Permis de travail ouverts transitoires pour certains demandeurs de la résidence permanente dans la catégorie de l’immigration économique [R205a) - A75] – Programme de mobilité internationale

Cette section contient des politiques, des procédures et des instructions destinées au personnel d’IRCC. Elle est publiée sur le site Web du ministère par courtoisie pour les intervenants.

Toutes les demandes de fiche de visiteur, de permis d’études et de permis de travail faites au Canada doivent être présentées par voie électronique, à quelques exceptions près. Voir la liste des programmes dispensés de l'exigence de présentation de la demande électronique en ligne au Canada.

Voir la page sur les permis de travail ouverts transitoires (PTOT) pour les aides familiaux pour obtenir de l’information sur le PTOT délivré dans le cadre du Programme pilote pour les gardiens ou gardiennes d’enfants en milieu familial et du Programme pilote pour les aides familiaux à domicile.

Les étrangers admissibles qui se trouvent actuellement au Canada et qui respectent les exigences d’admissibilité du programme peuvent présenter une demande de permis de travail ouvert qui leur permettra de faire la transition entre l’expiration de leur permis de travail actuel et la décision définitive relative à leur demande de résidence permanente (DRP).

Sur cette page

Critères d’admissibilité généraux

Pour avoir droit à un PTOT, l’étranger doit remplir les conditions suivantes :

IRCC a mis en place des politiques prévoyant certaines situations dans lesquelles il considère qu’un demandeur satisfait aux exigences de l’alinéa R205a), c’est-à-dire que le travail d’un ressortissant étranger crée des avantages économiques, culturels ou d’autres avantages concurrentiels importants pour le Canada, ou qu’il y a des avantages réciproques dont bénéficient les Canadiens et les résidents permanents.

Le code de dispense de l’étude d’impact sur le marché du travail (EIMT) pour les PTOT repose sur les bénéfices importants qu’apportent les demandeurs qui travaillent déjà au Canada et qui sont en mesure de conserver leur emploi et de s’établir, tout en faisant la transition vers la résidence permanente.

Ainsi, les étrangers suivants ne sont pas admissibles à un PTOT :

  • Les étrangers se trouvant au Canada en vertu de l’article R186 qui sont exemptés de l’exigence d’un permis de travail, sauf ceux visés par l’alinéa R186u). Cette cohorte ne fait pas la transition d’un permis de travail à la résidence permanente.
  • Les étrangers qui demandent un PTOT à un point d’entrée ou à un bureau des visas (parce qu’ils n’ont pas encore été autorisés à entrer en tant que résidents temporaires en vertu de l’article L22). On juge que ce sont les demandeurs qui se trouvent effectivement au Canada et qui travaillent pendant la transition vers la résidence permanente qui apportent un bénéfice important.
  • L’époux et les personnes à charge du demandeur principal de résidence permanente. Cette cohorte de ressortissants étrangers a accès à des permis de travail dans différentes catégories dispensés de l’EIMT.
  • Les étrangers qui sont interdits de territoire au Canada.

Les agents peuvent toujours évaluer les étrangers qui ne satisfont pas aux critères de dispense visés à l’article L75 au cas par cas, éventuellement par application du code de dispense de l’EIMT plus large C10 également utilisé pour une évaluation en vertu de l’alinéa R205a).

Preuves documentaires

Les demandeurs d’un PTOT doivent fournir les éléments suivants :

Critères d’admissibilité particuliers – Candidats des provinces

Les ressortissants étrangers participant au Programme des candidats des provinces (PCP) sont admissibles à un PTOT seulement s’ils respectent les deux conditions suivantes :

  • avoir joint à leur demande une copie de la lettre de désignation délivrée par la province ou le territoire qui les a désignés et dans laquelle il est mentionné qu’il n’existe aucune restriction d’emploi;
  • avoir sélectionné « Permis de travail ouvert » dans leur formulaire de demande.

Pour certains volets du PCP axés sur l’employeur, la province ou le territoire de désignation peut imposer des restrictions d’emploi à un candidat accepté jusqu’à ce que celui-ci devienne résident permanent. Si des restrictions d’emploi sont imposées, IRCC ne délivrera pas à l’étranger de permis de travail ouvert au titre de la dispense de l’EIMT se rapportant au PTOT. Pour les candidats des provinces visés par des restrictions d’emploi, consulter Travailleurs étrangers désignés par une province ou un territoire (code de dispense de l’EIMT T13).

Pour aider les agents à déterminer si les demandeurs sont assujettis à des restrictions d’emploi, des lettres types de désignation ont été fournies aux provinces et aux territoires. On a demandé aux provinces et aux territoires de sélectionner « Oui » ou « Non » sous les restrictions d’emploi, car cela confirmera aux agents d’IRCC si le candidat est admissible à demander un PTOT.

Lettre type

Nouvelle case incluse dans la lettre de désignation, soulignant les champs Employeur, Titre de la profession et numéro de la CNP et Restrictions liées à l’emploi

Les provinces et les territoires peuvent nommer un employeur ou préciser une profession et la classification nationale des professions (CNP), et indiquer malgré tout qu’il n’y a pas de restrictions d’emploi. Dans un tel cas, le demandeur sera admissible à un permis de travail ouvert, à condition de répondre aux autres critères d’admissibilité. Il n’est pas nécessaire de demander une autre lettre au demandeur, à la province ou au territoire pour confirmer qu’il n’y a pas de restriction d’emploi.

Lieu de travail (imposition de conditions obligatoire)

Au moment de délivrer un PTOT à un demandeur de résidence permanente dans le cadre du PCP, le lieu de travail indiqué sur le permis de travail doit être limité à la province de désignation. Voir la section Conditions particulières liées au travail temporaire.

Donc, dans le Système mondial de gestion des cas (SMGC), la « Province de destination » doit correspondre à la province de désignation. La « Ville de destination » est le nom de la province, suivi de la mention « NMA » (non mentionné ailleurs), ce qui permettra au demandeur de travailler n’importe où dans la province de désignation.

Par exemple

  • Province de destination : AB
  • Ville de destination : Alberta NMA

Critères d’admissibilité particuliers – Programme pilote sur l’agroalimentaire (PPA)

Les demandes de PTOT dans le cadre du PPA doivent être présentées en ligne. Les demandeurs doivent fournir leur lettre d’approbation de principe dans le champ « Renseignements sur le client » de leur demande de permis de travail en ligne.

Critères d’admissibilité particuliers – Travailleurs qualifiés (Québec)

En vertu de l’Accord Canada-Québec, le Québec est responsable de la sélection des candidats qui veulent s’y établir, et IRCC est responsable d’en déterminer l’admissibilité. Les personnes sélectionnées par la province reçoivent un Certificat de sélection du Québec (CSQ).

Les personnes présentant une demande dans la catégorie « Travailleurs qualifiés – Québec » (CTQQ) sont admissibles à un PTOT après une vérification d’intégralité [R10]. Le CSQ doit avoir été valide au moment de la présentation de la DRP.

Lieu de travail

Au moment de délivrer un PTOT à un demandeur de résidence permanente dans la CTQQ, le lieu de travail indiqué sur le permis de travail doit être limité à la province de Québec. Voir la section Conditions particulières liées au travail temporaire.

Par conséquent, dans le SMGC, la « Province de destination » doit être « QC » et la « Ville de destination » doit être « Québec NMA » (non mentionné ailleurs), comme dans l’exemple suivant :

  • Province de destination : QC
  • Ville de destination : Québec NMA

Validité du permis de travail pour la CTQQ

Les délais de traitement des demandes de la CTQQ s’étendent généralement à 24 mois ou plus. Par conséquent, pour s’assurer que les demandeurs n’ont pas à soumettre plusieurs demandes de prolongation de permis de travail, la durée du PTOT initial est de 24 mois ou jusqu’à l’expiration du passeport, selon la première éventualité.

S’il y a lieu, des prolongations de 12 mois seront offertes.

Cependant, au cas par cas, les agents peuvent user de leur pouvoir discrétionnaire, en fonction des délais de traitement actuels pour les DRP présentées dans la CTQQ.

Examen d’une demande de PTOT

Les demandes de permis de travail sont traitées en fonction des renseignements fournis par le ressortissant étranger. Si celui-ci a mentionné sur sa demande de permis de travail qu’il demande un permis de travail ouvert, les agents s’assureront que ce demandeur répond aux exigences en matière d’admissibilité, que le nom de l’employeur soit mentionné dans la demande ou non.

Si la DRP contient manifestement des questions complexes ou litigieuses (par exemple, la DRP est approuvée en principe, mais d’autres vérifications du client doivent être effectuées), la demande de permis de travail doit être transférée à un bureau local aux fins d’examen supplémentaire. Si le bureau local considère que les questions complexes ou litigieuses ont été résolues, il peut délivrer le permis de travail ouvert en suivant les mêmes instructions.

Important : Les agents doivent s’assurer que les conditions générales et particulières d’admissibilité sont respectées.

Étape d’une demande de résidence permanente

Entrée express ou CTQQ : Vérification de l’intégralité

Si un étranger présente une DRP en ligne au moyen d’Entrée express ou une demande dans la CTQQ, il peut demander un permis de travail ouvert en utilisant ce code de dispense administratif de l’EIMT, pourvu qu’il réponde aux critères d’admissibilité généraux.

Un PTOT peut être délivré seulement si la DRP présentée en ligne ou dans la CTQQ a fait l’objet d’une vérification de l’intégralité en application de l’article R10. À ce titre, les demandeurs qui présentent une demande au moyen d’Entrée express ou dans la CTQQ doivent joindre leur accusé de réception à leur demande de PTOT.

Les agents doivent vérifier dans le SMGC si le Bureau de réception centralisée des demandes (BRCD) a examiné la demande et a établi qu’elle répond aux critères de conformité d’une demande prévus aux articles R10 et R12.01 avant de délivrer un PTOT.

Si la DRP en ligne ou la demande dans la CTQQ est incomplète, la demande de PTOT doit être refusée. Les frais pour l’obtention d’un permis de travail ouvert doivent être remboursés, mais pas les frais de traitement.

Demande conforme : Le BRCD ajoutera la note suivante dans le SMGC : « R10 OK ».

Demande non conforme : Le BRCD annulera la DRP en ligne et ajoutera la note suivante dans le SMGC : « DRP en ligne rejetée pour non-intégralité. Le client n’est pas admissible à un PTOT. »

DRP non présentée au moyen d’Entrée express : déterminer si une décision favorable sur l’admissibilité a été rendue

Si la DRP faite sur papier dans l’une des catégories d’immigration économique visée n’a pas été présentée au moyen d’Entrée express (sauf pour les demandes dans la CTQQ), une décision favorable en matière d’admissibilité doit être rendue à l’égard de la demande pour que l’étranger soit admissible à un PTOT.

On considère qu’une décision favorable en matière d’admissibilité est rendue une fois que le champ « Recevabilité » dans le SMGC affiche l’une des valeurs suivantes :

  • pour une demande reçue le 1er janvier 2015 ou après : « Passé »;
  • pour une demande reçue avant le 1er janvier 2015 : « Respecté ».

Pour connaître les autres exigences, voir les sections Critères d’admissibilité particuliers – Candidats des provinces et Critères d’admissibilité particuliers – Programme pilote sur l’agroalimentaire.

Les demandeurs qui présentent une demande de PTOT doivent joindre à leur demande de permis de travail ouvert une preuve de leur admissibilité.

Délivrance d’un permis de travail dans le Système mondial de gestion des cas (SMGC)

Le permis de travail ouvert sera délivré en application de l’alinéa R205a) et sera codé de la façon suivante :

Champ Sélection ou saisie
Genre de cas 27
Code d’exemption A75
Province de destination Pour les candidats des provinces et les demandes dans la CTQQ seulement : L’emploi doit être limité à la province ou au territoire de désignation.
Ville de destination

Pour les candidats des provinces et les demandes dans la CTQQ seulement : [Nom de la province] NMA (non mentionné ailleurs).

Par exemple, Alberta NMA, Québec NMA.

CNP 9999
Emploi prévu Ouvert
Employeur Ouvert
Valide jusqu’au 24 mois à compter de la date de délivrance
Conditions – Examen médical Si aucun examen médical n’a été effectué, voir la section suivante : Conditions médicales à imposer pour les permis de travail ouverts sans restriction quant à l’employeur, mais avec restrictions quant à la profession
Conditions - Lieu de travail

Pour les demandes dans le cadre du PCP et dans la CTQQ, la condition suivante doit être imposée concernant le lieu de travail :

N’est pas autorisé à travailler ailleurs qu’à l’endroit indiqué.

Remarque de l’utilisateur (obligatoire) DRP en cours de traitement

Les demandes présentées subséquemment par des clients souhaitant prolonger leur séjour à l’aide d’un permis de travail ouvert seront examinées au cas par cas.

Époux ou conjoint de fait et personnes à charge

Voir la page Politique générale, concurrence et économie (C41) pour connaître les conditions que les titulaires d’un PTOT doivent respecter pour que leurs époux ou conjoints de fait soient aussi admissibles à un permis de travail ouvert au titre du sous-alinéa R205c)(ii) en qualité d’époux ou de conjoint de fait d’un travailleur qualifié.

Les enfants à charge d’un demandeur de résidence permanente dans l’une de ces catégories de l’immigration économique ne sont pas admissibles à un permis de travail ouvert. Les enfants à charge doivent obtenir une EIMT ou une dispense de l’EIMT en fonction de leur situation particulière pour pouvoir présenter une demande de permis de travail.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :