Vaccin antigrippal saisonnier de 2021 à 2022 : Guide mobile à l’intention des professionnels de la santé

Dernière mise à jour : décembre 2021

Avis important : Ce guide repose sur les preuves scientifiques et les avis d'experts actuellement disponibles. Le contenu sera revu régulièrement, et des mises à jour seront effectuées si nécessaire tout au long de la saison de la grippe, au fur et à mesure que le contexte de la santé publique évoluera et que de nouvelles preuves apparaîtront.

Voici un résumé des recommandations du Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI).

Sur cette page

Qui devrait recevoir le vaccin

Toute personne âgée de 6 mois et plus devrait recevoir le vaccin, à moins qu'elle ne présente des contre-indications.

Il est particulièrement important que les personnes suivantes reçoivent le vaccin :

Les personnes présentant un risque élevé de maladie grave liée à la COVID-19

Les personnes présentant un risque élevé de complications ou d'hospitalisation liées à la grippe

  • Tous les enfants âgés de 6 à 59 mois
  • Les adultes et les enfants atteints d'une des affections chroniques suivantes :
    • maladies cardiaques ou pulmonaires (notamment dysplasie bronchopulmonaire, fibrose kystique et asthme)
    • diabète sucré ou autres maladies métaboliques
    • cancer, troubles liés à l'immunodépression (résultant d'une maladie sous-jacente, d'un traitement ou des deux, par exemple la greffe d'un organe plein ou de cellules souches hématopoïétiques)
    • néphropathie
    • anémie ou hémoglobinopathie
    • troubles neurologiques ou du développement neurologique, y compris :
      • trouble neuromusculaire
      • trouble neurovasculaire
      • maladie neurodégénérative
      • trouble du développement neurologique
      • troubles épileptiques (pour les enfants, cela inclut les convulsions fébriles et les retards de développement isolés)
    • obésité (indice de masse corporelle [IMC] ≥ 40)
    • enfants âgés de 6 mois à 18 ans qui suivent un traitement de longue durée à l'acide acétylsalicylique :
      • en raison de l'augmentation possible du syndrome de Reye associé à la grippe
  • Les personnes enceintes
  • Les résidents de maisons de soins infirmiers et d'autres établissements de soins de longue durée, quel que soit leur âge
  • Les adultes âgés de 65 ans et plus
  • Les groupes autochtones

Les personnes susceptibles de transmettre la grippe à des sujets à risque élevé de complications grippales ou d'hospitalisation

  • Travailleurs de la santé et autres fournisseurs de soins de santé dans des établissements et en milieu communautaire
  • Contacts familiaux (adultes et enfants) de personnes à risque élevé, que ces personnes aient été vaccinées ou non, comme :
    • contacts familiaux et fournisseurs de soins de santé à des nourrissons de moins de 6 mois 
    • membres d'un ménage devant accueillir un nouveau-né durant la saison grippale
  • Les personnes qui prennent régulièrement soin d'enfants de 59 mois ou moins, que ce soit à la maison ou à l'extérieur
  • Les personnes qui fournissent des services à des sujets à risque élevé dans un milieu fermé ou relativement fermé (p. ex. équipage de navire)

Autres

  • Les personnes qui fournissent des services communautaires essentiels
  • Les personnes en contact direct avec de la volaille infectée par le virus de la grippe aviaire durant les activités d'abattage

Le vaccin antigrippal est un outil essentiel de protection contre les maladies liées à la grippe et de réduction du fardeau associé à la grippe qui pèse sur le système de santé canadien. C'est d'autant plus important en cette saison grippale :

  • étant donnée la co-circulation potentielle des virus de la grippe et de la COVID-19
  • cela permet de renforcer la capacité de répondre à l'activité actuelle du virus de la COVID-19

Calendrier

Les adultes et les enfants de 9 ans et plus devraient recevoir une dose de vaccin antigrippal chaque année.

Les enfants âgés de 6 mois à moins de 9 ans qui n'ont jamais reçu le vaccin antigrippal au cours d'une saison grippale précédente devraient :

  • recevoir 2 doses de vaccin antigrippal pendant la saison en cours
  • respecter un intervalle minimum de 4 semaines entre les doses

Si ces personnes ont été vaccinées avec une ou plusieurs doses par le passé, elles devraient recevoir 1 dose de vaccin antigrippal par saison par la suite.

Contre-indications

Qui ne doit pas recevoir le vaccin

  • Les personnes qui ont déjà présenté une réaction anaphylactique à :
    • une dose antérieure de vaccin antigrippal
    • l'un des constituants du vaccin, à l'exception de l'œuf
  • Les personnes qui ont présenté un syndrome de Guillain-Barré (SGB) dans les 6 semaines suivant une vaccination antigrippale antérieure, à moins qu'une autre cause du SGB n'ait été établie

Qui ne doit pas recevoir un vaccin vivant atténué contre l'influenza

Outre les contre-indications susmentionnées, le CCNI recommande également que le vaccin vivant atténué contre l'influenza (VVAI) ne soit pas administré aux :

  • personnes qui présentent un trouble lié à l'immunodépression résultant d'une maladie sous-jacente, d'un traitement ou des deux 
    • à l'exception des enfants qui présentent une infection au VIH stable et qui sont sous traitement antirétroviral hautement actif (HAART) et ont une fonction immunitaire adéquate
  • personnes qui présentent :
    • une forme d'asthme sévère (cet état concerne des sujets qui reçoivent actuellement un traitement oral ou des glucocorticostéroïdes par inhalation à dose élevée ou qui présentent une respiration sifflante active) ou
    • une respiration sifflante ayant fait l'objet d'une consultation médicale dans les 7 jours précédant la date proposée de la vaccination en raison d'un risque accru de respiration sifflante :
  • le VVAI n'est pas contre-indiqué chez les personnes ayant des antécédents d'asthme stable ou de respiration sifflante récurrente
  • les enfants de moins de 24 mois en raison du risque accru de respiration sifflante
  • les enfants âgés de 2 à 17 ans recevant actuellement de l'aspirine ou un médicament contenant de l'aspirine :
    • ceci en raison de l'association entre le syndrome de Reye et l'aspirine et l'infection par le virus de la grippe de type sauvage
    • l'administration de produits contenant de l'aspirine à des enfants de moins de 18 ans doit être retardée de 4 semaines après la réception du VVAI
  • les personnes enceintes, parce qu'il s'agit d'un vaccin à virus vivant atténué et qu'on ne dispose pas pour le moment de suffisamment de données quant à son innocuité :
    • l'administration du VVAI n'est pas contre-indiquée chez les personnes qui allaitent; toutefois, les données sur l'emploi du VVAI chez les personnes qui allaitent sont limitées

Le VVAI ne doit être administré que 48 heures après l'arrêt de l'administration d'agents antiviraux actifs contre la grippe, par exemple :

  • l'oseltamivir
  • le zanamivir

Ces agents antiviraux doivent être évités si possible pendant les 2 semaines après la réception du VVAI. Ceci afin que les agents antiviraux n'inactivent pas le virus vaccinal en réplication.

Si ces agents antiviraux sont administrés dans ce délai (de 48 heures avant la vaccination par le VVAI à 2 semaines après la vaccination) :

  • le rappel vaccinal doit avoir lieu au moins 48 heures après l'arrêt de l'administration des agents antiviraux ou
  • un vaccin inactivé contre l'influenza peut être administré à tout moment

Considérations concernant la vaccination antigrippale pendant la pandémie de COVID-19

Personnes qui présentent les symptômes de la COVID-19 ou d'une infection respiratoire aiguë

Pendant la pandémie de COVID-19, les personnes doivent reporter la vaccination antigrippale jusqu'à ce qu'elles soient rétablies si elles présentent :

  • des symptômes aigus de la COVID-19
  • tout symptôme d'infection respiratoire aiguë, y compris des symptômes mineurs comme un mal de gorge ou un écoulement nasal

Ceci parce que ces personnes peuvent poser un risque inutile pour d'autres et pour des fournisseurs de soins de santé si elles sont atteintes de la COVID-19. Les personnes qui présentent des symptômes de la COVID-19 doivent consulter un professionnel de la santé ou communiquer avec leur autorité en matière de santé publique locale pour obtenir de l'information sur la façon de se faire dépister.

Personnes actuellement en quarantaine (auto-isolement) en raison d'une infection par le SRAS-CoV-2 (COVID-19)

  • Ces personnes doivent reporter la vaccination jusqu'à ce qu'il ne soit plus nécessaire qu'elles restent en quarantaine ou qu'elles s'isolent selon les critères indiqués par les autorités en matière de santé publique de leur province ou territoire.

Pour des conseils supplémentaires, consultez le document d'orientation suivant élaboré en consultation avec le CCNI :

Administration simultanée d'autres vaccins

Pour les personnes âgées de 12 ans et plus, les vaccins antigrippaux saisonniers (y compris le VVAI) peuvent être administrés :

  • en même temps qu'un vaccin contre la COVID-19
  • à tout moment avant un vaccin contre la COVID-19
  • à tout moment après un vaccin contre la COVID-19

Pour les enfants âgés de 5 à 11 ans, il n’est pas recommandé que les vaccins contre la COVID-19 soient systématiquement administrés simultanément (c’est-à-dire le même jour) avec d’autres vaccins (vivants ou non). Le CCNI recommande d’envisager un intervalle de 14 jours entre l’administration d’un vaccin contre la COVID-19 et le vaccin antigrippal. Il s’agit d’une précaution visant à faciliter la surveillance des effets secondaires possibles de chaque vaccin.

L’administration simultanée ou un intervalle plus court entre les vaccins contre la COVID-19 et d’autres vaccins peut être justifié au cas par cas dans certaines circonstances, et ce, à la discrétion clinique du fournisseur de soins de santé.

Les provinces et les territoires peuvent décider d’un intervalle spécifique pour ce groupe d’âge dans le cadre de leurs programmes de vaccination.

Si plusieurs types de vaccins sont administrés lors d’une même visite, ils devraient être administrés à différents sites d’injection à l’aide de matériel d’injection distinct.

Le consentement éclairé doit inclure une discussion sur les avantages et les risques compte tenu des données limitées disponibles sur l’administration des vaccins contre la COVID-19 en même temps que d’autres vaccins, ou peu avant ou après.

Le CCNI continuera de :

  • surveiller les données probantes, y compris les essais en cours et prévus portant sur les vaccins antigrippaux administrés en même temps que les vaccins contre la COVID-19, ou à tout moment avant ou après
  • mettre à jour ses recommandations, le cas échéant

Consultez le chapitre sur le vaccin contre la COVID-19 dans le Guide canadien d’immunisation afin d’obtenir de plus amples renseignements sur l'administration simultanée de vaccins contre la COVID-19 et d'autres vaccins.

Choix du produit vaccinal

Abréviations

HAART
Traitement antirétroviral hautement actif
VAI
Vaccin antigrippal inactivé
VII3
Vaccin trivalent inactivé contre l'influenza
VII3-Adj
Vaccin trivalent inactivé contre l'influenza avec adjuvant (à base d'œufs)
VII3-HD
Vaccin trivalent inactivé contre l'influenza à haute dose (à base d'œufs)
VII3-SD
Vaccin trivalent inactivé contre l'influenza à dose standard (à base d'œufs)
VII4
Vaccin quadrivalent inactivé contre l'influenza
VII4-cc
Vaccin quadrivalent inactivé contre l'influenza issu de cultures cellulaires mammaliennes
VII4-HD
Vaccin quadrivalent inactivé contre l'influenza à haute dose (à base d'œufs)
VII4-SD
Vaccin quadrivalent inactivé contre l'influenza à dose standard (à base d'œufs)
IM
Intra-musculaire
VVAI
Vaccin vivant atténué contre l'influenza (à base d'œufs)
VVAI4
Vaccin quadrivalent vivant atténué contre l'influenza (à base d'œufs)

Enfants

Chez les enfants âgés de 6 à 23 mois

  • tout vaccin antigrippal quadrivalent inactivé (VII4) disponible et adapté à l'âge doit être utilisé
    • si un VII4 n'est pas disponible, tout vaccin antigrippal trivalent inactivé (VII3) disponible et adapté à l'âge doit être utilisé
  • l'utilisation d'un VVAI est contre-indiquée

Chez les enfants en santé âgés de 2 à 17 ans :

  • un VII4 ou un VVAI doit être utilisé chez les enfants sans contre-indication, y compris chez les enfants qui souffrent de maladies chroniques non immunodépressives :
    • si un VII4 ou un VVAI n'est pas disponible, il convient d'utiliser tout VII3
  • le VVAI est contre-indiqué chez :
    • les enfants qui reçoivent de l'aspirine ou un médicament contenant de l'aspirine
    • les enfants qui présentent la plupart des maladies immunodépressives (voir les exceptions dans la section sur les contre-indications)
    • les enfants qui souffrent d'asthme sévère ou qui présentent une respiration sifflante qui ont justifié une consultation médicale au cours des 7 jours précédents
    • les personnes enceintes (à la place, il convient d'utiliser un VII4)

Chez les enfants souffrant d'une affection immunodépressive et qui sont âgés de 2 à 17 ans :

  • il convient d'utiliser un VII4 :
    • si un VII4 n'est pas disponible, il convient d'utiliser tout VII3 disponible
  • le VVAI est généralement contre-indiqué, mais peut être administré aux enfants qui présentent :
    • une infection au VIH stable, si l'enfant reçoit un HAART et présente une fonction immunitaire adéquate ou
    • une fibrose kystique et ne sont pas traités par des médicaments immunosuppresseurs comme des corticostéroïdes à action générale à long terme

Chez les enfants qui présentent une forme d'asthme sévère ou une respiration sifflante ayant justifié une consultation médicale dans les 7 jours précédents et qui sont âgés de 2 à 17 ans :

  • il convient d'utiliser un VII4 :
    • si un VII4 n'est pas disponible, il convient d'utiliser un VII3
  • l'administration d'un VVAI est contre-indiquée, mais ce vaccin peut être utilisé chez les enfants qui présentent une forme d'asthme stable non sévère

Adultes

Chez les adultes sains âgés de 18 à 59 ans :

  • il convient d'utiliser un VII3, un VII4 ou un VVAI

Chez les adultes souffrant d'une affection chronique âgés de 18 à 59 ans :

  • il convient d'utiliser un VII3 ou un VII4
  • l'administration d'un VVAI est contre-indiquée chez les adultes qui présentent l'une ou l'autre des affections chroniques à haut risque énumérées dans la section portant sur les contre-indications

Chez les adultes âgés de 60 à 64 ans :

  • il convient d'utiliser un VII3 ou un VII4

Chez les adultes âgés de 65 ans ou plus :

  • il est préférable d'utiliser le VII-HD au lieu du VII-SD
  • on peut également utiliser le VII3-Adj et le VII4-cc

Populations particulières

Chez les personnes enceintes :

  • il convient d'utiliser un VII3 ou un VII4
  • l'utilisation d'un VVAI est contre-indiquée

Chez les travailleurs de la santé :

  • il convient d'utiliser un VII3 ou un VII4
  • par mesure de précaution, il n'est pas recommandé d'utiliser un VVAI pour éviter le risque théorique de transmission d'un virus vaccinal à des personnes souffrant d'une maladie immunodépressive grave

Dose et voie d'administration recommandées selon l'âge

Tableau 1. Type de vaccin antigrippal (voie d'administration) par groupe d'âge et nombre de doses
Groupe d'âge VII3-SDTableau 1 note de bas de page a ou VII4 -SDTableau 1 note de bas de page b
(IM)
VII4-ccTableau 1 note de bas de page c (IM) VII3-Adj
(IM)Tableau 1 note de bas de page d
VII3-HDTableau 1 note de bas de page e (IM) VII4-HDTableau 1 note de bas de page f (IM) VVAI4Tableau 1 note de bas de page g (intranasal) Nombre de doses requises
Six à 23 mois 0,5 mLTableau 1 note de bas de page h - 0,25 mL - - - Une ou deuxTableau 1 note de bas de page i
Deux à huit ans 0,5 mL - - - - 0,2 mL (0,1 mL par narine) Une ou deuxTableau 1 note de bas de page i
Neuf à 17 ans 0,5 mL 0,5 mL - - - 0,2 mL (0,1 mL par narine) 1
18 à 59 ans 0,5 mL 0,5 mL - - - 0,2 mL (0,1 mL par narine) 1
60 à 64 ans 0,5 mL 0,5 mL - - - - 1
65 ans et plus 0,5 mL 0,5 mL 0,5 mL 0,5 mL 0,7 mL - 1

Tableau 1 notes de bas de page

Tableau 1 note de bas de page a

Les formulations du VII3-SD (AgrifluMD (6 mois et plus), FluviralMD (6 mois et plus) et InfluvacMD (3 ans et plus)) sont autorisées mais ne seront pas disponibles pour utilisation au Canada pendant la saison grippale 2021-2022.

Retour à la référence de la tableau 1 note de bas de page a

Tableau 1 note de bas de page b

AfluriaMD tétrav TETRA (5 ans et plus), FlulavalMD TETRA (6 mois et plus), FluzoneMD quadrivalent (6 mois et plus), InfluvacMD tétrav TETRA (3 ans et plus).

Retour à la référence de la tableau 1 note de bas de page b

Tableau 1 note de bas de page c

FlucelvaxMD quadrivalent (Seqirus), vaccin antigrippal quadrivalent inactivé à dose standard à base de culture cellulaire mammalienne (actuellement recommandé par le CCNI pour une utilisation chez les adultes et les enfants de 9 ans et plus) est maintenant autorisé par Santé Canada pour une utilisation chez les personnes ≥2 ans. Veuillez vous reporter à la monographie du produit pour obtenir plus de détails. Cette mise à jour de l'âge autorisé d'utilisation remplace les informations relatives à FlucelvaxMD quadrivalent que l'on trouve dans le chapitre sur la grippe et la déclaration sur la vaccination antigrippale en 2021-2022 du Guide canadien d'immunisation du CCNI. Le CCNI va examiner les recommandations actuelles et les preuves à l'appui concernant l'utilisation de FlucelvaxMD quadrivalent.

Retour à la référence de la tableau 1 note de bas de page c

Tableau 1 note de bas de page d

Les formulations du VII3-Adj (Fluad PediatricMD ((6-23 mois) et FluadMD (65 ans et plus)) sont autorisées au Canada, mais seul FluadMD (65 ans et plus) est fourni pour la saison grippale 2021-2022.

Retour à la référence de la tableau 1 note de bas de page d

Tableau 1 note de bas de page e

FluzoneMD Haute dose (65 ans et plus) était auparavant autorisé, mais la commercialisation de ce vaccin a été interrompue à partir de février 2021.

Retour à la référence de la tableau 1 note de bas de page e

Tableau 1 note de bas de page f

FluzoneMD quadrivalent Haute dose (65 ans et plus).

Retour à la référence de la tableau 1 note de bas de page f

Tableau 1 note de bas de page g

FluMistMD quadrivalent (2-59 ans).

Retour à la référence de la tableau 1 note de bas de page g

Tableau 1 note de bas de page h

Des données probantes semblent indiquer une amélioration modérée de la réponse immunitaire chez les nourrissons, sans qu'il y ait augmentation de la réactogénicité, après l'administration de doses complètes (0,5 mL) de vaccin antigrippal inactivé sans adjuvant. Cette amélioration modérée de la réponse immunitaire, sans augmentation de la réactogénicité, est la raison qui justifie l'administration d'une dose complète du vaccin inactivé sans adjuvant chez les sujets de tous âges. Pour plus de renseignements, veuillez consulter la Déclaration sur la vaccination antigrippale en 2011-2012.

Retour à la référence de la tableau 1 note de bas de page h

Tableau 1 note de bas de page i

Les enfants âgés de six mois à moins de neuf ans recevant un vaccin antigrippal saisonnier pour la première fois de leur vie doivent recevoir deux doses du vaccin antigrippal, avec un intervalle de quatre semaines au moins entre les doses. Les enfants âgés de 6 mois à moins de 9 ans qui ont déjà reçu, comme il se doit, une dose complète ou plus du vaccin antigrippal saisonnier par le passé devraient recevoir une dose par saison au cours des années suivantes.

Retour à la référence de la tableau 1 note de bas de page i

Renseignements connexes

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :