Chapitre 5 – Doctrine, formation et éducation

Le principe

Veiller à ce que tous nos soldats de la paix reçoivent de la formation sur la protection de l’enfance avant d’être déployés dans des opérations de maintien de la paix et à intégrer la prévention du recrutement et de l’utilisation d’enfants soldats, ainsi que des directives claires sur les interactions avec des enfants associés à des forces armées ou à des groupes armés, dans la formation, l’éducation et la doctrine de nos soldats de la paix selon une norme internationale convenue commune avalisée par les Nations Unies, et réaliser des examens réguliers de la formation et de la doctrine pour en assurer l’efficacité.

Pourquoi ce principe est-il important?

La doctrine, la formation et l’éducation spécialisées sont essentielles pour s’assurer que les organisations militaires, policières et civiles des États membres qui participent aux opérations de maintien de la paix sont à la fois informées et prêtes à relever les défis particuliers que posent les enfants soldats. La résolution 2143 du Conseil de sécurité de l’ONU (2014) recommande que « pays qui fournissent des contingents et des effectifs de police aux opérations de maintien de la paix des Nations Unies de dispenser des formations ciblées et opérationnelles afin de préparer leurs personnels à toutes missions des Nations Unies, y compris les effectifs militaire et de police, à contribuer à la prévention des violations sur la personne d’enfantsNote de bas de page 52. »

La doctrine, la formation et l’éducation devraient refléter la nécessité primordiale de protéger les enfants touchés par les conflits armés et d’empêcher le recrutement et l’utilisation d’enfants soldats, tout en préparant les forces de maintien de la paix de façon stratégique, tactique, technique et psychologique aux rencontres potentielles avec des enfants soldats. La formation et l’éducation devraient comprendre des documents précis sur les aspects sexospécifiques des rencontres avec les enfants soldats. L’intégration de la protection de l’enfance à la doctrine, à la formation et à l’éducation est essentielle pour s’assurer que la protection de l’enfance devient une responsabilité fondamentale et durable des soldats de la paix.

Comment ce principe peut-il être mis en œuvre?

Élaborer des politiques, une doctrine et des directives nationales pour fournir une orientation institutionnelle sur le rôle des soldats de la paix dans les situations de recrutement et d’utilisation des enfants soldats : Les États membres devraient élaborer et mettre à jour les politiques, la doctrine et les directives nationales au sein de leurs organisations militaires, policières et civiles afin d’articuler l’approche organisationnelle globale envers la préparation aux défis posés par les enfants soldats. Cette orientation institutionnelle officielle devrait établir le cadre conceptuel qui oriente plus précisément la planification, les préparatifs et les opérations du point de vue stratégique, opérationnel et tactique. Les directives nationales devraient reconnaître que la formation liée à la rencontre avec des enfants soldats ne devrait pas se limiter au personnel dont le déploiement est imminent, mais devrait aussi être abordée dans l’ensemble du spectre de la formation et être offerte à tous les genresNote de bas de page 53. » Il faut également reconnaître que la formation et l’éducation non seulement prépareront les soldats de la paix pour de telles rencontres, mais contribueront aussi aux efforts de prévention à long terme.

Élaborer des normes et des ressources nationales pertinentes en matière de formation et d’éducation, en tirant parti d’autres ressources de formation de partenaires internationaux et de la société civile, le cas échéant :   Les États membres sont fortement encouragés à miser sur les outils d’instruction offerts par l’ONU, en particulier le matériel de formation de base préalable au déploiement, qui représente les connaissances fondamentales requises par tous les soldats de la paix pour fonctionner efficacement dans les opérations de la paix de l’ONU, ainsi que les matériels de formation spécialisés (MFS) de l’ONU pour les forces militaires et policièresNote de bas de page 54. » Les MFS présentent des concepts de protection de l’enfance et offrent des scénarios interactifs et des exemples propres à la mission aux fins de discussion au sein des dirigeants et de l’état-major des contingents nationaux militaires et policiers. Les documents visent à favoriser une meilleure compréhension du mandat de protection de l’enfance de la mission et des intervenants pertinents en matière de protection de l’enfance. Ces éléments et d’autres documents pertinents sont disponibles au Centre de ressources de maintien de la paix de l’ONUNote de bas de page 55. »

Les États membres sont également encouragés à envisager d’autres documents de formation existants de partenaires internationaux ou d’organisations de la société civile, afin de renforcer les ressources de formation nationales. En particulier, le Centre d’instruction international des Forces armées suédoises (SWEDINT), en partenariat avec l’Équipe de protection de l’enfance de la Division des politiques, de l’évaluation et de la formation (DPEF) de l’ONU et le Service intégré de formation (SIF) de l’ONU, offre le cours de l’ONU sur la protection de l’enfance sur une base annuelle ou bisannuelleNote de bas de page 56. » Les annexes B et C, de même que la section des exemples à la fin du présent chapitre, offrent des renseignements supplémentaires sur les ressources de soutien.

Offrir une formation et une éducation sur la prévention du recrutement et de l’utilisation d’enfants soldats, y compris la dynamique sexospécifique pertinente, tout au long de la carrière du personnel de maintien de la paix :

  • Offrir rapidement et continuellement de la formation et de l’éducation pour toutes les exigences en matière de formation professionnelle :Les États membres devraient intégrer le sujet des enfants soldats dans l’ensemble des systèmes de formation et d’éducation professionnelles pour les soldats de la paix des forces militaires, policières et civiles. Cela est essentiel pour établir des connaissances de base sur le sujet pour tout le personnel de maintien de la paix et pour positionner la question de la protection de l’enfance comme un élément essentiel du maintien de la paix.
  • Offrir une formation préalable au déploiement propre à la mission afin de fournir aux soldats de la paix les compétences nécessaires pour gérer les rencontres potentielles avec des enfants soldats : Les soldats de la paix devraient ensuite recevoir de la formation propre à la mission sur les enfants soldats avant leur déploiement, afin de les préparer spécifiquement aux rencontres avec des enfants soldats. Cette formation devrait non seulement s’appuyer sur la formation professionnelle générale et l’éducation mentionnées ci-dessus, mais également fournir plus de détails sur la façon de gérer les rencontres avec les enfants dans le contexte précis de la mission, tout en tenant compte des différences de genre, conformément aux directives de protection de l’enfance de la mission, selon le cas. Au sein du système de l’ONU, le SIF est responsable, en coordination avec l’Équipe de protection de l’enfance de la DPEI, de l’inclusion de modules de formation spécialisés sur la protection de l’enfance dans le matériel de formation de base préalable au déploiement de l’ONU.
  • Offrir une formation en cours de mission pour renforcer et adapter les approches opérationnelles et tactiques aux rencontres potentielles avec des enfants soldats : De la formation en cours de mission devrait permettre aux soldats de la paix de réviser la formation déjà reçue. Elle devrait permettre aux soldats de la paix d’ajuster et d’adapter leurs méthodes aux circonstances changeantes sur le terrain, et de combler les lacunes qui pourraient subsister après la formation préalable au déploiement. Elle peut également sensibiliser davantage à la dynamique sexospécifique associée au recrutement et à l’utilisation d’enfants soldats. Les modules de formation en cours de mission devraient être coanimés avec des experts recrutés localement, dans la mesure du possible. Ils devraient également s’appuyer sur la formation initiale générale de l’ONU offerte par le SIF, de même que sur la formation plus spécialisée coordonnée par l’intermédiaire des conseillers à la protection de l’enfance (CPE)Note de bas de page 57. » Les États membres devraient également envisager d’offrir un soutien financier pour développer davantage le matériel d’instruction en cours de mission de l’ONU.

Les stades de formation et d’éducation discutés dans ce chapitre sont illustrés ci-dessous dans la Figure 2.

Figure 2 : Stades de formation et d’éducation sur les enfants soldats

  • Texte descriptif de la figure 2
    • Cette figure fournit une représentation graphique des trois étapes de la formation et de l'éducation sur les enfants soldats sous la forme d'un triangle.
    • À la base du triangle, l'éducation et la formation professionnelles continues fournissent des connaissances de base sur les enfants soldats.
    • Au centre du triangle se trouve la formation préalable au déploiement, qui est axée sur les exigences de la mission.
    • Au sommet du triangle se trouve la formation en cours de mission, qui peut être adaptée aux circonstances sur le terrain.

Offrir une formation spécialisée axée sur les compétences aux soldats de la paix ayant des responsabilités spécifiques en matière de protection de l’enfance, avant le déploiement : Même si les connaissances générales sur la protection de l’enfance devraient être intégrées à tous les programmes de formation professionnelle, certains postes – à savoir les CPE et les points de contact en matière de protection de l’enfance (PCPE), et les dirigeants principaux de mission – nécessitent une formation et une éducation spécialisées sur la protection de l’enfance et sur les enfants soldats, y compris en fonction d’une perspective sexospécifique. Les États membres devraient envisager d’envoyer de futurs PCPE au cours annuel de protection de l’enfance de l’ONU qui se tient au Centre SWEDINTNote de bas de page 58. » Le cours vise à préparer les participants individuels pour les affectations liées à la protection de l’enfance dans le cadre de missions de l’ONU. Les États membres peuvent aussi demander le soutien de l’Équipe de protection de l’enfance du DOMP et du Bureau du représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU pour les enfants et les conflits armés (RSSG-ECA) dans la prestation de ces modules de formation spécialisés de façon ponctuelle.

Préconiser la formation spécialisée préalable au déploiement pour les dirigeants principaux de mission : Bien que la formation préalable au déploiement des dirigeants principaux de la mission pour les opérations de maintien de la paix de l’ONU (p. ex., les commandants de la force et les commissaires de police) soit la responsabilité de l’ONU, les États membres peuvent fortement encourager l’ONU à intégrer des modules de formation précis et suffisants sur la protection de l’enfance, ainsi que sur les défis particuliers que posent le recrutement et l’utilisation d’enfants soldats, y compris en fonction d’une perspective sexospécifique. Cette formation devrait préparer et habiliter les chefs de mission à assumer leur rôle de direction pendant la mise en œuvre du mandat de protection de l’enfance de la mission, y compris par l’élaboration et l’approbation des directives de protection de l’enfance pour la mission.

Utiliser des méthodes d’enseignement variées et pratiques pendant la formation et l’éducation, y compris des exercices et des activités fondés sur des scénarios : La formation et l’éducation devraient comprendre des activités d’apprentissage en classe, ainsi que des exercices, des activités et des ressources basés sur des scénarios, afin de se préparer aux rencontres tactiques avec les enfants soldats. Dans la mesure du possible, les techniques d’apprentissage actif les plus récentes devraient être suivies, en mettant l’accent sur la pratique plutôt que sur la théorie. Les renseignements clés concernant les enfants soldats devraient également être présentés dans un format concis pour être utilisés par le personnel en déploiement, comme les cartes de soldat. Dans la mesure du possible, la formation intégrée pour le personnel militaire, policier et civil devrait être suivie afin de souligner l’importance de la coopération entre tous les soldats de la paix.

Soutenir la formation et l’éducation spécialisées sur la prévention du recrutement et de l’utilisation d’enfants soldats au moyen de mécanismes et de partenariats bilatéraux et multilatéraux : Les États membres devraient étudier les possibilités d’élaborer, d’offrir ou de financer la formation spécialisée sur la prévention du recrutement et de l’utilisation d’enfants soldats par l’intermédiaire du Centre international de formation au soutien de la paix ou d’autres centres régionaux de formation en matière de maintien de la paix, de centres d’excellence ou d’acteurs appropriés en protection de l’enfance. De plus, les États membres pourraient envisager d’offrir une formation sur la prévention du recrutement et de l’utilisation d’enfants soldats par l’intermédiaire du déploiement d’équipes de formation et d’équipes consultatives.

Exemples et ressources

Sujets de formation : Une liste suggérée de sujets sur les enfants soldats aux fins d’inclusion dans la formation est présentée à l’annexe C. Cette liste de sujets résume également les recommandations de formation présentées dans chacun des chapitres des présentes lignes directrices de mise en œuvre.

MFS de l’ONU : L’ONU a élaboré des MFS pour les opérations de maintien de la paix qui mettent l’accent sur des sujets ou des groupes précis, en particulier ceux qui ont été identifiés comme étant des domaines prioritaires de mise en œuvre du mandat, comme la protection de l’enfanceNote de bas de page 59. » Ces documents de formation sont organisés selon la fonction ou la catégorie d’emploi propre au personnel militaire, policier ou civil en déploiement dans le cadre des opérations de la paix (p. ex., les experts militaires ou policiers en mission, les officiers des affaires politiques, le personnel de contrôle des mouvements, etc.). Les sujets relatifs à la protection de l’enfance sont intégrés à de nombreux modules et visent à favoriser une meilleure compréhension du mandat de protection de l’enfance d’une mission, des acteurs à l’intérieur et à l’extérieur de la mission qui peuvent contribuer à la protection de l’enfance, et des acteurs qui font partie intégrante de la coordination de la protection de l’enfance. Avant de suivre la formation à l’aide de ces MFS, le personnel devrait terminer le matériel de formation de base préalable au déploiement.

Formation préalable au déploiement du personnel civil (FPDPC) de l’ONU : Élaboré par l’ONU, le cours de FPDPC est l’un des principaux outils utilisés pour « former des soldats de la paix civils compétents, conscients de la situation institutionnelle et moralement responsables qui sont capables de servir dans des environnements dangereux et complexesNote de bas de page 60. » » Cette formation est essentielle pour le déploiement du personnel civil, car elle améliore la disponibilité opérationnelle, la sensibilisation à la sûreté et à la sécurité, la compréhension des conditions sur le terrain et la connaissance des politiques et des procédures fondamentales des opérations de maintien de la paix.

Cours de protection de l’enfance de l’ONU : Ce cours est organisé par SWEDINT, en partenariat avec le DOP de l’ONU. Le cours vise à préparer les participants individuels en vue des affectations liées à la protection de l’enfance dans le cadre de missions de l’ONUNote de bas de page 61. »

La Roméo Dallaire Child Soldiers Initiative : Cette initiative encadre la question des enfants dans les conflits armés – et en particulier le recrutement et l’utilisation d’enfants soldats – en tant que préoccupation prioritaire pour le secteur de la sécurité, et vise à aider le personnel militaire, policier et pénitentiaire à élaborer de meilleures procédures et tactiques pour non seulement limiter ou prévenir le recrutement d’enfants soldats, mais également pour améliorer les interactions du secteur de la sécurité avec les enfants. La Roméo Dallaire Child Soldiers Initiative offre une formation axée sur la prévention et utilise une méthodologie de « formation du formateur » Dans le cadre de ce modèle, la Roméo Dallaire Child Soldiers Initiative présente des normes de formation de base, maintient une liste de formateurs expérimentés du secteur de la sécurité et surveille et évalue les programmes de formationNote de bas de page 62. »

Liste de vérification pour la mise en œuvre

Pour mettre en œuvre ce principe, les États membres devraient entreprendre les tâches suivantes :

  • Élaborer des politiques, une doctrine et des directives nationales pour fournir une orientation institutionnelle sur le rôle des soldats de la paix dans les situations de recrutement et d’utilisation des enfants soldats.
  • Élaborer des normes et des ressources nationales pertinentes en matière de formation et d’éducation, conformes aux documents existants de l’ONU, en tirant parti d’autres ressources de formation de partenaires internationaux et de la société civile, le cas échéant.
    • Offrir une formation et une éducation sur la prévention du recrutement et de l’utilisation d’enfants soldats, y compris la dynamique sexospécifique pertinente, tout au long de la carrière du personnel de maintien de la paix, notamment :
    • Offrir rapidement et continuellement de la formation et de l’éducation pour toutes les exigences en matière de formation professionnelle;
    • Offrir une formation préalable au déploiement propre à la mission afin de fournir aux soldats de la paix les compétences nécessaires pour gérer les rencontres potentielles avec des enfants soldats;
    • Offrir une formation en cours de mission pour renforcer et adapter les approches opérationnelles et tactiques aux rencontres potentielles avec des enfants soldats.
  • Offrir une formation spécialisée axée sur les compétences aux soldats de la paix ayant des responsabilités spécifiques en matière de protection de l’enfance, avant le déploiement.
  • Préconiser la formation spécialisée préalable au déploiement pour les dirigeants principaux de mission.
  • Utiliser des méthodes d’enseignement variées et pratiques pendant la formation et l’éducation, y compris des exercices et des activités fondés sur des scénarios.
  • Soutenir la formation et l’éducation spécialisées sur la prévention du recrutement et de l’utilisation d’enfants soldats au moyen de mécanismes et de partenariats bilatéraux et multilatéraux.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :