Pour les professionnels de la santé : grippe (influenza)

Les choses que les professionnels de la santé doivent connaître sur l'influenza

L'influenza est une infection respiratoire causée principalement par les virus grippaux de types A et B.

Bien que la plupart des personnes se rétablissent en 7 à 10 jours, des maladies graves peuvent survenir. Certains groupes sont à plus haut risque de complications liées à l'influenza.

On estime que l'influenza est la cause d'environ 12 200 hospitalisations et 3 500 décès au Canada chaque année.

Surveillance de l'influenza, le système de surveillance de l'influenza national du Canada, donne des renseignements à jour sur les souches d'influenza en circulation actuellement.

Se faire vacciner contre l'influenza chaque automne est le moyen de prévenir l'influenza.

Des médicaments antiviraux, y compris l'oseltamivir, le zanamivir et le peramivir, sont actuellement autorisés pour le traitement ou la prévention de la grippe au Canada.

Agent de la maladie

Même s'il existe trois types de virus grippaux (A, B et C), seuls les virus grippaux A et B causent des éclosions d'influenza saisonnière chez les humains.

Les virus de la grippe de type A sont classés en sous-types en fonction de deux protéines de surface :

  1. l'hémagglutinine (HA)
  2. neuraminidase (NA)

De ceux-ci, les virus grippaux A à l'origine d'épidémies chez l'humain sont :

  • trois sous-types de HA (H1, H2 et H3)
  • deux sous-types de NA (N1 et N2)

Les virus grippaux B ont évolué vers deux lignées :

  1. des virus analogues B/Yamagata/16/88
  2. des virus analogues B/Victoria/2/87

Au fil du temps, il se produit une variation antigénique (dérive antigénique) des souches à l'intérieur d'un sous-type de l'influenza A ou d'une lignée B. La possibilité toujours présente d'une variation antigénique exige habituellement que les vaccins antigrippaux saisonniers habituels soient reformulés chaque année. Cette variation peut survenir dans une ou plusieurs souches de virus de l'influenza.

Spectre de la maladie clinique

Le spectre de la maladie causé par une infection au virus de l'influenza a une vaste ampleur. Il varie d'asymptomatique à moyen, de maladie bénigne à grave, à maladie avec complication.

Les symptômes de l'influenza comprennent habituellement l'apparition soudaine d'occurrences de :

  • forte fièvre
  • toux
  • douleurs musculaires

Voici quelques-uns des autres symptômes communs :

  • maux de tête
  • frissons
  • fatigue
  • perte d'appétit
  • mal de gorge
  • rhinite

Chez certaines personnes, surtout des enfants, des nausées, des vomissements et de la diarrhée peuvent survenir.

La plupart des gens qui contractent la grippe se rétablissent dans un délai de 7 à 10 jours, une maladie plus grave peut survenir. Certaines personnes affichent un risque élevé de complications liées à la grippe et d'hospitalisation.

Transmission

L'influenza est principalement transmise par des gouttelettes qui se propagent par la toux et des éternuements. Elle peut également être transmise par contact direct ou indirect avec des sécrétions respiratoires contaminées.

La période d'incubation de l'influenza est habituellement de deux jours, mais elle peut varier d'un à quatre jours. Les adultes peuvent transmettre le virus de l'influenza à d'autres personnes dès la journée précédant l'apparition des symptômes et jusqu'à environ cinq jours après le début des symptômes.

Les enfants et les personnes immunodéprimées peuvent être contagieux plus longtemps.

Groupes à haut risque de complications liées à l'influenza

Parmi les gens présentant le risque le plus élevé de complications liées à l'influenza ou d'hospitalisation, on retrouve les :

  • femmes enceintes (le risques est plus élevé selon la durée de la gestation)
  • adultes et les enfants atteints de problèmes de santé chroniques comme :
    • des troubles cardiaques et pulmonaires
    • le diabète de type 2 et autres maladies métaboliques
    • le cancer et autres conditions causant une immunodéficience
    • une maladie rénale
    • l'anémie ou l'hémoglobinopathie
    • une affection neurologique ou des troubles de développement neurologique
    • une obésité morbide (IMC égal ou supérieur à 40)
    • des enfants de 18 ans et moins recevant des traitements par l'acide acétylsalicylique pendant de longues périodes de temps
  • résidents de maison de soins infirmiers et d'établissements de soins aux malades chroniques
  • personnes âgées de 65 ans et plus
  • enfants de moins de 60 mois
  • Autochtones

Pour plus d'information, allez à la page du Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI): Chapitre sur la grippe du Guide canadien d'immunisation et Déclaration sur la vaccination antigrippale pour la saison 2017-2018. La déclaration donne les détails concernant les personnes présentant un risque élevé de complications liées à l'influenza.

Prévention et contrôle

La vaccination contre l'influenza annuelle constitue la façon la plus efficace d'aider à prévenir l'influenza et ses complications.

Chaque année, le CCNI publie une déclaration sur la grippe saisonnière qui informe les praticiens des vaccins autorisés. Des lignes directrices cliniques sur l'administration de vaccins et des facteurs à considérer sur l'innocuité sont disponibles sur le Guide canadien d'immunisation.

Le CCNI recommande que tous les Canadiens âgés de six mois ou plus qui n'ont aucune contre indication à se faire vacciner contre l'influenza.

Pour réduire les taux de morbidité et de mortalité liés à la grippe, les programmes d'immunisation devraient concentrer leurs efforts sur les personnes de 6 mois et plus :

  • qui présentent un risque élevé de complications liées à l'influenza
  • qui sont particulièrement en mesure de transmettre l'influenza à ceux qui présentent un risque élevé, on trouve les suivants :
    • les fournisseurs de soins de santé et autres qui se trouvent dans des installations et des établissements communautaires
    • les contacts familiaux (adultes et enfants) avec des personnes présentant un risque élevé de complications liées à l'influenza, y compris :
      • les contacts familiaux avec des bébés âgés de moins de six mois
      • les membres d'un ménage qui attendent un bébé pendant la saison grippale
    • ceux qui offrent des services aux enfants âgés de moins de 60 mois
    • ceux qui offrent des services dans des établissements fermés ou relativement fermés à des personnes à risque élevé, comme l'équipage d'un navire

Ces programmes d'immunisation devraient inclure d'autres groupes de personnes, particulièrement ceux qui :

  • offrent des services communautaires essentiels
  • prennent directement part à des opérations d'abattage de la volaille infectée par l'influenza aviaire

Des vaccins trivalents et quadrivalents contre l'influenza sont autorisés à des fins d'utilisation et de commercialisation au Canada. Ce ne sont pas tous les vaccins qui sont offerts dans toutes les administrations et la disponibilité de certains produits peut varier. Par conséquent, il faut consulter chaque province et chaque territoire au sujet des produits offerts dans chaque administration.

Les fournisseurs de soins de santé devraient offrir le vaccin antigrippal aussitôt qu'il est disponible à l'automne. Le choix du moment où mettre en œuvre les programmes de vaccination dans une région devraient prendre les facteurs suivants en considération :

  • activité grippale locale
  • facteurs d'ordre programmatique

Il est préférable d'effectuer la vaccination avant le début de la saison grippale. La vaccination peut toutefois demeurer offerte jusqu'à la fin de la saison.

Pour aider à prévenir la propagation de l'influenza, on recommande aux fournisseurs de soins de santé de :

  • se faire vacciner contre l'influenza pour réduire le risque de transmission du virus à leurs patients
  • profiter de chaque occasion pour vacciner les personnes à risque, même après que l'activité grippale a été documentée dans la collectivité
  • discuter des risques et des avantages liés au vaccin avec les patients, de même que les risques liés au fait de ne pas être immunisé
  • apprendre à leurs patients des pratiques de prévention d'influenza, dont :
    • se laver les mains correctement
    • étiquette pour la toux et les éternuements
    • comment garder les surfaces communes propres
    • ce qu'il faut faire en cas d'infection à l'influenza

Traitement

La plupart des personnes qui contractent la grippe sont généralement peu sévèrement malades et n'ont pas besoin de soins médicaux ni de médicaments antiviraux. En général, il est conseillé de faire ce qui suit :

  • rester à la maison
  • se reposer beaucoup
  • traiter les symptômes
  • éviter tout contact avec d'autres personnes (sauf pour obtenir des soins médicaux)

Pour les personnes qui font partie d'un groupe présentant des risques élevés ou qui sont très malades, les fournisseurs de soins de santé peuvent prescrire des médicaments antiviraux pour réduire la morbidité et la mortalité liées à la maladie.

Des médicaments antiviraux, y compris l'oseltamivir, le zanamivir et le peramivir, sont autorisés pour le traitement ou la prévention de la grippe au Canada. Leur utilisation dépendra d'un certain nombre de facteurs, y compris les suivants :

  • le risque du patient
  • les antécédents pertinents
  • la durée et la gravité des symptômes

Pour en savoir plus sur l'utilisation des médicaments antiviraux pour traiter l'influenza, les fournisseurs de soins de santé peuvent consulter l'encadrement fourni dans les ressources suivantes :

Épidémiologie de l'influenza au Canada

L'influenza est l'une des 10 principales causes de décès au Canada.

Chaque année au Canada, on estime que l'influenza cause environ :

  • 12 200 hospitalisations
  • 3 500 décès

Surveillance de l'influenza, le système de surveillance de l'influenza national du Canada, donne des renseignements à jour sur les souches d'influenza en circulation actuellement. Il indique également la proportion d'entre elles qui sont résistantes aux antiviraux.

Pour obtenir les renseignements les plus récents sur l'activité grippale au Canada, consultez le rapport le plus récent du programme Surveillance de l'influenza.

Distribution de la maladie (à l'échelle mondiale)

On estime que les épidémies mondiales causent, chaque année :

  • un milliard de cas d'influenza
  • de trois à cinq millions de cas de maladies graves
  • environ 250 000 à 500 000 décès

Pour connaître l'activité internationale à l'heure actuelle, consultez la page FluNet (disponible en anglais seulement) de l'Organisation mondiale de la santé.

Pour obtenir plus de renseignements

Ressources concernant la vaccination

Ressources en matière de prévention, de contrôle et de traitement des infections

Ressources pédagogiques

Ressources des partenaires

Ressources pour les Premières Nations et les Inuits

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :