Émissions de polluants atmosphériques

Accéder au PDF (947 Ko)

Les problèmes de pollution atmosphérique, tels que le smog et les pluies acides, sont le résultat du rejet de polluants dans l'atmosphère. La majorité de ces polluants est générée par les activités humaines, notamment le transport, l'utilisation de combustibles pour l'électricité et le chauffage, et l'industrie. Ils proviennent également de sources naturelles, comme les feux de forêt et la végétation.

Sommaire

Les indicateurs portent sur les émissions de 6 principaux polluants atmosphériques générées par les activités humaines. Les indicateurs sont fournis à l'échelle nationale et régionale et par source pour chaque polluant. Les émissions concernant les installations sont également fournies à l'aide d'une carte interactive.

Aperçu des résultats

Émissions de polluants atmosphériques, Canada, 1990 à 2015

Le graphique linéaire montre les changements en matière d'émissions pour 6 principaux polluants atmosphériques. Description longue ci-dessous.
Description longue

Le graphique linéaire montre les changements en matière d'émissions de 1990 à 2015, en termes de pourcentage des émissions de 1990, pour 6 principaux polluants atmosphériques au Canada : l'ammoniac, les particules fines, les oxydes d'azote, les composés organiques volatils, le monoxyde de carbone et les oxydes de soufre.

Données du graphique
Émissions de polluants atmosphériques, Canada, 1990 à 2015
Année Oxydes de soufre (émissions annuelles en pourcentage des niveaux de 1990) Oxydes d'azote (émissions annuelles en pourcentage des niveaux de 1990) Composés organiques volatils (émissions annuelles en pourcentage des niveaux de 1990) Ammoniac (émissions annuelles en pourcentage des niveaux de 1990) Monoxyde de carbone (émissions annuelles en pourcentage des niveaux de 1990) Particules fines (émissions annuelles en pourcentage des niveaux de 1990)
1990 0 0 0 0 0 0
1991 -7 -4 2 -1 -2 -2
1992 -11 -2 2 2 -3 -5
1993 -14 0 5 3 -1 -5
1994 -21 5 5 7 -3 -3
1995 -16 7 5 12 -6 -7
1996 -16 10 5 16 -8 -7
1997 -17 17 2 18 -10 -6
1998 -19 19 2 18 -9 -13
1999 -22 22 -3 18 -11 -13
2000 -22 20 -5 22 -13 -15
2001 -22 14 -12 22 -19 -17
2002 -24 12 -12 25 -20 -19
2003 -25 11 -14 23 -23 -21
2004 -26 5 -16 27 -28 -23
2005 -29 1 -20 26 -35 -24
2006 -35 -3 -24 24 -39 -24
2007 -37 -4 -26 24 -42 -21
2008 -43 -7 -27 21 -43 -18
2009 -52 -14 -32 18 -46 -25
2010 -55 -12 -32 16 -47 -20
2011 -58 -14 -35 15 -50 -19
2012 -59 -18 -34 19 -52 -15
2013 -59 -20 -34 23 -53 -16
2014 -61 -20 -33 21 -53 -16
2015 -66 -22 -36 22 -54 -18

Comment cet indicateur est calculé

Remarque : L'indicateur ne porte que sur les émissions de polluants atmosphériques d'origine humaine.
Source : Environnement et Changement climatique Canada (2017) Inventaire des émissions de polluants atmosphériques.

Complément d'information

Entre 1990 et 2015, les réductions d'émissions les plus importantes ont été observées pour les SOX avec une diminution de 66 %, suivies par les émissions de CO (54 %), de COV (36 %), NOX (22 %) et P2,5 (18 %). Ces réductions depuis 1990 sont le résultat, en partie, des mesures prises par le gouvernement et des initiatives volontaires des principaux émetteurs industriels mises en place pour réduire ou éliminer le rejet de polluants atmosphériques au Canada. Ces mesures ont permis d'obtenir des réductions de la pollution atmosphérique à l'aide de divers règlements, d'interventions de l'industrie et d'améliorations techniques concernant les principales sources de pollution.

En 2015, la majorité des émissions des 6 principaux polluants atmosphériques au Canada provenait de l'industrie des minéraux et du minerai, du transport, de l'industrie pétrolière et gazière, de l'agriculture, de la poussière et des feux (par exemple, la poussière des routes et les feux de forêt prescrits).

Répartition des émissions de polluants atmosphériques par source, Canada, 2015

L'ensemble de graphiques à barres montre la répartition par source des émissions de polluants atmosphériques. Description longue ci-dessous.
Description longue

L'ensemble de graphiques à barres montre la répartition par source des émissions de polluants atmosphériques au Canada en 2015, en termes de pourcentage des émissions nationales totales pour, de gauche à droite, les oxydes de soufre, les oxydes d'azote, les composés organiques volatils, l'ammoniac, le monoxyde de carbone et les particules fines. Les sources sont, de haut en bas : l'industrie gazière et pétrolière, la fabrication, l'industrie des minéraux et du minerai, le transport (routier, ferroviaire, aérien et maritime), les véhicules hors route et l'équipement mobile, le chauffage des bâtiments et la génération d'énergie, les services d'électricité, la combustion de bois de chauffage, l'incinération et les déchets, l'utilisation de peintures et de solvants, l'agriculture (bétail, cultures agricoles, engrais), la poussière et les feux et autres sources diverses.

Données du graphique
Répartition des émissions de polluants atmosphériques par source, Canada, 2015
Source Oxydes de soufre (pourcentage des émissions nationales) Oxydes d'azote (pourcentage des émissions nationales) Composés organiques volatils (pourcentage des émissions nationales) Ammoniac (pourcentage des émissions nationales) Monoxyde de carbone (pourcentage des émissions nationales) Particules fines (pourcentage des émissions nationales)
Industrie pétrolière et gazière 22,2 24,7 37,3 0,5 9,6 0,6
Fabrication 4,5 3,9 5,9 2,4 2,4 1,1
Industrie des minéraux et du minerai 45,8 4,3 0,7 0,3 9,2 2,0
Transport (routier, ferroviaire, aérien et maritime) 1,7 43,6 8,0 1,4 29,7 1,3
Véhicules hors route et équipement mobile <0,1 10,6 8,8 0,1 23,6 1,1
Chauffage des bâtiments et génération d'énergie 0,4 3,3 0,2 0,1 0,6 0,3
Services d'électricité 23,9 8,0 0,1 0,1 0,7 0,2
Combustion de bois de chauffage 0,3 1,0 12,4 0,4 21,3 10,0
Incinération et déchets 0,3 0,3 0,7 0,9 0,3 0,2
Utilisation de peintures et de solvants <0,1 <0,1 17,5 n.d. <0,1 <0,1
Agriculture (bétail, cultures agricoles et engrais) 0,9 0,2 5,3 93,8 <0,1 19,6
Poussière et feux <0,1 0,1 0,3 <0,1 2,4 62,3
Divers <0,1 <0,1 2,8 0,1 0,2 1,0

Remarque : n.d. = non disponible.

Télécharger le fichier de données (Excel/CSV; 1,65 Ko)

Comment cet indicateur est calculé

Remarque : L'indicateur ne porte que sur les émissions de polluants atmosphériques d'origine humaine.
Source : Environnement et Changement climatique Canada (2017) Inventaire des émissions de polluants atmosphériques.

Les sources responsables de la majorité des émissions de polluants atmosphériques au Canada en 2015 étaient les suivantes :

  • l'industrie des minéraux et du minerai était responsable de la majorité des émissions de SOX
  • le transport (routier, ferroviaire, aérien et maritime) était la principale source d'émissions de NOX et de CO (les véhicules hors route et l'équipement mobile représentaient également des sources importantes d'émissions de NOX et de CO)
  • la majeure partie des émissions de COV provenaient de l'industrie pétrolière et gazière, et de l'utilisation de peintures et de solvants
  • l'agriculture (le bétail, les cultures agricoles et l'engrais) était responsable de la majorité des émissions NH3
  • la poussière (provenant par exemple des routes non pavées et des activités de construction) et les feux étaient les sources les plus importantes d'émissions de P2,5

Les provinces du Québec, de l'Ontario et de l'Alberta étaient responsables de plus de 55 % des émissions totales des six principaux polluants atmosphériques au Canada en 2015.

Répartition des émissions de polluants atmosphériques par province et territoire, Canada, 2015

L'ensemble de graphiques à barres montre la répartition par province et territoire des émissions de polluants atmosphériques. Description longue ci-dessous.
Description longue

L'ensemble de graphiques à barres montre la répartition par province et territoire des émissions de polluants atmosphériques au Canada en 2015, en termes de pourcentage des émissions nationales totales, de gauche à droite, d'oxydes de soufre, d'oxydes d'azote, de composés organiques volatils, d'ammoniac, de monoxyde de carbone et de particules fines. Les provinces et territoires sont, de haut en bas : Terre-Neuve-et-Labrador, Île-du-Prince-Édouard, Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick, Québec, Ontario, Manitoba, Saskatchewan, Alberta, Colombie-Britannique, Yukon, Territoires du Nord-Ouest et Nunavut.

Données du graphique
Répartition des émissions de polluants atmosphériques par province et territoire, Canada, 2015
Province ou territoire Oxydes de soufre (pourcentage des émissions nationales) Oxydes d'azote (pourcentage des émissions nationales) Composés organiques volatils (pourcentage des émissions nationales) Ammoniac (pourcentage des émissions nationales) Monoxyde de carbone (pourcentage des émissions nationales) Particules fines (pourcentage des émissions nationales)
Terre-Neuve-et-Labrador 1,9 3,4 2,5 0,2 3,4 1,2
Île-du-Prince-Édouard <0,1 0,3 0,4 0,5 0,6 0,4
Nouvelle-Écosse 6,1 3,7 2,0 0,7 2,5 1,7
Nouveau-Brunswick 2,1 1,7 1,7 0,7 2,2 1,5
Québec 10,8 11,8 15,4 14,3 27,2 13,0
Ontario 24,1 16,4 19,5 17,2 24,9 16,9
Manitoba 14,6 2,5 3,7 12,4 3,5 5,0
Saskatchewan 10,3 7,6 12,4 21,1 5,6 19,4
Alberta 24,0 36,3 33,3 29,2 18,5 35,6
Colombie-Britannique 5,7 14,6 8,9 3,7 11,4 5,0
Yukon <0,1 0,1 <0,1 <0,1 <0,1 <0,1
Territoires du Nord-Ouest et Nunavut 0,3 1,5 0,2 <0,1 0,2 0,2

Comment cet indicateur est calculé

Remarque : L'indicateur ne porte que sur les émissions de polluants atmosphériques d'origine humaine.
Source : Environnement et Changement climatique Canada (2017) Inventaire des émissions de polluants atmosphériques.

En 2015, les émissions des 6 principaux polluants atmosphériques étaient les plus élevées en Alberta, en Ontario et au Québec.

  • L'Alberta était la province ayant émis la plus grande proportion d'émissions de NOX (36 % des émissions à l'échelle nationale), de COV (33 %), de NH3 (29 %) et de P2,5 (36 %)
  • L'Ontario était responsable de la plus grande proportion d'émissions de SOX (24 %)
  • Le Québec était responsable de la plus grande proportion d'émissions de CO (27 %)

La Saskatchewan était responsable d'émissions importantes de NH3 et de P2,5, représentant environ 20 % des émissions canadiennes de ces polluants.

Visitez Pollution atmosphérique : facteurs et incidences pour obtenir des renseignements supplémentaires sur les incidences de la pollution atmosphérique sur la santé, l'économie et l'environnement, ainsi que des renseignements sur les règlements fédéraux régis en vertu de la Loi canadienne sur la protection de l'environnement (1999) pour éliminer la pollution atmosphérique.

Pour des renseignements précis en matière d'émissions de polluants atmosphériques, consultez :

À propos des indicateurs

Que mesurent les indicateurs

Les indicateurs sur les Émissions de polluants atmosphériques générées par l'activité humaine permettent de suivre les émissions d'oxydes de soufre (SOX), d'oxydes d'azote (NOX), composés organiques volatils (COV), d'ammoniac (NH3), de monoxyde de carbone (CO) et de particules fines (P2,5). Les émissions de carbone noir, qui est une composante des particules fines (P2,5), font également l'objet d'un suivi.Note de bas de page [1] Les indicateurs sectoriels sur les émissions de polluants atmosphériques provenant du transport, des véhicules hors route et équipement mobile, des services d'électricité (services publics) et de l'industrie pétrolière et gazière fournissent une analyse supplémentaire des principales sources d'émissions des polluants atmosphériques au Canada.

Pour chaque polluant atmosphérique, les indicateurs sont fournis à l'échelle nationale et provinciale/territoriale. Les indicateurs déterminent également les principales sources d'émissions et fournissent un lien vers des renseignements détaillés sur les émissions de polluants atmosphériques attribuables aux installations.Note de bas de page [2]

Pourquoi ces indicateurs sont importants

Les Canadiens sont exposés à des polluants atmosphériques sur une base quotidienne, ce qui peut entraîner des effets néfastes sur la santé et l'environnement. Les particules fines (P2,5) et l'ozone troposphérique (O3), principales composantes du smog, sont liés à des problèmes pulmonaires et cardiovasculaires, même à des niveaux très faibles. Les NOX (comme le dioxyde d'azote [NO2]) et les COV, qui entraînent déjà des effets individuellement, sont les premiers contributeurs de la formation d'O3. Les oxydes d'azote, les SOX (comme le dioxyde de soufre [SO2]), le NH3 et les COV sont également liés à la formation de P2,5 dans l'atmosphère, en plus des P2,5 émises directement. Les oxydes de soufre et les NOX peuvent également entraîner la formation de dépôts d'acide (pluies acides) nuisibles à l'environnement, aux matériaux, aux organismes vivants et aux humains.

Visitez le site Web Pollution atmosphérique : facteurs et incidences pour obtenir plus de renseignements au sujet des effets de la pollution atmosphérique sur la santé, l'environnement et l'économie.

Le carbone noir est estimé être le troisième plus grand contributeur au réchauffement climatique actuel. Le carbone noir est d'une importance particulière dans les régions polaires où le dépôt de particules sur la glace et la neige assombrit la surface, ce qui augmente l'absorption de la lumière du soleil, et accélère la fonte.

Les indicateurs sur les Émissions de polluants atmosphériques visent à informer les Canadiens et les décideurs concernant la réduction des émissions des principaux polluants atmosphériques dues à l'activité humaine et l'efficacité des mesures de réduction des émissions mises en œuvre pour améliorer la qualité de l'air ambiant au Canada. Les indicateurs sont également utilisés pour évaluer les progrès pour réaliser la Stratégie fédérale de développement durable 2016-2019.

Quels sont les indicateurs connexes

Les indicateurs sur la Comparaison à l'échelle internationale des émissions de polluants atmosphériques permettent de suivre les émissions des principaux polluants atmosphériques du Canada et des autres pays membres de l'Organisation de coopération et de développement économiques qui disposent de données sur les émissions.

Les indicateurs sur la Qualité de l'air permettent de suivre les concentrations ambiantes de P2,5, d'O3, de SO2, de NO2 et de COV à l'échelle nationale et régionale ainsi qu'aux stations de suivi locales.

Les indicateurs sur les Émissions de gaz à effet de serre (GES) indiquent la tendance des émissions de GES à l'échelle nationale, par personne et par unité du produit intérieur brut, par province et territoire, par secteur économique et par installations d'envergure.

Collectivités sûres et en santé

Icône de SFDD. Collectivités sûres et en santé.

Les indicateurs permettent de mesurer les progrès effectués vers l'atteinte des objectifs à long terme de la Stratégie fédérale de développement durable 2016-2019 : Tous les Canadiens vivent dans des collectivités propres, durables qui contribuent à leur santé et à leur bien-être.

Accéder au PDF (947 Ko)

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :