque les mélanges sériques manquants, dû à des échantillons perdus, représentaient plus de 10 % de la population cible
Note : Les moyennes des LD des cycles 1, 3, 4 et 5 sont respectivement de 1,3, 0,74, 0,27 et 0,39 pg/g de lipide.
Tableau 7.1.22
2,3,4,7,8-Pentachlorodibenzofurane (PeCDF) (poids total) — Moyenne arithmétique, concentrations minimum et maximum dans les échantillons groupés de sérum (pg/g de sérum) pour la population générale de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (2007 à 2017)
Cycle Nombre total
de mélanges
sériquesNote de bas du tableau a
Minimum Maximum Moyenne arithmétique CV (%)Note de bas du tableau b
Total, 3 à 79 years
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 65 <LD 0,067 0,021 21
4 (2014 à 2015) 67 <LD 0,069 0,034 6
5 (2016 à 2017) 67 0,011 0,046 0,029 8
Total, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 59 <LD 0,063 0,027 14
3 (2012 à 2013) 59 <LD 0,067 0,021 20
4 (2014 à 2015) 61 <LD 0,069 0,035 6
5 (2016 à 2017) 61 0,011 0,046 0,029 8
Femmes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 30 <LD 0,063 0,027 11
3 (2012 à 2013) 29 <LD 0,067 0,019 24
4 (2014 à 2015) 31 <LD 0,059 0,032 9
5 (2016 à 2017) 31 0,012 0,044 NC-M NC-M
Hommes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 29 <LD 0,051 0,026 17
3 (2012 à 2013) 30 <LD 0,058 0,023 17
4 (2014 à 2015) 30 <LD 0,069 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 30 0,011 0,046 0,032 11
3 à 5 ans
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 6 <LD 0,025 0,013 51
4 (2014 à 2015) 6 0,015 0,033 0,022 17
5 (2016 à 2017) 6 0,022 0,027 0,025 9
6 à 11 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 0,019 0,012 39
3 (2012 à 2013) 11 <LD 0,026 0,013 43
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,028 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 0,011 0,029 0,020 8
12 à 19 ans
1 (2007 à 2009) 10 0,010 0,023 0,015 2
3 (2012 à 2013) 12 <LD 0,054 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 0,0074 0,032 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 0,012 0,023 0,018 7
20 à 39 ans
1 (2007 à 2009) 13 <LD 0,039 0,020 31
3 (2012 à 2013) 12 <LD 0,067 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 13 0,016 0,033 0,024 14
5 (2016 à 2017) 13 0,014 0,035 0,023 16
40 à 59 ans
1 (2007 à 2009) 14 0,025 0,051 0,037 3
3 (2012 à 2013) 12 <LD 0,058 0,028 35
4 (2014 à 2015) 12 0,029 0,069 0,047 7
5 (2016 à 2017) 12 0,021 0,042 NC-M NC-M
60 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 12 <LD 0,063 0,033 53
3 (2012 à 2013) 12 0,040 0,066 0,046 5
4 (2014 à 2015) 12 0,029 0,059 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 0,034 0,046 0,041 3
LD : limite de détection; ND : données non disponibles, les participant âgés de moins de 6 ans n’ayant pas été inclus dans le cycle 1; NC-L : données non calculées puisque plus de 40 % des résultats pour les mélanges sériques étaient inférieurs à la LD; NC-M : données non calculées puisque les mélanges sériques manquants, dû à des échantillons perdus, représentaient plus de 10 % de la population cible
Note : Les moyennes des LD des cycles 1, 3, 4 et 5 sont présentées dans le tableau 7.1.21.
Tableau 7.1.23
1,2,3,4,7,8-Hexachlorodibenzofurane (HxCDF) (concentration corrigée en fonction des lipides) — Moyenne arithmétique, concentrations minimum et maximum dans les échantillons groupés de sérum (pg/g de lipide) pour la population générale de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (2007 à 2017)
Cycle Nombre total
de mélanges
sériquesNote de bas du tableau a
Minimum Maximum Moyenne arithmétique CV (%)Note de bas du tableau b
Total, 3 à 79 years
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 65 <LD 6,1 3,6 8
4 (2014 à 2015) 67 <LD 8,4 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 67 <LD 6,7 3,5 7
Total, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 59 <LD 16 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 59 <LD 6,1 3,6 6
4 (2014 à 2015) 61 <LD 7,9 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 61 <LD 6,7 3,5 7
Femmes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 30 <LD 9,1 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 29 <LD 6,1 3,4 12
4 (2014 à 2015) 31 <LD 7,6 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 31 1,6 4,8 NC-M NC-M
Hommes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 29 <LD 16 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 30 <LD 5,4 3,8 1
4 (2014 à 2015) 30 2,3 7,9 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 30 <LD 6,7 3,9 9
3 à 5 ans
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 6 <LD 4,6 2,5 58
4 (2014 à 2015) 6 1,4 8,4 2,9 33
5 (2016 à 2017) 6 2,8 5,1 3,9 13
6 à 11 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 9,1 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 11 <LD 4,6 2,0 26
4 (2014 à 2015) 12 <LD 7,4 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 2,1 6,7 3,9 9
12 à 19 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 1,9 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD 5,4 NC-M NC-M
4 (2014 à 2015) 12 2,8 5,0 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 <LD 6,3 3,7 1
20 à 39 ans
1 (2007 à 2009) 13 <LD 16 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 1,6 6,1 4,0 23
4 (2014 à 2015) 13 2,2 5,5 3,6 35
5 (2016 à 2017) 13 2,9 6,5 3,5 1
40 à 59 ans
1 (2007 à 2009) 14 <LD 3,7 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 1,7 4,5 3,6 1
4 (2014 à 2015) 12 2,7 7,9 5,4 19
5 (2016 à 2017) 12 1,6 4,4 NC-M NC-M
60 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 12 <LD 4,0 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 3,1 5,1 3,7 5
4 (2014 à 2015) 12 3,8 7,6 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 3,0 5,1 3,8 9
LD : limite de détection; ND : données non disponibles, les participant âgés de moins de 6 ans n’ayant pas été inclus dans le cycle 1; NC-L : données non calculées puisque plus de 40 % des résultats pour les mélanges sériques étaient inférieurs à la LD; NC-M : données non calculées puisque les mélanges sériques manquants, dû à des échantillons perdus, représentaient plus de 10 % de la population cible
Note : Les moyennes des LD des cycles 1, 3, 4 et 5 sont respectivement de 1,0, 0,45, 0,22 et 0,29 pg/g de lipide.
Tableau 7.1.24
1,2,3,4,7,8-Hexachlorodibenzofurane (HxCDF) (poids total) — Moyenne arithmétique, concentrations minimum et maximum dans les échantillons groupés de sérum (pg/g de sérum) pour la population générale de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (2007 à 2017)
Cycle Nombre total
de mélanges
sériquesNote de bas du tableau a
Minimum Maximum Moyenne arithmétique CV (%)Note de bas du tableau b
Total, 3 à 79 years
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 65 <LD 0,031 0,019 7
4 (2014 à 2015) 67 <LD 0,045 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 67 <LD 0,038 0,017 11
Total, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 59 <LD 0,094 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 59 <LD 0,031 0,019 5
4 (2014 à 2015) 61 <LD 0,045 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 61 <LD 0,038 0,017 12
Femmes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 30 <LD 0,051 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 29 <LD 0,031 0,018 10
4 (2014 à 2015) 31 <LD 0,045 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 31 0,0086 0,023 NC-M NC-M
Hommes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 29 <LD 0,094 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 30 <LD 0,026 0,021 1
4 (2014 à 2015) 30 0,011 0,036 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 30 <LD 0,038 0,019 16
3 à 5 ans
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 6 <LD 0,022 0,011 64
4 (2014 à 2015) 6 0,0070 0,036 0,014 32
5 (2016 à 2017) 6 0,012 0,020 0,017 18
6 à 11 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 0,047 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 11 <LD 0,020 0,0092 21
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,033 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 0,0097 0,025 0,014 7
12 à 19 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 0,010 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD 0,022 NC-M NC-M
4 (2014 à 2015) 12 0,012 0,025 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 <LD 0,025 0,014 6
20 à 39 ans
1 (2007 à 2009) 13 <LD 0,094 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 0,0090 0,029 0,020 16
4 (2014 à 2015) 13 0,012 0,024 0,018 19
5 (2016 à 2017) 13 0,014 0,038 0,017 8
40 à 59 ans
1 (2007 à 2009) 14 <LD 0,025 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 0,010 0,026 0,021 2
4 (2014 à 2015) 12 0,017 0,038 0,030 1
5 (2016 à 2017) 12 0,0086 0,026 NC-M NC-M
60 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 12 <LD 0,027 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 0,016 0,031 0,021 4
4 (2014 à 2015) 12 0,017 0,045 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 0,016 0,028 0,020 13
LD : limite de détection; ND : données non disponibles, les participant âgés de moins de 6 ans n’ayant pas été inclus dans le cycle 1; NC-L : données non calculées puisque plus de 40 % des résultats pour les mélanges sériques étaient inférieurs à la LD; NC-M : données non calculées puisque les mélanges sériques manquants, dû à des échantillons perdus, représentaient plus de 10 % de la population cible
Note : Les moyennes des LD des cycles 1, 3, 4 et 5 sont présentées dans le tableau 7.1.23.
Tableau 7.1.25
1,2,3,6,7,8-Hexachlorodibenzofurane (HxCDF) (concentration corrigée en fonction des lipides) — Moyenne arithmétique, concentrations minimum et maximum dans les échantillons groupés de sérum (pg/g de lipide) pour la population générale de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (2007 à 2017)
Cycle Nombre total
de mélanges
sériquesNote de bas du tableau a
Minimum Maximum Moyenne arithmétique CV (%)Note de bas du tableau b
Total, 3 à 79 years
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 65 <LD 7,7 3,7 5
4 (2014 à 2015) 67 <LD 9,2 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 67 <LD 5,8 3,5 10
Total, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 59 <LD 6,2 3,5 9
3 (2012 à 2013) 59 <LD 7,7 3,7 6
4 (2014 à 2015) 61 <LD 9,2 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 61 <LD 5,8 3,5 10
Femmes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 30 <LD 5,5 3,0 6
3 (2012 à 2013) 29 <LD 7,7 3,9 4
4 (2014 à 2015) 31 <LD 7,7 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 31 1,7 4,7 NC-M NC-M
Hommes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 29 <LD 6,2 3,9 12
3 (2012 à 2013) 30 <LD 6,8 3,6 17
4 (2014 à 2015) 30 2,0 9,2 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 30 <LD 5,8 3,8 14
3 à 5 ans
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 6 <LD 4,1 2,0 50
4 (2014 à 2015) 6 2,9 5,6 3,4 5
5 (2016 à 2017) 6 2,4 4,4 3,0 11
6 à 11 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 4,2 2,0 18
3 (2012 à 2013) 11 1,3 6,2 2,8 21
4 (2014 à 2015) 12 <LD 6,1 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 1,9 5,6 3,4 13
12 à 19 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 4,6 2,4 14
3 (2012 à 2013) 12 <LD 6,6 NC-M NC-M
4 (2014 à 2015) 12 2,5 4,4 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 <LD 5,8 3,6 7
20 à 39 ans
1 (2007 à 2009) 13 0,12 6,0 3,3 6
3 (2012 à 2013) 12 <LD 7,7 3,4 8
4 (2014 à 2015) 13 1,9 5,6 3,3 36
5 (2016 à 2017) 13 2,6 5,4 3,7 3
40 à 59 ans
1 (2007 à 2009) 14 2,7 6,2 4,1 5
3 (2012 à 2013) 12 2,3 5,7 4,2 11
4 (2014 à 2015) 12 3,4 9,2 5,7 29
5 (2016 à 2017) 12 1,7 4,6 NC-M NC-M
60 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 12 1,1 6,1 3,7 36
3 (2012 à 2013) 12 3,4 6,8 4,7 11
4 (2014 à 2015) 12 4,0 7,7 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 2,4 5,2 3,8 18
LD : limite de détection; ND : données non disponibles, les participant âgés de moins de 6 ans n’ayant pas été inclus dans le cycle 1; NC-M : données non calculées puisque les mélanges sériques manquants, dû à des échantillons perdus, représentaient plus de 10 % de la population cible
Note : Les moyennes des LD des cycles 1, 3, 4 et 5 sont respectivement de 1,1, 0,40, 0,19, et 0,34 pg/g de lipide.
Tableau 7.1.26
1,2,3,6,7,8-Hexachlorodibenzofurane (HxCDF) (poids total) — Moyenne arithmétique, concentrations minimum et maximum dans les échantillons groupés de sérum (pg/g de sérum) pour la population générale de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (2007 à 2017)
Cycle Nombre total
de mélanges
sériquesNote de bas du tableau a
Minimum Maximum Moyenne arithmétique CV (%)Note de bas du tableau b
Total, 3 à 79 years
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 65 <LD 0,040 0,020 7
4 (2014 à 2015) 67 <LD 0,045 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 67 <LD 0,029 0,017 14
Total, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 59 <LD 0,043 0,022 9
3 (2012 à 2013) 59 <LD 0,040 0,020 8
4 (2014 à 2015) 61 <LD 0,045 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 61 <LD 0,029 0,017 14
Femmes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 30 <LD 0,038 0,019 7
3 (2012 à 2013) 29 <LD 0,040 0,021 1
4 (2014 à 2015) 31 <LD 0,045 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 31 0,0086 0,026 NC-M NC-M
Hommes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 29 <LD 0,043 0,025 11
3 (2012 à 2013) 30 <LD 0,036 0,020 18
4 (2014 à 2015) 30 0,011 0,042 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 30 <LD 0,029 0,019 21
3 à 5 ans
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 6 <LD 0,016 0,0094 57
4 (2014 à 2015) 6 0,015 0,024 0,017 4
5 (2016 à 2017) 6 0,0096 0,018 0,013 15
6 à 11 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 0,022 0,010 18
3 (2012 à 2013) 11 0,0062 0,025 0,013 17
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,027 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 0,0080 0,022 0,012 13
12 à 19 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 0,023 0,012 14
3 (2012 à 2013) 12 <LD 0,024 NC-M NC-M
4 (2014 à 2015) 12 0,010 0,022 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 <LD 0,023 0,014 13
20 à 39 ans
1 (2007 à 2009) 13 0,00071 0,035 0,020 5
3 (2012 à 2013) 12 <LD 0,040 0,018 15
4 (2014 à 2015) 13 0,012 0,024 0,016 20
5 (2016 à 2017) 13 0,011 0,027 0,017 9
40 à 59 ans
1 (2007 à 2009) 14 0,018 0,043 0,028 4
3 (2012 à 2013) 12 0,012 0,034 0,025 11
4 (2014 à 2015) 12 0,018 0,042 0,031 11
5 (2016 à 2017) 12 0,0092 0,029 NC-M NC-M
60 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 12 0,0084 0,041 0,026 36
3 (2012 à 2013) 12 0,020 0,037 0,026 10
4 (2014 à 2015) 12 0,018 0,045 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 0,012 0,028 0,021 21
LD : limite de détection; ND : données non disponibles, les participant âgés de moins de 6 ans n’ayant pas été inclus dans le cycle 1; NC-M : données non calculées puisque les mélanges sériques manquants, dû à des échantillons perdus, représentaient plus de 10 % de la population cible
Note : Les moyennes des LD des cycles 1, 3, 4 et 5 sont présentées dans le tableau 7.1.25.
Tableau 7.1.27
1,2,3,7,8,9-Hexachlorodibenzofurane (HxCDF) (concentration corrigée en fonction des lipides) — Moyenne arithmétique, concentrations minimum et maximum dans les échantillons groupés de sérum (pg/g de lipide) pour la population générale de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (2007 à 2017)
Cycle Nombre total
de mélanges
sériquesNote de bas du tableau a
Minimum Maximum Moyenne arithmétique CV (%)Note de bas du tableau b
Total, 3 à 79 years
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 65 <LD 3,3 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 67 <LD 8,6 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 67 <LD 3,6 NC-L NC-L
Total, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 59 <LD <LD NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 59 <LD 3,3 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 61 <LD 8,6 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 61 <LD 3,6 NC-L NC-L
Femmes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 30 <LD <LD NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 29 <LD 1,5 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 31 <LD 4,1 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 31 <LD 2,8 NC-L NC-L
Hommes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 29 <LD <LD NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 30 <LD 3,3 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 30 <LD 8,6 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 30 <LD 3,6 NC-L NC-L
3 à 5 ans
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 6 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 6 <LD 1,8 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 6 <LD 1,2 NC-L NC-L
6 à 11 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD <LD NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 11 <LD 1,5 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 3,7 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 <LD 1,6 NC-L NC-L
12 à 19 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD <LD NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 3,4 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 12 <LD 2,8 NC-L NC-L
20 à 39 ans
1 (2007 à 2009) 13 <LD <LD NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 13 <LD 4,1 1,8 50
5 (2016 à 2017) 13 <LD 3,6 NC-L NC-L
40 à 59 ans
1 (2007 à 2009) 14 <LD <LD NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD 3,3 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 8,6 2,4 61
5 (2016 à 2017) 12 <LD 1,1 NC-L NC-L
60 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 12 <LD <LD NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD 1,9 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 2,1 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 <LD 1,6 1,1 3
LD : limite de détection; ND : données non disponibles, les participant âgés de moins de 6 ans n’ayant pas été inclus dans le cycle 1; NC-L : données non calculées puisque plus de 40 % des résultats pour les mélanges sériques étaient inférieurs à la LD; NC-M : données non calculées puisque les mélanges sériques manquants, dû à des échantillons perdus, représentaient plus de 10 % de la population cible
Note : Les moyennes des LD des cycles 1, 3, 4 et 5 sont respectivement de 1,4, 0,57, 0,37 et 0,44 pg/g de lipide.
Tableau 7.1.28
1,2,3,7,8,9-Hexachlorodibenzofurane (HxCDF) (poids total) — Moyenne arithmétique, concentrations minimum et maximum dans les échantillons groupés de sérum (pg/g de sérum) pour la population générale de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (2007 à 2017)
Cycle Nombre total
de mélanges
sériquesNote de bas du tableau a
Minimum Maximum Moyenne arithmétique CV (%)Note de bas du tableau b
Total, 3 à 79 years
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 65 <LD 0,018 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 67 <LD 0,040 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 67 <LD 0,021 NC-L NC-L
Total, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 59 <LD <LD NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 59 <LD 0,018 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 61 <LD 0,040 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 61 <LD 0,021 NC-L NC-L
Femmes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 30 <LD <LD NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 29 <LD 0,0096 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 31 <LD 0,018 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 31 <LD 0,011 NC-L NC-L
Hommes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 29 <LD <LD NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 30 <LD 0,018 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 30 <LD 0,040 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 30 <LD 0,021 NC-L NC-L
3 à 5 ans
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 6 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 6 <LD 0,0090 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 6 <LD 0,0050 NC-L NC-L
6 à 11 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD <LD NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 11 <LD 0,0066 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,014 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 <LD 0,0070 NC-L NC-L
12 à 19 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD <LD NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,013 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 12 <LD 0,011 NC-L NC-L
20 à 39 ans
1 (2007 à 2009) 13 <LD <LD NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 13 <LD 0,018 0,0088 36
5 (2016 à 2017) 13 <LD 0,021 NC-L NC-L
40 à 59 ans
1 (2007 à 2009) 14 <LD <LD NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD 0,018 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,040 0,012 48
5 (2016 à 2017) 12 <LD 0,0057 NC-L NC-L
60 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 12 <LD <LD NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD 0,0096 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,011 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 <LD 0,0081 0,0057 7
LD : limite de détection; ND : données non disponibles, les participant âgés de moins de 6 ans n’ayant pas été inclus dans le cycle 1; NC-L : données non calculées puisque plus de 40 % des résultats pour les mélanges sériques étaient inférieurs à la LD; NC-M : données non calculées puisque les mélanges sériques manquants, dû à des échantillons perdus, représentaient plus de 10 % de la population cible
Note : Les moyennes des LD des cycles 1, 3, 4 et 5 sont présentées dans le tableau 7.1.27.
Tableau 7.1.29
2,3,4,6,7,8-Hexachlorodibenzofurane (HxCDF) (concentration corrigée en fonction des lipides) — Moyenne arithmétique, concentrations minimum et maximum dans les échantillons groupés de sérum (pg/g de lipide) pour la population générale de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (2007 à 2017)
Cycle Nombre total
de mélanges
sériquesNote de bas du tableau a
Minimum Maximum Moyenne arithmétique CV (%)Note de bas du tableau b
Total, 3 à 79 years
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 65 <LD 4,4 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 67 <LD 6,1 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 67 <LD 5,1 1,8 8
Total, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 59 <LD 2,8 1,4 13
3 (2012 à 2013) 59 <LD 4,4 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 61 <LD 6,1 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 61 <LD 5,1 1,8 7
Femmes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 30 <LD 2,8 1,3 18
3 (2012 à 2013) 29 <LD 3,0 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 31 <LD 4,4 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 31 <LD 3,8 NC-M NC-M
Hommes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 29 <LD 2,2 1,4 9
3 (2012 à 2013) 30 <LD 4,4 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 30 <LD 6,1 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 30 <LD 5,1 2,1 13
3 à 5 ans
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 6 <LD 3,4 1,3 69
4 (2014 à 2015) 6 <LD 2,3 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 6 <LD 3,5 NC-L NC-L
6 à 11 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 2,2 1,2 39
3 (2012 à 2013) 11 <LD 1,7 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 5,7 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 12 <LD 5,1 NC-L NC-L
12 à 19 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 1,5 1,0 22
3 (2012 à 2013) 12 <LD 3,5 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 2,7 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 <LD 3,8 1,8 25
20 à 39 ans
1 (2007 à 2009) 13 0,15 2,8 1,5 37
3 (2012 à 2013) 12 <LD 4,4 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 13 1,2 3,9 2,2 37
5 (2016 à 2017) 13 1,1 4,1 1,9 13
40 à 59 ans
1 (2007 à 2009) 14 <LD 1,9 1,4 9
3 (2012 à 2013) 12 <LD 3,0 1,6 4
4 (2014 à 2015) 12 1,5 6,1 3,4 33
5 (2016 à 2017) 12 <LD 2,3 NC-M NC-M
60 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 12 0,62 2,1 1,3 16
3 (2012 à 2013) 12 <LD 3,8 1,7 14
4 (2014 à 2015) 12 <LD 3,3 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 1,5 2,6 2,0 3
LD : limite de détection; ND : données non disponibles, les participant âgés de moins de 6 ans n’ayant pas été inclus dans le cycle 1; NC-L : données non calculées puisque plus de 40 % des résultats pour les mélanges sériques étaient inférieurs à la LD; NC-M : données non calculées puisque les mélanges sériques manquants, dû à des échantillons perdus, représentaient plus de 10 % de la population cible
Note : Les moyennes des LD des cycles 1, 3, 4 et 5 sont respectivement de 1,4, 0,41, 0,25 et 0,34 pg/g de lipide.
Tableau 7.1.30
2,3,4,6,7,8-Hexachlorodibenzofurane (HxCDF) (poids total) — Moyenne arithmétique, concentrations minimum et maximum dans les échantillons groupés de sérum (pg/g de sérum) pour la population générale de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (2007 à 2017)
Cycle Nombre total
de mélanges
sériquesNote de bas du tableau a
Minimum Maximum Moyenne arithmétique CV (%)Note de bas du tableau b
Total, 3 à 79 years
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 65 <LD 0,023 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 67 <LD 0,028 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 67 <LD 0,024 0,0088 12
Total, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 59 <LD 0,015 0,0085 11
3 (2012 à 2013) 59 <LD 0,023 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 61 <LD 0,028 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 61 <LD 0,024 0,0089 11
Femmes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 30 <LD 0,015 0,0081 16
3 (2012 à 2013) 29 <LD 0,014 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 31 <LD 0,021 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 31 <LD 0,014 NC-M NC-M
Hommes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 29 <LD 0,013 0,0088 6
3 (2012 à 2013) 30 <LD 0,023 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 30 <LD 0,028 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 30 <LD 0,024 0,010 18
3 à 5 ans
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 6 <LD 0,016 0,0061 74
4 (2014 à 2015) 6 <LD 0,012 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 6 <LD 0,014 NC-L NC-L
6 à 11 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 0,011 0,0061 39
3 (2012 à 2013) 11 <LD 0,0075 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,026 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 12 <LD 0,019 NC-L NC-L
12 à 19 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 0,0072 0,0052 22
3 (2012 à 2013) 12 <LD 0,014 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,013 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 <LD 0,014 0,0068 19
20 à 39 ans
1 (2007 à 2009) 13 0,00089 0,015 0,0086 34
3 (2012 à 2013) 12 <LD 0,023 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 13 0,0070 0,017 0,011 22
5 (2016 à 2017) 13 0,0053 0,024 0,0090 20
40 à 59 ans
1 (2007 à 2009) 14 <LD 0,013 0,0097 9
3 (2012 à 2013) 12 <LD 0,018 0,0096 2
4 (2014 à 2015) 12 0,0088 0,028 0,018 16
5 (2016 à 2017) 12 <LD 0,014 NC-M NC-M
60 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 12 0,0042 0,015 0,0091 16
3 (2012 à 2013) 12 <LD 0,020 0,0096 12
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,017 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 0,0083 0,014 0,011 8
LD : limite de détection; ND : données non disponibles, les participant âgés de moins de 6 ans n’ayant pas été inclus dans le cycle 1; NC-L : données non calculées puisque plus de 40 % des résultats pour les mélanges sériques étaient inférieurs à la LD; NC-M : données non calculées puisque les mélanges sériques manquants, dû à des échantillons perdus, représentaient plus de 10 % de la population cible
Note : Les moyennes des LD des cycles 1, 3, 4 et 5 sont présentées dans le tableau 7.1.29.
Tableau 7.1.31
1,2,3,4,6,7,8-Heptachlorodibenzofurane (HpCDF) (concentration corrigée en fonction des lipides) — Moyenne arithmétique, concentrations minimum et maximum dans les échantillons groupés de sérum (pg/g de lipide) pour la population générale de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (2007 à 2017)
Cycle Nombre total
de mélanges
sériquesNote de bas du tableau a
Minimum Maximum Moyenne arithmétique CV (%)Note de bas du tableau b
Total, 3 à 79 years
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 65 <LD 16 6,5 2
4 (2014 à 2015) 67 <LD 14 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 67 3,2 15 5,5 2
Total, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 59 <LD 21 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 59 <LD 16 6,4 3
4 (2014 à 2015) 61 <LD 14 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 61 3,2 15 5,4 2
Femmes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 30 <LD 20 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 29 <LD 12 6,2 4
4 (2014 à 2015) 31 <LD 10 6,0 16
5 (2016 à 2017) 31 3,2 8,4 NC-M NC-M
Hommes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 29 <LD 21 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 30 3,8 16 6,7 8
4 (2014 à 2015) 30 4,2 14 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 30 3,9 15 6,3 3
3 à 5 ans
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 6 6,0 10 8,7 9
4 (2014 à 2015) 6 4,2 9,5 6,6 9
5 (2016 à 2017) 6 5,0 8,9 6,8 5
6 à 11 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 20 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 11 3,3 9,3 6,1 5
4 (2014 à 2015) 12 <LD 14 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 4,6 15 8,5 14
12 à 19 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 11 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 4,4 16 NC-M NC-M
4 (2014 à 2015) 12 4,1 11 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 3,6 9,5 6,8 3
20 à 39 ans
1 (2007 à 2009) 13 <LD 21 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD 9,3 6,7 19
4 (2014 à 2015) 13 3,8 9,2 5,4 21
5 (2016 à 2017) 13 4,4 7,8 5,7 1
40 à 59 ans
1 (2007 à 2009) 14 <LD 5,5 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 4,4 7,6 6,4 10
4 (2014 à 2015) 12 3,5 11 6,7 28
5 (2016 à 2017) 12 3,2 5,8 NC-M NC-M
60 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 12 <LD 6,9 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 3,2 7,0 4,9 10
4 (2014 à 2015) 12 3,8 10 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 3,3 7,0 4,9 0
LD : limite de détection; ND : données non disponibles, les participant âgés de moins de 6 ans n’ayant pas été inclus dans le cycle 1; NC-L : données non calculées puisque plus de 40 % des résultats pour les mélanges sériques étaient inférieurs à la LD; NC-M : données non calculées puisque les mélanges sériques manquants, dû à des échantillons perdus, représentaient plus de 10 % de la population cible
Note : Les moyennes des LD des cycles 1, 3, 4 et 5 sont respectivement de 1,8, 0,42, 0,24 et 0,32 pg/g de lipide.
Tableau 7.1.32
1,2,3,4,6,7,8-Heptachlorodibenzofurane (HpCDF) (poids total) — Moyenne arithmétique, concentrations minimum et maximum dans les échantillons groupés de sérum (pg/g de sérum) pour la population générale de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (2007 à 2017)
Cycle Nombre total
de mélanges
sériquesNote de bas du tableau a
Minimum Maximum Moyenne arithmétique CV (%)Note de bas du tableau b
Total, 3 à 79 years
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 65 <LD 0,058 0,034 1
4 (2014 à 2015) 67 <LD 0,063 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 67 0,015 0,046 0,026 6
Total, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 59 <LD 0,12 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 59 <LD 0,058 0,034 1
4 (2014 à 2015) 61 <LD 0,063 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 61 0,015 0,046 0,026 6
Femmes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 30 <LD 0,10 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 29 <LD 0,058 0,032 5
4 (2014 à 2015) 31 <LD 0,059 0,031 7
5 (2016 à 2017) 31 0,015 0,030 NC-M NC-M
Hommes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 29 <LD 0,12 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 30 0,021 0,058 0,035 8
4 (2014 à 2015) 30 0,022 0,063 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 30 0,020 0,046 0,030 8
3 à 5 ans
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 6 0,024 0,042 0,038 1
4 (2014 à 2015) 6 0,019 0,041 0,033 11
5 (2016 à 2017) 6 0,021 0,032 0,029 1
6 à 11 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 0,10 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 11 0,016 0,045 0,028 10
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,063 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 0,020 0,039 0,029 8
12 à 19 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 0,055 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 0,018 0,058 NC-M NC-M
4 (2014 à 2015) 12 0,018 0,054 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 0,015 0,038 0,026 3
20 à 39 ans
1 (2007 à 2009) 13 <LD 0,12 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD 0,045 0,035 12
4 (2014 à 2015) 13 0,021 0,034 0,027 5
5 (2016 à 2017) 13 0,022 0,046 0,027 5
40 à 59 ans
1 (2007 à 2009) 14 <LD 0,038 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 0,023 0,044 0,037 9
4 (2014 à 2015) 12 0,022 0,051 0,036 10
5 (2016 à 2017) 12 0,017 0,033 NC-M NC-M
60 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 12 <LD 0,048 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 0,019 0,036 0,027 10
4 (2014 à 2015) 12 0,018 0,059 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 0,017 0,038 0,026 4
LD : limite de détection; ND : données non disponibles, les participant âgés de moins de 6 ans n’ayant pas été inclus dans le cycle 1; NC-L : données non calculées puisque plus de 40 % des résultats pour les mélanges sériques étaient inférieurs à la LD; NC-M : données non calculées puisque les mélanges sériques manquants, dû à des échantillons perdus, représentaient plus de 10 % de la population cible
Note : Les moyennes des LD des cycles 1, 3, 4 et 5 sont présentées dans le tableau 7.1.31.
Tableau 7.1.33
1,2,3,4,6,7,8-Heptachlorodibenzofurane (HpCDF) (concentration corrigée en fonction des lipides) — Moyenne arithmétique, concentrations minimum et maximum dans les échantillons groupés de sérum (pg/g de lipide) pour la population générale de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (2007 à 2017)
Cycle Nombre total
de mélanges
sériquesNote de bas du tableau a
Minimum Maximum Moyenne arithmétique CV (%)Note de bas du tableau b
Total, 3 à 79 years
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 65 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 67 <LD 13 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 67 <LD 0,75 NC-L NC-L
Total, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 59 <LD 5,4 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 59 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 61 <LD 13 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 61 <LD 0,75 NC-L NC-L
Femmes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 30 <LD 4,0 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 29 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 31 <LD 4,9 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 31 <LD 0,69 NC-L NC-L
Hommes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 29 <LD 5,4 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 30 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 30 <LD 13 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 30 <LD <LD NC-L NC-L
3 à 5 ans
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 6 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 6 <LD <LD NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 6 <LD <LD NC-L NC-L
6 à 11 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 5,4 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 11 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 1,4 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 12 <LD <LD NC-L NC-L
12 à 19 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 4,0 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 13 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 12 <LD <LD NC-L NC-L
20 à 39 ans
1 (2007 à 2009) 13 <LD 4,8 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 13 <LD 4,9 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 13 <LD <LD NC-L NC-L
40 à 59 ans
1 (2007 à 2009) 14 <LD 4,6 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 1,1 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 12 <LD <LD NC-L NC-L
60 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 12 <LD 1,8 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 1,6 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 12 <LD 0,69 NC-L NC-L
LD : limite de détection; ND : données non disponibles, les participant âgés de moins de 6 ans n’ayant pas été inclus dans le cycle 1; NC-L : données non calculées puisque plus de 40 % des résultats pour les mélanges sériques étaient inférieurs à la LD
Note : Les moyennes des LD des cycles 1, 3, 4 et 5 sont respectivement de 2,6, 0,60, 0,39 et 0,53 pg/g de lipide.
Tableau 7.1.34
1,2,3,4,7,8,9-Heptachlorodibenzofurane (HpCDF) (poids total) — Moyenne arithmétique, concentrations minimum et maximum dans les échantillons groupés de sérum (pg/g de sérum) pour la population générale de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (2007 à 2017)
Cycle Nombre total
de mélanges
sériquesNote de bas du tableau a
Minimum Maximum Moyenne arithmétique CV (%)Note de bas du tableau b
Total, 3 à 79 years
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 65 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 67 <LD 0,064 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 67 <LD 0,0041 NC-L NC-L
Total, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 59 <LD 0,030 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 59 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 61 <LD 0,064 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 61 <LD 0,0041 NC-L NC-L
Femmes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 30 <LD 0,021 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 29 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 31 <LD 0,022 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 31 <LD 0,0041 NC-L NC-L
Hommes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 29 <LD 0,030 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 30 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 30 <LD 0,064 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 30 <LD <LD NC-L NC-L
3 à 5 ans
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 6 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 6 <LD <LD NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 6 <LD <LD NC-L NC-L
6 à 11 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 0,028 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 11 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,0070 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 12 <LD <LD NC-L NC-L
12 à 19 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 0,020 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,064 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 12 <LD <LD NC-L NC-L
20 à 39 ans
1 (2007 à 2009) 13 <LD 0,028 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 13 <LD 0,022 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 13 <LD <LD NC-L NC-L
40 à 59 ans
1 (2007 à 2009) 14 <LD 0,030 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,0058 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 12 <LD <LD NC-L NC-L
60 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 12 <LD 0,012 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,0085 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 12 <LD 0,0041 NC-L NC-L
LD : limite de détection; ND : données non disponibles, les participant âgés de moins de 6 ans n’ayant pas été inclus dans le cycle 1; NC-L : données non calculées puisque plus de 40 % des résultats pour les mélanges sériques étaient inférieurs à la LD
Note : Les moyennes des LD des cycles 1, 3, 4 et 5 sont présentées dans le tableau 7.1.33.
Tableau 7.1.35
1,2,3,4,6,7,8,9-Octachlorodibenzofurane (OCDF) (concentration corrigée en fonction des lipides) — Moyenne arithmétique, concentrations minimum et maximum dans les échantillons groupés de sérum (pg/g de lipide) pour la population générale de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (2007 à 2017)
Cycle Nombre total
de mélanges
sériquesNote de bas du tableau a
Minimum Maximum Moyenne arithmétique CV (%)Note de bas du tableau b
Total, 3 à 79 years
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 65 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 67 <LD 32 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 67 <LD 34 NC-L NC-L
Total, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 59 <LD <LD NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 59 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 61 <LD 32 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 61 <LD 34 NC-L NC-L
Femmes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 30 <LD <LD NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 29 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 31 <LD 32 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 31 <LD <LD NC-L NC-L
Hommes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 29 <LD <LD NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 30 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 30 <LD 6,0 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 30 <LD 34 NC-L NC-L
3 à 5 ans
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 6 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 6 <LD 2,5 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 6 <LD <LD NC-L NC-L
6 à 11 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD <LD NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 11 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 5,9 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 12 <LD <LD NC-L NC-L
12 à 19 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD <LD NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 32 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 12 <LD <LD NC-L NC-L
20 à 39 ans
1 (2007 à 2009) 13 <LD <LD NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 13 <LD 3,2 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 13 <LD <LD NC-L NC-L
40 à 59 ans
1 (2007 à 2009) 14 <LD <LD NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 1,5 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 12 <LD <LD NC-L NC-L
60 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 12 <LD <LD NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 2,1 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 <LD 34 NC-L NC-L
LD : limite de détection; ND : données non disponibles, les participant âgés de moins de 6 ans n’ayant pas été inclus dans le cycle 1; NC-L : données non calculées puisque plus de 40 % des résultats pour les mélanges sériques étaient inférieurs à la LD; NC-M : données non calculées puisque les mélanges sériques manquants, dû à des échantillons perdus, représentaient plus de 10 % de la population cible
Note : Les moyennes des LD des cycles 1, 3, 4 et 5 sont respectivement de 2,2, 3,4, 0,40 et 0,95 pg/g de lipide.
Tableau 7.1.36
1,2,3,4,6,7,8,9-Octachlorodibenzofurane (OCDF) (poids total) — Moyenne arithmétique, concentrations minimum et maximum dans les échantillons groupés de sérum (pg/g de sérum) pour la population générale de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (2007 à 2017)
Cycle Nombre total
de mélanges
sériquesNote de bas du tableau a
Minimum Maximum Moyenne arithmétique CV (%)Note de bas du tableau b
Total, 3 à 79 years
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 65 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 67 <LD 0,13 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 67 <LD 0,17 NC-L NC-L
Total, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 59 <LD <LD NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 59 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 61 <LD 0,13 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 61 <LD 0,17 NC-L NC-L
Femmes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 30 <LD <LD NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 29 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 31 <LD 0,13 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 31 <LD <LD NC-L NC-L
Hommes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 29 <LD <LD NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 30 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 30 <LD 0,029 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 30 <LD 0,17 NC-L NC-L
3 à 5 ans
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 6 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 6 <LD 0,013 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 6 <LD <LD NC-L NC-L
6 à 11 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD <LD NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 11 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,027 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 12 <LD <LD NC-L NC-L
12 à 19 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD <LD NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,13 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 12 <LD <LD NC-L NC-L
20 à 39 ans
1 (2007 à 2009) 13 <LD <LD NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 13 <LD 0,014 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 13 <LD <LD NC-L NC-L
40 à 59 ans
1 (2007 à 2009) 14 <LD <LD NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,0071 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 12 <LD <LD NC-L NC-L
60 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 12 <LD <LD NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,012 NC-M NC-M
5 (2016 à 2017) 12 <LD 0,17 NC-L NC-L
LD : limite de détection; ND : données non disponibles, les participant âgés de moins de 6 ans n’ayant pas été inclus dans le cycle 1; NC-L : données non calculées puisque plus de 40 % des résultats pour les mélanges sériques étaient inférieurs à la LD; NC-M : données non calculées puisque les mélanges sériques manquants, dû à des échantillons perdus, représentaient plus de 10 % de la population cible
Note : Les moyennes des LD des cycles 1, 3, 4 et 5 sont présentées dans le tableau 7.1.35.

Références

Alberta Health and Wellness (2008). Chemicals in Serum of Pregnant Women in Alberta. Alberta Biomonitoring Program, Public Health Division, Edmonton, AB. (Consulté le 27 décembre 2019).

ATSDR (Agency for Toxic Substance and Disease Registry) (1994). Toxicological Profile for Chlorodibenzofurans (CDFs). U.S. Department of Health and Human Services, Atlanta, GA. (Consulté le 2 décembre 2019).

ATSDR (Agency for Toxic Substance and Disease Registry) (1998). Toxicological profile for chlorinated dibenzo-p-dioxins (CDDs). U.S. Department of Health and Human Services, Atlanta, GA. (Consulté le 2 décembre 2019).

Aylward, L.L., LaKind, J.S., Hays, S.M. (2008). Derivation of biomonitoring equivalent (BE) values for 2,3,7,8-tetrachlorodibenzo-p-dioxin (TCDD) and related compounds: a screening tool for interpretation of biomonitoring data in a risk assessment context. Journal of Toxicology and Environmental Health, Part A, 71(22), 1499–1508.

Canada (1999). Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999). L.C. 1999, ch. 33. (Consulté le 29 mai 2019).

Centre international de Recherche sur le Cancer (2012). IARC Monographs on the Evaluation of Carcinogenic Risks to Humans – Volume 100F: Chemical Agents and Related Occupations. Organisation mondiale de la Santé, Lyon, France. (Consulté le 3 décembre 2019).

Consonni, D., Sindaco, R., Bertazzi, P.A. (2012). Blood levels of dioxins, furans, dioxin-like PCBs, and TEQs in general populations: a review, 1989–2010. Environment International, 44, 151–162.

Environnement Canada (2013a). Liste de substances toxiques : dibenzofurane. Ottawa (Ont.) : ministre de l’Environnement. (Consulté le 8 janvier 2020).

Environnement Canada (2013b). Liste des substances toxiques : dibenzo-para-dioxine. Ottawa (Ont.) : ministre de l’Environnement. (Consulté le 8 janvier 2020).

Environnement Canada et Santé Canada (1990). Liste des substances d'intérêt prioritaire rapport d'évaluation n° 1 : Dibenzodioxines polychlorées et dibenzofurannes polychlorés. Ottawa (Ont.) : ministre des Approvisionnements et Services Canada. (Consulté le 4 décembre 2019).

EPA (U.S. Environmental Protection Agency) (2019). Learn about Dioxin. U.S. Environmental Protection Agency, Washington, DC. (Consulté le 2 décembre 2019).

Lampa, E., Eguchi, A., Todaka, E., Mori, C. (2018). Fetal exposure markers of dioxins and dioxin-like PCBs. Environmental Science and Pollution Research, 25(12), 11940–11947.

Marinković, N., Pašalić, D., Ferenčak, G., Gršković, B., Rukavina, A. (2010). Dioxins and human toxicity. Archives of Industrial Hygiene and Toxicology, 61(4), 445–453.

Ministère de la Santé de la Saskatchewan (2019). Northern Saskatchewan Prenatal Biomonitoring Study Technical Report. Regina (Sask.) : ministère de la Santé de la Saskatchewan. (Consulté le 8 janvier 2020).

OMS (Organisation mondiale de la Santé) (2010). Exposure To Dioxins and Dioxin-Like Substances: A Major Public Health Concern. OMS, Genève, Suisse. (Consulté le 8 janvier 2020).

OMS (Organisation mondiale de la Santé) (2016). Dioxins and their effects on human health. OMS, Genève, Suisse. (Consulté le 12 mars 2020).

Patterson, D.G., Needham, L.L., Pirkle, J.L., Roberts, D.W., Bagby, J., Garrett, W.A., Andrews, J.S. Jr., Falk, H., Bernert, J.T., Sampson, E.J., et coll. (1988). Correlation between serum and adipose tissue levels of 2,3,7,8-tetrachlorodibenzo-p-dioxin in 50 persons from Missouri. Archives of Environmental Contamination and Toxicology, 17(2), 139–143.

Paustenbach, D.J., Wenning, R.J., Lau, V., Harrington, N.W., Rennix, D.K., Parsons, A.H. (1992). Recent developments on the hazards posed by 2,3,7,8-tetrachlorodibenzo-p-dioxin in soil: Implications for setting risk-based cleanup levels at residential and industrial sites. Journal of Toxicology and Environmental Health, 36(2), 103–150.

PNUE (Programme des Nations Unies pour l’environnement) (2008). All POPs listed in the Stockholm Convention. Secrétariat de la Convention de Stockholm, Genève, Suisse. (Consulté le 29 mai 2019).

Rawn, D.F., Ryan, J.J., Sadler, A.R., Sun, W.F., Haines, D., Macey, K., Van Oostdam, J. (2012). PCDD/F and PCB concentrations in sera from the Canadian Health Measures Survey (CHMS) from 2007 to 2009. Environment International, 47, 48–55.

Santé Canada (2006). Dioxines et furanes. Ottawa (Ont.) : ministre de la Santé. (Consulté le 2 décembre 2019).

Santé Canada (2016). Concentrations de contaminants et d'autres produits chimiques dans les aliments composites. Ottawa (Ont.) : ministre de la Santé. (Consulté le 29 mai 2019).

Santé Canada (2019). Liste des ingrédients dont l'usage est interdit dans les cosmétiques (liste critique). Ottawa (Ont.) : ministre de la Santé. (Consulté le 8 janvier 2020).

8 Sommaires et résultats liés aux ignifugeants

8.1 Hexabromocyclododécane

L’hexabromocyclododécane (HBCD) est un ignifugeant bromé qui sert à retarder l’inflammation de matériaux et à ralentir la propagation de feu. L’HBCD technique contient généralement trois isomères nommés alpha (α), bêta (β) et gamma (γ). L’HBCD est produit synthétiquement. Les produits techniques contiennent en général de 10 à 13 % d’α-HBCD, de 1 à 12 % de β–HBCD et de 75 à 89 % de γ-HBCD (Environnement Canada et Santé Canada, 2011a; Heeb et coll., 2005). Les isomères de l’HBCD mesurés au cours de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (ECMS) sont présentés dans le tableau 8.1.1.

Tableau 8.1.1
Isomères de l’hexabromocyclododécane mesurés dans les échantillons groupés de sérum au cours du cycle 1 (2007 à 2009), du cycle 3 (2012 à 2013), du cycle 4 (2014 à 2015) et du cycle 5 (2016 à 2017) de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé
Nom du composé No CAS
alpha-Hexabromocyclododécane (α-HBCD) 134237-50-6
bêta-Hexabromocyclododécane (β-HBCD) 134237-51-7
gamma-Hexabromocyclododécane (γ-HBCD) 134237-52-8

À l’heure actuelle au Canada, seuls les produits destinés au secteur automobile ont recours à l’HBCD (Environnement et Changement climatique Canada, 2018a). L’HBCD peut également se rencontrer dans les produits fabriqués comme les emballages en mousse de polystyrène recyclé et les jouets de plastique recyclé (Abdallah et coll., 2018; DiGangi et coll., 2017). Auparavant, l’HBCD se retrouvait principalement dans les isolants en mousse de polystyrène utilisés dans le secteur du bâtiment (Environnement et Changement climatique Canada, 2018a). Il est également utilisé dans une moindre mesure comme ignifugeant dans les textiles pour meubles rembourrés, sièges de véhicules de transport, revêtements muraux et draperies ainsi que dans les adhésifs, les peintures et les appareils électroniques.

L’HBCD n’est pas naturellement présent dans l’environnement, mais peut s’y introduire tout au long de son cycle de vie, depuis sa fabrication jusqu’à son élimination, en passant par son utilisation. Comme l’HBCD est mélangé ou dissous dans les produits plutôt que d’y être lié chimiquement, ses rejets peuvent aussi bien survenir dans les environnements intérieurs qu’extérieurs. Étant donné ses faibles pression de vapeur et solubilité dans l’eau, l’HBCD devrait surtout se retrouver dans la poussière domestique, les sols et les sédiments plutôt que dans l’air ou dans l’eau. Il a été détecté dans de nombreux milieux naturels, y compris l’air, l’eau, les sols et le biote (Environnement Canada et Santé Canada, 2011b). L’HBCD est persistant et se bioaccumule dans l’environnement, sa demi-vie dans l’air, l’eau et les sédiments étant respectivement de 2, 60 et 240 jours (Environnement Canada et Santé Canada, 2011b; Schecter et coll., 2012). Dans certaines conditions comme l’adsorption sur des particules en suspension dans l’air, l’HBCD peut parcourir de longues distances dans l’environnement (Environnement Canada et Santé Canada, 2011b). Il a été détecté dans l’air, les sédiments, l’eau et le biote de régions très éloignées des foyers d’utilisation (PLNC, 2013). La surveillance de l’HBCD dans l’air ambiant et le biote de l’Arctique canadien révèle que les niveaux d’HBCD ont augmentés depuis les années 1990 (PLNC, 2013; Rigét et coll., 2019).

L’alimentation (y compris le lait maternel) ainsi que la poussière domestique en constituent les principales voies d’exposition pour la population générale (Environnement Canada et Santé Canada, 2011b). Bien que très faible, l’exposition à l’HBCD par l’air, l’eau et certains produits de consommation est également possible. L’HBCD technique se compose principalement de l’isomère γ, mais c’est généralement l’isomère α qui est mesuré dans les milieux environnementaux, la poussière domestique et les aliments (Abdallah et coll., 2008; Fromme et coll., 2014; Rigét et coll., 2019; Schecter et coll., 2012). Ce réarrangement en isomère α peut être attribué à un ensemble de facteurs, dont la solubilité, le comportement de partage et l’absorption (Covaci et coll., 2006).

L’HBCD devrait être facilement absorbé par voie orale (Commission européenne, 2008). Une fois absorbé, il peut subir une stéréo-isomérie, une hydroxylation et une débromation dans le foie. Les études chez l’homme ont démontré qu’il y a transfert transplacentaire d’HBCD au fœtus en développement. Celles menées chez l’animal de laboratoire indiquent que le γ-HBCD et le β-HBCD sont plus rapidement et plus largement métabolisés que l’α-HBCD (Erratico et coll., 2016; Szabo et coll., 2010; Szabo et coll., 2011). L’α-HBCD présente un potentiel de bioaccumulation plus important en raison de sa forte lipophilie et constitue le principal isomère dans les échantillons biologiques (Rawn, Gaertner et coll., 2014; Rawn, Ryan et coll., 2014; Szabo et coll., 2010; Szabo et coll., 2011). Les isomères de l’HBCD peuvent être mesurés chez l’homme dans le lait maternel, les tissus adipeux et le sang (EPA, 2010). Selon les études menées chez l’animal de laboratoire, l’HBCD devrait être éliminé de l’organisme principalement dans les matières fécales et dans une moindre mesure dans l’urine (Environnement Canada et Santé Canada, 2011b). Chez l’homme, la demi-vie de l’α-HBCD est d’environ 165 jours, alors que celle des isomères β et γ est de 55 jours (Abdallah et Harrad, 2011). Comme la demi-vie de l’α-HBCD est plus longue que celle des autres isomères, sa présence dans le sérum pourrait indiquer une exposition de longue durée.

L’exposition à l’HBCD pourrait avoir des effets nocifs sur le développement et la reproduction, y compris des changements dans le comportement et une baisse de la fertilité (Commission européenne, 2008; Environnement Canada et Santé Canada, 2011b; Santé Canada, 2019). L’HBCD est également un perturbateur endocrinien soupçonné, des effets ayant été observés au niveau de l’axe thyroïdien (Gannon, Moreau et coll., 2019; Gannon, Nunnikhoven et coll., 2019). Comme il n’existe aucune preuve d’effets mutagènes ou génotoxiques (Commission européenne, 2008), le Centre international de Recherche sur le cancer (2020) et d’autres organismes n’ont pas classé l’HBCD comme agent cancérogène.

L’HBCD figure sur la Liste des substances toxiques : annexe 1 de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999) (LCPE [1999]) et est classé comme polluant organique persistant par la Convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants (Canada, 1999; Environnement et Changement climatique Canada, 2018b; PNUE, 2008). Le gouvernement du Canada estime que l’HBCD est une substance persistante, bioaccumulable et toxique qui résulte principalement de l’activité humaine. En tant que tel, il devra faire l’objet d’une quasi‑élimination de l’environnement (substances de la voie 1) (Environnement Canada et Santé Canada, 2011a). Des mesures de gestion des risques ont été élaborées en vertu de la LCPE (1999) pour interdire l’importation, la fabrication, l’utilisation, la vente et la mise en vente d’HBCD et de tout produit qui en contient, sous réserve de quelques exceptions (Canada, 2012). Environnement et Changement climatique Canada (2018a) a proposé de modifier le règlement pour éliminer toute exemption visant l’HBCD. Sur le plan international, le Canada œuvre avec les Nations Unies à éliminer l’importation, l’exportation, la production et l’utilisation d’HBCD dans le cadre de la Convention sur la pollution atmosphérique transfrontière à longue distance et la Convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants.

Il existait peu de données sur les concentrations d’HBCD dans le sang des Canadiens avant la diffusion des données de l’ECMS. Dans le Nord canadien, le dosage de l’HBCD a été effectué dans des échantillons groupés de sérum prélevés chez des femmes enceintes (Ryan et coll., 2005). Cette étude comportait 10 mélanges de sérum maternel formés à partir d’échantillons prélevés auprès de 560 personnes du Nunavut et des Territoires du Nord-Ouest entre 1994 et 1999. Le β‑HBCD et le γ-HBCD n’ont pas été détectés. L’α-HBCD a été détecté dans 3 des 10 mélanges sériques, les concentrations étant de 0,5, 0,7 et 0,9 ng/g de lipide.

Le dosage de 3 isomères de l’HBCD (α, β et γ) a été effectué dans les échantillons groupés de sérum des participants âgés de 6 à 79 ans du cycle 1 (2007 à 2009) et de ceux âgés de 3 à 79 ans des cycles 3 (2012 à 2013), 4 (2014 à 2015) et 5 (2016 à 2017) de l’ECMS. Les données de ces cycles sont exprimées en ng/g de lipide et en ng/g de sérum. La présence d’une quantité mesurable des isomères de l’HBCD dans le sérum est un indicateur d’une exposition à l’HBCD. Elle n’entraîne pas nécessairement d’effets nocifs.

Rawn, Ryan et coll. (2014) ont présenté des données relatives à l’HBCD présent dans les échantillons groupés de sérum prélevés au cours du cycle 1 de l’ECMS. Ces résultats ont toutefois été obtenus par l’application d’une autre méthode statistique. Par conséquent, ils ne peuvent pas être directement comparés aux données présentées dans le présent rapport.

Tableau 8.1.2
alpha-Hexabromocyclododécane (α-HBCD) (concentration corrigée en fonction des lipides) — Moyenne arithmétique, concentrations minimum et maximum dans les échantillons groupés de sérum (ng/g de lipide) pour la population générale de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (2007 à 2017)
Cycle Nombre total
de mélanges
sériquesNote de bas du tableau a
Minimum Maximum Moyenne arithmétique CV (%)Note de bas du tableau b
Total, 3 à 79 years
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 65 <LD 4,1 0,83 13
4 (2014 à 2015) 67 <LD 5,9 1,0 3
5 (2016 à 2017) 67 <LD 7,1 1,6 5
Total, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 59 0,13 6,3 0,61 28
3 (2012 à 2013) 59 <LD 4,1 0,82 14
4 (2014 à 2015) 61 <LD 5,9 1,0 3
5 (2016 à 2017) 61 <LD 7,1 1,5 2
Femmes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 30 0,13 3,4 0,58 35
3 (2012 à 2013) 29 <LD 4,1 0,53 14
4 (2014 à 2015) 31 <LD 2,8 0,98 18
5 (2016 à 2017) 31 <LD 7,1 1,5 3
Hommes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 29 0,17 6,3 0,64 21
3 (2012 à 2013) 30 <LD 4,0 1,1 13
4 (2014 à 2015) 30 <LD 5,9 1,1 11
5 (2016 à 2017) 30 <LD 5,8 1,6 2
3 à 5 ans
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 6 0,48 1,8 0,97 6
4 (2014 à 2015) 6 0,60 2,4 0,90 18
5 (2016 à 2017) 6 <LD 6,7 4,8 27
6 à 11 ans
1 (2007 à 2009) 10 0,17 6,3 0,86 46
3 (2012 à 2013) 11 <LD 1,5 0,74 8
4 (2014 à 2015) 12 <LD 2,6 0,74 34
5 (2016 à 2017) 12 <LD 6,0 1,9 42
12 à 19 ans
1 (2007 à 2009) 10 0,13 1,6 0,62 38
3 (2012 à 2013) 12 <LD 1,7 0,80 38
4 (2014 à 2015) 12 <LD 2,8 0,95 42
5 (2016 à 2017) 12 <LD 4,1 1,6 52
20 à 39 ans
1 (2007 à 2009) 13 0,16 1,0 0,42 14
3 (2012 à 2013) 12 <LD 4,1 0,53 24
4 (2014 à 2015) 13 <LD 3,7 0,99 9
5 (2016 à 2017) 13 0,41 5,8 1,8 22
40 à 59 ans
1 (2007 à 2009) 14 0,24 0,91 0,53 22
3 (2012 à 2013) 12 <LD 1,6 0,65 23
4 (2014 à 2015) 12 <LD 3,6 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 12 <LD 7,1 1,3 15
60 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 12 0,28 3,4 1,0 52
3 (2012 à 2013) 12 <LD 4,0 1,7 12
4 (2014 à 2015) 12 <LD 5,9 1,5 1
5 (2016 à 2017) 12 0,55 4,8 1,4 1
LD : limite de détection; ND : données non disponibles, les participant âgés de moins de 6 ans n’ayant pas été inclus dans le cycle 1; NC-L : données non calculées puisque plus de 40 % des résultats pour les mélanges sériques étaient inférieurs à la LD
Note : La moyenne des LD du cycle 1 est de 0,18 ng/g de lipide et la LD des cycles 3, 4 et 5 est de 0,37 ng/g de lipide.
Tableau 8.1.3
alpha-Hexabromocyclododécane (α-HBCD) (poids total) — Moyenne arithmétique, concentrations minimum et maximum dans les échantillons groupés de sérum (ng/g de sérum) pour la population générale de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (2007 à 2017)
Cycle Nombre total
de mélanges
sériquesNote de bas du tableau a
Minimum Maximum Moyenne arithmétique CV (%)Note de bas du tableau b
Total, 3 à 79 years
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 65 <LD 0,021 0,0043 14
4 (2014 à 2015) 67 <LD 0,025 0,0053 15
5 (2016 à 2017) 67 <LD 0,038 0,0080 5
Total, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 59 0,00066 0,033 0,0039 30
3 (2012 à 2013) 59 <LD 0,021 0,0043 14
4 (2014 à 2015) 61 <LD 0,025 0,0053 15
5 (2016 à 2017) 61 <LD 0,038 0,0076 2
Femmes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 30 0,00066 0,026 0,0039 39
3 (2012 à 2013) 29 <LD 0,020 0,0028 14
4 (2014 à 2015) 31 <LD 0,015 0,0052 28
5 (2016 à 2017) 31 <LD 0,038 0,0074 3
Hommes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 29 0,00088 0,033 0,0039 21
3 (2012 à 2013) 30 <LD 0,021 0,0059 14
4 (2014 à 2015) 30 <LD 0,025 0,0054 3
5 (2016 à 2017) 30 <LD 0,034 0,0077 2
3 à 5 ans
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 6 0,0023 0,0082 0,0043 2
4 (2014 à 2015) 6 0,0029 0,011 0,0043 19
5 (2016 à 2017) 6 <LD 0,032 0,021 33
6 à 11 ans
1 (2007 à 2009) 10 0,00088 0,033 0,0045 46
3 (2012 à 2013) 11 <LD 0,0067 0,0034 14
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,012 0,0032 30
5 (2016 à 2017) 12 <LD 0,022 0,0066 37
12 à 19 ans
1 (2007 à 2009) 10 0,00066 0,0077 0,0031 37
3 (2012 à 2013) 12 <LD 0,0068 0,0033 38
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,014 0,0043 48
5 (2016 à 2017) 12 <LD 0,016 0,0064 57
20 à 39 ans
1 (2007 à 2009) 13 0,0010 0,0062 0,0025 11
3 (2012 à 2013) 12 <LD 0,020 0,0027 17
4 (2014 à 2015) 13 <LD 0,021 0,0052 23
5 (2016 à 2017) 13 0,0020 0,034 0,0086 17
40 à 59 ans
1 (2007 à 2009) 14 0,0017 0,0060 0,0036 22
3 (2012 à 2013) 12 <LD 0,010 0,0038 23
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,024 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 12 <LD 0,038 0,0073 15
60 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 12 0,0019 0,026 0,0074 54
3 (2012 à 2013) 12 <LD 0,021 0,0089 12
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,025 0,0075 14
5 (2016 à 2017) 12 0,0029 0,024 0,0073 6
LD : limite de détection; ND : données non disponibles, les participant âgés de moins de 6 ans n’ayant pas été inclus dans le cycle 1; NC-L : données non calculées puisque plus de 40 % des résultats pour les mélanges sériques étaient inférieurs à la LD
Note : La moyenne des LD du cycle 1 et la LD des cycles 3, 4 et 5 sont présentées dans le tableau 8.1.2.
Tableau 8.1.4
beta-Hexabromocyclododécane (β-HBCD) (concentration corrigée en fonction des lipides) — Moyenne arithmétique, concentrations minimum et maximum dans les échantillons groupés de sérum (ng/g de lipide) pour la population générale de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (2007 à 2017)
Cycle Nombre total
de mélanges
sériquesNote de bas du tableau a
Minimum Maximum Moyenne arithmétique CV (%)Note de bas du tableau b
Total, 3 à 79 years
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 65 <LD 1,0 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 67 <LD 0,94 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 67 <LD 11 NC-L NC-L
Total, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 59 <LD 1,1 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 59 <LD 1,0 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 61 <LD 0,94 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 61 <LD 11 NC-L NC-L
Femmes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 30 <LD 0,25 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 29 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 31 <LD 0,78 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 31 <LD 0,50 NC-L NC-L
Hommes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 29 <LD 1,1 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 30 <LD 1,0 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 30 <LD 0,94 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 30 <LD 11 NC-L NC-L
3 à 5 ans
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 6 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 6 <LD <LD NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 6 <LD 0,43 NC-L NC-L
6 à 11 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 1,1 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 11 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD <LD NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 12 <LD 0,43 NC-L NC-L
12 à 19 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 0,58 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,44 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 12 <LD 0,29 NC-L NC-L
20 à 39 ans
1 (2007 à 2009) 13 <LD 0,25 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 13 <LD 0,78 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 13 <LD 4,8 NC-L NC-L
40 à 59 ans
1 (2007 à 2009) 14 <LD 0,23 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,94 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 12 <LD 0,42 NC-L NC-L
60 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 12 <LD 0,20 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD 1,0 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,42 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 12 <LD 11 NC-L NC-L
LD : limite de détection; ND : données non disponibles, les participant âgés de moins de 6 ans n’ayant pas été inclus dans le cycle 1; NC-L : données non calculées puisque plus de 40 % des résultats pour les mélanges sériques étaient inférieurs à la LD
Note : La moyenne des LD du cycle 1 est de 0,31 ng/g de lipide et la LD des cycles 3, 4 et 5 est de 0,24 ng/g de lipide.
Tableau 8.1.5
beta-Hexabromocyclododécane (β-HBCD) (poids total) — Moyenne arithmétique, concentrations minimum et maximum dans les échantillons groupés de sérum (ng/g de sérum) pour la population générale de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (2007 à 2017)
Cycle Nombre total
de mélanges
sériquesNote de bas du tableau a
Minimum Maximum Moyenne arithmétique CV (%)Note de bas du tableau b
Total, 3 à 79 years
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 65 <LD 0,0052 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 67 <LD 0,0043 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 67 <LD 0,055 NC-L NC-L
Total, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 59 <LD 0,0057 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 59 <LD 0,0052 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 61 <LD 0,0043 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 61 <LD 0,055 NC-L NC-L
Femmes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 30 <LD 0,0015 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 29 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 31 <LD 0,0035 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 31 <LD 0,0023 NC-L NC-L
Hommes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 29 <LD 0,0057 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 30 <LD 0,0052 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 30 <LD 0,0043 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 30 <LD 0,055 NC-L NC-L
3 à 5 ans
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 6 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 6 <LD <LD NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 6 <LD 0,0017 NC-L NC-L
6 à 11 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 0,0057 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 11 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD <LD NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 12 <LD 0,0016 NC-L NC-L
12 à 19 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 0,0029 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,0018 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 12 <LD 0,0010 NC-L NC-L
20 à 39 ans
1 (2007 à 2009) 13 <LD 0,0015 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 13 <LD 0,0035 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 13 <LD 0,028 NC-L NC-L
40 à 59 ans
1 (2007 à 2009) 14 <LD 0,0015 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD <LD NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,0043 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 12 <LD 0,0022 NC-L NC-L
60 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 12 <LD 0,0013 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD 0,0052 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,0020 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 12 <LD 0,055 NC-L NC-L
LD : limite de détection; ND : données non disponibles, les participant âgés de moins de 6 ans n’ayant pas été inclus dans le cycle 1; NC-L : données non calculées puisque plus de 40 % des résultats pour les mélanges sériques étaient inférieurs à la LD
Note : La moyenne des LD du cycle 1 et la LD des cycles 3, 4 et 5 sont présentées dans le tableau 8.1.4.
Tableau 8.1.6
gamma-Hexabromocyclododécane (γ-HBCD) (concentration corrigée en fonction des lipides) — Moyenne arithmétique, concentrations minimum et maximum dans les échantillons groupés de sérum (ng/g de lipide) pour la population générale de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (2007 à 2017)
Cycle Nombre total
de mélanges
sériquesNote de bas du tableau a
Minimum Maximum Moyenne arithmétique CV (%)Note de bas du tableau b
Total, 3 à 79 years
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 65 <LD 8,5 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 67 <LD 2,9 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 67 <LD 43 NC-L NC-L
Total, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 59 <LD 1,6 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 59 <LD 8,5 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 61 <LD 2,9 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 61 <LD 43 NC-L NC-L
Femmes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 30 <LD 0,22 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 29 <LD 1,6 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 31 <LD 2,5 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 31 <LD 2,4 NC-L NC-L
Hommes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 29 <LD 1,6 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 30 <LD 8,5 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 30 <LD 2,9 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 30 <LD 43 NC-L NC-L
3 à 5 ans
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 6 <LD 0,84 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 6 <LD 0,43 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 6 0,48 2,0 1,5 32
6 à 11 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 1,5 0,22 39
3 (2012 à 2013) 11 <LD 0,61 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 1,1 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 12 <LD 2,9 1,3 62
12 à 19 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 1,6 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD 0,60 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 1,0 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 12 <LD 1,3 NC-L NC-L
20 à 39 ans
1 (2007 à 2009) 13 <LD 0,21 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD 1,6 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 13 <LD 0,97 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 13 <LD 43 NC-L NC-L
40 à 59 ans
1 (2007 à 2009) 14 <LD 0,090 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD 0,60 0,40 12
4 (2014 à 2015) 12 <LD 2,9 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 12 <LD 1,4 NC-L NC-L
60 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 12 <LD 0,11 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD 8,5 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 2,5 0,95 20
5 (2016 à 2017) 12 <LD 4,0 NC-L NC-L
LD : limite de détection; ND : données non disponibles, les participant âgés de moins de 6 ans n’ayant pas été inclus dans le cycle 1; NC-L : données non calculées puisque plus de 40 % des résultats pour les mélanges sériques étaient inférieurs à la LD
Note : La moyenne des LD du cycle 1 est de 0,16 ng/g de lipide et la LD des cycles 3, 4 et 5 est de 0,38 ng/g de lipide.
Tableau 8.1.7
gamma-Hexabromocyclododécane (γ-HBCD) (poids total) — Moyenne arithmétique, concentrations minimum et maximum dans les échantillons groupés de sérum (ng/g de sérum) pour la population générale de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (2007 à 2017)
Cycle Nombre total
de mélanges
sériquesNote de bas du tableau a
Minimum Maximum Moyenne arithmétique CV (%)Note de bas du tableau b
Total, 3 à 79 years
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 65 <LD 0,044 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 67 <LD 0,015 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 67 <LD 0,25 NC-L NC-L
Total, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 59 <LD 0,0080 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 59 <LD 0,044 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 61 <LD 0,015 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 61 <LD 0,25 NC-L NC-L
Femmes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 30 <LD 0,0011 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 29 <LD 0,0077 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 31 <LD 0,013 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 31 <LD 0,015 NC-L NC-L
Hommes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 29 <LD 0,0080 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 30 <LD 0,044 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 30 <LD 0,015 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 30 <LD 0,25 NC-L NC-L
3 à 5 ans
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 6 <LD 0,0034 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 6 <LD 0,0021 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 6 0,0020 0,0096 0,0065 37
6 à 11 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 0,0078 0,0011 39
3 (2012 à 2013) 11 <LD 0,0024 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,0048 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 12 <LD 0,0084 0,0043 59
12 à 19 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 0,0080 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD 0,0022 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,0054 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 12 <LD 0,0055 NC-L NC-L
20 à 39 ans
1 (2007 à 2009) 13 <LD 0,0012 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD 0,0077 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 13 <LD 0,0063 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 13 <LD 0,25 NC-L NC-L
40 à 59 ans
1 (2007 à 2009) 14 <LD 0,00063 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD 0,0034 0,0023 13
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,015 NC-L NC-L
5 (2016 à 2017) 12 <LD 0,0083 NC-L NC-L
60 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 12 <LD 0,00076 NC-L NC-L
3 (2012 à 2013) 12 <LD 0,044 NC-L NC-L
4 (2014 à 2015) 12 <LD 0,013 0,0051 29
5 (2016 à 2017) 12 <LD 0,020 NC-L NC-L
LD : limite de détection; ND : données non disponibles, les participant âgés de moins de 6 ans n’ayant pas été inclus dans le cycle 1; NC-L : données non calculées puisque plus de 40 % des résultats pour les mélanges sériques étaient inférieurs à la LD
Note : La moyenne des LD du cycle 1 et la LD des cycles 3, 4 et 5 sont présentées dans le tableau 8.1.6.
Tableau 8.1.8
Hexabromocyclododécane total (somme de α-HBCD, β-HBCD, γ-HBCD) (concentration corrigée en fonction des lipides) — Moyenne arithmétique, concentrations minimum et maximum dans les échantillons groupés de sérum (ng/g de lipide) pour la population générale de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (2007 à 2017)
Cycle Nombre total
de mélanges
sériquesNote de bas du tableau a
Minimum Maximum Moyenne arithmétique CV (%)Note de bas du tableau b
Total, 3 à 79 years
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 65 0,50 14 1,6 29
4 (2014 à 2015) 67 0,50 6,6 1,7 1
5 (2016 à 2017) 67 0,50 54 3,0 8
Total, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 59 0,28 8,9 0,92 24
3 (2012 à 2013) 59 0,50 14 1,6 31
4 (2014 à 2015) 61 0,50 6,6 1,7 1
5 (2016 à 2017) 61 0,50 54 2,9 12
Femmes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 30 0,28 3,7 0,83 25
3 (2012 à 2013) 29 0,50 4,4 1,1 15
4 (2014 à 2015) 31 0,50 5,4 1,6 6
5 (2016 à 2017) 31 0,50 8,3 2,2 3
Hommes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 29 0,42 8,9 1,0 22
3 (2012 à 2013) 30 0,50 14 2,1 39
4 (2014 à 2015) 30 0,50 6,6 1,8 8
5 (2016 à 2017) 30 0,50 54 3,5 15
3 à 5 ans
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 6 0,79 2,8 1,5 18
4 (2014 à 2015) 6 0,91 2,7 1,2 9
5 (2016 à 2017) 6 1,1 9,0 6,6 26
6 à 11 ans
1 (2007 à 2009) 10 0,46 8,9 1,3 41
3 (2012 à 2013) 11 0,50 2,0 1,1 9
4 (2014 à 2015) 12 0,50 2,9 1,1 14
5 (2016 à 2017) 12 0,50 7,4 3,3 48
12 à 19 ans
1 (2007 à 2009) 10 0,40 3,4 1,2 44
3 (2012 à 2013) 12 0,50 2,0 1,2 19
4 (2014 à 2015) 12 0,50 3,5 1,5 35
5 (2016 à 2017) 12 0,50 5,4 2,4 52
20 à 39 ans
1 (2007 à 2009) 13 0,28 1,1 0,71 10
3 (2012 à 2013) 12 0,50 4,4 1,0 17
4 (2014 à 2015) 13 0,50 4,0 1,5 10
5 (2016 à 2017) 13 0,72 54 4,0 33
40 à 59 ans
1 (2007 à 2009) 14 0,42 1,1 0,75 15
3 (2012 à 2013) 12 0,50 2,2 1,2 17
4 (2014 à 2015) 12 0,50 6,6 1,6 32
5 (2016 à 2017) 12 0,50 8,3 2,0 18
60 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 12 0,50 3,7 1,3 45
3 (2012 à 2013) 12 0,50 14 3,7 51
4 (2014 à 2015) 12 0,77 6,2 2,6 6
5 (2016 à 2017) 12 1,1 20 2,6 31
ND : données non disponibles, les participant âgés de moins de 6 ans n’ayant pas été inclus dans le cycle 1
Note : Pour chaque mélange sérique au sein d’un cycle, la somme de α-HBCD, β-HBCD and γ-HBCD est calculée. Si la valeur d’un isomère est inférieure à la limite de détection (LD) ou si cette valeur est manquante en raison d’une perte d’échantillon, la valeur imputée est utilisée. Si tous les isomères sont déclarés comme étant inférieurs à la LD et/ou manquants, la somme raportée sera la somme des valeurs imputées.
Tableau 8.1.9
Hexabromocyclododécane total (somme de α-HBCD, β-HBCD, γ-HBCD) (poids total) — Moyenne arithmétique, concentrations minimum et maximum dans les échantillons groupés de sérum (ng/g de sérum) pour la population générale de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (2007 à 2017)
Cycle Nombre total
de mélanges
sériquesNote de bas du tableau a
Minimum Maximum Moyenne arithmétique CV (%)Note de bas du tableau b
Total, 3 à 79 years
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 65 0,0022 0,073 0,0084 29
4 (2014 à 2015) 67 0,0019 0,033 0,0088 11
5 (2016 à 2017) 67 0,0016 0,32 0,015 10
Total, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 59 0,0017 0,046 0,0057 25
3 (2012 à 2013) 59 0,0022 0,073 0,0085 31
4 (2014 à 2015) 61 0,0019 0,033 0,0089 11
5 (2016 à 2017) 61 0,0016 0,32 0,015 13
Femmes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 30 0,0017 0,028 0,0055 29
3 (2012 à 2013) 29 0,0025 0,021 0,0060 14
4 (2014 à 2015) 31 0,0019 0,029 0,0084 15
5 (2016 à 2017) 31 0,0016 0,045 0,011 2
Hommes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 29 0,0021 0,046 0,0060 21
3 (2012 à 2013) 30 0,0022 0,073 0,011 39
4 (2014 à 2015) 30 0,0032 0,033 0,0095 8
5 (2016 à 2017) 30 0,0020 0,32 0,018 18
3 à 5 ans
1 (2007 à 2009) ND ND ND ND ND
3 (2012 à 2013) 6 0,0038 0,011 0,0065 10
4 (2014 à 2015) 6 0,0045 0,012 0,0060 10
5 (2016 à 2017) 6 0,0046 0,043 0,029 32
6 à 11 ans
1 (2007 à 2009) 10 0,0024 0,046 0,0069 41
3 (2012 à 2013) 11 0,0022 0,010 0,0051 15
4 (2014 à 2015) 12 0,0023 0,014 0,0050 11
5 (2016 à 2017) 12 0,0018 0,027 0,011 44
12 à 19 ans
1 (2007 à 2009) 10 0,0020 0,017 0,0062 44
3 (2012 à 2013) 12 0,0024 0,0080 0,0050 18
4 (2014 à 2015) 12 0,0022 0,018 0,0068 41
5 (2016 à 2017) 12 0,0016 0,022 0,0094 57
20 à 39 ans
1 (2007 à 2009) 13 0,0017 0,0068 0,0042 8
3 (2012 à 2013) 12 0,0025 0,021 0,0053 10
4 (2014 à 2015) 13 0,0019 0,023 0,0082 26
5 (2016 à 2017) 13 0,0035 0,32 0,021 40
40 à 59 ans
1 (2007 à 2009) 14 0,0029 0,0074 0,0051 16
3 (2012 à 2013) 12 0,0028 0,013 0,0068 18
4 (2014 à 2015) 12 0,0022 0,033 0,0084 16
5 (2016 à 2017) 12 0,0028 0,045 0,011 19
60 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 12 0,0034 0,028 0,0090 47
3 (2012 à 2013) 12 0,0030 0,073 0,020 50
4 (2014 à 2015) 12 0,0041 0,029 0,013 18
5 (2016 à 2017) 12 0,0058 0,10 0,014 27
ND : données non disponibles, les participant âgés de moins de 6 ans n’ayant pas été inclus dans le cycle 1
Note : Pour chaque mélange sérique au sein d'un cycle, la somme de α-HBCD, β-HBCD et γ-HBCD est calculée. Si la valeur d'un isomère est inférieure à la limite de détection (LD) ou si cette valeur est manquante en raison d’une perte d'échantillon, la valeur imputée est utilisée. Si tous les isomères sont déclarés comme étant inférieurs à la LD et/ou manquants, la somme raportée sera la somme des valeurs imputées.

Références

Abdallah, M.A.E., Harrad, S. (2011). Tetrabromobisphenol-A, hexabromocyclododecane and its degradation products in UK human milk: Relationship to external exposure. Environment International, 37(2), 443–448.

Abdallah, M.A.E., Harrad, S., Ibarra, C., Diamond, M., Melymuk, L., Robson, M., Covaci, A. (2008). Hexabromocyclododecanes in indoor dust from Canada, the United Kingdom, and the United States. Environmental Science and Technology, 42(2), 459–464.

Abdallah, M.A.E., Sharkey, M., Berresheim, H., Harrad, S. (2018). Hexabromocyclododecane in polystyrene packaging: A downside of recycling? Chemosphere, 199, 612–616.

Canada (1999). Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999). L.C. 1999, ch. 33. (Consulté le 29 mai 2019).

Canada (2012). Règlement sur certaines substances toxiques interdites (2012). DORS/2012‑285. (Consulté le 17 janvier 2020).

Caron, É.B., Dumas, P., Lemire, M., Ayotte, P. (2019). MercuNorth final report: Persistent pollutants concentrations in plasma of participants from Sweden, Norway, Iceland, Finland, and Nunavik. Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval, Centre de toxicologie du Québec (INSPQ). (Non publié).

Centre international de Recherche sur le Cancer (2020). List of Classifications: Agents classified by the IARC Monographs, Volumes 1–125. Organisation mondiale de la Santé, Lyon, France. (Consulté le 12 mars 2020).

Commission européenne (2008). Risk assessment report on hexabromocyclododecane (HBCDD), Human Health Part, CAS No.: 25637-99-4, EINECS No.: 247-148-4. Commission européenne, Bruxelles, Belgique. (Consulté le 2 décembre 2019).

Covaci, A., Gerecke, A.C., Law, R.J., Voorspoels, S., Kohler, M., Heeb, N.V., Leslie, H., Allchin, C., De Boer, J. (2006). Hexabromocyclododecanes (HBCDs) in the Environment and Humans: A Review. Environmental Science and Technology, 40, 3679–3688.

DiGangi, J., Strakova, J., Bell, L. (2017). POPS Recycling Contaminates Children’s Toys with Toxic Flame Retardants. International POPs Elimination Network, Penang, Malaisie. (Consulté le 5 décembre 2019).

Environnement Canada et Santé Canada (2011a). Approche de gestion des risques proposée pour l’hexabromocyclododécane (HBCD). Ottawa (Ont.) : ministre de l’Environnement. (Consulté le 26 novembre 2019).

Environnement Canada et Santé Canada (2011b). Rapport d'évaluation préalable sur l'hexabromocyclododécane. Ottawa (Ont.) : ministre de l’Environnement. (Consulté le 26 novembre 2019).

Environnement et Changement climatique Canada (2018a). Document de consultation sur les modifications proposées au Règlement sur certaines substances toxiques interdites (2012) concernant le SPFO, l’APFO, les APFC À LC, l’HBCD, les PBDE, le DP et le DBDPE (décembre 2018). Ottawa (Ont.) : ministre de l’Environnement. (Consulté le 26 novembre 2019).

Environnement et Changement climatique Canada (2018b). Liste des substances toxiques : HBCD. Ottawa (Ont.) : ministre de l’Environnement. (Consulté le 26 novembre 2019).

EPA (U.S. Environmental Protection Agency) (2010). Hexabromocyclododecane (HBCD) Action Plan. U.S. Environmental Protection Agency, Washington, DC. (Consulté le 14 janvier 2020).

Erratico, C., Zheng, X., Van Den Eede, N., Tomy, G., Covaci, A. (2016). Stereoselective Metabolism of α-, β-, and γ-Hexabromocyclododecanes (HBCDs) by Human Liver Microsomes and CYP3A4. Environmental Science and Technology, 50(15), 8263–8273.

Fromme, H., Hilger, B., Kopp, E., Miserok, M., Völkel, W. (2014). Polybrominated diphenyl ethers (PBDEs), hexabromocyclododecane (HBCD) and “novel” brominated flame retardants–in house dust in Germany. Environment International, 64, 61–68.

Gannon, A.M., Moreau, M., Farmahin, R., Thomas, R.S., Barton-Maclaren, T.S., Nong, A., Curran, I., Yauk, C.L. (2019). Hexabromocyclododecane (HBCD): A case study applying tiered testing for human health risk assessment. Food and Chemical Toxicology, 131.

Gannon, A.M., Nunnikhoven, A., Liston, V., Rawn, D.F.K., Pantazopoulos, P., Fine, J.H., Caldwell, D., Bondy, G.S., Curran, I.H.A. (2019). Rat strain response differences upon exposure to technical or alpha hexabromocyclododecane. Food and Chemical Toxicology, 130, 284–307.

Heeb, N.V., Schweizer, W.B., Kohler, M., Gerecke, A.C. (2005). Structure elucidation of hexabromocyclododecanes – A class of compounds with a complex stereochemistry. Chemosphere, 61(1), 65–73.

PLCN (Programme de lutte contre les contaminants dans le Nord) (2013). Canadian Arctic Contaminants Assessment Report III: Persistent Organic Pollutants in Canada’s North. Muir, D., Kurt-Karakus, P., Stow, J. (éd.). Ottawa (Ont.) : Programme de lutte contre les contaminants dans le Nord, Affaires autochtones et Développement du Nord Canada. (Consulté le 30 mai 2019).

PNUE (Programme des Nations Unies pour l’environnement) (2008). All POPs listed in the Stockholm Convention. Secrétariat de la Convention de Stockholm, Genève, Suisse. (Consulté le 29 mai 2019).

Rawn, D.F.K., Gaertner, D.W., Weber, D., Curran, I.H.A., Cooke, G.M., Goodyer, C.G. (2014). Hexabromocyclododecane concentrations in Canadian human fetal liver and placental tissues. Science of the Total Environment, 468–469, 622–629.

Rawn, D.F.K., Ryan, J.J., Sadler, A.R., Sun, W.-F., Weber, D., Laffey, P., Haines, D., Macey, K., Van Oostdam, J. (2014). Brominated flame retardant concentrations in sera from the Canadian Health Measures Survey (CHMS) from 2007 to 2009. Environment International, 63, 26–34.

Rigét, F., Bignert, A., Braune, B., Dam, M., Dietz, R., Evans, M., Green, N., Gunnlaugsdóttir, H., Hoydal, K.S., Kucklick, J., et coll. (2019). Temporal trends of persistent organic pollutants in Arctic marine and freshwater biota. Science of the Total Environment, 649, 99–110.

Ryan, J.J., van Oostdam, J., Tittlemier, S. (2005). Hexabromocyclododecane (HBCD): Presence in humans from northern regions. Présenté dans le cadre de l’Atelier sur les résultats du Programme de lutte contre les contaminants dans le Nord, Victoria (C.-B.).

Santé Canada (2019). Hexabromocyclododécane (HBCD) – fiche d’information. Ottawa (Ont.) : ministre de la Santé. (Consulté le 26 novembre 2019).

Schecter, A., Szabo, D.T., Miller, J., Gent, T.L., Malik-Bass, N., Petersen, M., Paepke, O., Colacino, J.A., Hynan, L.S., Robert Harris, T., et coll. (2012). Hexabromocyclododecane (HBCD) stereoisomers in U.S. food from Dallas, Texas. Environmental Health Perspectives, 120(9), 1260–1264.

Szabo, D.T., Diliberto, J.J., Hakk, H., Huwe, J.K., Birnbaum, L.S. (2010). Toxicokinetics of the flame retardant hexabromocyclododecane gamma: Effect of dose, timing, route, repeated exposure, and metabolism. Toxicological Sciences, 117(2), 282–293.

Szabo, D.T., Diliberto, J.J., Hakk, H., Huwe, J.K., Birnbaum, L.S. (2011). Toxicokinetics of the flame retardant hexabromocyclododecane alpha: Effect of dose, timing, route, repeated exposure, and metabolism. Toxicological Sciences, 121(2), 234–244.

8.2 Polybromodiphényléthers

Les polybromodiphényléthers (PBDE) sont une classe d’hydrocarbures bromés de structure similaire comportant de 1 à 10 atomes de brome sur les cycles benzéniques du diphényléther. Il existe 209 combinaisons moléculaires ou congénères possibles, qui se distinguent les uns des autres par leur nombre d’atomes de brome et leur position sur les deux cycles. Les congénères des PBDE sont désignés par leur structure, mais plus souvent par leur dénomination chimique internationale (IUPAC). Cette approche assigne systématiquement des numéros aux différents congénères, celui ayant le plus grand nombre d’atomes de brome se voyant attribuer le numéro le plus élevé. Les congénères sont généralement répartis en 10 groupes classés selon leur nombre d’atomes de brome, allant de mono (1 atome de brome) à déca (10 atomes de brome) (ATSDR, 2017). Les 23 congénères des PBDE mesurés dans les échantillons groupés de sérum au cours de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (ECMS) sont présentés dans le tableau 8.2.1.

Tableau 8.2.1
Polybromodiphényléthers (PBDEs) mesurés dans les échantillons groupés de sérum au cours de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé
No IUPAC Nom du composé No CAS Cycle 1
(2007 à 2009)
Cycle 3
(2012 à 2013)
Cycle 4
(2014 à 2015)
Cycle 5
(2016 à 2017)
PBDE 15 4,4'-Dibromodiphényléther 2050-47-7 Oui Non Non Non
PBDE 17 2,2',4-Tribromodiphényl éther 147217-75-2 Oui Non Non Non
PBDE 28 2,4,4'-Tribromodiphényl éther 41318-75-6 Oui Non Non Non
PBDE 37 3,4,4'-Tribromodiphényl éther 1472217-81-0 Oui Non Non Non
PBDE 47 2,2',4,4'-Tétrabromodiphényl éther 5436-43-1 Oui Oui Oui Oui
PBDE 66 2,3',4,4'-Tétrabromodiphényl éther 189084-61-5 Oui Non Non Non
PBDE 71 2,3',4',6-Tétrabromodiphényl éther 189084-62-6 Oui Non Non Non
PBDE 75 2,4,4′,6-Tétrabromodiphényl éther 189084-63-7 Oui Non Non Non
PBDE 77 3,3′,4,4′-Tétrabromodiphényl éther 93703-48-1 Oui Non Non Non
PBDE 85 2,2’,3,4,4’-Pentabromodiphényl éther 182346-21-0 Oui Non Non Non
PBDE 99 2,2',4,4',5-Pentabromodiphényl éther 60348-60-9 Oui Oui Oui Oui
PBDE 100 2,2',4,4'6-Pentabromodiphényl éther 189084-64-8 Oui Oui Oui Oui
PBDE 119 2,3′,4,4′,6-Pentabromodiphényl éther 189084-66-0 Oui Non Non Non
PBDE 126 3,3′,4,4′,5-Pentabromodiphényl éther 366791-32-4 Oui Non Non Non
PBDE 138 2,2′,3,4,4′,5′-Hexabromodiphényl éther 182677-30-1 Oui Non Non Non
PBDE 153 2,2',4,4',5,5'-Hexabromodiphényl éther 68631-49-2 Oui Oui Oui Oui
PBDE 154 2,2’,4,4’,5,6’-Hexabromodiphényl éther 207122-15-4 Oui Non Non Non
PBDE 160 2,3,3',4,5,6-Hexabromodiphényl éther S. O. Oui Non Non Non
PBDE 181 2,2′,3,4,4′,5,6-Heptabromodiphényl éther 189084-67-1 Oui Non Non Non
PBDE 183 2,2’,3,4,4’,5’,6-Heptabromodiphényl éther 207122-16-5 Oui Non Non Non
PBDE 190 2,3,3',4,4',5,6-Heptabromodiphényl éther 189084-68-2 Oui Non Non Non
PBDE 205 2,3,3′,4,4′,5,5′,6-Octabromodiphényl éther 446255-56-7 Oui Non Non Non
PBDE 209 2,2',3,3',4,4',5,5',6,6'-Décabromodiphényl éther 1163-19-5 Oui Oui Oui Oui

Les PBDE sont produits synthétiquement sous forme de mélanges (contenant différentes combinaisons de PBDE) et utilisés comme ignifugeants. Trois mélanges commerciaux de PBDE contenant chacun différents congénères ont été produits (pentaBDE, octaBDE et décaBDE) à la fin des années 1970 (ATSDR, 2017). Le mélange commercial de pentaBDE comprend généralement des congénères tétraBDE, pentaBDE et hexaBDE. Le mélange commercial d’octaBDE comprend généralement des congénères hexaBDE, heptaBDE et octaBDE. Quant à lui, le mélange commercial décaBDE est presque entièrement constitué d’un seul congénère, le décaBDE. Les mélanges commerciaux diffèrent par leur composition, leur utilisation, leur volume de production, leur toxicologie et leur répartition dans l’environnement. Les PBDE sont physiquement incorporés dans les produits plutôt que d’y être liés chimiquement (ATSDR, 2017). Ces mélanges n’ont jamais été fabriqués au Canada. Cependant, ils y ont été importés sous forme de préparations chimiques (p. ex., résines, polymères ou substrats à base de PBDE), composants de produits semi-finis ou finis (p. ex., boîtiers d’ordinateurs, appareils ménagers, meubles, et sièges et revêtements intérieurs de véhicules automobiles ou d’aéronefs) et composants d’appareils électriques et électroniques (Environnement et Changement climatique Canada, 2016). Les mélanges commerciaux de pentaBDE et d’octaBDE font l’objet d’une élimination progressive à l’échelle internationale depuis 2006 et sont interdits au Canada depuis 2008 (Environnement Canada, 2010b; Santé Canada, 2019). Les États-Unis ont cessé d’exporter le mélange commercial de décaBDE vers le Canada depuis le milieu de 2012 et il n’existe à l’heure actuelle aucun utilisateur ni aucun importateur canadien de cette solution (Santé Canada, 2019). Ce mélange commercial est toutefois toujours présent dans certains biens manufacturés importés au Canada comme les pièces automobiles et les palettes (Environnement et Changement climatique Canada, 2018). Les PBDE peuvent également être présents dans les biens manufacturés composés de plastiques recyclés comme les stylos, les déchiqueteuses, les agrafeuses et les bobines de fil (Environnement et Changement climatique Canada, 2018).

Les PBDE ne sont pas naturellement présents dans l’environnement, bien que certains types de diphényléthers bromés (p. ex., les PBDE méthoxylés) existent à l’état naturel dans les milieux marins (Teuten et coll., 2005). Les PBDE peuvent s’introduire dans l’environnement tout au long de leur cycle de vie, depuis leur manutention et fabrication jusqu’à leur élimination, en passant par leur utilisation. Les PBDE présents dans les produits en utilisation demeurent une source de PBDE dans l’environnement. Les PBDE ont été détectés dans de nombreux milieux naturels, y compris l’air, l’eau, les sols et le biote (ATSDR, 2017; EPA, 2010). Ils sont persistants dans l’environnement et la plupart de leurs congénères sont considérés comme bioaccumulables (ATSDR, 2017). La demi-vie des PBDE varie d’un congénère à l’autre, allant de moins d’un jour dans l’eau à 50 ans dans les sédiments (ATSDR, 2017). Certains PBDE peuvent également parcourir de longues distances dans l’environnement (Environnement Canada, 2010b). Ils ont été détectés dans l’air, les sédiments, l’eau et le biote de régions très éloignées des foyers d’utilisation (PLNC, 2013). La surveillance des PBDE dans l’air ambiant et le biote de l’Arctique canadien révèle qu’après avoir augmenté de façon générale entre les années 1990 et le début des années 2000, les niveaux de PBDE sont maintenant en baisse (PLNC, 2013).

La consommation d’aliments (y compris le lait maternel) et l’inhalation et l’ingestion de poussière domestique en constituent la principale voie d’exposition pour la population générale (Santé Canada, 2006; Santé Canada, 2012). D’autres voies d’exposition secondaires comprennent l’inhalation des PBDE se dégageant des meubles et des appareils électriques ou électroniques dans l’air intérieur et le contact cutané avec des produits en contenant comme les textiles et les polymères (Santé Canada, 2006; Santé Canada, 2012). Les congénères des PBDE présents dans les aliments et la poussière domestique varient, avec une prédominance des PBDE 47, 99 et 209 dans les aliments de façon générale (Boucher et coll., 2018). Les études sur l’alimentation ont démontré que les poissons et d’autres aliments d’origine aquatique présentent généralement les concentrations de PBDE les plus élevées, suivis de la viande et des produits de viande (Boucher et coll., 2018; Fromme et coll., 2016). Les études sur la poussière menées au Canada indiquent que les PBDE 47, 99, 100, 153 et 209 sont les congénères les plus abondants parmi tous les PBDE détectés (Abbasi et coll., 2016; Shoeib et coll., 2012; Wilford et coll., 2005). Chez les enfants âgés de 6 mois à 4 ans, les données probantes semblent indiquer que la mise en bouche de jouets en plastique dur peut constituer une importante voie d’exposition aux PBDE, et plus particulièrement au PBDE 209 (Chen et coll., 2009; Ionas et coll., 2014).

Le degré d’absorption par voie orale des PBDE varie; les congénères les moins bromés comme le tétraBDE, le pentaBDE et l’hexaBDE sont plus susceptibles de pénétrer dans l’organisme que le décaBDE (ATSDR, 2017; EFSA, 2011). Le degré d’absorption par inhalation chez l’homme et l’animal de laboratoire est peu documenté (ATSDR, 2017). Une fois absorbés, les PBDE les plus bromés subissent une débromation avant de former des congénères plus faiblement bromés (ATSDR, 2017; Santé Canada, 2012). Les PBDE les moins bromés sont persistants et s’accumulent surtout dans les tissus adipeux. Les études chez l’homme ont démontré qu’il y a transfert transplacentaire des PBDE au fœtus en développement. Les PBDE ont été mesurés dans les tissus adipeux, le sérum et le lait maternel (ATSDR, 2017). Ils sont éliminés de l’organisme principalement dans les matières fécales et dans une moindre mesure dans l’urine (ATSDR, 2017). La demi-vie des congénères fortement bromés est généralement plus courte que celle de ceux plus faiblement bromés. La demi-vie apparente des congénères des PBDE dans le sang se situe entre 15 jours pour le décaBDE et 94 jours pour l’octaBDE (ATSDR, 2017). La présence d’un congénère moins bromé dans l’organisme peut être un indicateur d’une exposition à ce congénère dans l’environnement ou à un congénère plus fortement bromé ayant subi une débromation. Les principaux congénères détectés dans le lait maternel et d’autres tissus humains sont les PBDE 47, 99, 100, 153 et 154 (McDonald, 2005).

Selon les études menées chez l’homme et l’animal de laboratoire, les principales cibles de la toxicité des PBDE semblent être les systèmes nerveux et reproducteur en développement, le système endocrinien, le foie et le système reproducteur mâle (ATSDR, 2017). Les études épidémiologiques menées chez l’homme ont démontré l’existence de corrélations entre les expositions aux PBDE et de nombreux effets sur le développement neurologique, y compris des troubles de l’attention et de la coordination motrice fine (ATSDR, 2017). Les données recueillies chez l’homme et l’animal semblent indiquer que les PBDE, plus particulièrement les moins fortement bromés, peuvent perturber l’homéostasie des hormones thyroïdiennes et les appareils reproducteurs mâles, et les études animales ont indiqué un risque d’hépatotoxicité (ATSDR, 2017). Le Centre international de Recherche sur le Cancer (1990, 2019) a classé le décaBDE dans le Groupe 3 (l’agent est inclassable quant à sa cancérogénicité pour l’homme). La cancérogénicité des congénères moins bromés des PBDE n’a toujours pas été évaluée.

Les PBDE, et plus particulièrement les congénères tétraBDE, pentaBDE, hexaBDE, heptaBDE, octaBDE, nonaBDE et décaBDE, figurent sur la Liste des substances toxiques : annexe 1 de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999) (LCPE [1999]) et sont classés comme polluants organiques persistants par la Convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants (Canada, 1999; Environnement et Changement climatique Canada, 2016; PNUE, 2008). Le gouvernement du Canada estime que les congénères des PBDE sont persistants, mais seuls le tétraBDE, le pentaBDE et l’hexaBDE sont considérés comme bioaccumulables (Canada, 2000; Environnement Canada, 2006). C’est pourquoi le tétraBDE, le pentaBDE et l’hexaBDE font l’objet d’une quasi-élimination de l’environnement (substances de la voie 1) (Environnement Canada, 2010a). Des mesures de gestion des risques ont été élaborées en vertu de la LCPE (1999) pour interdire l’importation, la fabrication, l’utilisation, la vente et la mise en vente des PBDE, avec une exemption pour les articles manufacturés (Canada, 2012). Environnement et Changement climatique Canada (2018) a proposé des modifications au règlement pour éliminer toute exemption visant les PBDE (sauf le décaDBE). Le dosage des PBDE a été réalisé par Santé Canada au cours de l’Étude canadienne sur l’alimentation totale (Santé Canada, 2016). Sur le plan international, le Canada œuvre avec les Nations Unies à éliminer l’importation, l’exportation, la production et l’utilisation des PBDE dans le cadre de la Convention sur la pollution atmosphérique transfrontière à longue distance et la Convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants.

Le dosage des PBDE a été effectué dans les échantillons groupés de sang prélevés chez des femmes enceintes dans le cadre des études de biosurveillance menées à l’échelle régionale en Alberta, dans le nord de la Saskatchewan et dans le Nunavik. En 2005, l’Alberta Biomonitoring Program a réalisé une étude de biosurveillance auprès de femmes enceintes de la province (Alberta Health and Wellness, 2008). Ainsi, 158 mélanges sériques ont été formés à partir d’échantillons de sérum prélevés auprès de 28 484 personnes; les PBDE 47 et 99 présentaient les concentrations les plus élevées, la moyenne des concentrations se situant respectivement entre 11 et 340 ng/g de lipide et entre 2,5 et 470 ng/g de lipide. Une autre étude, la Northern Saskatchewan Biomonitoring Study, a été menée entre 2011 et 2013 auprès de femmes enceintes habitant dans le nord de la Saskatchewan (Ministère de la Santé de la Saskatchewan, 2019). Ainsi, 6 mélanges sériques ont été formés à partir d’échantillons prélevés auprès de 841 personnes. Comme pour les autres études de biosurveillance menées à l’échelle régionale, le PBDE 47 était le congénère le plus fréquemment détecté, sa concentration se situant entre 7,3 et 29 ng/g de lipide. En 2013, une étude sur les contaminants émergents de l’Arctique du Programme de surveillance et d’évaluation de l’Arctique a été réalisée dans le Nunavik dans le cadre du MercuNorth Project (Caron et coll., 2019). Le dosage de 8 PBDE (PBDE 28, 47, 99, 100, 153, 154, 183 et 209) a été effectué dans 5 échantillons groupés de plasma prélevés auprès de 78 femmes enceintes. La moyenne géométrique des concentrations de PBDE 47 était la plus élevée avec 15,33 ng/g de lipide.

Le dosage des PBDE a également été effectué dans des échantillons individuels de plasma au cours de l’ECMS et d’autres études de biosurveillance canadiennes. Au cours du cycle 1 (2007 à 2009) de l’ECMS, la moyenne géométrique des concentrations de PBDE 47 était de 10,04 ng/g de lipide dans les échantillons individuels de plasma prélevés auprès de la population âgée de 20 à 79 ans (Santé Canada, 2010). Aucune moyenne géométrique n’a été calculée pour les autres PBDE (PBDE 15, 17, 25, 28, 33, 99, 100 et 153) en raison de leur faible niveau de détection. Les concentrations plasmatiques plus élevées des PBDE 47 et 100 ont été associées à une prévalence accrue d’hypothyroïdisme chez les femmes adultes âgées de 30 à 79 ans du cycle 1 de l’ECMS (Oulhote et coll., 2016). L’ECMS exclut les personnes vivant dans les réserves et tout autre peuplement autochtone des provinces canadiennes. Toutefois, cette sous-population a été étudiée dans le cadre de l’Initiative de biosurveillance des Premières nations (IBPN), une étude de biosurveillance représentative menée à l’échelle nationale auprès des membres adultes des Premières nations vivant dans une réserve au sud du 60e parallèle (APN, 2013). Un total de 471 membres âgés de 20 ans et plus, représentant 13 collectivités des Premières Nations choisies au hasard au Canada, ont participé à cette étude. En 2011, la moyenne géométrique des concentrations de PBDE 47 dans le plasma sanguin était de 6,40 ng/g de lipide. Comme pour l’ECMS, aucune moyenne géométrique n’a été calculée pour les autres PBDE de l’IBPN en raison de leur faible niveau de détection.

L’Étude mère-enfant sur les composés chimiques de l’environnement (MIREC) est une étude prospective de biosurveillance menée à l’échelle nationale de 2008 à 2011 auprès de 2001 femmes enceintes âgées de 18 ans et plus provenant de 10 villes canadiennes (Arbuckle et coll., 2013). Le dosage des PBDE a été effectué dans les échantillons prélevés auprès de 1928 des 1983 participantes au premier trimestre de leur grossesse. La moyenne géométrique des concentrations de PBDE 47 dans le plasma sanguin maternel était de 7,02 ng/g de lipide; elle n’a pas été calculée pour les autres PBDE (PBDE 28, 33, 99, 100 et 153) en raison de leur faible niveau de détection (Fisher et coll., 2016). Dans le Nord canadien, le volet portant sur les contaminants de l’Enquête sur la santé des Inuits (2007 à 2008) et de l’Enquête sur la santé des Inuits du Nunavik (2004) a permis de mesurer la charge corporelle des PBDE chez 3083 Inuits appartenant à des collectivités du Nunavut, du Nunavik, de Nunatsiavut et de la région désignée des Inuvialuits (PLNC, 2018). La moyenne géométrique des concentrations de PBDE 47, 99, 100, 153 et 209 dans le plasma des participants de 18 ans et plus variait d’une valeur inférieure à la limite de détection à 28 ng/g de lipide, les PBDE 47 et 209 présentant les concentrations les plus élevées.

Le dosage de 23 congénères des PBDE (tableau 8.2.1) a été effectué dans les échantillons groupés de sérum des participants âgés de 6 à 79 ans du cycle 1 (2007 à 2009) de l’ECMS.Le dosage de 5 congénères des PBDE, c.-à-d. les PBDE 47, 99, 100, 153 et 209, a été effectué dans les échantillons groupés de sérum des participants âgés de 3 à 79 ans des cycles 3 (2012 à 2013), 4 (2014 à 2015) et 5 (2016 à 2017). Les données de ces cycles sont exprimées en ng/g de lipide et en ng/g de sérum. La présence d’une quantité mesurable de congénères des PBDE dans le sérum est un indicateur d’une exposition aux PBDE. Elle n’entraîne pas nécessairement d’effets nocifs.

Rawn et coll. (2014) ont présenté des données relatives aux PBDE présents dans les échantillons groupés de sérum prélevés au cours du cycle 1 de l’ECMS. Ces résultats ont toutefois été obtenus par l’application d’une autre méthode statistique. Par conséquent, ils ne peuvent pas être directement comparés aux données présentées dans le présent rapport.

Tableau 8.2.2
4,4'-Dibromodiphényléther (PBDE 15) (concentration corrigée en fonction des lipides) — Moyenne arithmétique, concentrations minimum et maximum dans les échantillons groupés de sérum (ng/g de lipide) pour la population générale de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (2007 à 2009)
Cycle Nombre total
de mélanges
sériquesNote de bas du tableau a
Minimum Maximum Moyenne arithmétique CV (%)Note de bas du tableau b
Total, 6 à 79 years
1 (2007 à 2009) 59 <LD 0,66 0,22 15
Femmes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 30 <LD 0,66 0,21 34
Hommes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 29 0,12 0,45 0,23 2
6 à 11 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 0,22 0,13 19
12 à 19 ans
1 (2007 à 2009) 10 0,13 0,20 0,15 5
20 à 39 ans
1 (2007 à 2009) 13 <LD 0,37 0,18 33
40 à 59 ans
1 (2007 à 2009) 14 0,12 0,66 0,29 10
60 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 12 <LD 0,42 0,23 15
LD : limite de détection
Note : La moyenne des LD du cycle 1 est de 0,0096 ng/g de lipide.
Tableau 8.2.3
4,4'-Dibromodiphényléther (PBDE 15) (poids total) — Moyenne arithmétique, concentrations minimum et maximum dans les échantillons groupés de sérum (ng/g de sérum) pour la population générale de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (2007 à 2009)
Cycle Nombre total
de mélanges
sériquesNote de bas du tableau a
Minimum Maximum Moyenne arithmétique CV (%)Note de bas du tableau b
Total, 6 à 79 years
1 (2007 à 2009) 59 <LD 0,0045 0,0014 17
Femmes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 30 <LD 0,0045 0,0014 35
Hommes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 29 0,00065 0,0028 0,0014 0
6 à 11 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 0,0011 0,00069 18
12 à 19 ans
1 (2007 à 2009) 10 0,00065 0,0010 0,00075 5
20 à 39 ans
1 (2007 à 2009) 13 <LD 0,0023 0,0011 34
40 à 59 ans
1 (2007 à 2009) 14 0,00083 0,0045 0,0019 12
60 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 12 <LD 0,0028 0,0016 16
LD : limite de détection
Note : La moyenne des LD du cycle 1 est présentée dans le tableau 8.2.2.
Tableau 8.2.4
2,2',4-Tribromodiphényl éther (PBDE 17) (concentration corrigée en fonction des lipides) — Moyenne arithmétique, concentrations minimum et maximum dans les échantillons groupés de sérum (ng/g de lipide) pour la population générale de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (2007 à 2009)
Cycle Nombre total
de mélanges
sériquesNote de bas du tableau a
Minimum Maximum Moyenne arithmétique CV (%)Note de bas du tableau b
Total, 6 à 79 years
1 (2007 à 2009) 59 <LD 0,071 NC-L NC-L
Femmes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 30 <LD 0,071 NC-L NC-L
Hommes, 6 à 79 ans
1 (2007 à 2009) 29 <LD 0,058 NC-L NC-L
6 à 11 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 0,058 NC-L NC-L
12 à 19 ans
1 (2007 à 2009) 10 <LD 0,071 NC-L NC-L
20 à 39 ans
1 (2007 à 2009) 13 <LD