Résumé de l'examen de l'innocuité - Bisphosphonates - Évaluation du risque potentiel de lésions osseuses graves (ostéonécrose)

Le 21 février 2017

Produit

Bisphosphonates [Fosamax et Fosavance (alendronate); Clasteon et Bonefos (clodronate); Actonel, Actonel DR et Actonel Plus Calcium (risédronate); Didronel et Didrocal (étidronate)]

Problème d'innocuité potentiel

Lésions osseuses graves (ostéonécrose) à l'exception de celles de la mâchoire

Messages clés

  • Les bisphosphonates sont des médicaments sur ordonnance dont la vente est autorisée au Canada pour renforcer les os et pour traiter diverses maladies osseuses. Ils sont associés à un risque de lésions graves des os de la mâchoire (ostéonécrose de la mâchoire).
  • Santé Canada a examiné le risque de lésions osseuses graves, à l'exception de celles de la mâchoire, associé à l'utilisation de bisphosphonates. Cet examen a été déclenché à la suite de la mise à jour des renseignements sur les produits en Europe visant à mettre en garde les consommateurs contre le risque de lésions osseuses du conduit auditif externe.
  • Au Canada, l'étiquette de certains produits à base de bisphosphonates mentionne déjà le risque de lésions osseuses du conduit auditif externe et/ou d'autres os du corps. Le présent examen visait à déterminer si de telles mises en garde devraient figurer sur l'étiquette de tous les produits à base de bisphosphonates.
  • À la suite de l' examen de l'information disponible, Santé Canada n'a pas établi de lien entre l'utilisation des autres bisphosphonates et le risque de lésions osseuses graves (ostéonécrose) du conduit auditif externe ou d'autres parties du corps à l'exception de la mâchoire. Santé Canada continuera de surveiller l'innocuité des bisphosphonates.

Enjeu

Santé Canada a examiné le risque potentiel de lésions osseuses graves (ostéonécrose) associé à l'utilisation des bisphosphonates à la suite de la mise à jour des renseignements sur les produits en Europe visant à mettre en garde les consommateurs contre le risque de lésions osseuses graves du conduit auditif externe. Santé Canada avait déjà procédé à un examen de l'innocuité afin d'évaluer le risque de lésions graves des os de la mâchoire associé à l'utilisation des bisphosphonates. Le présent examen s'est donc concentré sur les lésions osseuses graves à l'exception de celles de la mâchoire.

Au Canada, l'étiquette de certains produits à base de bisphosphonates mentionne déjà le risque de lésions osseuses graves du conduit auditif externe ou d'autres parties du corps. Ainsi :

  • l'étiquette de Zometa et d'Aclasta (acide zolédronique) comporte une mise en garde au sujet du risque de lésions osseuses graves du conduit auditif externe et d'autres parties du corps;
  • l'étiquette de Fosamax et Fosavance (alendronate) et de Clasteon (clodronate) comporte une mise en garde au sujet du risque de lésions osseuses graves du conduit auditif externe.

Santé Canada a donc réalisé un examen de l'innocuité des produits suivants :

    • Fosamax et Fosavance (alendronate) et (clodronate) pour évaluer le risque de lésions osseuses graves à l'exception de celles du conduit auditif externe;
    • les autres produits à base de bisphosphonate qui ne mentionnent pas de risque de lésions osseuses graves du conduit auditif externe ou d'autres parties du corps. Ces produits sont : Actonel, Actonel DR et Actonel Plus Calcium (risédronate); Didronel et Didrocal (étidronate); et Bonefos (clodronate disodique).

Utilisation au Canada

  • Les bisphosphonates sont des médicaments sur ordonnance dont la vente est autorisée au Canada pour traiter des maladies osseuses telles que:
    • les os qui s'affaiblissent et se fragilisent (ostéoporose);
    • les os qui se développent excessivement puis s'affaiblissent (maladie osseuse de Paget);
    • la propagation du cancer dans les os (métastases osseuses);
    • l'augmentation du taux de calcium due à un cancer (hypercalcémie maligne);
    • un type particulier de cancer du sang (myélome multiple).
  • Les bisphosphonates ont été commercialisés au Canada depuis 1991 sous divers noms et diverses formes pharmaceutiques :
    • administrés par voie orale : alendronate (noms de marque Fosamax et Fosavance), risédronate (noms de marque Actonel, Actonel DR et Actonel Plus Calcium), étidronate (noms de marque Didronel et Didrocal);
    • administrés par voie intraveineuse (IV) : tous les produits génériques du pamidronate et du zolédronate (noms de marque Zometa et Aclasta);
    • administrés par voies orale ou intraveineuse : clodronate disodique (noms de marque Clasteon et Bonefos).

Constatations à l'issue de l'examen de l'innocuité

  • Au moment de l'examen, Santé Canada avait reçu 15 déclarations uniques de cas canadiensNote de bas de page a,Note de as de page de lésions osseuses graves, liés à l'utilisation de bisphosphonates dont l'étiquette ne mentionnait pas de risque d'ostéonécrose. Aucune de ces déclarations ne concernait des lésions osseuses graves du conduit auditif externe. Sept des 15 déclarations ont été exclues de l'examen de l'innocuité parce que les lésions osseuses étaient présentes avant le début du traitement par le bisphosphonate. Dans les huit autres déclarations, il a été impossible d'établir un lien entre les lésions osseuses graves (ostéonécrose) et le bisphosphonate, soit à cause du manque d'information, de l'existence d'autres problèmes de santé (p. ex. une fracture des os antérieure) ou de l'exposition à la cortisone.
  • L'examen a permis de recenser, dans la littérature scientifique, 11 déclarations de cas associés à l'utilisation de bisphosphonates dont l'étiquette ne comportait aucune mise en garde contre le risque de lésions osseuses graves. Des lésions osseuses graves du conduit auditif externe ont été décrites dans cinq déclarations. Dans les six autres déclarations, des lésions graves d'autres os étaient signalées. Globalement, l'examen de ces 11 cas n'a pas permis de déterminer si le bisphosphonate avait joué un rôle dans les lésions osseuses graves, en raison de la présence d'autres facteurs tels qu'une autre maladie (p. ex. le diabète) ou un autre traitement (p. ex. traitement contre le cancer).

Conclusions et mesures à prendre

  • À la suite de l'examen des renseignements disponibles, Santé Canada n'a pas établi de lien entre certains bisphosphonates [Actonel, Actonel DR et Actonel Plus Calcium (risédronate); Didronel et Didrocal (étidronate); et Bonefos (clodronate disodique)] et le risque de lésions osseuses graves du conduit auditif externe ou d'autres parties du corps à l'exception de la mâchoire. Il n'a pas non plus établi de lien entre Fosamax et Fosavance (alendronate) et Clasteon (clodronate) et le risque de lésions osseuses graves à l'exception de celles du conduit auditif externe et de la mâchoire.
  • Santé Canada encourage les consommateurs et les professionnels de la santé à déclarer tout effet secondaire associé à l'utilisation de ces produits de santé.
  • Santé Canada continuera de surveiller les données d'innocuité concernant les bisphosphonates, comme il le fait à l'égard de tous les produits de santé sur le marché canadien, afin de cerner et d'évaluer les dangers possibles. Santé Canada prendra les mesures qui s'imposent, en temps opportun, si de nouveaux renseignements en matière de risques pour la santé sont portés à son attention.

Renseignements supplémentaires

Les données analysées aux fins de cet examen de l'innocuité proviennent de documents scientifiques et médicaux, des renseignements recueillis au Canada et ailleurs dans le monde et des connaissances acquises au sujet de l'utilisation de ces médicaments tant au Canada qu'à l'étranger.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :